USA : une base de données génétique privatisée… par des collaborateurs des forces de l’ordre !

Les tests ADN n’ont jamais été autant à la mode de nos jours. Chaque personne ignorante de ses origines, ou désireuse de vouloir confirmer ce qu’elle pense être, a pensé ou a fait un test ADN. Un kit à domicile, qu’on reçoit par la poste, la plupart du temps.

Les laboratoires proposant de tels tests se sont multipliés, et personne ne serait passé à côté de leur rabâchage médiatique. Toujours plus de gens convaincus, toujours plus de précision, des prix accessibles : c’est tentant de ne pas le faire, pour connaître avec une précision scientifique – nous reviendrons sur la véracité de cet argument – d’où nous venons.

L’aspect problématique n’est pas vos origines, mais la manière dont vont être traitées vos données génétiques. Car oui, en partageant votre ADN, qui va être stocké dans d’énormes bases de données, vous participez à un fichage génétique gigantesque.

Quel est le hic, me direz-vous ?

01Net :

GEDmatch, une base de données génétiques publique, vient d’être rachetée par la société privée Verogen. Elle réalise des séquençages ADN pour les scènes de crime à la demande de la police. De quoi mettre mal à l’aise les millions d’utilisateurs qui ont laissé leurs ADN sur cette plate-forme dans le but de reconstituer leur arbre généalogique, même si Verogen assure que leur consentement explicite sera désormais demandé.

Tiens donc, les données vont donc servir de mine d’or pour les forces de l’ordre. Là encore, vous pourriez me dire : “mais je n’ai rien à me reprocher, qu’ils prennent mon ADN !”.

De 1) vous n’avez rien à vous reprocher – peut-être – pour le moment et de 2) vos proches peuvent ne pas être du même avis. Lorsque l’on partage son ADN, on donne aussi celui de sa famille, enfin : une partie, vous le savez bien.

L’opportunité est gigantesque pour le (((Système))), les gens donnent avec le sourire leur empreinte génétique. Donc, autorisent un fichage et une utilisation de cette base de donnée pour servir ses intérêts.

Imaginez, demain vous attaquez un bâtiment ennemi. Pas d’images, pas de témoins, pas d’empreintes, mais hélas : un petit morceau d’ADN arrive à se transférer sur une poignée de porte. La police le trouve, l’isole et arrive à établir un profil génétique. De là, avec la fréquence des allèles, ils parviendront à restreindre l’emplacement géographique du profil.

Si en plus de ça, ils disposent de l’ADN de l’un de vos cousins – dans une base de données -, ils pourront diminuer drastiquement la liste des suspects avec une facilité déconcertante. Comment ?

Tout simplement en s’intéressant à la famille – proche ou non, on parle de gênes – de ce cousin. Vous partagez malgré vous une partie de votre ADN avec lui, et c’est par ce biais que vous pourriez être identifié.

Plus les profils ADN seront nombreux dans de telles bases de données, plus il sera simple de faire correspondre un profil génétique à un ADN recensé.

En temps normal, le profil ADN est comparé avec un suspect dans l’affaire pour vérifier si il est oui ou non à l’origine de la trace ADN. Mais maintenant, sans suspects, il est possible d’établir une liste de profils ADN similaires, donc une liste de suspects. Et vous, très probablement !

Jusqu’en 2018, des internautes ayant fait des tests ADN publiaient facilement leurs résultats de façon anonyme sur GEDmatch. Mais la police a utilisé la base pour retrouver le Golden State Killer, un serial killer et violeur américain. 70 criminels supplémentaires ont encore été démasqués depuis grâce à cette plate-forme. La résolution de cette affaire a permis de comprendre que ces informations ADN engageaient même ceux qui n’ont pas fait de test et qui n’ont jamais entendu parler de GEDmatch.

