Le tapage hongkongais se poursuit !

Ce dimanche 1er décembre, les protestataires hongkongais se sont une nouvelle fois rassemblés en dépit de l’inflexibilité persistante des autorités chinoises.

Certes, des concessions à la marge ont été permises par Xi Jinping et ses collaborateurs gouvernementaux : des conseillers de districts « pro-démocratie » ont ainsi été plébiscités par 86% des électeurs hongkongais le 25 novembre, sans se heurter à la moindre obstruction. Il faut néanmoins préciser que ces représentants locaux ne disposent que d’un pouvoir informel. Ces conseillers pourront tout au mieux servir de relais institutionnels à la « cause » des manifestants sulfureux qui s’obstinent à battre le pavé contre l’autoritarisme du Parti Communiste Chinois.

Le sabordage de l’ordre institutionnel mis en place depuis Pékin avec le plus grand soin n’est donc bien évidemment pas à l’ordre du jour. La répression demeure la principale réponse du gouvernement chinois ; bien sûr, les actes violents (commis tant par les manifestants déchaînés que par les services de police de plus en plus acculés) circulent sur tous les réseaux sociaux à travers le monde.

Après cette brève contextualisation des faits dans la « région administrative spéciale de Hong Kong » (pour reprendre la nomenclature statutaire en vigueur), nous ne sommes guère repus : équipés de notre longue-vue identitaire, que devrions-nous penser de ce tapage hongkongais ?

Serait-il pertinent de prendre parti pour les contestataires qui affluent dans les rues de Hong Kong – ou de nous positionner en faveur des autorités chinoises qui se contiennent tant bien que mal pour limiter l’ampleur des dégâts ?

D’emblée, je tiens à préciser que je comprendrais les lecteurs ne se préoccupant guère de ces évènements lointains – frappant de surcroît un minuscule territoire en Asie. Nous ne sommes peut-être pas concernés, après tout. Bien que je sois précisément persuadé du contraire !

Une seconde possibilité consisterait à opter pour la neutralité ou une indifférence cordiale : que les Asiatiques gèrent leurs propres affaires, nous ne voulons pas qu’ils s’immiscent dans nos politiques intérieures et nous n’avons pas davantage vocation à nous mêler de leurs problèmes internes. Encore une fois, ce mode de raisonnement est compréhensible sans être valable pour autant.

Je pense qu’il est capital de suivre avec assiduité le déroulement des protestations à Hong-Kong. Dans un monde fondé sur l’interconnexion permanente et la transmission instantanée de l’information, nous ne pouvons plus nous tenir à l’écart de tels phénomènes. Quant à la position du « désintéressement », nous n’en tirons aucun profit et celle-ci nous expose à une irrésolution des plus regrettables.

Sans appeler à fournir un soutien indéfectible à l’État chinois, nous sommes forcés de reconnaître que notre vision du monde est aux antipodes des revendications prononcées par ces foules de manifestants : qu’il s’agisse de leur adhésion forcenée à la démocratie occidentale en faillite, de leurs criailleries libérales ou encore de leur connivence avérée avec la Maison Blanche – laquelle se trouve être sous le joug d’une modeste tribu très habituée à rendre des services « désintéressés »…

Oui, je confesse mon humeur taquine.

Mais continuons notre lecture critique du sujet : de nombreux Occidentaux formatés par la presse juive s’empressent d’emboîter le pas aux fauteurs de trouble hongkongais. Les agressions perpétrées par ces derniers sont minimisées voir cautionnées par les principaux organes de presse – cet amas de pisse-copies stipendiés était pourtant moins enclin à trouver des circonstances atténuantes aux Gilets Jaunes gaulois de la première heure, qui avaient l’outrecuidance de s’installer sur des ronds-points ou de bousculer des argousins hautains. L’indignation à géométrie variable est une des propriétés constitutives des médias placés sous la tutelle de la progéniture d’Hérode.

En tant que nationalistes radicaux ou racialistes consciencieux, montrons-nous plutôt réceptifs à l’angle de vue des autorités chinoises : ces dernières, tout d’abord, se bornent à garantir leur intégrité territoriale.

