La question religieuse : une diversion, par Tommy Olsen

Traduction d’un texte de Tommy Olsen, proposé par le très bon site Nordic Resistance Movement.


« L’Islam n’est pas une race. Dehors l’Islam ! … ou au moins l’Islam radical, parce que les islamistes modérés sont OK ! » C’est ainsi que retentit le cri de guerre impuissant des anti-djihadistes pro-israéliens, alors qu’ils ressent l’envie simultanée de signaler qu’ils ne sont ni « racistes » ni « nazis » en exhibant leur mascotte Africaine, en agitant des drapeaux israéliens et en hurlant au « nazisme ».

Mais le problème en Europe n’est pas seulement l’Islam ou l’Islam « radical ». La question religieuse n’est qu’une diversion. Elle est complètement secondaire et, de plus, elle détourne l’attention de l’ensemble ainsi que du véritable grand problème auquel notre peuple est confronté aujourd’hui : le génocide.

Et ce grave problème ne disparaîtrait pas tout seul même si ces hordes d’Arabes et d’Africains, qui ont envahis l’Europe ces dernières années, se convertissaient à l’athéisme ou au christianisme, ou s’ils se mettaient à manger des côtes de porc ou s’habillaient du costume national Norvégien le jour de l’Indépendance. Cela ne cesserait pas non plus d’être un problème s’ils apprenaient simplement à se comporter un peu mieux. Le problème de la criminalité, comme celui de la religion, est également secondaire.

Non, le grand problème est l’immigration massive d’étrangers raciaux en général, et l’encouragement simultané de l’intégration et du mélange racial, qui aura pour conséquence que notre peuple et nos valeurs diminueront et finiront par cesser d’exister en étant mêlés à quelque chose d’étranger – un processus notamment connu sous le nom de plan Kalergi.

Mais pour un mondialiste qui n’aime pas son peuple et ses valeurs, un changement de population – appelé génocide – n’est pas très préoccupant. Il ou elle ne saisi tout simplement pas la valeur de son peuple et ne voit donc pas le problème du génocide. Il excuse aussi souvent son attitude ignorante à l’égard de son propre peuple et du génocide en cours par l’idée selon laquelle ‘les gens doivent pouvoir aimer qui ils veulent ». Et qui ne tomberait pas dans le piège de telles paroles d’amour ?

Une pensée rationnelle est cependant largement absente chez ses personne : elles sont plutôt dirigées par leur sentimentalité. La vérité est que, s’il n’y avait l’élite juive pour orchestrer l’immigration massive vers l’Europe, préparer et encourager notre peuple à se faire remplacer en mettant en œuvre le plan Kalergi, de telles paroles n’auraient pas été nécessaires, car tout cela ne se serait pas produit dans une si large mesure, et n’aurait donc pas été un problème aussi répandu. En effet, tant qu’il n’est pas facilité ou encouragé par un nombre incalculable de publicités, de films, de musiques,… il serait totalement inintéressant pour la plupart des gens de suivre cette voie sociétale – et ce le serait encore moins si on apprenait à nouveau aux gens à être fiers, à aimer et à prendre soin de leur propre peuple et de leur race, plutôt que de leur laver le cerveau avec la culpabilité de soi et la haine des Blancs.

Le National-Socialisme vise à préserver la diversité biologique au niveau mondial, plutôt que de la détruire dans un melting-pot multiculturel

Une immense crainte de traiter de la question raciale – sans parler du déni racial – peut être observée chez les mondialistes de gauche et de droite, ces derniers incluant les anti-djihadistes pro-israéliens. Ils n’osent tout simplement pas mentionner, ou s’abstiennent consciemment de le faire, les questions les plus importantes et choisissent plutôt de faire diversion avec la question de la religion, ou la question de la culture ou encore avec la criminalité – fondamentalement tout sauf ce qui est le plus vital : la question de la race. Ils excusent leurs actes en affirmant : « L’Islam n’est pas une race, il est donc légitime de mener la lutte sous cet angle ». Ce qui coince, c’est qu’il existe des problèmes beaucoup plus importants et, en tant que tel, le génocide Blanc en cours ne sera pas traité et combattu en tournant autour du pot et en n’osant pas soulever la question principale. Différentes races existent, et il n’y a pas de honte à avoir en voulant préserver votre propre race plutôt que de la voir soumise à un génocide. Cela ne fait pas de vous un haineux ou un « raciste », bien au contraire.

Comme mentionné, les anti-djihadistes pro-israéliens ne semblent pas particulièrement intéressés ou préoccupés par le fait que notre peuple et notre race diminue en nombre et finira par cesser d’exister, pour les raisons absurdes que « n’importe qui peut-être Norvégien tant que c’est écrit sur ses papiers », ou « le nouveau petit ami de ma cousine, Arhmed Mfofo, est un homme si agréable et excitant, donc vous ne pouvez pas vous opposer au génocide de votre propre peuple » et « C’est seulement l’Islam qui est le problème ». Tels sont les processus de pensée de ces personnes.

Encore une fois, la question de la religion est tout à fait secondaire. C’est une diversion, une tromperie mise en avant par une opposition contrôlée dans le but de détourner l’attention du problème global, le véritable : le génocide des Blancs. Le fait est qu’à l’heure où nous écrivons, un génocide est facilité – il y a un génocide en cours, et la seule solution à ce grave problème est, avant tout, de commencer à oser le signaler, ainsi que de ne pas avoir honte d’être blanc, d’appartenir à un peuple et à une race, et de vouloir protéger son peuple et ainsi commencer à lutter pour son existence dans le futur.

