Macron veut annuler la dette des pays Nègres

Plus les allocutions de notre pantin en chef se déroulent, plus l’on voit le plan du (((Système))) se préciser et se mettre en œuvre. Prétextant la crise du Covid19, Emmanuel Macron compte bien faire un travail gigantesque pour aider nos amis… les Africains !

Le Monde :

La France et l’Europe vont devoir aider l’Afrique à lutter contre le nouveau coronavirus en « annulant massivement sa dette ». Lundi soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a profité de son allocution télévisée pour faire passer cette idée aux Français, une des rares incises internationales dans un discours hexagonal. Pour une majorité d’Etats africains, en effet, seule l’annulation de la dette publique extérieure pourrait éviter un effondrement économique, alors que son remboursement engloutit en moyenne 13 % des revenus des Etats (selon l’ONG britannique Jubilee Debt Campaign).

A l’inverse, la dette de la France et des nombreux autres pays Européens devra être payée, il serait impensable de baisser ou de faire disparaître quoi que ce soit ! Nous ne serions pas en difficulté financière, évidemment…

Fin mars, les ministres africains des finances avaient déjà demandé 100 milliards de dollars à la communauté internationale pour lutter contre le Covid-19, dont 44 milliards affectés au remboursement de leurs dettes et de leurs intérêts. Pour l’instant, le FMI et la Banque mondiale appellent seulement à suspendre le remboursement des emprunts des pays les plus pauvres auprès des créanciers bilatéraux, et le FMI a annoncé quelques heures après l’intervention d’Emmanuel Macron le versement d’une aide d’urgence à 25 pays parmi les plus pauvres du monde, dont 19 sont en Afrique. Mais, de la suspension à l’annulation, le chemin reste encore long.

Le Blanc ne paiera jamais asszez pour nourir l’infini appétit du Nègre. Il faudrait comprendre qu’ils ne sont pas comme nous, qu’ils sont en difficulté, qu’ils n’ont pas d’infrastructures, pas d’éducation. Malgré les centaines de milliards versés, nous nous retrouvons toujours dans le même cas : nous payons pour eux.

A l’infini.

Le Blanc ne sert qu’à une chose : nourrir le Nègre, par la décision des Juifs.

Des décennies, toujours à faire la même chose, leur donner des milliards, que ce continent engloutit. Aussi rapidement que le Nègre engloutit une aile de poulet chez son KFC préféré, il engloutit les masses inimaginables d’argent qu’on leur verse.

On ne leur prête pas de l’argent, on leur donne.

Et ce n’est pas prêt de changer, étant donné que nos (((gouvernants))) trouveront toujours les meilleurs excuses du monde pour être certain que le pauvre petit Blanc, payant ses impôts – pensant contribuer à l’avenir de son pays et de sa population – reversera une partie de son économie pour faire grandir le monstre Nègre.

Ce continent ne pourra jamais cesser de nous déverser sa racaille tant que nous leur verserons le moindre centime.

Toujours la même rengaine, au fil des années, des politiques, des déclarations. Le but reste le même, il faut s’occuper du Nègre quand il est chez lui, il faut s’occuper du Nègre quand il traverse la mer et il faut s’occuper du Nègre quand il vient nous envahir et nous remplacer.

Notre (((Système))) nous remplace, non seulement, par des populations de subhumains et en plus, avec notre aide. Aussi bien financière qu’humaine.

Soyez donc fiers de payer vos impôts pour engraisser une masse gigantesque de négrillons, qui pourront ainsi venir nous parasiter et détruire nos pays dès qu’ils auront l’âge de traverser. Ou de prendre un billet d’avion. Ou de bénéficier du regroupement familial.

Ils ont tellement de choix qu’il est difficile de prédire par quel moyen précis ils arriveront à leur but : envahir l’Europe et la coloniser par la fécondité et la violence.

On peut sortir le Nègre de la jungle mais on ne peut pas sortir la jungle du Nègre.

Pourtant, la seconde formule a ses partisans, comme l’économiste sénégalais Ndongo Samba Sylla. A ses yeux, « seule cette annulation pourrait permettre de résoudre ou du moins d’atténuer sensiblement le problème » économique qui pointe. Reste que « les créanciers privés n’y ont aucun intérêt. Peut-être qu’ils accepteront le principe d’un moratoire pour retarder [le] paiement [de la dette], mais il faudra bien finir par la payer. Et, après la crise du coronavirus, ces Etats endettés se retrouveront coincés à nouveau », craint l’économiste ouest-africain.