Hong Kong n’est plus une colonie de l’ex-Empire britannique depuis sa rétrocession à la Chine le 30 juin 1997. Hong Kong, entendons-nous bien, est un domaine chinois à part entière si nous nous fions aux caractéristiques ethnographiques de ses habitants. Je considère que le gouvernement chinois est même trop souple et conciliant envers la vermine sécessionniste et les agitateurs occidentalisés qui gangrènent ce territoire. Certes, le “Parti national de Hong Kong (HKNP)” a fait l’objet d’une interdiction officielle depuis le mois de septembre 2018 et son fondateur Andy Chan Ho-tin a été convoqué par les tribunaux pour s’expliquer sur ses curieuses habitudes d’émeutier.

Il n’empêche que Pékin oscille toujours entre le glaive et la rhétorique : la campagne de dénigrement médiatique à l’encontre des autorités chinoises légitimes ne s’interrompt pas pour autant et des représailles plus sévères ne sont pas à exclure dans les prochains mois.

Je voudrais aussi revenir à la charge sur un aspect répugnant de cette « contestation » : l’exhibition insolente du drapeau des États-Unis d’Amérique par un certain nombre de contestataires. Ce comportement indigne ne peut que nous inciter à rejeter toute perspective de solidarisation avec ces nuées d’Asiates tonitruants.

Pensons notamment à nos frères d’armes serbes tombés sous les bombes démocratiques de l’Oncle Sam, toujours prompt à secourir les immondices mahométanes aux dépens des Européens.

Cette approche islamophile n’est nullement tombée en désuétude. La compromission avec les adorateurs de Mahomet s’est même consolidée avec le soutien (ô combien grandiloquent) prêté aux sauvageons ouïghours.

Le thème épineux de l’”occidentalisation” réinvestit aussi le devant de la scène à la lumière des troubles hongkongais : n’est-il pas grotesque d’assister au déploiement de milliers de Chinois reniant leur sinité avec effronterie, profanant la mémoire nationale de leurs ancêtres et se voulant plus occidentalisés que les Occidentaux eux-mêmes ? Nous n’avons aucune raison de compatir au sort d’un Andy Chan et l’autoritarisme souverain de la République populaire de Chine se rapproche plus de nos idéaux que les pitreries toxiques d’anciens sujets de l’Empire britannique, qui s’entêtent à transgresser les ordres de leur seule et unique Patrie.

Non, je ne suis pas un adepte des régimes communistes ni un admirateur inconditionnel de Xi Jinping.

Mais je crois qu’il était plus que temps de remettre le temple bouddhiste au centre de notre village chinois !

Auteur: Piotr

Partager cet article sur

Publier un commentaire

44 Commentaires sur "Le tapage hongkongais se poursuit !"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Jost
4 décembre 2019 18 h 27 min

http://dp742web5fzh674o.onion/le-gouvernement-chinois-expulse-de-hong-kong-les-ong-pro-democratie-controlees-par-les-juifs-de-la-cia/
HongKong a très certainement identifié les coupables ,toujours les mêmes, de Khadafi à Hussein en passant par la Serbie , et vient de réagir avec discernement.

Rho 2
4 décembre 2019 19 h 23 min

Pour compléter le commentaire du camarade Jost, voici un lien sur l’une des principales organisations qui financent et organisent ce bordel en Chine :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/National_Endowment_for_Democracy
Vous pourrez constater que tous ses fondateurs et ses dirigeants sont des youtrons d’appellation d’origine contrôlée.
Comme d’ailleurs pour toutes les autres organisations de défense des droits de l’homme…
Étonnant, non ? comme dirait Desproges.
À noter que la même (((National Endowment for Democracy))) a financé la révolution de Maïdan en Ukraine et d’importants champions de l’opposition en Biélorussie et en Russie, dont le fameux Navalny qui a fait ses études à Yale, université très diversifiante puisqu’elle élimine autant de candidats à peau blanche qu’elle le peut pour faire de la place aux boucaques dans ses amphis. Enfin, je parle des vrais Blancs, bien entendu.
Cette épuration ethnique ne touche que les visages pales de souche Aryenne, pas les juifs et les shabbat-goys qui leur ont prêté allégeance. C’est fou le nombre de démocrates sévissant à l’Est qui ont fait leurs études aux États-Unis.
Mais vous savez ce que disait Céline sur la démocratie…
Ce n’est que le faux nez de la dictature des juifs. Alors, tant qu’à faire, je préfère Jinping ou Vladimir…

Requin
6 décembre 2019 0 h 40 min

Désolé, mais pas du tout d’accord avec les vues de l’auteur.