Car si vous disposez d’un échantillon ADN, la base de données est tellement fournie qu’il est facile de trouver des correspondances avec d’autres membres de la famille de la personne recherchée ou d’une parenté éloignée, puis de remonter le fil jusqu’à l’identification. 60% des Américains ayant des ancêtres européens pourraient être ainsi retrouvés de cette façon d’après la publication Science. Un groupe de chercheurs israélo-américains a également prouvé qu’il suffisait de ficher 2% d’une population pour trouver des cousins éloignés de n’importe quel membre au sein de cette population.

Dans une société saine et Blanche, une telle avancée scientifique nous permettrait aisément de retrouver les criminels et de purger au fur et à mesure notre environnement.

Sauf que, nous n’en sommes pas là. Nos ennemis vont se servir de cette base de données pour appliquer la loi, une loi qui ne nous est pas favorable.

En plus, donc, de faciliter leur travail d’identification, ils vont pouvoir empêcher des actions prohibées. Effectivement, la masse, ayant en tête qu’une seule petite partie d’ADN peut vous envoyer en prison, aura encore moins envie d’agir pour changer les choses.

Un peu comme la multiplication des caméras de surveillance et l’IA qui dissuadent un bon nombre de camarades de mener des actions. Se sachant surveillé, on tend à être plus sage !

C’est une manière subtile et très efficace de contrôler la population.

Outre le respect de la vie privée, se pose le problème des risques d’erreurs. Car des chercheurs ont montré qu’il était possible de rajouter des données avec de faux profils et de faux liens de parenté. Les personnes blanches seraient également sur-représentées car elles seraient les principales utilisatrices des tests ADN. C’est pourquoi des voix s’élèvent maintenant pour réclamer une base de données médico-légale universelle aux Etats-Unis. N’oublions pas enfin que ces bases de données restent potentiellement vulnérables face à des hackers eux aussi en mesure d’identifier des personnes et de revendre ces informations.

Ces “erreurs” pourraient expliquer le nombre de liens juifs présents dans de nombreux tests de Blancs. Eh oui, là aussi c’est un contrôle subtil. (((On))) rajoute quelques pourcentages d’origine juive dans des profils ADN, ce qui va empêcher inconsciemment le Blanc d’être antisémite ! Puisqu’il a quelques pourcents de juif en lui…

Et personne ne peut prouver vos résultats ! Ceux-ci ne seront pas majoritairement faux, mais ne soyez pas non plus trop naïfs.

Bienvenue parmi nous Goy ! Tu as 5% de sang juif… puisqu’on te le dit…

Conclusion

De mon point de vue, je n’ai jamais été très attiré par un test génétique. Tout simplement parce que je suis au courant de mes origines, indiscutables, et aussi parce que c’est un problème de confiance. Quelle confiance pourrait-on accorder à des groupes israélo-américains, pour la plupart, qui jouent avec vos données génétiques ? Qu’en font-ils ? Quels bobards peuvent-ils nous faire avaler ?

Moins ils ont d’informations sur nous, mieux ce sera. Nous sommes dans une guerre raciale totale, et nos ennemis en savent bien plus que nous. Ne leur en donnons pas davantage.

Notre ADN.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

28 Commentaires sur "USA : une base de données génétique privatisée… par des collaborateurs des forces de l’ordre !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Blequin
11 décembre 2019 17 h 59 min

Si on regarde qui est derrière l’entreprise la plus populaire de test ADN “MyHeritage”.. devinez où se situe le siège social de cette entreprise ? Je vous laisse deviner, c’est pas très dur..

lit
11 décembre 2019 23 h 35 min

C’était gros comme une maison ces histoires de test génétique . Des laboratoires en capacité de traîtter de grandes quantités d’échantillons pour quelques billets …

Je suis certain que des services de renseignement montent eux aussi des boîtes dans ce genre .

Quand aux test ADN a un moment quand tu te regarde dans un miroir et que tu sais reconnaître les différentes races tu sais d’où tu viens .

