La mairie de Nuremberg fait le choix d’une Indienne pour incarner l’enfant Jésus au marché de Noël

Une jeune Allemande pour incarner “l’enfant Jésus”, tradition stupide mais en vigueur depuis longtemps dans la ville de Nuremberg.

C’est donc un vote, entre plusieurs candidates, qui détermine quelle jeune fille pourra incarner le rôle pour ouvrir le marché de Noël de la ville.

Le choix de cette année ne plaît pas à tout le monde… surtout à l’AfD.

Le Point :

Le choix de la ville de Nuremberg ne plaît pas à tout le monde. Un membre du parti AfD s’en est pris à une jeune Allemande désignée pour incarner l’« enfant Jésus » et ouvrir le marché de Noël de Nuremberg, rapporte la Deutsche Welle. Née d’une mère allemande et d’un père indien, Benigna Munsi a été élue à l’unanimité mercredi 30 octobre par les autorités de cette ville du nord de la Bavière, qui a comme tradition de choisir, pour deux ans, une jeune fille qui incarne l’« enfant Jésus ». En plus d’ouvrir le marché de Noël le 29 novembre prochain, elle doit faire le tour des villes alentour, des écoles et des maisons de retraite à la rencontre des habitants. Le conseil municipal de Nuremberg a précisé l’avoir choisie pour « sa fraîcheur, sa chaleur, son empathie et sa sympathie ».

Elle a surtout été choisie pour sa représentation de la nouvelle Allemagne, non Blanche et métissée. Surtout qu’il y avait le choix, un choix meilleur que cette représentante Indienne de la diversité.

Par pur exemple.

 

Si Benigna Munsi se dit « très heureuse » d’avoir été choisie, sa nomination est, pour un membre de l’AfD, la preuve que les Allemands sont « éliminés »… « Nuremberg a un nouvel enfant Jésus. Un jour, nous partirons comme les Indiens », a écrit ce membre d’une branche locale du parti, dans un post Facebook aujourd’hui supprimé. Un autre membre du parti a ajouté sur le réseau social que le nez « étranger » de Benigna Munsi était « une claque pour les amis de la tradition ».

On ne peut qu’approuver les réflexions des membres de l’AfD – parti qui a récemment eu de bons résultats aux élections régionales – tout en refusant leur “tradition” (((chrétienne))).

Le maire de Nuremberg n’a pas tardé à réagir à ces propos, expliquant qu’il faudrait « en rire » si on ignorait que « ces personnes sont sérieuses » et qu’un tel niveau « d’hostilité » pouvait faire « pleurer ». Ulrich Maly rappelle que des commentaires « idiots » ont déjà été émis par le passé mais qu’il s’agit « aujourd’hui de remarques ouvertement racistes ».

Rire ? Nous avons plutôt envie de pleurer quand on voit que des politiques crasseux et traîtres jusqu’à l’os transforment petit à petit notre vie quotidienne en enfer multiracial.

La section de l’AfD concernée a présenté ses excuses et annoncé que la personne responsable de ce commentaire avait démissionné. Le ministre-président de Bavière Markus Söder a affirmé que l’État ne pouvait pas tolérer pareils commentaires. De son côté, Benigna Munsi affirme avoir reçu, après cet épisode, le soutien de nombreuses personnes.

On ne présente pas des excuses à l’adversaire. On ne démissionne pas face aux injures de nos ennemis. C’est une terrible faute. Les Indiens ont autant leur place chez nous que les nègres, les bougnoules ou les youpins : aucune.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

21 Commentaires sur "La mairie de Nuremberg fait le choix d’une Indienne pour incarner l’enfant Jésus au marché de Noël"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
8 novembre 2019 7 h 33 min

