Plus d’un millier de pompiers réunis à Strasbourg pour dénoncer les agressions à leur encontre

Les pompiers Français sont en colère. En colère de se faire caillasser/poignarder/tabasser et veulent le faire savoir.
Voilà qu’ils se réunissent à Paris pour dénoncer les violences qu’ils subissent dans les quartiers.

France 3 :

Des pompiers de tous âges et de tous statuts. Mais un seul message : un ras-le-bol contre la généralisation des violences les ciblant. Ce sont plus de 800 pompiers qui ont manifesté à Strasbourg (Bas-Rhin) le vendredi 17 janvier 2020.

Le cortège était composé de sapeurs-pompiers volontaires et professionnels du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, ainsi que des Vosges et de la Moselle. Parti de la caserne du quartier Cronenbourg à 9h30, il a rallié l’hôtel préfectoral après un arrêt devant le palais de justice. Une délégation a été reçue par le préfet Jean-Luc Marx.

Ces pompiers ont confié à France 3 Alsace les raisons de leur colère. Elle a atteint un pic avec les violences survenues la nuit du Nouvel An.

Welcome to Africa. Macron est le premier ravi, le connaissant très friand des nègres.

Le réveillon 2020 fut une forte démonstration de la richesse culturelle qui est désormais enracinée en Europe.

Les afrobougnes se régalent lorsqu’il s’agit de s’attaquer aux forces de l’ordre ou aux pompiers. Avant ils jetaient des frigos quand un camion passait, désormais ils tendent des guets-apens en allumant des feux de poubelles.

Sacré progrès.

“Nous sommes là pour exprimer notre mécontentement, y en a ras-le-bol. J’ai connu 11 soirs de Nouvel An, et celui qu’on vient d’avoir, c’était le pire. Si ça continue, il y a aura un mort. Ils attendent que ça pour réagir…”

“Nous ne sommes pas là pour nous faire agresser. Il faudrait plus de fermeté de la part de la justice face à ces agissements. Car on ne fait plus face à des agressions, mais à de la haine : il s’agit de tuer du pompier.”

Il s’agit de tuer du Blanc. Que ce soit du flic, du pompier ou de l’habitant : il faut tuer les blancs.

Le ras-le-bol des soldats du feu est totalement compréhensible. Ils font ce métier pour sauver des vies, protéger des gens, pas pour se faire tabasser à tout bout de champ, en ayant la boule au ventre durant chaque intervention.

Sauf que, dans le pays occupé où nous nous trouvons, c’est désormais de cette manière que ça se passe. Les racailles allogènes font la loi, et ni les forces de l’ordre, ni les pompiers ne seront épargnés. Tout ce qui représente la France, ou le peuple Français sera violemment combattu.

Nous sommes en guerre, personne ne le comprend, sauf les envahisseurs. Bien que les actes violents se multiplient, les Blancs ne basculent pas dans le prisme racial, ne basculent dans l’autodéfense.

L’État ne nous protège pas, il protégera les nègres. Aucun de nous n’a a devoir être loyal à l’État, il nous a abandonné.

Les pompiers qui sont devenus victimes, le constatent à  leur dépens. Ils ne sont pas défendus durant leurs interventions, et pendant ce temps ceux qui brûlent les voitures et les caillassent sont protégés par le système judiciaire.

Allez chercher l’erreur.

Il faut que les gens comprennent que l’équation n’est pas en notre faveur.

“Moi j’ai des collègues qui sont en arrêt, qui ont eu un choc psychologique. Ils ont pensé à arrêter. Certains refusent à présent d’intervenir la nuit du Nouvel An. Je refuserai aussi si ça continue : j’ai une femme et une fille, et je veux être encore en vie après mon intervention pour les revoir…”

[Autre intervenant ] “En 1999 et en 2002, on manifestait déjà ! Il y avait eu quelques solutions ponctuelles, on envoyait la police dans les quartiers où on avait des problèmes. Mais c’était plus calme à mon époque : je n’ai pas connu des embuscades ou des agressions à la barre de fer comme aujourd’hui ! C’est devenu un problème récurrent.”

“Je ne sais pas pourquoi il y a ça : c’est à cause de l’éducation ? Ou de la justice ? Il faudrait que quelqu’un qui agresse ne soit pas remis en liberté le lendemain de son agression. C’est une tentative de meurtre. C’est même prémédité !”

Tout simplement parce que le tissu racial des quartiers est en train de devenir 100% non-Blanc.

L’éducation n’est pas la raison principale, la raison première est l’appartenance raciale. La justice protège la racaille, parce que le projet est de remplacer la population Européenne par des Africains.

Et tout ce qui se passera durant cette transition ne concerne pas ceux qui veulent notre disparition. Ils ne sont pas de notre camp, et personne, à part nous, ne nous protégera du vivrensemble.

Sans réaction d’autodéfense de notre race, les pompiers se font agresser quotidiennement, tout comme les habitants Gaulois qui subsistent dans les zones envahies.

Notre justice doit commencer à se mettre en route.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Plus d’un millier de pompiers réunis à Strasbourg pour dénoncer les agressions à leur encontre"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Hakenkreuz
19 janvier 2020 17 h 34 min

Le peuple français commence à se réveiller. Et les somnifères comme le (((vivre semble))) et la (((diversité))) n’auront bientôt plus d’effets. À force de vivre avec les envahisseurs, les gens finiront par se rendre compte de l’importance de l’identité raciale blanche. Ce n’est que le début !

Ezengermann
19 janvier 2020 20 h 35 min

L’agression de personnes remplient de bonnes volontés comme les pompiers a toujours été à mes yeux quelque chose à la fois dégoûtante, malsaine, et incompréhensible. Je présume que les gens qui pratique cela sont des vauriens tyrannisé entre la culture occidentale et celle qu’on leurs a intimé et donc se tournent vers le plus simple a savoir le pseudo-gangsterisme, le rap, etc. Une bonne éjection par la porte des étoile direction leurs pays d’origine ou bien un tir de chevrotine 12 GRAINS pour mettre fin a leurs tourments ne m’attristerait pas. QUELLE MEDIOCRITE

Jost
21 janvier 2020 14 h 24 min

Il s’agit de tuer du Blanc. Que ce soit du flic, du pompier ou de l’habitant : il faut tuer les blancs.écrivez vous cher Nico.
Sachez que nous ne devons avoir aucune sympathie pour les représentants de la “Stasi et du KGB républicain” qui n’ont jusqu’à présent cessé de tabasser gazer mutiler gravement nos frères Blancs dont quelques uns sont proches de nos idées.Les images qui circulent parlent d’elles mêmes.Il faut se prénommer Théo pour que les tabassages soient répréhensibles et qu’un Président vous écoute
Quant aux SP il me semble qu’aucun d’entres eux n’a stigmatisé ni décrit avec précision les auteurs des agressions dont ils sont victimes.Ce qui laisse le champ libre à une vaste interprétation très subjective.

wpDiscuz