Le brave Philip Manshaus plaide l’état de nécessité, pour justifier son attaque dans une mosquée

En 2019, Philip Manshaus, un jeune Blanc Norvégien, avait abattu sa demi-sœur asiatique et était rentré dans une mosquée en tentant d’abattre des fidèles.

Lors de son procès, il a plaidé non-coupable pour les accusations d’homicides et d’acte terroriste. Il a reconnu fièrement les faits, mais a évoqué l’état de nécessité pour justifier sa tentative de résistance à l’invasion.

Blanche, lors de la présentation de l’attaque avait tenu à préciser que :

Agir c’est bien, mais encore faut-il un minimum de préparation et d’efficacité. […] Il est très difficile de juger cette affaire sans avoir tous les faits en main : si la jeune femme était une blanche décente, alors ce meurtre est un crime odieux. Mais s’il s’agit d’une métisse, ou si elle couchait avec des subhumains (par exemple, des bougnoules locaux, ce qui expliquerait l’enchaînement des faits à supposer que le norvégien arrêté en est à l’origine), alors nous ne pleurerons pas sa mort.

Il ne s’agissait même pas d’une métisse, mais bien d’une pure non-Blanche. Son meurtre est donc une élimination utile, par contre, l’attaque de la mosquée était trop mal préparée.

Cette inefficacité pourrait être mis sur le fait de son jeune age, il a tenté d’agir pour la race et aujourd’hui, il défie la justice en invoquant la nécessité de bouter les envahisseurs hors de nos terres.

Il n’a pas été efficace comme Brenton Tarrant, mais il en a tout l’âme. Une âme de Blanc, qui constate l’invasion et le remplacement de notre peuple, il n’a pas pu s’empêcher d’agir.

20 Minutes :

S’il a reconnu avoir ouvert le feu en août 2019 dans une mosquée des environs d’Oslo, après avoir tué sa demi-sœur, l’extrémiste de droite norvégien, Philip Manshaus, a plaidé non coupable des chefs d’accusation retenus contre lui, ce jeudi au premier jour de son procès.

Agé de 22 ans, Philip Manshaus, est jugé pour « homicide » et « acte terroriste » devant le tribunal d’Asker et Baerum, près de la capitale norvégienne.

Le 10 août 2019, dans cette banlieue résidentielle, il avait ouvert le feu au centre islamique Al-Noor, sans faire de blessés graves, avant d’être maîtrisé par des fidèles. Le corps de sa demi-sœur de 17 ans, d’origine chinoise, avait ensuite été retrouvé au domicile familial. Adoptée par la conjointe du père de Manshaus, Johanne Zhangjia Ihle-Hansen avait été tuée de quatre balles. Manshaus reconnaît les faits mais rejette les chefs d’accusation, invoquant une forme d’« état de nécessité ».

Quoique l’on puisse dire au tribunal, tenter de s’opposer au génocide des Blancs n’est pas défendable aux yeux des juges. Alors rien ne sert de se coucher devant eux, autant faire entendre ce que l’on pense, pour donner une leçon à ceux qui hésitent.

Nous sommes dans une guerre, mais seul un des deux côtés le comprend. Et nous ne faisons pas partie du côté qui est actif pour vaincre. Alors, organisez-vous, fondez des foyers, convertissez le maximum de personnes que vous le pourrez, soyez radicaux, faites le plus d’actes de résistance que vous pourrez.

Ce n’est pas un jeu, chaque vie Blanche compte, alors ne perdons pas de temps. Soyez certains d’être le plus efficace pour chaque action. La réflexion et la préparation avant l’action, mais n’oubliez pas que le chrono ne s’arrête pas. Le temps n’est pas notre allié.

Vouloir se débarrasser de la totalité des envahisseurs, par la violence, n’est pas une opinion “indigne”, c’est la logique de notre volonté de survivre, de préserver notre race.

Selon l’accusation, Manshaus avait des motivations racistes et a été inspiré par l’attaque de Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars 2019, au cours de laquelle Brenton Tarrant avait fait 51 morts en tirant contre deux mosquées. Lors d’une précédente audience au tribunal consacrée au prolongement de sa détention, il avait effectué un salut nazi devant la presse. Son procès doit durer jusqu’au 26 mai.

Brenton Tarrant, par son action symbolique, a éveillé de nombreuses personnes. Aussi bien par ses attaques que par son manifeste. Il ne faut pas attendre, nos parents et nous-mêmes n’ont que trop attendu, et nous voilà au pied du mur.

Seuls, contre tous, même contre des gens de notre race.

Paris Match :

[…] Selon les médias norvégiens, il n’a montré aucun remords dans le prétoire mais a, au contraire, exprimé ses regrets de n’avoir «pas pu infliger plus de dégâts».

Il n’a pas à rougir de sa tentative – bien que ratée – d’agir par lui-même.

Et malgré les échecs, il convient de toujours supporter des camarades qui se sont levés. Toujours être critique vis-à-vis de leurs erreurs est obligatoire, les soutenir l’est tout autant.

