Profitant du coronavirus, l’Italie régularise des nègres à tour de bras

Il faut bien profiter de cette occasion en or, les sans-papiers doivent être régularisés le plus rapidement possible, pendant que tout le monde regarde ailleurs.

RFI :

C’était la mesure la plus délicate du gouvernement qui a d’ailleurs provoqué de fortes frictions au sein des partis de la majorité. Mais cette décision, ardemment défendue par le président du Conseil, Giuseppe Conte, et la ministre de l’Agriculture Teresa Bellanova qui, émue aux larmes, a déclaré « les invisibles deviendront un peu plus visibles », est nécessaire pour trois raisons.

Les sentiments féminins à outrance sont nocifs pour n’importe quel peuple. On le voit ici. Il ne nous importe absolument pas de nous préoccuper d’étrangers raciaux. Les “invisibles”, rendez-vous compte de telles balivernes.

On ne voit pas assez de nègres ou d’allogènes dans nos rues ? Dans nos villes, nos villages, nos entreprises ? Ils seraient invisibles. C’est le comble.

Sans les travailleurs agricoles immigrés, les récoltes du pays sont menacées et risquent de ne jamais arriver sur les étals des supermarchés. Sans permis de séjour, il est impossible pour les ouvriers illégaux d’accéder au système de santé public. D’où les risques importants de nouveaux foyers de contagion par le coronavirus.

Classique, on rend indispensable des éléments étrangers pour pouvoir les infiltrer dans un peuple, une nation, une race. Depuis des années, un travail de sape est effectué au sein de chaque pays Européen. Puis, le Système met en avant les faiblesses créées par ce travail de sape, et propose la (((solution))) : les immigrés non-Blancs – d’ailleurs, les mêmes immigrés menacent de faire grève, si les sans-papiers ne sont pas régularisés !

Un peu comme pour la fertilité.

Oh Goy, tu ne fais plus d’enfants ? Heureusement l’Afrique est là pour te remplacer, comme tu n’es plus capable d’en faire.

Typiquement Juif.

Enfin, faire émerger le travail au noir, c’est lutter contre les mafias qui, avec la crise du Covid-19, s’infiltrent encore davantage, dans de nombreux secteurs.

La dernière régularisation massive de quelque 300 000 immigrés remonte à 2009, époque où Silvio Berlusconi était au pouvoir.

Les migrants sont donc la solution à tous nos problèmes ! Ils vont travailler dans les champs, font des enfants,enrichissent nos pays, et luttent même contre la vilaine mafia.

(((Applaudissements)))

Les Échos :

[…] Confagricoltura et Coldiretti, les principaux représentants du secteur agricole transalpin, demandent la régularisation d’une partie des 600.000 sans-papiers présents en Italie. Beaucoup travaillent déjà de manière illégale dans les champs. La proposition est soutenue par les ministres de l’Intérieur, du Mezzogiorno, du Travail et de l’Agriculture. Un décret sera prochainement adopté pour régulariser environ 200.000 clandestins qui auront la possibilité d’obtenir un contrat de travail dans la filière agricole. Cela représenterait la plus importante régularisation depuis plus d’une décennie en Italie.

Le remplacement est en marche, la négraille est reine en Europe. Les mêmes nègres, tellement essentiels, comme celui-ci, sans-papiers sénégalais, qui a violé une infirmière italienne

N’oubliez pas, le Nègre est le prochain Européen, si les Blancs ne comprennent pas avant qu’il ne soit trop tard.

Selon cet article, en Italien :

[…] Le débat sur la régularisation de 600 000 migrants a fait resurgir une culture coloniale, le pays ne peut pas continuer à résister au changement.

Bien que si ça devenait le cas, l’Europe ne serait plus qu’un No Man’s Land, mélange de boue et de sang. Le changement racial de nos pays n’est pas envisageable, c’est pourtant en bonne voie.

Ne sois pas effrayé, Goy, les nègres sont aussi des scientifiques…

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Profitant du coronavirus, l’Italie régularise des nègres à tour de bras"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
19 mai 2020 19 h 06 min

Avant de crever les nègres, il faudra s’occuper des traitres et des juifs qui les inspirent. Pour arrêter une inondation, on commence par couper l’eau, on écope après. Ces boucaques ne viennent pas à la nage ! Ils sont importés par les ordures précitées et celles-ci devront donc être exterminées en premier et avec un maximum de cruauté, le châtiment devant être à la hauteur du crime.
Et quel crime est plus grand que de vouloir la disparition de notre race et la destruction de tout ce qu’elle a bâti ?
Il faudra retrouver la férocité de nos ancêtres à l’égard des traitres.

Anonyme
19 mai 2020 21 h 51 min

Content de vous revoir parmi nous Rho 2

Rho 2
19 mai 2020 23 h 42 min

Merci camarade ! Ça fait plaisir !

wpDiscuz