13 décembre 2019 1 h 02 min

Voilà un excellent article, qui me conforte dans mon choix de ne pas effectuer un “test génétique”. J’avais pourtant longuement hésité avant de me retrouver face à des orateurs crochus trop soucieux de mon bien-être.

Jost
13 décembre 2019 7 h 48 min

Un peu comme facedebouc.Un fond de commerce tenu par les mêmes propriétaires.Et tous ces cons de goyims sont fiers de leur connerie en communiquant leurs infos personnelles.Le Mossad and Co n’a même plus la peine de chercher.

Warezerie
13 décembre 2019 22 h 57 min

La première raison pour laquelle je n’ai jamais fait un tel test est qu’il est impossible d’avoir la preuve de la fiabilité dudit test, ni donc de prouver que le contenu du résultat est fiable.

La deuxième raison est que mon ADN se retrouverait dans une base de donnée…

La troisième est que quel que soit les promesses ou dit engagement de la société, procédant le test, de discrétion ou de non-usage par de quelconques tiers, rien n’est moins sûr, à plus forte raison si la société est rachetée.

La quatrième raison est que c’est un domaine où les juifs sont assez présents [L’article de notre cher Nico le démontre assez bien], et je suis assez d’accord avec Lesquen à ce sujet. Lesquen qui, au passage et à ce sujet, est évidemment traité de « complotiste » par cet imbécile ambulant de Conversano. Imbécile de Conversano qui, lui, a fait ce test et en a pas mal usé pour cherché à prouver diverses choses…
Les juifs sont au top dans ces tests, on se demande pourquoi… Un peu comme leur surreprésentation dans les prix Nobel, (((ils))) manipulent tout ce qu’ils peuvent, pourquoi pas les tests génétiques ? Tout comme les Nobel.

La cinquième raison est que mon phénotype est plus que suffisamment criant que pour avoir un quelconque doute qui m’inciterait à avoir recours à un test génétique.

Au passage, très bon article ami Nico, il était temps que quelqu’un explique l’arnaque de ces tests dont les résultats sont improuvables, à moins peut-être d’en faire au moins 5 dans des compagnies différentes pour ensuite les recouper, mais alors autant déposer un dossier complet de soi dans toutes les agences d’État (à échelle nationale voire internationale) chargée de la sécurité c’est-à-dire de la traque des Blancs sains et/ou déyoupinés.

Blequin
14 décembre 2019 0 h 42 min

Pour Conversano: il a fait le test car il a une tête de djihadiste. Pendant son voyage en Russie, le paradis blanc chrétien d’après lui, il est salué par les musulmans qui lui disent “salam” en pensant reconnaître un frère muslim..
..
Quand tu as besoin de prouver que tu es blanc avec un test ADN (assez bidon et très peu précis) c’est que tu n’es pas blanc !
Les vrais blancs n’ont pas besoin de faire un test ADN pour prouver qu’ils sont blancs..

Attention.. un blanc, c’est pas forcément un nordique blond au yeux bleus. Mais il y a une limite. tu ne peux pas avoir la peau plus foncée que celle d’un égyptien, les cheveux noirs foncés, des yeux noirs, et prétendre être un blanc, même si un test ADN israélien assure le contraire..

Warezerie
14 décembre 2019 16 h 14 min

Pour Conversano: il a fait le test car il a une tête de djihadiste. Pendant son voyage en Russie, le paradis blanc chrétien d’après lui, il est salué par les musulmans qui lui disent “salam” en pensant reconnaître un frère muslim..

