Argenteuil : la racaille défile en mémoire d’un bougnoule mort à moto

Un bougnoule s’amuse à faire des rodéos en moto, il tombe violemment et rencontre un poteau. Quatrième nuit d’émeutes et marche blanche au programme. Les zones envahies dans toute leur splendeur.

France Info :

Pour la quatrième nuit consécutive, des affrontements ont eu lieu entre des habitants d’Argenteuil (Val-d’Oise) et les forces de l’ordre, après la mort d’un jeune homme de 18 ans dans un accident de moto. Dans la nuit du mercredi 20 à jeudi 21 mai, dix personnes ont été interpellées, a appris franceinfo de source policière. Plusieurs véhicules et des poubelles ont été incendiés. Le calme est revenu vers 2h du matin. Il n’y a pas eu de blessés.

Les afrobougnes ne sont pas contents. Ils se mettent donc en marche pour mettre en œuvre la seule chose qu’ils savent faire : détruire. Brûler des abribus, des véhicules, caillasser les forces de l’ordre et tirer des feux d’artifice.

Après deux mois de confinement, on aurait pu penser que les chances pour l’Afrance avaient eu le temps de s’attaquer à tout ce qui ne leur ressemble pas, au moindre caprice.

Force est de constater que la négrerie n’est jamais finie.

Les hostilités ont débuté mercredi soir vers 21h. Des habitants du quartier ont pris à partie les forces de l’ordre, qui avait mobilisé un dispositif conséquent, avec 270 policiers et gendarmes déployés. Les forces de l’ordre ont été la cible de jets de projectiles et visées par des feux d’artifices. Elles ont répliqué avec des grenades lacrymogènes et des tirs de LBD.

Les affrontement les plus violents se sont produits dans le secteur de la dalle d’Argenteuil, mais il n’y a pas eu de blessés. Les policiers ont saisi deux brouettes remplies de bidons d’essence, et 18 cocktails Molotov.

C’est la quatrième nuit tendue à Argenteuil depuis le week-end dernier, et la mort de Sabri, un jeune homme de 18 ans qui s’est tué à moto en percutant un poteau électrique, peu après avoir croisé un véhicule de la brigade anti-criminalité (BAC). Une enquête est ouverte depuis dimanche pour éclaircir les circonstances de cet accident.

N’oublions jamais à quoi servent nos impôts, financer des affrontements stériles entre les afrobougnes et les forces de l’ordre, et payer pour remplacer le mobilier urbain et tout ce qui sera incendié par la racaille. Comprenons nous bien, si encore les gendarmes s’occupaient réellement du problème Allogène, alors, peut-être, que nous pourrions nous sentir reconnaissants.

Sauf qu’ils ne servent à rien, bloqués par la justice rouge ou par leur idéologie (((républicaine))) donc ils sont doublement inefficaces. Par contre, pour s’acharner contre le petit Blanc qui ne demande rien, ils se défoulent littéralement.

Et ce qui reste amusant, c’est que plus ils sont cocus et ne font rien dans les cités, plus ils sont la cible des artifices, des attaques, des échauffourées et de la colère nègre. Pour tenir une population de sauvages, il faut instaurer un rapport de force. Les non-Blancs comprennent parfaitement que le (((gouvernement))) ne veut de ce rapport de force seulement avec les Blancs et souhaite se montrer coulant avec les autres, ils en profitent donc, en étant pertinemment au courant qu’ils ne risquent rien.

Selon le parquet de Pontoise, il n’y a eu aucun contact entre la voiture des policiers et la moto et aucun élément de l’enquête – à ce stade – ne va dans le sens d’une course-poursuite entre la police et le jeune homme.

Les proches de la victime réfutent pour leur part la thèse selon laquelle Sabri a perdu, seul, le contrôle de sa moto-cross, non homologuée et qu’il pilotait sans casque. Ils pensent que les policiers ont sans doute provoqué sa chute et ils ont indiqué vouloir porter plainte pour faire toute la lumière sur les circonstances de l’accident.

