Twitter et Linus Torvald suppriment des termes de programmation “racistes”

En juin, le langage informatique commençait à être pointé du doigt pour un prétendu racisme. La présence de termes tels que “Maître-Esclave” ou “Blacklist” provoquent le courroux des nègres et des hordes d’antiracistes. La nouvelle cible de cette bande de pillards destructeurs était donc toute trouvée.

Twitter suit donc, avec un certain plaisir cosmopolite, le mouvement de rééducation antiraciste.

CNET(en) :

Pour Regynald Augustin, un programmeur noir de Twitter, l’impulsion pour le changement est arrivée dans un courriel l’année dernière avec la phrase “automatic slave rekick”.

Ces mots faisaient partie d’une discussion d’ingénierie sur le redémarrage d’un processus secondaire, mais ils ont incité Augustin à commencer à essayer de changer l’utilisation par Twitter de mots ayant des connotations racistes. Augustin était habitué à voir le terme “esclave” dans des contextes techniques. Mais avec “rekick”, j’étais plus en colère que je ne l’aurais jamais cru sur mon lieu de travail”, a-t-il déclaré.

D’abord seul, puis en collaboration avec un autre ingénieur, Kevin Oliver, il a contribué à remplacer des termes tels que “maître”, “esclave”, “liste blanche” et “liste noire” par des mots qui n’évoquent pas les aspects oppressifs de l’histoire et de la culture des États-Unis. Il a raconté ses réflexions à l’époque : “Il faut que cela cesse. Cela n’est pas bien. Nous devons changer cela tout de suite”.

L’esclavage serait donc un problème qui ne concerne et n’aurait concerné que les États-Unis. Ils seraient les seuls à avoir pratiqué l’esclavage, qui n’aurait concerné que des maîtres Blancs avec des esclaves nègres. Totalement fausse, cette vision morcelée de l’Histoire mondiale et de l’Histoire des États-Unis ne sert qu’une cause : servir la vision anti-Blanche et victimaire des mouvements tels que Black Lives Matter.

Sans aucunes réflexions, ils suivent simplement – tels des golems – ce qui est répété par des leaders (marionnettes des (((lobbys))) et de nègres opportunistes) et qui va donc changer en profondeur certains aspects de la société. Pour détruire jusqu’au dernier rouage fonctionnel.

L’écriture inclusive, cette aberration orthographique, tend à se démocratiser grâce à la pression des malades mentaux et des élites dégénérées : le langage inclusif, qui concerne la programmation informatique, va donc aussi tenter de s’imposer. Et les grandes entités, tels que Twitter, vont accélérer le rythme.

Personne ne s’attend à ce que l’évolution des termes techniques mette fin à des siècles d’injustice raciale.

Toujours la même rengaine, la victimisation permanente et une demande de comptes.

Mais certaines personnes au sein d’entreprises technologiques, dont Oliver et Augustin de chez Twitter, font pression pour que les changements soient à leur portée. Cela inclut un effort pour remplacer les termes technologiques à connotation raciale comme “maître” et “esclave” qui décrivent des choses comme les bases de données, les projets logiciels, les flashs d’appareils photo et les disques durs.

Les termes de l’esclavage sont à connotation raciale, c’est totalement faux. Les nègres vendaient leur propre race aux esclavagistes, et aujourd’hui encore, ils se réduisent en esclavage entre eux. Sans parler des Arabes qui se servent de la même manière des Sri-lankais ou bien des Chinois qui réduisent aussi une partie de leur population en esclavage.

Mais non, malgré une pratique actuelle de l’esclavage – nous ne parlerons même pas de l’esclavage moderne dans les pays capitalistes – tout cela ne reste qu’une histoire entre Blancs et nègres. Lamentable.

[…] La nouvelle énergie émanent de Black Lives Matter a stimulé le changement de vocabulaire sur Twitter. “Tout ce qui s’est passé récemment a fait que la prise de conscience s’est répandue à une vitesse fulgurante dans l’entreprise“, a déclaré Augustin.

La bonne nouvelle se répand comme une traînée de merde. Le progressisme dégénéré va faire l’effet attendu : détruire tout ce qui se trouve sur le passage de la Sainte-Égalité.

[…] “Notre code doit refléter les personnes que nous servons”, a déclaré M. Oliver.

Alors pourquoi ne pas utiliser le pidgin, plutôt que l’anglais, comme langage de programmation ? Là, au moins, tout le monde pourra prouver que le reflet du code sera bien nègre. Puisque nous sommes actuellement dans un changement total de la société, pour qu’elle soit le reflet de la stupidité nègre, autant s’y mettre à 100% ?

Wakanda !