Oui j’avais vu la vidéo, lorsqu’elle est apparue, où Conversano est salué par des bougnoules à Moscou…
Puis pour ce qui est de la gueule de jihadiste, suivi du test génétique foireux, c’est un peu comme lorsque tout le monde lui disait que parler de faire des gosses sans… en avoir c’est un peu l’hosto qui se fout de la charité, il a ensuite rapidement été pêcher une Roumaine pour l’engrosser très rapidement, le « hasard » du timing faisant si bien les choses…
Puis, dès la naissance, demande très accrue de dons ( 😀 ), puis faire des lives avec sa gosse sur les genoux accompagné de demande de dons toujours plus accrue, encore le hasard…

Quand tu as besoin de prouver que tu es blanc avec un test ADN (assez bidon et très peu précis) c’est que tu n’es pas blanc !
Les vrais blancs n’ont pas besoin de faire un test ADN pour prouver qu’ils sont blancs..

Ben oui.

même si un test ADN israélien assure le contraire..

J’ai envie de dire « surtout » si un test israelien assure le contraire à plus de 99% lol.

Puis faire un tel test et l’afficher partout sur le net (insta, twitter, facebook, blog ici et là, etc), c’est un peu, comment dire…, comme si on était assuré de ne rien risquer.

Blequin
16 décembre 2019 2 h 10 min

Je n’étais pas au courant pour cette histoire de dons. Non seulement il est pas blanc mais plutôt bougnoule, mais je pense qu’il a également du sang juif. un tel niveau de fourberie juste pour de l’argent, c’est digne de la communauté auto-élue!
Il se fait du fric sur les débiles pro-FN qui adulent le premier gars qui déteste les bougnoules et propose de fuir en Europe de l’Est. Le genre qui déteste les bougnoules et les nègres (ça, c’est pas une mauvaise chose) mais refuse d’admettre l’implication des juifs dans tout ce bordel. Pourtant, il admet à plusieurs reprises la cohérence du national-socialisme mais refuse toujours de voir le problème juif. Mais ?!

La solution pour lui, c’est de fuir en Europe de l’Est. Une “solution” totalement débile sur le long terme, mais ça aussi, il refuse de l’admettre.
Conversano, ce bougnoule clownesque et pro-youtres arrive à récupérer des dizaines de milliers de gens avec lui, avec un discours pathétique, comme l’autre débile de Soral..
ça me rend dingue !

Rho 2
20 décembre 2019 10 h 05 min

Non, Conversano n’est pas juif.
Il n’est pas davantage Italien.
Son vrai nom, c’est Didier…
Il dénonce toujours un peu les juifs, notamment à la fin de sa vidéo sur la place rouge, mais de façon très fugace, et presque en s’en excusant. Dame ! Il ne faut pas oublier que son gagne-pain est sur youtretentube !
Il n’a pas toujours été comme ça. J’ai sauvegardé quelques une de ses vidéos où il appelait un chat, un chat, et dénonçait clairement nos (((ennemis))) et leur volonté de nous anéantir par submersion de races de boue et métissage imposé.
Mais ça, c’était avant…
Warezerie a parfaitement décrit l’évolution du bestiau et ce qu’il est devenu. En fait, je pense que ce mec n’a plus voulu continuer à réfléchir sur les causes de nos malheurs ; il se contente désormais d’en dénoncer les conséquences et de prôner des solutions bidons.
Un peu comme Soral et, comme lui, parce que ça l’arrange.
Les mecs les plus stressés sont ceux qui, comme toi, se posent les bonnes questions.
Eux, ils ont préféré se trouver un petit créneau où ils sont relativement peinards…
Ça leur permet de continuer à sortir le visage découvert.
Enfin, la plupart du temps car les youtrons de la LDJ ou les bougnoules ne comprennent pas toujours tout au film sponsorisé par leurs maîtres et il peut y avoir des bavures.
Mais nous, nous aurions droit à une balle ou à une décapitation artisanale. Du coup, on peut les comprendre…
Un combat tel que le nôtre ne peut se conduire que dans la clandestinité, sauf quand on est un saint prêt au martyre pour sa cause comme Reynouard ou Rhyssen. Ces mecs ont tout perdu pour la défense de la race blanche et de la vérité.
Ils ont droit à notre infini respect.
Mais tout le monde n’est pas comme eux et il n’y a pas besoin d’être un youtre pour être acheté. Ou pour baisser les bras. Surtout si on menace ta famille…
Ou que tu crois qu’elle pourrait l’être. Je comprends la position de Warezerie et son dégout, que je partage pleinement, des accointances actuelles de Conversano. Mais je pense que ce dernier aime sincèrement sa femme et sa fille, quels qu’aient pu être les motifs de son changement de vie. Il y a des signes qui ne trompent pas.
Alors ça peut expliquer qu’un mec renie ce qu’il a été ou pensé. Seul un gars qui aurait conduit, comme nous, sa réflexion bien plus loin, est à l’abri de ce genre de tentations.
Mais dès le départ, Conversano avouait être un cul-béni.
Donc un mec peu fiable.
Bon, Reynouard aussi a un problème de foi, mais lui a très largement dépassé cela.
Un peu comme David Duke aux États-Unis. Mais il s’agit de gars d’une toute autre envergure qu’un Conversano ou qu’un Soral. De vrais phares et non des gus qui feraient souvent mieux de la mettre en veilleuse !