“L’autoritarisme souverain de la République populaire de Chine se rapproche plus de nos idéaux” et est une sacrée menace pour l’idéal de l’Europe blanche souveraine. Si tout ce merdier peut déstabiliser la Chine, je n’y vois vraiment aucun inconvénient. L’ennemi de mon (((ennemi))) n’est pas mon ami, surtout quand il s’agit d’un ogre rouge peuplé d’un milliard d’insectes sans âme dont l’opposition aux JewSA relève bien davantage du conflit d’intérêts que de l’affrontement idéologique.

“De nombreux Occidentaux formatés par la presse juive s’empressent d’emboîter le pas aux fauteurs de trouble hongkongais” et un certain nombre ont aussi une tendance assez pavlovienne à prendre systématiquement le parti des derniers ennemis officiels qui se foutent pourtant du sort de la race blanche comme de l’an 40. Soral et le cheptel chiassident nous vendent déjà les pires détritus du Tiers-Monde en faisant passer leur rivalité avec le ZOG ricain pour de l’héroïsme traditionnaliste ou je sais pas quoi. Pas la peine donc d’en rajouter, surtout en invoquant par ailleurs la “sainte” croisade contre l’islam, islam dont des “racialistes consciencieux” se branlent à peu près totalement… le problème des métèques en Europe étant ethno-racial bien avant d’être religieux.

Bon et le laïus identitairo-bouddhiste de la fin alors qu’on parle quand même d’un régime communiste… voilà quoi.

Pour la faire courte, préférer les tyrannies rouges à la pourriture occidentale, c’est tapiner pour la peste plutôt que le SIDA. De la merde en barre dans les deux cas. Europa über alles.

Rho 2
6 décembre 2019 18 h 52 min

“Un milliard d’insectes sans âme”…
Il n’est jamais trop tard pour se cultiver.
La boussole, le sismographe, la poudre noire, les fusées, l’imprimerie, le papier, et les pâtes, ne sont que les plus connus des progrès que nous devons à ces “insectes”…
Quiconque a un peu de culture sait aussi ce que nos grands chefs militaires ont appris de Sun Tzu dont “l’Art de la guerre” est étudié dans toutes les écoles d’officiers de la planète. Nos ennemis ne sont pas les Chinois, les Japonais ou les Coréens et les Thaïlandais mais les youtrons et les boucaques. Ce sont les juifs qui veulent dominer le monde entier, et essayent de détruire toutes les sociétés qui leur résistent. Il y a belle lurette que la Chine n’est plus rouge même si elle en a gardé les symboles…
Il s’y crée plus d’entreprises privées qu’en Europe !

Requin
6 décembre 2019 21 h 43 min

Oui, sans âme. Une masse grouillante et uniforme, c’est ça la Chine. Peut-être une séquelle du communisme, peut-être un trait inhérent à cette race, j’en sais rien. Des non-blancs de toute manière ; la collusion des hauts QI est un mirage.

Sinon je parle de géopolitique. La Chine n’est en rien notre alliée. C’est un rival économique des (((USA))) totalement indifférent au sort de la race blanche, au même titre que la Russie. Faut voir ce que l’on veut, c’est l’objet de ma critique. Sauver la race blanche en Europe, ça ne pourra passer que par une prise de conscience identitaire à l’échelle continentale qui débouche à terme sur une superpuissance européenne capable de dialoguer sur un pied d’égalité avec les géants de ce monde. Histoire de pouvoir être racistes chez nous sans avoir à rendre de comptes à des juifs, des asiates ou qui que ce soit d’autre. Un genre d’UE avec les bonnes personnes à sa tête eb somme.

D’où l’incohérence totale à mon sens quand on se met à défendre ces régimes de merde sous prétexte que les merdias occidentaux leur crachent à la gueule. On se bat pour une renaissance européenne ou on fait une fixette sur un seul aspect du problème ?