À force de s’écarter le fion, les culs-bénis vont bientôt pouvoir y faire passer le TGV !
Plein de migrants, bien sur…
Et pour Saint Nicolas ( le père Noël en Allemagne ), j’imagine qu’ils choisiront un nègre. Les sémites mentaux ne sont pas moins atroces que les sémites AOC ; en fait, ils en rajoutent sans même que les youtrons aient besoin de les stimuler…
Ceci dit, il y a une cohérence, et même une cohenrance, là dedans. Le fameux Ieshoua ayant été, en fait, non un bel Aryen tel qu’il est représenté sur les images pieuses à l’usage des gogoyims, mais un youtre première pression sans adjonction de gènes européens, devait donc avoir leur gueule de dromadaire comme (((Cyril Hanouna))) ou (((Enrico Macias))). À côté de lui, même (((Bruel))) et (((Goldmann))), un chouia métissés, auraient sans doute semblé des prix de beauté malgré leur nez crochu, leur lippe tombante, et leurs oreilles de Dumbo.
Alors, prendre une bougnoule pour incarner un autre bougnoule, après tout, pourquoi pas ? Bon, ce n’était pas une gonzesse mais tout de même un pédé ; certes, si l’on en croit Jeannot l’Évangéliste, son anus dei, c’est lui qui se faisait aimer et non Ieshoua, lequel préférerait pointer que se faire défoncer ( les desseins, ou plutôt les deux fesses, du seigneur ne sont ils pas impénétrables ) et faire venir à lui les petits enfants qu’il bénissait avec son goupillon circoncis quand la cuisine orientale avait filé des hémorroïdes à Jeannot/Jeannette.
Mais ce n’est qu’un détail, comme dirait Jean-Marie…

Rho 2
8 novembre 2019 7 h 42 min

Correction : préférait et non préférerait.
Les successeurs ayant gardé fidèlement, ainsi qu’il convient à des fidèles, les mêmes pratiques, je n’ai aucun doute à ce sujet.
“Un kiri, Élie son ? Tu vas voir où je vais te la mettre, l’hostie !” ( Citation de Monseigneur Gaillot )

Pyrrhus
8 novembre 2019 9 h 24 min

La Jeanne D’Arc du bénin version germanique. Bon, Benigna truc est un peu moins moche, mais vaut pas la teutonne pure souche qui aurait dù avoir le poste.
Et st Nicolas (santa Klaus pour les ricains) est bien le père noel, encore un culte pagano-chrétien qui est revenu en europe de l’ouest via les USA, comme halloween.
Toujours fêté dans le nord est de la France occupée, le 6 décembre, mais de moins en moins grâce aux bougnes et aux juifs.
Et en général Yeshoua est en effet interprété par une demoiselle en terre d’empire.
Nikolaus est une survivance de Wotan.

Je suis pas crédule, le juif en croix de Saul, le démon lunaire du bédouin Momo, le travelot borgne scandinave et autres superstitions, ça se vaut pour moi, mais le folklore pagano-chrétien des derniers siècles, carnavals, saint truc, ferias, feux de la st machin, j’ai toujours apprécié. C’est l’occaz de communier avec ses frères et soeurs de race, enfin ça l’était.
Quand y aura des bougnes dans chaque village, soutenus par des catho et des coco, qui diront que nos fêtes de mécréants sont une insulte à la diversité islamique, ça durera pas. Quoique, les types des sociétés de chasse qui organisent ça en général y trouveront à redire.

