Martinique : des génies nègres détruisent des statues de Victor Schoelcher

Détruire deux statues d’un personnage qui a abolit l’esclavage, le jour de la commémoration. Ne cherchez pas plus loin, il ne pouvait s’agir que d’une nouvelle négrerie !

Le Figaro :

Deux statues commémorative de Victor Schoelcher qui a permis la signature du décret abolissant l’esclavage et la traite négrière dans les colonies en 1848, ont été détruites en Martinique vendredi 22 mai, le jour où l’île commémorait son abolition de l’esclavage.

Relayée sur les réseaux sociaux, la vidéo de la chute de ces statues à Fort-de-France et à l’entrée du bourg de la commune de Schoelcher, réalisée par les activistes eux-mêmes, qui se présentent comme anti-béké et anti-héritage colonial, a provoqué une vague d’indignation.

Une jeune femme soupçonnée d’avoir participé à l’action a été placée en garde à vue, et à l’issue, convoquée au tribunal le 9 juillet, selon son avocat Me Dominique Monotuka.

Cela signifierait-il que les nègres souhaitent de nouveau travailler dans les plantations de coton ou de canne à sucre ?

Le Blanc, qu’il soit bon ou méchant envers cette race Africaine n’est jamais considéré comme Bien par les nègres eux-mêmes.

«Schoelcher n’est pas notre sauveur», ont écrit dans un communiqué les manifestants, qui sont aussi ceux qui ont bloqué pendant plusieurs semaines fin 2019 et début 2020 les hypermarchés chaque week-end, accusant leurs propriétaires, souvent de grandes familles locales (béké), d’être à l’origine de la pollution au chlordécone, un pesticide longtemps utilisé dans les bananeraies et suspecté d’être à l’origine de cancers de la prostate.

Emmanuel Macron a condamné ces actes, qui «salissent la mémoire de la République» :

Le maire de Fort-de-France, Didier Laguerre a également condamné cet acte de vandalisme tout en assurant que «faire tomber une statue n’effacera ni l’histoire de notre peuple, ni l’humanisme de Victor Schoelcher et sa lutte acharnée pour la liberté et les droits humains».

La Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage a expliqué samedi dans un communiqué, que «ce combat a réuni les personnes réduites en esclavage, qui n’ont cessé de se révolter contre leur état, et l’ont fait encore le 22 mai 1848 en Martinique, et des militants abolitionnistes comme Victor Schoelcher».

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin a estimé sur Twitter que s’il est «permis de questionner l’histoire, cela nécessite un travail méthodique et rigoureux. En aucun cas cela ne doit se faire à travers la destruction de monuments qui incarnent notre mémoire collective».

Faire un quelconque travail dans la recherche de la Vérité dépasse de loin ce que peuvent faire la plupart des Nègres. Leur intelligence relative ne pourra pas effectuer cette tâche. Détruire est bien plus simple, même s’ils ne détruisent pas la bonne statue ou le bon monument, ils auront fait le travail qu’ils considéreront comme efficace. Ils verront la statue d’un Blanc quelconque tomber, ils chanteront et danseront durant des jours !

Regardez la vidéo de la destruction de la statue et les cris de primates, vous comprendrez aisément ce dont il est question.

Le 22 mai 1848, les esclaves qui s’étaient rebellés contre les colons arrachaient leur liberté en Martinique au terme de plusieurs jours de violentes émeutes. Des faits qui intervenaient moins d’un mois après la signature, à Paris, le 27 avril, du décret d’abolition de l’esclavage, porté notamment par Victor Schoelcher. Après l’abolition, Victor Schoelcher devient député de la Martinique. Son nom est donné à la bibliothèque de Fort-de-France puis, en 1889 à la toute nouvelle ville de Case Navire. Des hommages qui, pour certains, empêchent la reconnaissance des héros locaux de l’abolition, comme l’esclave Romain. Les manifestants demandent d’ailleurs que la bibliothèque et la ville qui portent le nom de Shoelcher soient renommées au profit d’acteurs locaux de l’abolition de l’esclavage et de l’émancipation des Noirs.

Logique, les Nègres, s’apercevant que le Blanc devient faible, en demandent de plus en plus. Tendez leur la main, ils désireront le bras. Puis le corps entier. L’être simiesque ne mérite que le rapport de force, rien d’autre.