Rho 2
7 décembre 2019 5 h 20 min

Tu dis des conneries sur la Chine et les Chinois qui ne sont pas une “masse grouillante et uniforme”.
Et tu n’entends manifestement rien non plus à la géopolitique.
Si les juifs réussissent à s’emparer aussi de l’Asie, plus rien ne pourra les arrêter. Hitler lui-même s’était trouvé des alliés Asiatiques.
Et je ne pense pas que tu aurais pu lui donner de leçon en matière de défense de la race blanche…
Tout ce qui peut contrecarrer les plans des youtrons et réduire leur influence est bon pour nous ; tout ce qui peut contribuer à accroître leur influence et leur puissance est mauvais pour notre race même si c’est au départ au détriment de non-blancs. C’est aussi simple que ça.
Quand les Chinois foutent les bougnoules dans des camps ou les expulsent et envoient chier l’ONU, ça nous permet d’en faire autant chez nous. Si les youtres s’emparent du pouvoir sur toute la planète, on est cuits. C’est une simple question de convergence d’intérêts.
Si nous trouvons normal que les autres soient maîtres chez eux, ils nous appuieront quand nous voudrons être maîtres chez nous.
Et une union européenne “avec les bonnes personnes” qui ferait jeu égal avec les grands de ce monde, c’est un gag. Les youpins organisent notre génocide au niveau mondial ; la riposte des Blancs doit se situer au même niveau, ce qui suppose une coordination de tous les mouvements de résistance de notre race au niveau international.
On ne pourra se libérer de l’emprise de ces parasites s’ils ont la main sur tout le reste de l’économie mondiale. Et l’UE est une structure pourrie à la base.

Requin
7 décembre 2019 9 h 33 min

“Tu dis des conneries sur la Chine et les Chinois qui ne sont pas une “masse grouillante et uniforme”.”
Non, en effet, ce sont des surhommes illuminés par la sagesse de Marx et Mao. L’avenir du genre humain.

“Si les juifs réussissent à s’emparer aussi de l’Asie, plus rien ne pourra les arrêter.”
Arrêter de quoi ? La pourriture occidental flétrit tout ce qu’elle touche. Rien à branler si elle achève de faire des asiates des cancrelats émasculés. Ils n’ont rien à foutre de nous, de toute manière.

“Hitler lui-même s’était trouvé des alliés Asiatiques.”
Des japonais nationalistes, anti-rouges et dont les recendications ne les disposaient guère l’entente avec les ricains. La Chine, les USA et la Russie se partagent le monde, aujourd’hui, et l’Europe n’est pour eux qu’un gâteau à couper en trois. Même Le Lay l’a reconnu il y a quelques semaines avant de retourner lécher le fion de chinoques. Encore une fois, il n’y a aucune confrontation d’ordre idéologue là-dedans.

“Tout ce qui peut contrecarrer les plans des youtrons et réduire leur influence est bon pour nous”
On appelle ça tomber de Charybde en Scylla. Rebelote, on est pas au pouvoir, du coup : on pousse pour une Europe forte et libre ou on prie pour que le proprio suivant soit plus coulant ?

“Quand les Chinois foutent les bougnoules dans des camps”
Ces bougnoules sont juste des asiates qui ont le malheur d’être muzzs, rien à voir avec nos métèques. Les racistes hardcore qui régressent au stade de laïcards obsédés de l’islam pour vendre la Chine au quidam, c’est toujours fascinant à regarder.

“convergence d’intérêts”
Les intérêts de l’Europe dépassent de beaucoup l’internement de quelques muzzs. De même pour la Chine : pour eux, c’est soit du maintien de l’ordre, soit la mise au pas d’une minorité ethnique qu’il n’aime pas. Une pécadille à leurs yeux quoi qu’il en soit. Pas de quoi bâtir une sainte alliance.

“Si nous trouvons normal que les autres soient maîtres chez eux, ils nous appuieront quand nous voudrons être maîtres chez nous.”
Parce que c’est bien sûr que “les juifs” sont les seuls à être de vilains impérialistes, alors que la Chine et ses potes, eux, sont de gentils nationalistes respectueux de la culture des autres et du bien-être de leurs petits voisins. Évidemment.