Rho 2
8 novembre 2019 11 h 10 min

Je suis bien d’accord.
Ils auront du mal à nous supprimer ou à nous pourrir ces moments de communion entre Blancs.
Ils ont déjà essayé et ils ont échoué.
Toutes ces fêtes que tu apprécies, et c’est pareil pour moi et la plupart des gens normaux pourvu qu’ils soient Aryens, sont la perpétuation des festivités païennes de nos ancêtres. Noël, la Chandeleur, la Saint-Jean, etc…, autant d’occasions pour les Blancs de festoyer gaiement ensemble et de faire plaisir à sa famille et à ses amis. Les chrétins ont essayé en vain de les faire disparaître.
Alors, ils en ont changé les noms en leur donnant une autre signification à laquelle personne ne peut décemment croire.
Par ailleurs, Odin n’est pas un travelo, mon ami !
Mais, bien au contraire, un symbole de virilité, un mec capable de sacrifier une partie de lui-même pour que ce qui compte perdure.
Les dieux païens ne sont que des symboles représentant les forces de la nature ou les qualités qu’un homme devrait avoir ; personne n’a jamais cru sérieusement qu’il irait baffrer à leur table à s’en faire péter la panse s’il mourait en combattant courageusement.
Ou que Zeus/Jupiter se soit vraiment changé en cygne pour aller niquer. D’autant que les salopes zoophiles préfèrent en général les mammifères quadrupèdes ou bipèdes, donc avec des poils ou crépus, et c’est plutôt elles qui y laissent parfois des plumes.
Et c’est bien parce qu’ils ne croyaient pas réellement à toutes ces histoires, qu’on appelle d’ailleurs mythologie ce qui montre bien qu’il ne s’agit que de mythes, que les païens étaient tolérants et acceptaient sans problème que chacun puisse avoir ses propres dieux. Ils en avaient autant à Rome que de chaînes de télé à New York… Le problème, c’est que pour les youtres, les chrétins, et les musulmerdes, leurs Yahweh, Ieshoua et Allah ne sont pas de simples symboles dont on peut rire, mais le véritable et unique dieu qui commande d’exterminer quiconque ne croit pas en lui.
Il faudra vraiment les euthanasier pour abréger NOS souffrances…
En attendant, je continuerai comme toi à faire la fête et le premier connard qui voudra nous l’interdire, on l’invitera au village à une séance d’entraînement au tir sur cible mobile. Et on n’est pas obligé d’attendre le 25 décembre pour mettre le petit jésus dans la crèche.
Les Lyonnais qui se vantent d’avoir de gros jésus ont un pieu dicton qui fait référence à cette scène admirable qui précède la nativité :
“si le gars est monté comme un boeuf ou comme un âne, mieux vaut pour la Marie qu’elle ne soit plus vierge…”

Pyrrhus
10 novembre 2019 19 h 31 min

J’espère bien que la plupart des odinistes revendiqués ne croient pas au Valhalla, ça leur ferait bizarre d’y arriver et se rendre compte que ceux qui les ont précédés ont séchés tout l’hydromel et embarquer toutes les valkyries.
L’après vie avec une corne vide et la bite sous le bras, ça a pas l’air génial.
Pareil pour les bicots, ils risquent de retrouver leurs 72 “houris” avec le berlingot tellement cassé que ça repoussera pas.
Mais y en a qui faute de se trouver des raisons de vivre en ont besoin d’une pour crever.

autescousios
10 novembre 2019 18 h 46 min

Même si le camarade Rho 2 m’a devancé, je ne peux pas m’empêcher d’ajouter mon grain de sel.

1)
« le travelot borgne scandinave »
travelot = pure calomnie chrétienne.
Le « travelot » borgne, dieu de la sagesse et du savoir (sapience), était aussi quand même (entre autres) le dieu des guerriers professionnels (berserkirs et ulfhednars) dans les cultures nordiques. C’est quand même plutôt viril, pour un « travelot »… surtout comparé à un étranger misérablement crucifié à poils sur un bout de bois…
Ses équivalents sont Wotan pour les Germains, Lug pour les Celtes, et Hermès / Mercure pour les Hellènes et les Italiques.

2)
Tu ne peux pas à la fois dégueuler sur les « croyances » (si on peut appeler ça comme ça) de tes ancêtres et en apprécier les fêtes et le « folklore » qui te permettent de communier avec tes « frères et sœurs de race » grâce à ce même héritage culturel.
Mais oui tu as raison sur un point : les cathos n’ont conservé ces fêtes europaïennes que parce qu’ils n’ont pas pu faire autrement et en en pervertissant le sens (le pagano-christianisme auquel tu fais référence n’est qu’un non-sens), et ils marcheront main dans la main avec les muzz pour, cette fois, une bonne fois pour toutes, faire table rase de notre héritage culturel et intellectuel européen (l’islam est encore plus doué que le christianisme pour cela) – tout comme certaines sectes protestantes contemporaines qui militent pour l’abolition pure et simple de ces fêtes « païennes » de nos propres ancêtres (les gauchistes n’ont pas de limites).
Ceci au grand bénéfice de (((Iahvé))) et d’un prétendu héritage sémite qui n’a rien à voir avec nous. Et les cocos ne sont de toute façon que les héritiers laïcs du christianisme dont ils partagent exactement les mêmes anti-valeurs.

