Un Irakien tabassait depuis 8 ans sa petite ami Suédoise

Traduction du site Alugy.


Pourquoi les gens font ça ? Regardez juste ces images et vous pourriez vous demander si cette personne est encore en vie.

Heureusement, elle a survécu pour nous raconter la vérité sur le monstre qui lui a fait ça.

Dans l’article mentionnant la façon dans “Josefin”, 25 ans, a été sauvagement battue par son partenaire, il n’est jamais mentionné qu’il vient d’Irak. Il a désormais été condamné à une peine de prison mais ne peut pas être expulsé car il a obtenu la nationalité Suédoise. Il est arrive en Suède en 2009 et en est devenu citoyen en 2015. Maintenant que ce point est connu, nous pouvons poursuivre le rapport.

Dagens Nyheter écrit : “Lorsque les images du corps déchiré de la victime ont été montrées au tribunal, il a été demandé si les blessures seraient couvertes [censurées]. Elle a dit que non. Le procureur a dit non. Ils étaient d’accord : c’est ce que tout le monde devait voir. C’est à ça que ça ressemble – la violence, la haine des femmes.

Le journal parle ensuite de la “haine de la société” – sans jamais mentionner que le partenaire de Josefin se nomme Omar et vient d’Irak.

Durant un interrogatoire face à la police, Omar a déclaré que Josefin s’est “fouettée elle-même”. C’est parce qu’elle “a été influencée par les pèlerins musulmans.”

Le culot, l’audace.

Josefin a raconté lors d’une déposition à la police qu’il l’a frappé avec une ceinture, des tubes d’aluminium, des cables, ses poings, l’a prise par les cheveux. A un moment, il l’a emmenée dans l’ascenseur et lui a dit qu’il allait la couvrir d’essence et lui mettre le feu.

La semaine dernière, Omar a été condamné par la cour du district de Nacka à huit ans de prison. Cependant, il ne peut pas être expulsé, car il est maintenant citoyen Suédois.


Les Suédoises qui veulent sortir avec un bougnoule sont donc au courant de ce qui les attend. La joie de la richesse culturelle.

Ne pas pouvoir expulser, ou éliminer, un tel parasite est odieux, insupportable.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Un Irakien tabassait depuis 8 ans sa petite ami Suédoise"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
ezengermann
5 janvier 2020 20 h 37 min

Un bon coup de godillot dans le postérieur pour l’expulser en irak lui aurait fait pourtant le plus grand bien a ce désaxé décadent

Rho 2
6 janvier 2020 1 h 37 min

La Suède est gouvernée par des femmes.
Pleines de compassion pour les pauvres migrants, de haine pour les “fachos” et racistes, et pour certaines, prêtes à ouvrir leurs cuisses aux envahisseurs et à pondre des déchets métis.
Que crèvent ces putes !
Ce bougnoule n’a pas tapé assez fort.
Je suis prêt à parier que cette connasse est capable de se remettre en ménage avec un autre rat. Ces gauchiasses ou chrétines absolues, ce qui revient au même, sont incurables.
Celles qui se sont fait engrosser par des nègres, il faudrait les empaler par le vagin ;
on ferait d’une pierre deux coups.
Heureusement, il reste des femmes Aryennes fières de ce qu’elles sont et qui ne sont pas prêtes à se faire sauter par des boucaques. Mais, à cause des putes précitées, et de la propagande youtre pour le métissage qui laisse croire à ces sauvages au QI de macaque que toutes les femmes blanches doivent s’offrir à eux, celles qui le refusent se font sauvagement agresser et violer. Ce sont donc les vraies Aryennes qui paient donc le prix fort de l’invasion à cause de salopes qui la soutiennent.
La Suède est désormais le quatrième ou cinquième pays du monde pour le nombre de viols accompagné de violences et d’actes de torture et de barbarie.
Et ce sont précisément les femmes Blanches et fières de l’être, et qui, pour cette raison, repoussent les bougnoules ou les négros qui osent les aborder, qui sont victimes de ces atrocités.
Alors, celles qui vont carrément draguer des boucaques et sont responsables de cet état de fait, elles peuvent crever !
Si leur bamboula veut les découper et les bouffer avec du manioc, je n’y vois aucun inconvénient.
De toute façon, si l’un de nous se faisait tuer, elles applaudiraient…

White Skin
6 janvier 2020 20 h 50 min

Tout est dit ! Surtout la dernière ligne, nul besoin d’éprouver de la compassion pour nos ennemis, ces pourritures se réjouissent quand c’est des blancs qui trépassent alors qu’ils font tout un cinéma quand c’est un noir ou un arabe. Les putes à juifs n’ont que ce qu’elles méritent hommes et femmes confondus.

barnes
8 janvier 2020 17 h 26 min

t as tout résumé elles se mettent avec des animaux et persistent ; donc aucune mais alors aucune compassion!

wpDiscuz