Pour Serge Michailof, les négociations s’annoncent donc difficiles, même auprès des Etats. « Je vois mal les partenaires bilatéraux accorder un effacement de la dette aux pays qui ont déjà bénéficié du PPTE (initiative en faveur des pays pauvres très endettés) au début des années 2000. Refaire une deuxième opération de ce genre ne serait pas du tout évident », estime cet ancien directeur de la Banque mondiale.

Vous ne vous êtes jamais posé la question suivante : pourquoi est-ce que nous serions toujours dans l’obligation de donner de l’argent pour les mêmes pays ?

Et surtout : pourquoi ne pas donner la priorité à notre propre pays, puis à nos pays voisins ?

Pas besoin de creuser très profond pour trouver la réponse.

Reste qu’en face il y a bien urgence, et pour toute une série de raisons. « Je crains que l’impact de la pandémie sur la région soit vraiment dévastateur », a déjà prévenu le directeur du département africain du Fonds monétaire international (FMI), Abebe Aemro Sélassié, alors que les mesures sanitaires prises à l’échelle mondiale faisaient chuter les échanges commerciaux et la demande en matières premières. Touchées de plein fouet, les économies africaines risquent d’entrer en récession, selon les projections de la Banque mondiale, ce qui serait une première depuis vingt-cinq ans.

Si c’est aussi dévastateur que ce qu’il était normalement prévu en nombre de morts du Covid19 dans le monde, pas de quoi s’affoler, à priori.

« Un des effets immédiats de la pandémie, ajoute Ndongo Samba Sylla, est que les flux de capitaux se tarissent et quittent l’Afrique pour aller vers les pays riches. »

Bien entendu, avant l’épidémie de Covid19, ce n’était absolument pas le cas. Quel phénomène récent et inattendu !

Les échos :

[…] Invité sur Radio France Internationale, Emmanuel Macron a rappelé qu’il était particulièrement favorable à cette initiative. « Le temps de la crise, on laisse les économies africaines respirer et ne pas servir les intérêts de la dette. C’est une étape indispensable et je pense que c’est une formidable avancée », s’est ainsi réjoui le chef de l’Etat.

« Chaque année, un tiers de ce que l’Afrique exporte sur le plan commercial sert à servir sa dette. C’est fou ! Et on a accru ce problème ces dernières années », a-t-il relevé, rappelant qu’il était « favorable à une initiative d’annulation de dette massive ». Cette dernière possibilité, qu’il avait évoquée lors de son intervention télévisée lundi, est toutefois loin d’être acquise. « Ce sera au cas par cas et dans un cadre multilatéral », a déjà tempéré Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie.

Ai-je besoin, encore une fois, de souligner les propos hallucinants d’Emmanuel Macron ?

Je ne pense pas.

Et pendant que Macron fait le pitre, avec son gouvernement de babouins, un prétendu druide marié avec une youpine possédant le “remède miracle” fait la promotion de sa négrophilie.

Tout est parfaitement normal dans cette Fronce occupée.

On peut penser ce que l’on veut, de tels traîtres à la nation et à la race ne méritent absolument pas de vivre, même dans une prison. Les parasites, il faut s’en débarrasser, et le plus rapidement possible.

Dans le détail, le G20-Finances devrait décider d’un moratoire d’un an, accordé par les créanciers privés et bilatéraux de 76 pays les plus pauvres dont 40 d’Afrique subsaharienne. Soit 20 milliards de dollars de remboursements au total.

Envoyez les mallettes de cash, ça donnera de bons résultats…

Nous finançons notre propre invasion, c’est un fait.

C’est inacceptable.