_______

Que les choses soient bien claires, pas plus que le « paganisme » ne demande à qui que ce soit d’être crédule, je ne te demande de croire à ce que tu appelles des superstitions (il n’y a aucun dogme dans le « paganisme »), je te demande seulement de ne pas mettre dans le même sac des religions d’esclaves du prêt-à-penser « révélées » par (((Iavéh))) en personne (prétendument par l’intermédiaire de « prophètes » tels que Moshé, Ieshoua et Mohamed) et des mythes ancestraux européens, des contes, dont le but est d’éveiller les adultes afin de les éduquer à penser par eux-mêmes. La différence est tout de même de taille ! Ce sont deux conceptions du monde parfaitement incompatibles : la mentalité de l’Aryen est celle du doute et du fort qui se construit par sa propre expérience, la mentalité du sémite est celle de la « foi » (croyance aveugle et irrationnelle) et du faible qui a besoin de béquilles mentales. Nos Anciens préféraient savoir que croire – plus exactement, pour eux les deux se confondaient contrairement au judéo-christianisme qui les opposait à mort, ils appelaient cela la sapience –, d’où penses-tu donc que vienne notre esprit scientifique ? Du Tanakh ? des Evangiles ? du millénaire de dictature intellectuelle de l’Eglise au Moyen-Age ? en bref, de la Judée ?

Il faut sortir de la matrice juive.
Se prétendre athée (ou agnostique, et même « païen ») n’y suffit pas, il faut acquérir un minimum de culture pour s’en rendre compte : notre civilisation EST mentalement juive depuis le début de la christianisation de l’Europe par le traître et abruti Théodose « le Grand » en 392.
Ceux qui ne comprennent pas cela continueront de voir le monde comme les zélus veulent qu’ils le voient : à travers le prisme judéo-chrétien. Ceux qui ne comprennent pas cela croiront faire partie de l’opposition au judéo-christianisme alors qu’ils ne feront en réalité partie que d’une opposition contrôlée au sein de la matrice juive (face je gagne, pile tu perds). Pour te donner matière à réfléchir sur ce sujet, BHL avoue préférer avoir affaire à des athées (produits déracinés du judéo-christianisme) qu’à des païens (enracinés et conscients de leurs origines multi-millénaires).

Sortir de la matrice juive…
Retrouver l’esprit de nos Anciens…
Nous débarrasser du fatras sémite… de la « moraline » judéo-chrétienne.
Intellectuellement et mentalement, c’est la clé de tout. Ce serait un grand pas en avant.

Pyrrhus
10 novembre 2019 20 h 41 min

Je me serais contenté de la réponse de Rho, bien dans son style badin et paillard, moins de la tienne qui me fait penser à la réponse outrée d’un cul-bénis quand on doute de l’existence de Yahvé qui a laissé crucifié son fils youtre Yeshoua, ou d’un misilmon quand on remet en cause tout leur mythologie à la con, les djinn hourri et autres.
J’aurai laissé tomber le sujet, comme aux repas de familles où l’on évite de choquer les catho, protestants et autres.
Mais je vais devoir m’expliquer.
Loki traite Odin d’ergi, de pédale, parait qu’il a vécu 1 semaine comme une femme, bon Loki n’est pas en reste, c’est un transexuel et aussi un zoophile, il a pondu Sleipnir, le cheval mutant d’Odin.
Si Odin a des pouvoirs, pourquoi ses fidèles ont fini par perdre contre ceux du juif en croix ?
D’ailleurs dans l’Havamal Odin se crucifie à un arbre et se perce d’une lance pour gagner ses runes.
Voir à partir de 138.
http://germanie.wikidot.com/havamal
Probable que ça a été écris par des chrétins, ou l’inverse, z’ont plagiés.