[…] “Les mots peuvent ne rien signifier pour l’expéditeur, mais pour le destinataire, ils peuvent signifier quelque chose”, affirme Lecia Brooks. “Si nous pouvons devenir plus attentifs aux mots que nous utilisons, nous pouvons travailler à atténuer les micro-agressions”, dit-elle.

Les mots sont racistes, lorsque l’on parle on pourrait “micro-agresser” nos interlocuteurs. Alors devenons tous muets, plus de haine, de racisme !

La solution semble évidente non ?

Pardon, on me dit dans l’oreillette que plutôt que de cesser de parler, il faudrait simplement faire disparaître les Blancs. Effectivement, c’est le plan de (((Moshé))).

Après Twitter, le fondateur du noyau Linux, Linus Torvald, annonce aussi bannir les termes “maître/esclave” et “liste noire”.

Numérama :

Linus Torvalds, le créateur de Linux, vient d’approuver une liste de termes plus inclusifs dans le langage informatique, a rapporté le site ZDNet le 11 juillet 2020. Depuis quelques semaines, la terminologie « maître/esclave », qui est couramment utilisée par les développeurs et codeurs, est remise en cause pour ses références à un système raciste d’oppression violente des personnes noires.

Le patron de GitHub, Nat Friedman, a par exemple annoncé le mois dernier que son entreprise était en train de travailler à une réévaluation des termes « maître » et « esclave » — en informatique, ces termes représentent une relation de domination / subordination.

Toujours présente ici, la seule justification à ce changement serait que les pauvres personnes noires seraient les cibles d’un langage raciste. Il est incroyable de constater à quel point il est simple pour eux de se plaindre et d’obtenir des changements de cet ordre, sur la base… de la pleurniche. A force, ils vont dépasser leur (((maître))), premier de sa catégorie grâce à l’Holohoax.

La réalité dépasse la fiction, la fin semble s’approcher plus vite que prévue. Le temps s’assombrit mais c’est maintenant que nous pourrons déterminer qui sera de notre côté et qui ne le sera pas. Les faibles ne se battront pas pour leur vie, ils sont déjà morts.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Twitter et Linus Torvald suppriment des termes de programmation “racistes”"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Hakenkreuz
30 juillet 2020 19 h 44 min

Bientôt, (((ils))) vont nous dire que le langage binaire est oppressant, puisque le nombre 0 est inférieur au nombre 1.
Il faudra donc qu'(((ils))) inventent un langage informatique non-binaire. Parce qu’il ne faut pas confondre identité de langage et expression de langage, parce que sinon, (((ils))) vont déjà mal partir…
Ça m’étonne que ce ne soit pas déjà fait.

Anonyme
30 juillet 2020 20 h 27 min
Derrick
30 juillet 2020 20 h 42 min

Article de DP qui nous annonce ce que les noirs et les arabes vont faire aux blancs. L’affaire ce passe en Afrique du Sud.
Il est grand temps que les blancs ripostent contre les maghrébins qui commentent des meurtres et des viols sans parler des autres nuisances tous les jours.

Derrick
30 juillet 2020 20 h 42 min
qtltmtvmpstg
30 juillet 2020 20 h 51 min

C’est pas ce qu’ils vont faire aux blancs, c’est ce qu’ils font subir aux blancs tous les jours là-bas, ils massacrent et torturent des familles entières depuis des années, même les nourrissons. Familles blanches qui d’ailleurs bien souvent participent 100x plus à l’économie et à l’alimentation du pays, vu que les principaux visés des attaques sont les familles de fermiers.
Il y a des gens spécialisés dans les nettoyages de ces crimes bien précis, qui ont d’ailleurs laissé des témoignages des scènes. Voir farmland de Lauren Southern…

J’admet que ces événements ont grandement participé à mon éveil et ma radicalisation quand j’ai eu connaissance de ceux-ci.

Jost
31 juillet 2020 7 h 12 min

Actuellement l’Italie importe par bateaux entiers des centaines de déchets hautement toxiques une façon comme une autre de lutter contre la propagation du Covid mais également et surtout de la criminalité et accélérer le génocide criminel des Blancs planifié par (((l’oligarchie))) Mais la presse qu’elle dirige reste très discrète sur ces évènements récents.

Derrick
30 juillet 2020 22 h 01 min

Dans cet article de DP il y a en début de l’article une liste de blanc sauvagement assassinés par des maghrébins.
https://democratieparticipative.xyz/lyon-en-defaut-de-permis-youcef-et-mohamed-dechirent-sur-800-metres-axelle-avec-leur-voiture/

jones
31 juillet 2020 17 h 35 min

hors sujet mais rigolo des musulmans qui se defoulent a la mecque pendant le hadj(pelerinage)
https://www.facebook.com/1683210115324758/videos/2945933398798605

wpDiscuz