Celui qui veut vivre est obligé de se battre, et celui qui ne veut pas résister dans ce monde de lutte éternelle, ne mérite pas le droit à la vie.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Macron veut annuler la dette des pays Nègres"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
20 mai 2020 14 h 03 min

Pour ma part, si une épidémie devait débarrasser la Terre de tous les nègres, je m’en réjouirais. Force est de constater que Raoult n’est pas du même avis et que tu as raison quant à sa négrophilie et à ses liens avec la youpinerie. Avant de me retrouver en vrac par la faute de médecins qui n’ont décelé que tardivement que je n’avais pas choppé que le covid19, après avoir hésité à me donner le traitement de Raoult bien que ce dernier ait précisé qu’il ne sert à rien quand le patient a déjà un pied dans la tombe – heureusement, ils ont changé d’avis à temps ce qui a permis d’éliminer ce virus avant de s’attaquer à la bactérie qui avait elle aussi décidé de me bouffer les poumons, j’avais effectué des recherches qui m’ont confirmé le bien-fondé de ta position sur ce mec et justifient pleinement ta méfiance à son égard.
Je n’en voudrais certainement pas comme ami ; mes positions sont à l’exact opposé des siennes. Cela étant, je n’ai pas changé d’avis quant à sa valeur scientifique.
Raoult est l’un des plus grands, sinon le plus grand infectiologue d’Europe.
Aucun autre chercheur n’a à son actif autant de découvertes dans ce domaine et les siennes ne portent pas sur des choses mineures puisqu’elles ont représenté des avancées majeures dans ce domaine.
Et je n’ai pas davantage de doute sur son intégrité. Ça n’intéresse nullement Sanofi et ses (((actionnaires))) de vendre de la chloroquine, molécule tombée dans le domaine public depuis des décennies et que n’importe qui peut donc fabriquer sans avoir à leur verser de royalties. Raoult préconise l’utilisation de vieux médicaments qui ont prouvé leur efficacité et peuvent en outre s’avérer des plus utiles dans des pathologies autres que celles pour lesquelles ils avaient précédemment employés et déplore leur disparition et leur remplacement par de nouvelles molécules qui n’ont pas forcément la même efficacité et parfois des effets secondaires bien plus dangereux. Ce n’est pas vraiment l’attitude d’un larbin de (((big pharma))).
C’est même son total opposé et ça explique l’absence d’homologation de son institut, pourtant reconnu comme l’un des meilleurs du monde par tous les chercheurs sérieux, les refus de crédit qu’on lui a opposé et les injures et menaces dont il a fait l’objet de la part des (((journalistes))) comme Patrick Cohen et de (((confrères))) du genre Lévy, Buzyn et consorts.
Ce mec ne voit le monde qu’au travers son regard de médecin et sa vie personnelle.
Il n’a pas la moindre idée de l’existence des saloperies que dénonce Blanche Europe.
Tout ce qu’il connait des nègres, ce sont les rares qui n’ont pas un QI d’amibe et arrivent parfois à devenir des médecins à peu près acceptables. Et dont les remèdes traditionnels s’avèrent efficaces pour soigner ou prévenir certaines maladies.
Ce qui est un fait avéré : même les sauvages mélanésiens ou les aborigènes d’Australie connaissent de tels remèdes qui font l’étonnement des chercheurs.
Ce qui n’a rien d’étonnant ; même les animaux savent quelles plantes bouffer quand ils sont malades.
Mais pour un type comme lui, c’est tout ce qui compte. Quant à sa (((femme))), elle a du repérer le mec de valeur avant même qu’il ne devienne un ponte de la médecine et s’est arrangée pour mettre le grappin dessus. Même les femmes de notre race procèdent ainsi et la plupart des nanas internes en médecine sont prêtes à tomber la blouse pour conquérir un futur mandarin, voire un chef de service ayant deux fois leur âge. Il y a aussi des idéalistes qui rêvent de découvertes et non de se trouver un mari mais les Marie Curie ne courent pas les rues. Par contre, il y a beaucoup plus de mecs qui tout en étant brillants dans leur domaine, et souvent aussi d’une honnêteté et d’un courage exemplaire, rêvent les yeux ouverts et n’ont aucune conscience des réalités de ce monde.
C’est, à mon avis, le cas de Raoult comme c’est celui de Villani, lui aussi un génie dans sa spécialité mais complètement à côté de la plaque quand il en sort…
En tout état de cause, le dernier m’a permis de comprendre certains concepts et le premier a trouvé un traitement sans lequel ma carcasse servirait de casse-croûte aux asticots. La reconnaissance n’étant pas pour moi un vain mot, même si je connais les erreurs qu’ils ont pu commettre par naïveté et ignorance de tout ce qui est extérieur à leur passion, je ne cracherai jamais à la gueule de ces mecs et je garde mon admiration au médecin et au mathématicien. Même si, par ailleurs, je pense qu’on ne devrait même pas leur laisser le droit de vote vu la pauvreté abyssale de leur conscience raciale et politique.

wpDiscuz