Profanation d’un cimetière juif dans le Bas-Rhin : une sacré (((cohencidence))) ?

Ne pensez-vous pas que le timing est un peu trop parfait ?

Dans la nuit de lundi à mardi, un cimetière juif en Alsace est victime de détériorations, avec à la clé des dessins antisémites – qu’on nomme plus communément des croix gammées. Mis à part l’inefficacité de cette action, ce qui est assez notable, c’est une petite coïncidence.

Coïncidence ? Eh oui, l’acte est commis juste avant le débat sur l’antisémitisme à l’Assemblée Nationale… Une manière d’orienter un peu plus le débat ?

France Info :

Consternation à Westhoffen. Dans le cimetière de la commune du Bas-Rhin, 107 tombes juives ont été profanées, mardi 3 décembre, recouvertes de tags représentant des croix gammées.Nous ferons en sorte que les auteurs soient condamnés, a assuré le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, mercredi, lors d’une visite sur place.

Depuis plusieurs mois, l’Alsace est confrontée à une multiplication de graffitis à caractère antisémite ou raciste. Où en est l’enquête sur cette dernière affaire ? Quelles sont les pistes ? Quelles ont été les réactions ? Franceinfo fait le point sur ces nouvelles profanations qui s’inscrivent dans une longue série.

Le gouvernement à plat ventre devant les juifs, fera effectivement tout pour retrouver les auteurs de cette terrible profanation. Tout comme ils ont réussi à retrouver les auteurs des autres actes antisémites, nombreux en ce moment en Alsace ! Oh… en fait ils ne les ont pas retrouvé !

Quelle belle région !

Mardi 3 décembre, des inscriptions antisémites et des croix gammées ont été découvertes sur une centaine de tombes. Au total, 107 pierres tombales ont été profanées à l’aide de bombes de peinture dans ce cimetière, qui en compte 700 au total. Le nombre “14”, considéré comme un symbole suprémaciste blanc, a par ailleurs été retrouvé sur l’une des tombes, a précisé la préfecture.

Le lieu abrite les sépultures de la famille de Jean-Louis Debré, l’ex-président du Conseil constitutionnel. Les tombes de membres des familles de Karl Marx ou de l’ancien président du Conseil socialiste Léon Blum s’y trouvent aussi. 

Plus tôt, d’autres tags antisémites avaient été observés dans une commune voisine. Pierre Geist, le maire de Westhoffen, a dit son écœurement : “Ce cimetière est là depuis des siècles. Il ne s’est jamais rien passé et aujourd’hui, on le profane avec des croix gammées. C’est honteux, c’est lamentable.” 

Un cimetière (((haut de gamme))), que de bonnes personnalités. Comme nous l’avons dit plus haut, il est contre-productif de “s’attaquer” à des sépultures. Les youpins à cibler en priorité sont ceux qui respirent encore, on verra ensuite pour les autres.

Mais voir que quelques tags peuvent mettre autant en rogne le (((peuple élu))) ne peut que nous faire sourire.

Pourtant, il reste quand même possible que ce ne soit pas un acte de camarades, mais bien une action dirigée pour gonfler l’importance de l’antisémitisme en France, avant un vote important.

Ou pas.

A vrai dire, il est probable qu’on ne le saura jamais. Si ce sont bien des camarades qui en sont responsables : changer de cible est une meilleure idée.

[…] Selon le parquet, cette profanation s’inscrit dans un “phénomène sériel“, avec plusieurs actes similaires perpétrés les semaines précédentes dans des villages du secteur. Des croix gammées et inscriptions hostiles aux réfugiés ont été signalées à Reutenbourg il y a deux semaines. Le 26 novembre, d’autres tags antisémites avaient été découverts sur les murs de la mairie-école de Rohr, à une quinzaine de kilomètres de Westhoffen.

Ces profanations rappellent aussi d’autres faits : les tags retrouvés sur les mairies de Thal-Marmoutier et Haegen en juillet 2018, sur la maison du maire de Brumath en novembre 2018, sur la permanence du député Bruno Studer à Schiltigheim en janvier 2019, sur un centre de demande d’asile strasbourgeois en janvier 2019 également et sur la mairie de Schirrhoffen en juillet 2019. France 3 Grand Est évoque aussi un probable lien avec la profanation du cimetière juif d’Herrlisheim en décembre 2018 et les dégradations commises à la synagogue de Mommenheim en mars 2019.

