La plus grande menace pour 2020 sera le terrorisme Blanc, selon Le Monde

L’année 2020 n’est même pas encore commencée que l’Immonde nous prévient déjà de la menace qui plane au dessus de tous. Une menace très importante, une menace haineuse, qui suinte le National-Socialisme. La menace viendra du terrorisme d’extrême-droite !

Puisqu’on vous le dit.

Le Monde :

L’année 2019 a vu Daech, le bien mal-nommé « Etat islamique », perdre ses derniers bastions territoriaux en Syrie, avant que les Etats-Unis n’éliminent son chef, Abou Bakr al-Baghdadi. Pendant que ces coups étaient portés au terrorisme jihadiste, une autre forme de terrorisme de masse, lié à l’extrême-droite raciste, a commencé de se répandre à l’échelle de la planète, depuis l’attaque contre deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars (51 morts) jusqu’à la tuerie anti-mexicaine dans la ville américaine d’El Paso, le 3 août (22 morts) et l’attentat contre la synagogue de Halle, le 9 octobre (2 morts). Les conditions semblent réunies pour que le suprémacisme blanc continue d’inspirer en 2020 d’autres actes terroristes.

Le fameux parallèle islamistes = nazis. Qu’attendre de plus de ce torchon cosmopolite ? Une nuance aurait été nécessaire : contrairement à l’islamisme qui se répand mondialement, l’extrême-droite “raciste” ne se propage que dans les pays Blancs.

Oh, les journalistes n’ont pas vu cette petite différence ?

L’islamisme est la résultante de l’invasion des afrobougnes dans les pays Blancs, le terrorisme Blanc lui est une réaction de résistance à l’envahisseur.

Une réaction saine, que nous encourageons.

Anders Breivik apparaît à la fois comme le précurseur et la référence de cette nouvelle vague de terrorisme. En juillet 2011, cet ultranationaliste norvégien tue 77 personnes dans un attentat contre un complexe gouvernemental à Oslo, puis dans une fusillade contre un camp de la jeunesse travailliste. Il prétend justifier son carnage par la diffusion d’une « Déclaration d’indépendance européenne ».

Huit années plus tard, Brenton Tarrant, l’auteur australien du massacre de Christchurch, se réclame de Breivik et diffuse, comme lui, juste avant le bain de sang, un manifeste intitulé « Le Grand remplacement ». Il s’y pose en rempart contre un « génocide blanc » dont l’immigration majoritairement musulmane serait le principal instrument. John Earnest, qui assassine une personne dans la synagogue californienne de Poway, le 27 avril 2019, accuse « les Juifs » d’être les instigateurs d’un tel « génocide blanc ».

Le manifeste du camarade Tarrant, disponible ici. Comprenez que les journalistes mettent le génocide des Blancs entre guillemets, car ils ne veulent pas reconnaître son existence. Un peu quand les mêmes journalistes nous parlent de tueur, violeur, islamiste présumé alors que l’afrobougne est pris la main dans le sac.

Leur manière de présenter les faits permet d’influencer les lecteurs.

Une manipulation des faits, donc de l’information – qu’ils sont supposément sensé rapporter sans filtres – qui nous amène vers la manipulation de la masse.

Patrick Crusius, le massacreur d’El Paso, a, lui aussi, mis en ligne une « Vérité dérangeante » où il déclare combattre « l’invasion hispanique du Texas ». Comme à Christchurch et à Poway, c’est le forum 8Chan, très populaire à l’ultra-droite, qui sert de plate-forme à cette revendication.

Là-encore, nous vous proposons la traduction de son manifeste. Chose qu’aucun journaliste du (((Système))) ne ferait. Normal, des personnes pourraient se reconnaître dans le manifeste d’un terroriste Blanc.