“Les youpins organisent notre génocide au niveau mondial ; la riposte des Blancs doit se situer au même niveau, ce qui suppose une coordination de tous les mouvements de résistance de notre race au niveau international.”
Et en quoi est-ce incompatible avec une aspiration pan-européenne ?

“Et l’UE est une structure pourrie à la base.”
Je sais pas, je suis allé voir comment fonctionnait l’UE et je me suis rendu compte que c’était essentiellement géré par les mêmes personnes qu’on élit. C’est certes très problématique vu les culs qu’on se tape, mais ça discrédite du même coup les souverainistes sinolâtres et autre soralo-asselinistes.

Rho 2
7 décembre 2019 10 h 38 min

Bon, le pseudo de requin te va très bien ; tu en as le cerveau. Tu débarques ici et tu veux nous donner des leçons. Et tu nous traites de “souverainistes sinolâtres et autre soralo-asselinistes”.
Oh, ducon, tu sais ce qu’on en pense ici de ces merdes de Soral et d’Asselineau, des souverainistes de mes deux et autres lèches babouches ou suceurs de youtres ? Tu es sur un site racialiste, petit rigolo !
Et plus précisément national-socialiste !
Alors, tes leçons, tu peux te les garder. Croire que les Blancs d’Europe pourraient se libérer en gardant les institutions de l’Union européenne telles que les juifs nous les ont concoctées depuis plus d’un demi-siècle, c’est d’une stupidité absolue.
Tout comme nous designer le péril jaune, ou russe, ainsi que le font (((Hollywood))) ou les bandes dessinées des éditions (((Marvel))).
Ils ont envahi combien de pays, les Chinois, en plus de quatre mille ans d’histoire ?
Aucun. Leur fameux mur est là pour indiquer les limites à ne pas franchir, dans un sens ou dans l’autre.
Et ne me parle pas du Tibet qui a toujours fait partie de leur empire.
Idem pour la Russie qui dispose de près de dix huit millions de kilomètres carrés et des plus grandes ressources naturelles de la planète.
Ça fait trente ans que le communisme est tombé !
Faudrait voir à atterrir !
Par contre, ceux qui l’ont créé et mis en place sont toujours là. Tu sais (((qui))) étaient les bolchéviques qui ont mis la Russie puis le reste de l’Europe à feu et à sang ? Ce ne sont ni les Russes ni les Chinois qui ont déclenché les guerres fratricides qui, depuis le XVIII siecle, ont provoqué la mort de près de deux cent millions de Blancs.
Et ce ne sont pas eux non plus qui se sont, grâce à ces conflits qu’ils avaient provoqués, monstrueusement enrichis et ont mis la main sur l’économie de l’Europe et de l’Amérique.
Qui organise actuellement la submersion des pays Blancs par des races de boue et œuvre à l’anéantissement des Aryens par dénatalité et métissage, promus à marche forcée dans leurs (((merdias))) ?
Les Russes ? Les Chinois ?
Qui oeuvre à la destruction de notre civilisation, de son histoire, et de ses valeurs en soutenant toutes les abominations des dégénérés LGBTrous du cul ?
Les Russes ? Les Chinois ?
Qui, après avoir vendu des millions de Blancs Européens aux bougnoules arabes et ottomans, et les avoir aidé à envahir Byzance et l’Espagne, a organisé l’envoi de millions de nègres en Amérique ?
Les Russes ? Les Chinois ?
Au fait, qui nous pousse actuellement à la confrontation avec les Russes et les Chinois pour terminer le travail si bien commencé en 1945 ?
Hein ? Qui ça ?
Si tu souhaites tant que ça la victoire des marionnettes des youtres à Hong Kong, il est fort possible que tu ne sois qu’un requin…de la finance.
Tu ne serais pas le premier à être venu foutre la merde ici. Ils dont tous répartis avec leur queue circoncise enfoncée profondément dans leur propre cul…

Requin
7 décembre 2019 18 h 03 min

Cf ma réponse à Piotre.

Le star
8 décembre 2019 19 h 29 min

… le problème des métèques en Europe étant ethno-racial bien avant d’être religieux

Tu a tout comprit tout se résume a la race quelle soit conscient ou pas.