Rho 2
20 décembre 2019 10 h 38 min

Soral, lui, c’est autre chose.
Pas un catho comme Conversano mais un mec qui a marché autant à voile qu’à vapeur. Un pédé n’est pas plus fiable qu’un cul-béni. Les juifs, qui ont du flair, et pour cause, sentent immédiatement l’ouverture !
( Je suis pas mécontent d’avoir trouvé ça ! )
En gros, la faille d’un pédé, c’est sa raie. Et je ne parle pas de ses cheveux ; d’ailleurs Soral est chauve.
Son cul à lui n’est pas vraiment béni mais il aime quand même bien le goupillon…
À l’exception de quelques rarissimes exceptions tous les vénérateurs de l’agnus Dei ou de l’anus dei sont des judéophiles ou judéocompatibles même lorsqu’ils s’affichent comme nationalistes.
Car ils ne peuvent réellement détester (((ceux))) qui promeuvent ou sont à l’origine de leur tare. Seul un Aryen païen ou athée est donc a priori digne de confiance.
Les exceptions existent mais sont vraiment très rares, presque autant que les juifs honnêtes qui ont renié leur communauté…
En général ces derniers avaient pas mal de gènes de goyim…
Quant aux mecs baptisés mais vraiment racialistes, ils sont trop mystiques pour être vraiment croyants.
Pour eux, la vérité ne se trouve pas dans les bouquins des curés.

Warezerie
23 décembre 2019 13 h 17 min

Au début il dénonçait bien les juifs, mais plus il s’est fait de fric moins il les dénonçait, jusqu’à ce que son petit business atteigne sa vitesse de croisière, là, il a quasi arrêté net sur les juifs, il a même rétropédaler en affirmant qu’il est indispensable de s’allier aux juifs. Depuis, il aime les juifs (c’est ce qu’il dit indirectement à plusieurs reprises), prétend qu’il faut s’allier à (((eux))) (ça c’est directement qu’il l’a plusieurs fois dit) et, évidemment, il défend Israel (ce qui est obligatoire quand on veut sucer les juifs avec efficacité).

Soral est anti-juifs (sur papier, parce que… euh, hein, faut l’savoir) mais pro-bougnoule.
Conversano est anti-bougnoules (mais en compte un dans son équipe, parce que tu comprends il est occidentaliste le bougnoule…) mais pro-juifs.

Conversano avait pour but de descendre Soral (verbalement) pour ensuite récupérer son business. Il en a résulté qu’il a prit des marrons sur la gueule par Soral mais n’a pas pu le descendre ni récupérer son business.
Donc il a monté son petit business qui, avec les dons, lui font quand même pas mal de fric par mois, en vivant à l’Est, c’est relativement confortable financièrement.

Soral mérite de se faire défoncer au minimum, mais Conversano aussi.

wpDiscuz