Dans les trois cas, les tueurs diffusent également en direct les images qu’ils filment eux-mêmes de leur assaut. Il aura fallu ces trois scandales pour que 8Chan soit enfin neutralisé, mais pour réapparaître en 8Kun le mois dernier. Quant à Stephan Balliet, l’assassin de Halle, c’est sur Twitch qu’il diffuse un manifeste imprégné de thèses antisémites, conspirationnistes et néonazies, puis la vidéo en direct de son attaque de la synagogue, le jour de Kippour. Balliet s’en prend ensuite à un restaurant turc tout proche. Tarrant, Earnest, Crusius et Balliet, malgré leurs déclarations flamboyantes, se sont tous rendus sans opposer de résistance aux forces de l’ordre, comme d’ailleurs Breivik en 2011.

Un point qui est intolérable. Derrière les barreaux, notre force de frappe est réduite à néant, et la plupart des attaques qui ont eu lieues jusqu’à maintenant, n’oublions pas Dylann Roof, n’étaient pas réfléchies pour être perpetrées plusieurs fois.

Car un combattant, prêt à tuer des ennemis, doit pouvoir le faire plusieurs fois. Pour avoir réellement un impact idéologique et mental.

Le schéma de l’attentat, puis de l’arrestation, ne devrait pas être reproduit davantage. Nous ne devons pas passer par la case prison, pour frapper nos ennemis. Il faut agir rapidement, même sur de petites cibles pour commencer, et à divers endroits.

Sans que cela ne puisse être anticipé par nos ennemis. Des frappes chirurgicales, puis une disparition dans l’ombre jusqu’à l’acte suivant.

[…] L’exaltation des quatre massacreurs sur certains forums d’ultra-droite  ne peut qu’inspirer de nouvelles vocations homicides, alors que les thèses sur le « grand remplacement », autrefois marginales, s’infiltrent de plus en plus ouvertement dans le débat public des démocraties occidentales. Au-delà de ce contexte très favorable, la difficulté à  repérer de tels « loups solitaires » avant leur passage à l’acte est d’autant plus ardue qu’ils ne sont rattachés à aucune organisation constituée, mais se réclament d’une nébuleuse raciste et paranoïaque.

[…] 2020 pourrait ainsi devenir l’année où se confirmerait la mondialisation et la diffusion de cette nouvelle forme de terrorisme. Mais le pire n’est jamais sûr. Souhaitons-le plus que tout en ce cas.

De petites cellules, sans liens. Ou avec du cloisonnement d’information.

Les tenants de l’information (((contrôlée))) s’inquiètent. Nos idées progressent, plus la situation empire, plus le choc racial se rapproche, plus ils tenteront de nous pointer du doigt. Nous faire passer pour les “vilains terroristes”. Or, nos actions ne sont que des actes de résistance. Et chaque petit minable qui se fait passer pour journaliste, chaque petit gauchiste qui aide le premier nègre qu’il croise, chaque petit politicien crasseux qui encourage la racaille non-blanche à venir s’installer sur notre sol : ils seront tous victimes de notre résistance.

2020 devrait être un grand cru. Nos idées progressent car la réalité ne peut pas être esquivée indéfiniment.

Tout cela n’est que le début.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "La plus grande menace pour 2020 sera le terrorisme Blanc, selon Le Monde"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
neo
31 décembre 2019 6 h 37 min

Devenir une menace fantome, immediatement reconnaissable par ses cibles : arabe, noirs, mosquee dans des pays blancs

jones
31 décembre 2019 7 h 13 min

l’arme de destruction massive contre les blancs est l’antiracisme,,deuxieme avatar des juifs apres l’antisemitisme,,,l’eUrope de l’ouset deviendra marron ,les usa sont dans la meme optique ,l’australie se protege comme elle peut (jusqu’a quand),reste l’europe de l’est qyui sera le dernier bastion de la race blanche,,mais pourra t-elle constamment s’opposer a l’appareil de propagande juif et a ses milliardaires de type soros ou rotschild,,?

