Bill de Blasio, maire de New York veut réduire les financements de la police pour nourrir les nègres

C’est le New York Times qui nous l’apprend, le maire de New York, Bill de Blasio, vient d’annoncer qu’après les nombreuses manifestations de nègres aux USA, il allait baisser les financements de la police, pour les reverser… aux services sociaux – comprenez, les afro-américains.

New York Times (en) :

Le maire Bill de Blasio s’est engagé, dimanche, pour la première fois à réduire le financement de la police de la ville, après dix nuits de manifestations de masse contre la violence policière et après les demandes croissantes pour qu’il remanie un service dont les actions ont provoqué une consternation générale.

Le chaos. Le chaos est en cours aux USA, et ce qui est entrepris, c’est de lutter contre les forces de l’ordre. C’est le même maire qui avait, durant le ramadan, distribué 500.000 repas hallal aux pratiquants de la ville.

Sa fille, une mulâtresse immonde, participe elle-même aux manifestations pro-nègres. Son papa ne fait donc que suivre la politique mise en place dans chaque pays Blanc : métisser le peuple Blanc et participer à son génocide en laissant la racaille tout détruire.

La Mairie de New York était à la pointe dans la lutte contre les promeneurs qui osaient braver le confinement, mettant même en place une plateforme pour dénoncer ceux qui ne respecteraient pas le confinement, mais pour lutter contre la criminalité, il n’y a plus personne, ça serait waciste !

Le maire a refusé de dire précisément combien de fonds il prévoyait de détourner vers les services sociaux du département de police de New York, qui dispose d’un budget annuel de 6 milliards de dollars, soit plus de 6 % du budget de 90 milliards de dollars proposé par M. de Blasio.

Détourner, le mot convient parfaitement pour qualifier la manœuvre en cours. Il s’agit, ni plus ni moins, d’un détournement de fonds afin de financer les crimes violents, les vols, les viols et les destructions de biens publics et privés en tout genre.

Il n’y a pas d’autres mots. Tout le monde sait que ce n’est pas en arrosant le nègre de pognon que quelque chose de bon en ressort. Au contraire, ça l’encourage à continuer ce qu’il a entrepris.

Wakanda lol

[…] “Nous nous sommes engagés à ce que le financement des services à la jeunesse, des services sociaux, soit littéralement transféré au cours des trois prochaines semaines, mais je ne vais pas entrer dans les détails car cela fait l’objet de négociations et nous voulons trouver ce qui a un sens”, a déclaré M. de Blasio.

Littéralement, service à la négraille. Jeunesse et services sociaux ne sont que des camouflets pour parler de l’Africain qui réclame de l’argent.

[…] L’annonce du maire signifiant qu’il était favorable aux coupes budgétaires représentait le dernier tournant dans sa relation tendue avec le département de police.

Les forces de l’ordre, surchargées dans cette ville terriblement gangrenée par la criminalité, qui compte tout de même 289 homicides par an – pour 2018 – risque donc d’imploser si les forces de l’ordre sont moins nombreuses. Si les êtres simiesques n’ont plus personne en face, pour maintenir le rapport de force, ils vont décupler les violences.

Pour conclure, on pourrait citer l’agression d’un touriste Français à New York, le 14 février dernier. Un nègre poignardant à la gorge un Blanc.

Ou encore cette jeune Blanche, poignardée par un négrillon de 14 ans. Et les émeutes de suprémacistes Blancs ? Elles étaient où ? Nul part. Et si elles avaient été organisées, mon petit doigt me dit que ni les politiques, ni les médias, ni la masse de moutons n’auraient encensé ce mouvement d’hommage à cette pauvre Blanche.

Voilà ce qui va se produire, et se reproduire. Avec l’aide des gouvernants, totalement (((soumis))).

La RaHoWa n’est pas très loin.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Bill de Blasio, maire de New York veut réduire les financements de la police pour nourrir les nègres"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
9 juin 2020 15 h 45 min

S’il y a encore des Blancs burnés chez les flics new-yorkais, la riposte est vite trouvée :
rester l’arme au pied quand des youtres, des bobos de Greenwich Village, des rupins de la cinquième avenue ou de la périphérie de Central Park, et bien évidemment, de Blasio et ses proches, se font défoncer ou cambrioler par des chances pour l’Amérique. Et fermer les yeux quand ils tombent sur un Blanc “enfouraillé comme un porte-avions” pour reprendre une expression de Michel Audiard.
Ceux qui continueront à défendre nos ennemis, alors qu’ils sont aussi les leurs, ne méritent que de crever. Ce qu’il faut à chaque enculé qui s’agenouille, c’est un mec genre Daesh derrière lui avec un cimeterre bien aiguisé. Ou même un Opinel ou une aiguille à tricoter ; ça dure plus longtemps mais c’est une question de motivation.

Vv
11 juin 2020 2 h 19 min

@Rho 2 Votre style inimitable est réjouissant. On n’a pas trop l’occasion de rigoler, alors merci.

wpDiscuz