Il en va de même pour son affiliation ou son choix de religions.Cest raciale….

tonton hitl.. avait tout comprit xa.

Rho 2
8 décembre 2019 20 h 17 min

C’est la seule phrase censée qu’il a postée ici. Hitler, lui, avait bien compris que ce sont les juifs, et non les Russes ou les Chinois, qui oeuvrent à la destruction des Blancs.
Le requin que vous collez comme un poisson pilote, affirme, lui, que les youtres ne sont pas le problème.
Si c’est ce que vous pensez aussi, je vous conseille le suicide.
C’est la seule thérapie adaptée.

Le star
9 décembre 2019 1 h 20 min

Tonton seras vénéré dans cents ans si les blancs d’Europe survive

Heil H …..

Anonyme
6 décembre 2019 13 h 20 min
Blequin
6 décembre 2019 18 h 08 min

Ignore.
Tout comme Nick Conrad, il essaye de faire du fric et des vues en insultant les blancs.
Si on parle de lui, il a gagné.
Moi j’ai pas de temps à perdre avec un arabe dégueulasse qui cherche juste la célébrité en faisant du rap sur le grand remplacement, on a bien plus important à faire pour le moment.

Rho 2
6 décembre 2019 20 h 38 min

Tu as bien raison.
Une merde, est inutile de la goûter ou de la renifler pour savoir que c’est de la merde. On tire la chasse !
Si les (((Feujs de souche))) en font leurs repas, ça les regarde.
Nous, on ne bouffe pas kacher.

Derrick
6 décembre 2019 21 h 42 min

Les commentaires sous le clip de cette soi disant musique sur Youtube redonnent un peu d’espoirs. Ce parasite qui se prétend “artiste” mérite une balle dans la tete.

Oltramare
8 décembre 2019 12 h 31 min

Sujet délicat que la question chinoise qui suscite de compréhensibles discordes. S’il est évident que pour nous autres, Européens, et a fortiori Français submergés par la lèpre afro-bougnoulique et assujettis à la dictature judaïque au pouvoir dans tout l’Occident depuis 1945, ces Asiates ne sont, hormis en de rares endroits, qu’une population exotique, il est d’autres coins tels l’Australie ou le Canada qui pourraient témoigner de cette vaste entreprise de grand-remplacement chinois sur leur sol, y compris sur le plan humain, qui leur cause d’importants dégâts. Par conséquent, ils sont loin d’être des alliés proprement dits pour nous autres, cela va de soi.

Concernant la question hongkongaise, cela dit, il est évident qu’il s’agit de niakoués dégénérés, occidentalités dans le sens enjuivé du terme, qui renient leur nature intrinsèquement chinoise au profit de l’affirmation de “valeurs” aussi cancérigènes que l’atroce démocratie. Oui, un régime autoritaire en ordre, même communiste, est plus vénérable que la dernière des démocraties dégénérées qui livre le sort de son peuple, quand elle n’en nie pas carrément l’existence, à la haute finance rapace apatride qui le dissout progressivement par tous les moyens possibles.
À ce titre, si les Chinois posent un véritable problème humain et économique dans certains endroits du monde blanc, ils offrent, de notre point de vue d’Européens plutôt sous la tutelle politique de l’Amérique enjuivée depuis 1945, un contrepoids bienvenu. Et j’ai hâte, comme beaucoup d’autres, de voir le sang de la vermine démocrate agitée par les juifs répandu au sol, car ils sont les pires fléaux de ce monde, nous ne le savons que trop bien.

Dès lors, s’il serait idéal que les Blancs d’Europe et même au-delà trouvent enfin un moyen de se réveiller d’un souffle commun, auquel cas la Chine deviendrait l’un de leurs principaux ennemis directs, il faut bien avoir conscience de la profondeur du gouffre dans lequel nous nous trouvons présentement, du niveau de propagation à la fois de l’invasion métèque et de l’antiracisme dans les esprits, et, à ce titre, utiliser toutes les conjonctures possiblement favorables à notre profit ; et la politique autoritaire chinoise s’opposant de front aux intérêts youtres en fait partie. Si l’Asie de l’Est devait adouber la crasse youpine et toute la lie qui s’ensuit – musique nègre, indiscipline, démo-crassie, alors nous ne trouverions guère plus de foyers d’oppositions potentiels plus ou moins crédibles que chez les Russes (sous toutes réserves) et… les bougnoules (ou Perses comme les appellent certains nostalgiques).