Ce qui se passe en Outre-Mer n’est qu’un avant goût de ce qui va se passer en France. La violence débridée, les destructions de monuments en tout genre, les viols de masse et les bidons-villes : le programme est plutôt garni.

Huffington Post :

[…] L’une des statues a été vandalisée à Fort-de-France et l’autre sur la commune de Schœlcher. La première portait notamment l’inscription “Nulle terre Française ne peut plus porter d’esclaves”. Une enquête est en cours note La 1ere.

Je dirais même plus que Nulle terre Française ne peut plus porter de Nègres. Ils sont un boulet gigantesque, aussi bien en Outre-Mer qu’en Métropole.

Qu’ils détruisent des statues de personnages ayant milité pour leur liberté, ne nous émeut pas. Simplement, cela représente la stupidité de ces êtres simiesques. Leur nuisance est illustrée chaque jour.

Si les choses ne changent pas, il n’y aura plus rien. Un terrain vague sera la définition de la France et de ses territoires.

[…] Comme l’écrivait Aimé Césaire, ‘la clairvoyance de Schœlcher avait donné le branle de la liberté, l’impétuosité nègre fit le reste’”.

L’impétuosité nègre est à éliminer. Sur toutes les terres qu’ils souillent depuis de trop nombreuses années.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Martinique : des génies nègres détruisent des statues de Victor Schoelcher"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
28 mai 2020 13 h 13 min

Les connards qui apportent leur aide aux nègres qui nous envahissent seront les premiers à morfler si ces sauvages se sentent en mesure de donner libre cours à leur “impétuosité”…
Seuls ceux qui sont résolus à les accueillir avec du neuf grains et une pelle s’en sortiront. Ça s’appelle la sélection naturelle.

qtltmtvmpstg
28 mai 2020 18 h 49 min

Effectivement, les attentifs qui voient les effectifs de nos ennemis gonfler se préparent au pire, et résisterons, tandis que les esprits malades libéraux subiront la furie barbare des envahisseurs qu’ils se forcent à ne pas vouloir voir, personnellement, le fait de voir tout ces traîtres se faire balayer par la racaille étrangère qu’ils ont eux-même tant voulu amener, ne me fera pas pleurer…
Ces dégénérés de gauchistes ou humanistes pro vivre-ensemble pensent que les nègres et autres sous-races seront “indulgents” avec nous si nous sommes en minorité sur nos propres terres, comme l’avais déclaré un ministre Suédois. Pour moi, (((ces types))) sont infiniment plus dangereux que ceux qui foutent directement la merde ici.

Pyrrhus
29 mai 2020 20 h 15 min

B&P (italien) fait de la 15 grains avec des billes de 8,6mm. Un peu plus cher que mon matos habituel (rem ou brenneke) mais j’ai commandé quelques boites histoire de tester, tant que l’on peut encore.
Beaucoups trop de gens “de notre milieu” ne veulent même pas essayer d’obtenir une arme, puisque les AR-15 c’est cher, faut la licence et passer 10 heures au stand par semaine, et les bougnoules ont des kalash.
Le 12 c’est toujours bien pour évacuer les déchets. Avec une pelle, une meuleuse et de la chaux. Pas besoin d’être un tireur d’élite pour s’en servir.

Il est temps de rendre la liberté à nos nègres des outre-mers, ça coûte un pognon de dingue, et ils oublient que les blancs, en plus de leur rendre la liberté et leur filer des boulots bien payés en métwopole, ont aussi libérés leurs semblables avec la colonisation.

Rho 2
30 mai 2020 15 h 06 min

Tout à fait, cher camarade !
D’ailleurs l’esclavage des nègres existe toujours en Afrique…
Si on n’était pas allés les voir, ces macaques se baladeraient toujours le cul à l’air avec un os dans le nez et crècheraient dans des cases en bouse séchées plus dégueulasses que des chiottes à la turque des bas-fonds d’Istambul !
On aurait dû libérer le terrain en les classant d’emblée parmi les espèces nuisibles. Ce sont les youtrons, auxquels l’Eglise avait accordé le monopole du commerce des esclaves et en détenaient encore plus de 90% au 19ème siècle, qui les ont importé aux Amériques et dans les Antilles.
Les riches planteurs qui ont marché dans la combine, ne voyant pas qu’à long terme ces négros finiraient par obtenir leur liberté grâce aux bonnes âmes et aux culs-bénis, et submergeaient nos nouvelles terres et même l’Europe, devraient être ressuscités pour qu’on puisse les empaler. En bas brochettes, avec les youtrons, sur les mêmes pieux. Ça économiserait le bois et Greta serait contente…. jusqu’à ce qu’on lui dise de s’assoir ainsi qu’aux deux gauchiasses qui ont pondu cette merde mal moulée.
À défaut de pouvoir s’occuper des traitres d’autrefois, on aura déjà largement de quoi faire avec ceux d’aujourd’hui. Leurs petits protégés nous y aideront, car ces bestiaux ont la haine du Blanc et méprisent carrément ceux qui rampent devant eux.
Une bête sauvage ne respecte que la force. C’est d’ailleurs pourquoi les mecs comme nous, ils les appellent patron !