Le plus important ici c’est que ceux d’entre vous qui sont un peu plus éclairés commencent à s’attaquer au problème secondaire et à mener notre peuple dans la bonne direction – en lui disant que ce n’est pas seulement l’Islam qui est le problème en Europe, mais l’immigration massive d’étrangers raciaux et le génocide Blanc en cours. En même temps, vous devez aussi leur dire qu’ils ne doivent pas avoir honte d’être racialement conscients, d’être Blancs et fiers de l’être.


Sur de sages paroles : soyez fiers d’être Blancs et montrez le !

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "La question religieuse : une diversion, par Tommy Olsen"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Blequin
24 février 2020 23 h 59 min

« La question de la religion est tout à fait secondaire. C’est une diversion, une tromperie mise en avant par une opposition contrôlée dans le but de détourner l’attention du problème global, le véritable : le génocide des Blancs. »
Et pour citer un nom, celui qui incarne bien l' »anti-djihadiste pro-israélien » qui propage ce message trompeur, en France c’est (((Zemmour))). L’immonde youtre qui critique l’invasion de bougnoules et de nègres, alors que sa communauté en est directement responsable !
Et bien sûr, d’après lui, le problème de cette invasion, ce n’est pas le génocide des blancs.
Pour lui, le problème, c’est les bougnoules et les nègres qui donnent des prénoms africains à leurs gosses. Sinon ça va, le génocide des blancs, il s’en branle.
Il est de plus en plus populaire chez les cucks de droite, c’est inquiétant.

C’est marrant (et triste, aussi), il me semble que les américains ont un équivalent aux USA: Ben Shapiro. Un youtre anti-LGBT, « conservateur » qui est mis en avant par les médias pour représenter les américains blancs. Vraiment une copie de Zemmour mais pour les américains. Et si je cherche un peu, je suis sûr d’en trouver un comme ça dans chaque pays blanc..

Rho 2
25 février 2020 17 h 11 min

La religion est un problème car elle pervertit les esprits lorsqu’elle impose de croire en des choses indémontrables et que personne n’a jamais vu, à part, bien évidemment, leur fondateur et principal actionnaire.
Ce qui est presque toujours le cas ; les religions sémites étant les pires car considérant le fanatisme comme une vertu suprême.
Mais le problème principal, celui qui doit être au coeur de nos préoccupations, c’est l’invasion de nos terres par des gens d’autres races et le métissage qui ne peut que faire disparaître la nôtre dans un délai assez court.
Nous ne devons tolérer aucun mariage interracial ni même la présence sur nos terres ancestrales de gens venus d’ailleurs.
Qu’ils y viennent en touristes, soit, mais qu’ils s’y fixent et engrossent nos femmes, non. Peu importe s’ils sont respectueux de nos coutumes et de nos lois.
Les enfants de cette femme ne seront pas Blancs et ne souhaiteront donc défendre ni notre race, ni la civilisation qu’elle a créée.
Se focaliser sur la religion, c’est accepter que nos descendants soient négrifiés par l’accouplement de nos filles avec des bamboulas dont le QI n’est guère supérieur à la longueur de leur bite en centimètres.
Je classe ça dans la zoophilie, pratique finalement plus recommandable lorsqu’elle se fait avec des quadrupèdes, celles pour qui seul compte le coefficient de remplissage se trouvant encore plus comblées, parfois même au delà de leurs espérance comme l’a constaté Catherine II, morte empalée par son cheval, mais ne risquent pas, au moins de nous pondre une monstruosité, les centaures, faunes et autre minotaure n’étant que des créatures légendaires. Alors que j’ai aujourd’hui même croisé en ville une blonde affublée d’un étron autopropulsé qu’elle a du concevoir avec un truc que nos ancêtres Cro-Magnons auraient rejeté à la mer après lui avoir appris la dureté du silex Européen.
Les culs-bénis ne voient aucune objection à ces saillies contre nature si le sub-humain partage leurs croyances.
Car il est alors leur frère en Jésus-Christ, n’est ce pas.
Les cathos tradis qui prétendent être à la pointe du combat pour la préservation de notre race et de notre civilisation, se foutent carrément de notre gueule comme le prouve la consultation de leurs sites, notamment celui de la Fraternité Saint Pie X, qui est la plus opposée aux réformes de l’Eglise issue du concile Vatican II, dont ils affirment qu’elles veulent sont à l’origine de la dégénérescence des moeurs et de la submersion de l’Europe par les hordes du tiers-monde.
Il suffit de consulter leurs bulletins d’actualité interne pour constater qu’ils sont aussi négrophiles que l’anus à Macron et aussi négrifiés que le Rwanda :
https://fsspx.news/fr/le-burkina-faso-consacre-au-coeur-immacule-de-marie-55240
Et ces gogols sont évidemment pour la multiplication à l’infini des boucaques aux QI de poules :
https://fsspx.news/fr/les-eveques-du-kerala-se-mobilisent-contre-avortement-55241

Jacot
26 février 2020 7 h 27 min

Nom de Zeus que ça fait du bien de trouver un comm percutant du camarade Rho au réveil ! La vache ! V’là la fraternité saint-pis machin habillée pour un moment.
Il n’est que d’entendre pontifier la curetaille et les cul-bénits sur radio pour moisis depuis que la chevrotante Dominique Paoli dirige cette radio. C’est insupportable de cul-béniterie et de bondieuseries qui s’emperlent comme des files (ou l’inverse, je finis par ne plus savoir).
Merci Nico pour ce bon texte qui pourrait ouvrir l’esprit à quelques passants qui passeraient par là !
NB : Pour les ceusses qui ne connaîtraient pas : « radio pour moisis » est mis pour Radio-courtoisie.
Pour notre sang et notre race !

wpDiscuz