La pédale Trudeau s’agenouille devant la négraille

La mode du moment est la pose du genou à terre pour “protester” contre le racisme. Autant vous dire que ceux qui seraient concernés sont les Blancs. On nomme cela un signe de soumission totale.

Le pape François était le précurseur, avec un niveau au-dessus, Justin Trudeau se met aussi à terre pour signifier sa défaite face à l’envahisseur et à la dominance nègre.

Un symbole, dont il ne sera pas le dernier à représenter. On commence déjà à observer des masses de crétins blancs se mettant au sol pour dire : nous ne sommes pas racistes ! Sauf que dans le cas présent, ça dépasse toute notion de racisme ou de discrimination. Ici, nous sommes en présence d’un acte d’abandon de terrain. Ceux qui se mettent à terre informent donc la racaille qu’ils ont gagné. Personne ne prendra les armes et ne se défendra contre l’agresseur.

Prenez nos terres, nos maisons et nos femmes ! Vous avez gagné !

Voilà ce que ça veut dire.

Le journal de Montréal :

«Aujourd’hui est un nouveau jour», a pu entendre le chef libéral interpellé pendant les discours. «Est-ce que vous nous entendez? […] Assez, c’était hier. Aujourd’hui, on veut le changement. On veut le changement maintenant», a lancé une des organisatrices.

Accompagné de ministres, comme celui de la Famille, Ahmed Hussen, M. Trudeau a écouté les discours et a aussi fait le geste de poser un genou au sol pendant environ huit minutes comme les autres participants à l’événement.

Les milliers de personnes qui étaient présentes devaient prendre part à une marche pacifique également pour dénoncer la mort de George Floyd, survenue à Minneapolis, au Minnesota.

Trudeau est un traître fragile, depuis le début, et il n’a jamais fait que nous prouver sa soumission totale depuis des années. Pour le coup, le voir s’agenouiller n’est même pas choquant, vu tout ce qu’il a fait depuis des années pour collaborer avec les envahisseurs.

Plusieurs policiers impliqués doivent répondre maintenant à la justice. C’est le cas de l’agent Derek Chauvin, congédié et accusé depuis de meurtre au deuxième degré, et de trois de ses collègues.

Cette mort tragique a déclenché une vague de protestation un peu partout aux États-Unis, mais aussi au Canada.

Un criminel nègre de moins, et les médias nomment ça une “mort tragique”. Si le type avait été Blanc, personne n’en aurait parlé, pas même nous car nous n’avons pas pour habitude de défendre des ordures, même si elles sont de notre race.

Nous ne défendons que nos victimes et les héros qui se lèvent contre l’invasion. Les véritables criminels, violeurs ou autres blancs qui sont des ordures ne nous intéressent pas : ils peuvent bien mourir. Lorsqu’un Blanc ou une Blanche est tué par un policier, alors qu’il n’avait rien fait, ou tué par un sale nègre, personne ne dit rien et aucun politique n’ouvre son clapet.

La bonne vieille discrimination positive.

Mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux.

Jamais nous ne nous abaisserons devant l’Ennemi. De n’importe quelle race qu’il puisse être, nous ferons face et nous ne nous rendrons pas.

Que nous soyons seuls ou des millions, personne ne nous fera plier. Quitte à devenir l’ultime résistance, comme l’ont été les membres du Werwolf.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "La pédale Trudeau s’agenouille devant la négraille"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
eric
9 juin 2020 14 h 58 min

Seule la guerre ethnique totale qui approche a grand pas fera que des gens comme Trudeau seront mis en touche et j’espére définitivement avec une balle dans la tete!!

Rho 2
9 juin 2020 16 h 56 min

Il n’est pas sur qu’elle touche le cerveau.
Un suppositoire à la dynamite serait plus adapté. Son insertion serait aisée et ça lui permettrait de s’éclater une dernière fois.

Rho 2
10 juin 2020 0 h 14 min

À côté de Trudeau, le macroanus a presque l’air viril, sauf quand un grand black luisant de transpiration lui fait perdre son contrôle, lui provoquant des palpitations au niveau du clitoris. Ben oui, ses hémorroïdes, quoi !
C’est le clitoris des pédés, dixit Reiser.
Troud’O, il ne se contente pas de s’agenouiller pour sucer de la bite de nègre, il se prosterne littéralement face contre terre, tourné vers la Mecque bien évidemment, et le cul en bombe pour faciliter l’insertion des nouveaux canadiens.
Ça, c’est de l’accueil ! Comme pourrait le penser une mouche à merde ayant pénétré son rectum et s’étonnant de l’écho lointain de son bourdonnement réverbéré par les parois de cet immense gouffre à boucaques…

wpDiscuz