Rho 2
31 mai 2020 5 h 35 min

Correction : Tout à fait, chers camarades puisque ma réponse n’était pas destinée qu’à Pyrrhus, que je remercie également pour l’info sur la nouveauté italienne qui doit méchamment dégager ( je vais essayer ça, moi aussi ) mais aussi à qtltmtvmpstg ( la vache ! Tu as repris un ancien mot de passe comme pseudo ? ), le seul copain dont on ne peut reconnaître les mérites que par écrit, vu l’impossibilité de prononcer son nom de guerre. C’est pas très grave, vu qu’on ne peut se rencontrer IRL, mais le jour où on fêtera la victoire, ce sera coton pour l’inviter à trinquer !

Pyrrhus
31 mai 2020 6 h 41 min

J’avai lu que les rois de France avaient pondu un édit disant que les nègres de compagnie qui viendraient en métwopole avec leurs maitres juifs seraient affranchi, donc les youpes se gardaient bien de venir avec leur cheptel quand ils venaient toucher leurs shekels de l’église. Pour ça qu’il a fallu attendre la wipoublique pour avoir des nègres dans la Creuse, un petit pas pour l’homme, un bon en avant pour la simiesquité.
Quoique les primates sont bien plus nobles que les negres, comme le gorille.

Les riches planteurs, c’était du crypto-gauchiste. Leur fallait du sous-homme pour conduire leurs calèches et faire leur bouffe, maintenant ya Uber c’est la même chose.
Marrant, tout ceux qui chialent sur le racisme, de quelle race qu’ils puissent être, sont des descendant d’esclavagistes et de coloniaux, je pense dernièrement à la camélidé Jordana Aliouane, fière descendante d’égorgeurs kabyles, grande amie de la nègresse Assa Traoré.
Elle prétend avoir peur des flics blancs qui à la lire (l’entendre est un suplice, empalez moi à la place) massacrent des milliers de bougnègres par jour. Alors que leur fantasme à ces pouffes basanées c’est un blanc qui les remettraient à leur place.
Comme tu dis, respect de la force et haine du blanc, quand on leur donne de la chicote ils sont heureux, sinon ils crament tout.

Question talmudique, vu que les pals étaient graissés avec du porc chez les blancs, cela nuierait-il aux youpes, mouslimes et aux vegans ?
Faudrait-il les empaler à sec pour respecter leurs croyances ?
Je suis pour l’optimisation via les munitions, mais ce n’est pas écolo.

Rho 2
31 mai 2020 13 h 58 min

Pour respecter leurs religions, on pourra remplacer la graisse de porc par du piment ( genre pili-pili ; ils aiment quand c’est bien épicé ). Bon, c’est sur, ça glissera moins bien et avant que ces charognes arrivent en bas du pieu, il va y avoir du décibel. Mais comme disait Coluche, on peut opérer sans anesthésie ; suffit de mettre des boules Quies.

Pyrrhus
1 juin 2020 8 h 00 min

Je consomme du habanero, l’un des plus fort piments non hybride, ouai y a des dingues qui ont créés des hybrides qui arrachent encore plus la gueule.
En cas de rhume, ce truc débouche les voies respiratoires sans problème.
Puis c’est riche en vitamine C, j’en ai bouffé pendant la crise covid.
Faut juste encaisser le choc, c’est un coup à prendre.
En application locale, ça douille méchament.

barnes
7 juin 2020 13 h 29 min

Sans le fric des cons de blancs cette ile serait Haïti ainsi que la Guadeloupe , même pas la reconnaissance du ventre!

wpDiscuz