31 décembre 2019 18 h 46 min

Les Européens de l’Est devront abandonner leurs vieilles rancunes, oublier leurs litiges absurdes et cesser leurs discordes fratricides afin de mener une politique de coopération fondée sur des bases saines. Cet objectif n’est pas encore atteint, hélas. Une dénatalité abyssale continue à affecter les populations d’Europe orientale (sans aucune exception !), le virus de l’occidentalisation provoque des dommages non négligeables parmi les jeunes gens et les flux migratoires extra-européens commencent à prendre de l’ampleur en Pologne, en Roumanie ou encore en République Tchèque. Le chantage autour du retrait des subventions de l’Union Européens paralyse, de toute manière, tout le personnel politique des contrées situées à l’Est du continent. Le problème majeur restant sans doute cette clique d’apparatchiks égocentriques, versatiles, aussi cupides que lâches, qui détiennent tous les leviers du pouvoir institutionnel comme financier parmi tous ces pays. Environ la moitié des Européens de l’Est s’abstient à chaque scrutin présidentiel : nous sommes portés à croire qu’ils se doutent de l’imposture criante de leurs “élites” corrompues. Reste à déterminer de quelle manière un organisme dissident, un parti identitaire ou une personnalité visionnaire pourrait renverser ce joug de sangsues inféodées à l’Occident. Et sans trop tarder.

ezengermann
31 décembre 2019 9 h 29 min

Il semblerait que ces enfants de cagole de sionistes aurait voulu propager de la culpabilité en occidents. Nous le savons car au moment de l’attentat de christ church il y’en avait un tas d’autres par exemple en inde. Si des milices doivent finir par faire la loi dans les cités qu’il en soit ainsi. Que toute les beurettes soient expulsées très loin dans le pays de ceux avec qui elles ont partager des session de jambe en l’air sans oublier les personnages dévergondés et dévergondeurs qui leur servent de pères et de frères, et qu’ils ne regardent plus jamais le ciel, le coeur plein d’allégresse. Enfin bref qu’ils payent bien fort ESPECE D’ORDURE.

31 décembre 2019 18 h 21 min

Un bel article qui doit nous rappeler, encore une fois, la nécessité de ne pas nous exposer inutilement.

Gardons notre sang-froid, soyons constamment avisés et tâchons de contourner les écueils grossiers. Chacun peut se montrer bénéfique à notre cause en fonction de sa sphère de compétences, de ses capacités spécifiques, de ses occupations professionnelles ou encore de son éventail de contacts. Je ne suis pas un apôtre béat du légalisme, entendons-nous bien là-dessus. Mais le fait étant que trop de camarades impulsifs se retrouvent à dépérir derrière les barreaux pour des histoires sans intérêt sur le long terme… Quand ils ne sont pas liquidés dans des circonstances énigmatiques. Préservez votre jeunesse dans la mesure du possible, ne commettez pas des actes irraisonnés, comuniquez via des plateformes cryptées, soyez neutres en apparence dans le vaste monde, évitez les controverses partisanes en public. Incarnez la quintessence de la normalité la plus inoffensive, déguisez-vous en affables bourgeois sans prétention, ne recourez à la violence que si votre vie en dépend.

Navré si je donne l’impression de pontifier comme un vieillard atrabilaire ! Je ne suis sûrement pas un puits de sagesse – mais, chers camarades, soyez vigilants. Ne vous emportez pas comme des forcenés en caval et méfiez-vous des fanfarons qui incitent publiquement à des actions subversives sans vous fournir la moindre garantie. Soyez invisibles comme l’air, souples comme le roseau, fermes comme l’acier et silencieux comme un loup endormi. Faufilez-vous comme une anguille dans les recoins que vous souhaitez explorer, ne vous laissez jamais surprendre et ne vous confiez presque à personne en-dehors d’une poignée de compagnons dignes de confiance, partageant vos convictions et prêts à verser leur sang sans défaillir. C’est avec de telles précautions que l’Homme Blanc, honni par la ploutocrate juive, finira par se redresser. Alors, nous pourrons nous abattre comme la foudre sur les nuées invasives sécrétées par l’Afrique et l’Orient. Les rédacteurs de la presse juive n’ont pas tort de redouter la Terreur Aryenne : cette dernière frappera le monde comme un glaive céleste et n’épargnera aucun conspirateur sémitisé tant dans la chaire que dans l’esprit.

Anonyme
2 janvier 2020 12 h 47 min
wpDiscuz