L’immonde fresque trônant à Stains enfin vandalisée

Extorsion, vol, stop aux Traorés, braqueur de femme enceinte : la fresque en hommage aux deux nègres criminels George Floyd et Adama Traoré a été améliorée par des camarades, enclins à rétablir la vérité sur ces deux individus.

Ce petit bonus n’aura pas été présent bien longtemps, les “artistes” se sont attelés à remettre la fresque à son état d’origine.

Le Parisien :

Les graffeurs du collectif Art ne voulaient pas laisser la fresque « souillée », pour reprendre l’expression émanant de l’entourage du maire PCF de Stains, Azzedine Taïbi. Ce lundi, ils ont restauré en quelques heures l’œuvre représentant les portraits d’Adama Traoré et George Floyd, que des mains anonymes avaient vandalisée ce week-end.

Inscrits en blanc et rouge, les tags « extorsion », « vol », « Stop aux Traoré », « braqueur de femme enceinte » avaient recouvert l’hommage artistique à George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier de Minneapolis le 25 mai dernier et Adama Traoré, mort en juillet 2016, dans une gendarmerie du Val-d’Oise, à la suite de son interpellation.

Peinte sur un mur mis à disposition par la ville de Stains, elle avait été inaugurée le 18 juin par le comité « La vérité pour Adama », en présence de sa sœur, Assa Traoré. Le maire, Azzedine Taïbi a indiqué ce dimanche qu’il portait plainte contre X, pour les dégradations sur un bien public. « Ces insultes sont indignes à l’égard de ces figures qui illustrent la fresque et sont décédées. », a-t-il souligné.

La bande d’escroc que sont la famille Traoré ont champ libre dans la ville de Stains, dirigé par un crouille de haut rang, membre du PCF. Le 93 est un département tombé depuis longtemps, envahi jusqu’à la moelle par la racaille afrobougne.

Depuis un peu plus de deux semaines, cette fresque qui est surmontée de la phrase « Contre le racisme et les violences policières » est au cœur d’une polémique déclenchée par le syndicat de policiers Alliance.

Après avoir manifesté sous les fenêtres du préfet de Seine-Saint-Denis le 22 juin, à Bobigny, leurs délégués avaient obtenu que l’Etat fasse pression sur la ville pour retirer le mot « policières » du slogan militant. Le lendemain, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur de l’époque avait surenchéri, se disant également « choqué » par « l’amalgame » des faits. Depuis, le préfet a mis en demeure le maire de faire modifier la phrase.

« Je ne serai pas le censeur du préfet », avait aussitôt rétorqué Azzedine Taïbi, ajoutant : « Cette fresque est une expression artistique. L’art dans la rue est une forme d’engagement et de combat non violent. Plutôt que la confrontation, je préfère une fresque qui invite au débat ».

Le maire bougnoule crache donc ouvertement sur les décisions du gouvernement, gouvernement qui est pourtant le premier à pleurer sur le prétendu racisme et sur les prétendues violences policières.

Voilà où les territoires perdus en sont. Direction par de la racaille, pour de la racaille, glorifiant la racaille. J’ai hâte de voir ce que ce magnifique bouillon culturel va nous produire de beau. Sûrement quelques islamistes, quelques braqueurs en série et quelques viols de masse. Les règlements de compte sont déjà la norme dans le 93, on risque de bien rire avec toutes leurs guerres de territoires pour les trafics de drogue.

Vivement la reconquête.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

22 Commentaires sur "L’immonde fresque trônant à Stains enfin vandalisée"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
9 juillet 2020 6 h 10 min

Les barbouillages immondes représentant des criminels nègres crevés de l’abus de drogues qui a rendu leur pauvre petit cœur si fragile, c’est sacré !
Par contre, les statues de nos héros, là, les boucaques et les dégénérés n’hésitent pas à les vandaliser.
Merde, ce n’est pas un marqueur qu’il faut pour rétablir les choses, c’est du neuf grains et la potion magique de Molotov !
Quand les tagueurs et les vandales auront été truffés de plomb ou crèveront en barbecue, ça calmera ces macaques.
Il faut considérer que la saison de la chasse à l’antifa, au juif et au boucaque, est ouverte et qu’il n’y a aucune limitation au nombre de trophées. Ni quant aux moyens à employer.
Une seule règle est à respecter : ne pas se faire prendre. Pas de traces ni de vantardises sur Internet.
Les cons qui attendent de la jewstice qu’elle venge leurs morts attendront longtemps.
Et ceux qui disent que nos assassins n’auront pas leur haine doivent récolter la nôtre. Je vais quand même pas devoir me mettre à faire tout le boulot à mon âge !
J’ai déjà donné et pas mal. Et pas mal reçu aussi, ma carcasse s’en souvient plusieurs fois par jour et aussi la nuit…

hazel
10 juillet 2020 10 h 26 min

préparer vos fusils:
https://sendvid.com/t6q47efb

Redonne un sens a t’a vie en chassant ces migrants de france !

https://sendvid.com/mr3s3ern

Rho 2
10 juillet 2020 12 h 18 min

Des liens vers un site de cul ?
De mieux en mieux !
Oser foutre ( c’est le terme qui convient ) des liens vers du porno youtre au sein d’un site destiné à la défense de notre race, là, comme dirait Coluche, il y a vraiment outrage !
C’est bien ce que je disais : on est entourés de branleurs. Ou d’enculés.
Heureusement, pour ce qui me concerne, j’ai assez de munitions et d’armes pour faire une bonne part du grand nettoyage.
Et je n’oublierai pas les traîtres.

wpDiscuz