En même temps, il est plus facile de rejeter la faute sur les policiers, qui mangent des enfants allogènes tous les jours, que sur le futur dealer à moto qui “pilotait” sa moto non homologuée.

Le Monde :

Des fleurs, des témoignages de soutien, un appel à témoins et ces mots gravés à la hâte : « Justice pour Sabri ». C’est ici, dans ce quartier pavillonnaire d’Argenteuil (Val-d’Oise), sur ce poteau électrique en béton, qu’est venu s’écraser le jeune homme de 18 ans après avoir perdu le contrôle de sa moto, dans la nuit de samedi à dimanche 17 mai. Il est mort quelques heures plus tard dans un hôpital parisien.

Sabri venait de croiser une voiture de la brigade anticriminalité (BAC) en patrouille quelques instants avant le drame. Les parents du jeune homme, ses amis et le quartier s’interrogent : les policiers ont-ils une responsabilité dans la mort de cet enfant du quartier du Val-d’Argent ?

Effectivement, Justice pour Sabri, abattons tous les poteaux électriques, ils sont responsables d’amalgames et de xénophobie. C’est un crime contre l’humanité.

Nous ne doutons pas un seul instant que la BAC, croisant ce dealer en devenir, s’est empressée de tenter de l’écraser, pour provoquer des émeutes contre leurs collègues et eux-mêmes.

Quelle bande de Nazis.

La BAC, la police, les Blancs, ils sont tous coupables, même par leur simple existence, d’être de terribles racistes.

Le Parisien :

Le cortège s’arrête devant le poteau mortel de la rue du Touillet. Des larmes coulent sur les joues, des cris de douleur retentissent, des bouquets de fleurs sont apportés. Le père, Khalid Chouhbi, porte un cadre avec un portrait de son fils, Sabri. « S’il vous plaît, laissez la famille se recueillir », lance Tarek, un organisateur. Derrière, la foule marque le silence pendant de longues minutes.

[…] « C’est une tragédie ce qu’il s’est passé, souffle Karima, 34 ans, très émue. C’est important de venir pour rendre hommage au petit, dans le calme. » Les trois dernières soirées ont été marquées par des échauffourées à la ZUP.

Dans le cortège, tous, ou presque, portent un t-shirt noir, frappé des lettres blanche « Lumière(s) pour Sabri ». 500 ont été distribués dans son quartier, le Val-d’Argent, la veille.

Sur des tables blanches, de nouvelles pièces ont été vendues, à 5 € minimum, avant le début de la marche. « Ceux qui le peuvent donnent un peu plus, confie un organisateur. L’argent servira à soutenir la famille, notamment pour les frais de justice. »

Des frais de justice contre les poteaux. La ville va en avoir pour son grade, quelle idée aussi de vouloir faire parvenir l’électricité dans cette zone de non-droits ?

[…] Eux sont persuadés que le véhicule de la Bac, présent au moment des faits, a provoqué la chute de Sabri, non casqué, sur le trottoir de cette rue étroite et mal éclairée. Le parquet de Pontoise a écarté, lundi, la thèse d’un choc entre la police et la moto, estimant que le motard a perdu seul le contrôle de son engin, qui était dépourvu d’éclairage.

La famille de ce parasite voudrait-elle aussi s’interroger sur la stupidité de leur rejeton qui ne portait pas de casque, qui roulait sur un engin non-réglementaire, sans éclairage ?

Ce serait prouver la stupidité de ces déchets génétiques, se tourner vers la police est bien plus facile. Et puis, ça rapportera quelques billets. Comme vendre des tee-shirts.

Les avocates de la famille, Maîtres Lucie Simon et Camille Vannier, présentes à la marche blanche, estiment que les conclusions sont hâtives « après seulement deux jours d’enquête » : « Il reste des zones d’ombre, relèvent-elles. On peut émettre des hypothèses : il y a pu avoir une course-poursuite avant, ils ont pu lui barrer la route, voire plus, essayer de l’interpeller. L’enquête doit aborder toutes les possibilités. » Une plainte devrait être déposée dans « les prochains jours ».