Rho 2
8 décembre 2019 15 h 23 min

Entièrement d’accord.
Comme ils disent chez les fabricants de rillettes, une des rares industries que les actionnaires juifs n’aient pas délocalisée, en Chine ou ailleurs, la vie est une question de priorité. La nôtre est d’éradiquer ceux qui veulent rien de moins que le génocide des Blancs, à savoir les youtrons et leurs golems basanés et marrons.
Les Asiatiques ( pas seulement les Chinois mais aussi bien d’autres peuples, comme les Birmans, les Indiens, les Thaïlandais, les Cingalais, et les Perses qui ne sont pas des bougnoules même s’ils en ont adopté, ou plutôt adapté, la religion, sont eux aussi confronté à la volonté des youtres de détruire leurs cultures et de mettre la main sur les richesses de leurs pays après s’être emparés de leurs économies.
Et à la sauvagerie de leurs bougnoules locaux, qui nous ont parfois agressés autant que ces asiates civilisés, mais dont toutes les (((ONG))) prennent le parti avec ferveur.
Tout ça au nom de l’universalité des droits de l’homme et du libre échange, bien entendu ; les youtres ne vont pas changer une formule qui a si bien réussi chez nous.
Sauf qu’en Asie, il leur est impossible de se fondre dans la population et ils n’ont aucune implantation qui leur facilite le recrutement de shabbat-goys traîtres à leurs races.
Il est donc plus facile pour ces peuples Asiatiques de découvrir et d’éliminer le danger qui les menace.
Et ces gens n’ont aucune envie de se ruer vers l’Occident. Contrairement à ce qu’essaient de nous faire croire les youtrons, qui voudraient bien voir s’anéantir dans une guerre absurde les civilisations Blanche et Jaune dont l’éclat met en lumière la médiocrité de leur tribu sémite, ces gens n’ont aucune visée expansionniste.
Leur philosophie leur enseigne que l’homme, comme les plantes et les animaux, est le produit d’un terroir. Et qu’il perd son âme lorsqu’il s’installe en un lieu qui ne lui correspond pas. Une race forgée par le rythme des moussons et de la culture du riz, ayant évolué à l’ombre d’autres arbres et au contact d’autres animaux, pour nous des plus étranges, se trouve déstabilisée lorsqu’elle est coupée de ses racines et alors son rayonnement s’éteint.
C’est pourquoi les Blancs qui ont réussi à recréer en Amérique ou ailleurs des pays dont la civilisation est identique à celle de leur Europe originelle, sont ceux qui avaient choisi de s’installer sur des terres dont le climat, la flore et la faune sont assez proches de ceux de leurs anciennes patries.
Les Asiatiques ressentent fortement ce lien qui les unit à leur terre ; et ils sont trop fiers de leurs propres races et des civilisations qu’elles ont créées pour envisager de les dissoudre dans un melting-pot mondial.
Il n’y a effectivement que les dégénérés qui ont été vaincus par les (((sirènes occidentales))) désireuses d’importer des masses de non-blancs sur les terres des Blancs, qui émigrent vers l’Australie, les USA ou le Canada. Il n’y a pas qu’eux que les envoyés de ces immondes youtres ou de traîtres à leur race comme cette tafiole de Trouduc, Trudeau pour l’état-civil, recrutent avec frénésie. Les youpins affrêtent des dizaines de navires pour nous apporter du nègre et ce sont des camions frappés de l’étoile de David qui amènent des milliers de Orduriens ou de Grattémétèques jusqu’à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Mais il y a encore des cons qui refusent de le voir. Et, naturellement, des trolls juifs qui prétendent que tout cela n’est que fantasme de monomaniaques.
Lorsqu’on aura remplacé ces (((pompes aspirantes))) par des pompes de refoulement, notre bateau ne prendra plus l’eau ! En attendant, non seulement ils aspirent des hordes de boucaques, mais, en plus, certains de leurs systèmes annexes nous pompent jusqu’à la moelle et en même temps nous gonflent sérieusement… 😉

wpDiscuz