Cette nouvelle profanation a provoqué une vague d’indignation. “L’antisémitisme est un crime et nous le combattrons, à Westhoffen comme partout, jusqu’à ce que nos morts puissent dormir en paix“, a tweeté le président Emmanuel Macron dans la soirée de mardi.

Hum, ces (((morts))) ne partagent rien avec nous. Ce ne sont que des corps étrangers, les voir moisir dans nos terres ne doit pas nous enchanter. Qu’ils dorment en paix s’ils le souhaitent, mais pas dans nos sols.

Les Juifs sont et font la France. Ceux qui s’attaquent à eux, jusque dans leurs tombes, ne sont pas dignes de l’idée que nous avons de la France. L’antisémitisme est un crime et nous le combattrons, à Westhoffen comme partout, jusqu’à ce que nos morts puissent dormir en paix.

Vous savez bien, cette idée de la France multiculturelle couchée devant les nez crochus. Quelle belle idée.

Et qu’est ce qui vient conclure l’article ?

[…] Avec Jean-Louis Debré, Christophe Castaner s’est rendu sur place mercredi. En marge de son déplacement, il a annoncé la création d’un “Office national de lutte contre la haine” qui sera “chargé de coordonner pour la gendarmerie nationale à la fois cette enquête pour que tous les moyens nationaux soient mobilisés mais aussi l’ensemble des enquêtes pour les actes antisémites, antimusulmans, antichrétiens”. 

Ben tiens, comme si nous n’avions pas assez d’ennemis !

Le Blanc sera toujours la cible numéro 1 du (((Système))). Nous le ferons tomber.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

11 Commentaires sur "Profanation d’un cimetière juif dans le Bas-Rhin : une sacré (((cohencidence))) ?"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Warezerie
9 décembre 2019 0 h 42 min

Un (((classique)))…

Qui peut encore croire à une telle profanation ? Semblant d’y croire (politiques, journaleux, juifs, antifas pas trop antisionistes, éventuellement quelques pigeons…), ok, mais y croire ?

Je voterais très volontiers pour le prix Nobel de l’auto-profanation aux juifs tient, pour une fois cela ne serait pas du vol…

Le star
9 décembre 2019 1 h 16 min

Respiront par le nez. Loll tellement cette speudooooo profanation est signe nez…

Sale race,……

Rho 2
9 décembre 2019 2 h 12 min

Je constate que les svastikas, pour une fois correctement dessinées, n’ont pas été taguées directement sur la pierre, où la peinture noire se serait alors incrustée, mais sur une couche d’enduit blanc que j’ai cru au début être des feuilles de papier.
Singulier respect du support pour une profanation…
Pour peu que cet enduit soit une sorte de blanc à plafond, ou de peinture à l’eau, ces dalles funéraires seront plus propres qu’avant après un rapide lessivage.
Ils sont bien respectueux, les profanateurs, de nos jours…
Personnellement, je suis contre ce genre d’action. S’attaquer à des tombes anonymes ne peut que susciter la réprobation.
Un guerrier s’attaque à ses ennemis quand ils sont vivants. Quand ils sont morts, ce n’est plus son boulot mais celui des asticots. Ceci étant, j’irais volontiers rendre hommage à certains youtres qui se sont particulièrement distingués dans leurs crimes contre les Blancs.
À défaut de pouvoir leur chier dans la bouche quand ils remuent encore, cette nourriture n’étant certes pas kacher mais en harmonie avec le personnage, j’irais volontiers déposer une offrande du même matériau sur la dalle recouvrant la carcasse d’une telle charogne.
Je serais prêt à me retenir de chier pendant plus d’une semaine pour le gratifier d’un tumulus digne d’un chef Kourgane.
Et le message serait clair :
“Ci-gît un gros tas de merde”.

9 décembre 2019 3 h 33 min

En effet, les âmes défuntes appartiennent au monde des morts et nul n’a sensément intérêt à profaner des sépultures. L’imagination si féconde de nos compagnons hébraïques serait-elle en train de se déliter ?

Rho 2
9 décembre 2019 5 h 58 min

Ils n’ont pas beaucoup d’imagination, mon cher Piotr. L’imagination, c’est une qualité des Blancs.
C’est bien pourquoi les youtres recourent aussi massivement au plagiat, pillant sans vergogne nos penseurs, nos découvreurs, nos auteurs, et nos humoristes.

wpDiscuz