Que penserait un Blanc souhaitant passer à l’action, s’il voyait que des prétendus défenseurs de sa Race traînent dans la boue ceux qui se lèvent pour résister ?

Nous devons encourager toutes les actions contre nos ennemis, tout en encourageant une profonde réflexion avant l’action. Chaque vie compte, si vous êtes assez conscients de la question raciale pour agir, vous êtes encore plus précieux, alors ne gâchez pas vos munitions dans le vide.

Chaque ennemi, qu’il soit intérieur ou extérieur à la race ne doit pas être oublié. Pour conclure, reprenons une phrase fondamentale.

Ce n’est pas en tremblant de peur à l’idée de perdre son confort que l’on peut renverser les choses et préserver notre race et ses nations de la destruction à laquelle les destinent nos ennemis ; mais au contraire en comprenant qu’il s’agit de causes supérieures qui valent jusqu’à notre sacrifice (même s’il faut éviter que ce soit en vain).

Heil à tous les défenseurs de notre Race !

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Le brave Philip Manshaus plaide l’état de nécessité, pour justifier son attaque dans une mosquée"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Julien
11 mai 2020 6 h 40 min

S’il s’échappe, nous devons être prêt à le cacher dans notre… lit et à aller dormir dans la cave.

11 mai 2020 16 h 19 min

Gloire à ce vaillant combattant ! Que son nom nous inspire sur le chemin de notre délivrance ! Aucun sacrifice n’est vain pour assurer la perpétuation des peuples de souche aryenne. N’oubliez pas, camarades : ne montrez aucune indulgence aux profanateurs de notre race, ne leur accordez aucune concession, ne courbez jamais l’échine, ne vous hasardez pas à fléchir une seule fois. Mais nous devons être silencieux, avisés et performants. L’étincelle qui brille dans les ténèbres se transformera en flammes expiatrices grâce à notre persévérance et notre foi sans limite.

11 mai 2020 16 h 22 min

(ne montrez aucune indulgence envers les profanateurs de notre race*).

jones
13 mai 2020 19 h 52 min

superbe analyse de boris le lay sur la dualite gauche droite et la question raciale,,
https://democratieparticipative.me/le-clivage-racial-a-remplace-le-clivage-gauche-droite-il-est-temps-de-sen-apercevoir/

Anonyme
15 mai 2020 19 h 30 min

Je m’adresse à nos ennemis : vous trouvez ce genre d’actions criminelles, pourtant elles nous sont imposées. Imposées par vous, par vos institutions juives, par vos juges qui n’en sont pas et votre fausse justice, par le fait que vous ayez tous les pouvoirs et nous aucun dans ce régime pourri, et heureusement en putréfaction, par votre crime ouvertement assumé de militer activement contre les peuples autochtones d’Europe. D’ailleurs dans ces affaires, vous serez peut-être surpris d’apprendre que nos résistants sont les seuls à être légitimés par VOTRE Constitution et sa proclamation du “devoir de résistance à l’oppression”. Plus vous ferez de martyrs et plus vous vous fragiliserez. HH.

Rho 2
19 mai 2020 22 h 18 min

Gloire à Philip Manshaus, un jeune gars Blanc déterminé à préserver sa race de toute souillure. Les Blancs qui adoptent des non-blancs, non seulement sont des acteurs du métissage mais permettent ainsi à des individus étrangers à notre race d’hériter en totalité ou en partie de ce que leur ont laissé leurs aïeux qui n’ont certainement pas travaillé pour que d’autres que leurs descendants puissent profiter des fruits de leur labeur. Je n’ai rien contre les Asiatiques qui ont, eux aussi, créé de grandes civilisations et ont donné au monde pas mal de penseurs éminents, voire de génies, même si leur créativité n’égale pas celle des Blancs, mais je les aime bien chez eux, pas chez nous. Aucun Chinois, aucun Japonais, aucun Coréen, n’adopterait un enfant qui ne soit pas de sa race. Seuls des Blancs à l’esprit malade, car pourri par les juifs et ayant perdu toute conscience de leurs devoirs envers leur race et la fierté de lui appartenir, peuvent commettre un tel crime.
L’état de nécessité est bien invocable quand on débarrasse sa terre et sa lignée de ce qui n’a rien à y faire. À sa place, j’aurais peut-être même flingué aussi les parents qui entendent donner ce qui me revient à une non-blanche et mêler une mongoloïde au peuple Norvégien qui est un des plus beaux de la race Aryenne…
Oui, si notre frère Philip Manshaus était en fuite, je serais fier et heureux, moi aussi, de l’héberger chez moi.
Au passage, je lui apprendrais comment abattre nos ennemis sans se faire gauler…
Hélas, son organisation n’était pas à la hauteur de sa détermination et de son courage. Espérons que ce fier guerrier ne restera pas longtemps en prison.
Tant que des tarlouses et des pétasses avides de bites nègres dirigeront son pays, Anders Breivik et lui ne peuvent rien espérer, mais les choses peuvent changer…

wpDiscuz