Le gang hispanique MS-13 voit 200 de ses membres arrêtés dans une opération de police

MS-13 est un gang hispanique ultra-violent, comportant des membres de pays d’Amérique Centrale, principalement le Salvador.

Ce gang avait été pris en exemple d’une immigration latino violente par Donald Trump, lors de sa décision de vouloir expulser 200.000 salvadoriens. Une décision qui n’aura pas eu lieu, comme bon nombre des annonces de Trump.

Pourtant, renvoyer les sauvages du Tiers-Monde d’où ils viennent est une décision saine.

Une opération de police est en cours, 200 envahisseurs hispaniques sont désormais sous les verrous.

Le Figaro :

Les autorités new-yorkaises ont annoncé vendredi 20 décembre l’interpellation de plus de 230 membres présumés du gang MS-13, à New York, Baltimore et au Salvador, une des plus grosses opérations contre ce gang.

Le chiffre qui sera important, c’est le nombre de membres qui seront réellement condamnés et ceux qui seront expulsés des USA. Vouloir les emprisonner sur le territoire Américain ou les relâcher serait une stupidité sans nom.

Il ne faut pas dépenser un centime de plus pour ces sauvages. Seul le prix d’une balle pourrait être justifié.

Cette opération contre l’organisation criminelle d’origine hispanique résulte de plus de deux ans d’enquête, ont indiqué les responsables de l’agence anti-drogue américaine DEA et le procureur du comté de Suffolk, dans un communiqué. Ce comté de Long Island, à l’est de New York, est l’une des régions des États-Unis où le MS-13 est le plus implanté.

Autant vous dire que pour arrêter des suprémacistes Blancs, pas besoin d’attendre aussi longtemps !

Et constater que tel ou tel hispanique fait partie d’un gang n’est pas une affaire complexe. Une arrestation immédiate et une exécution du membre arrêté – après lui avoir soutiré le maximum d’informations sur ses supérieurs – nous donnerait des résultats bien plus concrets que “seulement” 200 arrestations : ils sont des milliers à empoisonner les régions où ils sévissent !

On pourrait donc qualifier cette opération de police de coup d’épée dans l’eau.

Sur les plus de 230 personnes arrêtées lors de cette opération, 96 sont de Suffolk County. Le communiqué ne précise pas s’ils sont Américains ou de nationalité étrangère. «Les arrestations d’aujourd’hui mettent fin aux efforts du MS-13 d’ériger un arsenal de brutalité sur la Côte Est», a affirmé le responsable de la DEA pour la région new-yorkaise, Ray Donovan. «Cette annonce est un message destiné aux leaders du MS-13 au Salvador et à Los Angeles, pour leur signifier que New York refuse de les abriter», a-t-il ajouté.

L’opération a notamment permis d’éviter sept projets d’assassinats, selon le communiqué. Quelque 10 kilos de cocaine, de l’héroine, du cannabis et des pilules de fentanyl ont aussi été saisis.

«L’opération a contribué à créér un environnement qui a mené à l’abandon, par la direction du MS-13 au Salvador, de son plan pour accroître sa présence à Long Island», a affirmé le procureur du comté de Suffolk, Timothy Sini.

Le communiqué ne donne pas de précisions sur leur nationalité, pour ne pas alimenter les pensées haineuses envers les immigrés.

Le MS-13, gang d’origine hispanique, a été souvent pris pour cible par Donald Trump, qui a fait de la lutte contre les immigrés illégaux, à commencer par ceux venus d’Amérique centrale, l’une de ses priorités. En 2017, il accusait cette organisation, qui compterait jusqu’à 10.000 membres, d’avoir «littéralement pris le pouvoir dans des villes et villages américains».

«Nous expulsons de notre pays des membres du MS-13 et bien d’autres qui ne devraient pas être ici», a réagi vendredi le président après l’annonce, via son compte Twitter.

Deux ans plus tard, combien de membres en moins ?

Des paroles, mais jamais des actes. Si la volonté du gouvernement Américain avait été de détruire ce gang latino, il n’y aurait pas si peu d’arrestations, ni si peu de saisies.

L’expulsion et l’élimination sont les deux possibilités pour régler le problème de la criminalité.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Le gang hispanique MS-13 voit 200 de ses membres arrêtés dans une opération de police"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Earl Turner 31
21 décembre 2019 16 h 02 min

Oui à la méthode Duterte envers les empoisonneurs de Blancs et les junkies irrécupérables !

Rho 2
22 décembre 2019 1 h 26 min

Entièrement d’accord avec le camarade Earl Turner quoique je réserverais le saut sans parachute depuis un hélicoptère aux seuls chefs de bande ; le carburant coûte cher.
Pour les autres, un rouleau compresseur sur un tronçon de route semé de verre pilé devrait suffire pour leur mettre une pression suffisante…
Ces merdes sous-humaines sont faciles à identifier, étant couverts jusqu’aux yeux de tatouages qui attestent de leur appartenance à ces groupes de charognes.
Leur seule gueule devrait suffire à en faire des cibles à éliminer sans besoin d’autre justification. Alors deux ans d’enquête pour n’en arrêter que deux cent…dont des avocats juifs feront peut-être libérer plus de la moitié, c’est du (((foutage de gueule))).
Notre justice sera infiniment plus rapide et plus efficace. Je le répète et je le répéterai sans fin : Covington nous a indiqué toutes les pistes ou presque.
D’ailleurs, il se passe des choses à la frontière du Canada et des États-Unis qui me laissent penser que certains sont du même avis…

wpDiscuz