Un témoin m’aurait même affirmé avoir vu que les membres de la BAC portaient des uniformes du KKK et jetaient des torches enflammés sur le pauvre loukoum. Pardon, sur le pauvre Sabri.

Repose en paix, pauvre petit poteau.

Dès qu’un nègre ou un bougnoule meurt, c’est notre faute, jamais ce ne serait à cause de ce qu’ils sont : des individus stupides et impulsifs. Tout est bon pour nous traîner dans la boue et nous soutirer, toujours plus, de l’argent. Un tel cirque n’a pas sa place en France, il est grand temps de faire le ménage. Les singeries sont bien trop nombreuses.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Argenteuil : la racaille défile en mémoire d’un bougnoule mort à moto"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Eric
22 mai 2020 7 h 19 min

Je ne suis plus etonné par cette situation que meme les fous n’auraient pas imaginée!
A vrai dire,cette situation qui est a dessein,est catastrophique car vous avez de nombreux blancs(météques mentaux)qui les soutiennent mordicus!
Oui,ces gens venus pour la plus grande partie,d’Afrique,ne peuvent pas et ne doivent pas cohabiter avec nous !
Il suffit de voir dans quel etat se trouve ce continent aujourd’hui!
Et on va encore accuser les mechants blancs!
On en sortira jamais!
Maintenant;la France devient peu a peu un pays africain! “La colonie de ses colonies”comme dirait l’autre!
La seule solution est chacun chez soi!
Et les traites,eux doivent disparaitre de la surface de cette planéte!

Earl Turner 31
22 mai 2020 11 h 51 min

Réclamer “Lumière(s) pour Sabri” c’est déjà reconnaître que Sabri n’avait pas la lumière à tous les étages. Maintenant l’électricité est définitivement coupée !!!
A moins que “Lumière(s) pour Sabri” soit une référence au poteau électrique qu’il s’est pris dans la gueule.

HS, je suis heureux de voir que Rho 2 est de nouveau parmi nous !

Rho 2
22 mai 2020 13 h 41 min

Merci camarade ! Moi aussi, je suis content de retrouver mes frères Aryens ! Et mes soeurs Aryennes ! Elles ne sont pas nombreuses mais ce sont de chouettes filles ! D’ailleurs, c’est une femme qui a fondé ce site…
J’espère qu’elle nous lit et voit qu’on est fidèles à l’idéal qui est le sien et que Nico mène avec son équipe ce beau navire avec maestria malgré la tempête…
Respect à elle et à eux.
Comme je suis resté gamin, je vais conclure en faisant mon Rho :
La morale de cette histoire, c’est que nos poteaux sont infiniment plus durs que ces enculés de bougnoules !

jones
26 mai 2020 10 h 24 min

dans cette video ,3 blanches parlent du racisme antiblancs sauf que elles ne citent pas ceux qui en sont a l’origine et qui manoeuvrent contre les blancs: c’est a dire les juifs et les elites enjuives des pays blancs occidentaux sans l’eglise chretienne
pour son role dans l’immigration non blanche et l’islamisation des pays blancs
par exemple cet extrait de journal:”
Dans un article intitulé « solidarité avec les étudiants sub-sahariens présents sur l’agglomération bordelaise », le diocèse de Bordeaux fait appel à la solidarité des catholiques.

Mais ce n’est pas un appel à destination du Secours Catholiques ou d’une autre association proche du diocèse et œuvrant pour les plus démunis. Les autorités de l’Eglise catholique demandent aux catholiques de faire des dons qui seront versés dans « la caisse commune des mosquées en charge du service d’entraide » !

video:https://www.youtube.com/watch?time_continue=233&v=FzgyqPJueME&feature=emb_logo

wpDiscuz