Je peux tout à fait “dégueuler” sur les croyances idiotes et apprécier les célébrations, la plupart des gens se foutent de savoir si les feux de la st Jean commémorent un juif décapité ou le solstice d’été, pareil pour Samhain et toussaint, Noel/ Yule.
C’est pour ça que j’utilise le terme de pagano-christianisme, l’un a piqué sur l’autre, de nos jours les gens ont évolués et n’y accordent plus de signification religieuse, sauf les chrétins et apparemment quelques odinistes.
Si j’ai offensé Yahvé ou Wotan, qu’ils me châtient. Vu qu’ils n’existent pas, y a peu de chances.
Si vous voulez pas être mis dans le même panier, évitez d’agir pareil.
Tu me donne le droit de ne pas croire en des superstitions mais je dois faire semblant de les respecter, alors que c’est des fadaises ? C’est quoi la différence avec les sémites, qui pour une partie ne sont pas plus croyants que ça ?
Toute religion vise à asservir les hommes.

L’esprit scientifique viens principalement des grecs et des romains, qui eux utilisaient largement l’écriture, alors que des castes sacerdotales comme les druides chez les celtes limitaient la transmission du savoir pour garder leur pouvoir.
Je préfère largement la figure de Prométhé, qui blouse les dieux en leur volant le feu et faisant en sorte que seul les os des animaux sacrifiés leur seront offert.

Faudra me trouver la citation de BHL. Il aime plus les athées que les chrétins, de ça je suis sûr.
Mon athéisme n’est pas une position de principe. Il n’y a juste rien de plus tentant dans les paganismes que dans le christianisme. Les druides sapés comme des kohanim dans le film de Mel Gibson, les “prêtres” asatru qui célèbrent des mariages d’homo, en quoi c’est mieux que les curés pédophiles et les évangelistes qui célèbrent des messes façon vaudou ?
Après, chaque groupe sera tenté de se justifier, les odinistes “volkisch” diront qu’ils sont les vrais, pas ceux qui acceptent les nègres et s’offusquent que les groupes neo-nazi reprennent les runes.
Les pseudo-catho qui se prennent pour des croisés diront que Bergoglio le lécheur d’orteils de nègres c’est pas le vrai catholicisme.
Problème, les groupes conscients racialements ne sont qu’une infime minorité. Pareil pour les athéistes, 90% c’est du marxiste enjuivé.

Faudra soit instaurer une religion raciale, raciste et pan-européenne, comme ça il n’y aura plus de querelles de synagogues pour savoir si le “vrai” dieu suprème c’est Odin, Tyr, Zeus, Lugh ou Tchernobog.
Faudra faire le ménage, les cultes néo-païens du 19e ont été créés par des judéo-chrétiens qui s’ignoraient, donc on a ce magnifique exemple de dissonnance cognitive, les chrétins étaient des faibles et des attardés, mais ils ont exterminés les païens virils qui détenaient tout la connaissance. Alors que c’est leur apathie et leur tolérance qui les a laissé faire venir des infiltrateurs étrangers avec leurs cultes à la con.
Sinon un athéisme scientifique et racial, donc faudra liquider toutes les tendances judéo-marxistes et égalitaires,
La créativité, je suis pas fan, trop de mantra, de culte du prophète Klassen.

autescousios
11 novembre 2019 0 h 22 min

« qui me fait penser à la réponse outrée d’un cul-bénis »
Désolé que tu l’aies pris comme ça, ce n’était pas le but. Je ne suis ni outré ni choqué. J’ai justement voulu signifier que les monothéismes dogmatiques issus de Judée n’avaient rien à voir avec les mythologies européennes comme tu le prétends faussement, quelles qu’elles soient, et rappeler que l’origine de nos fêtes européennes ne devait rien à ces monothéismes. Et que les gens y croient ou n’y croient plus, ça m’est égal, l’athéisme ne me pose aucun problème. C’est juste dommage de célébrer une fête sans savoir à quoi cela correspond, question de racines et de tradition pour moi, pas de croyance.

« Loki traite Odin d’ergi, etc »
Je connais l’épisode, mais l’interpréter au premier degré comme le font justement les monothéistes avec leurs textes « sacrés », c’est raisonner comme le font les chrétiens. Ce sont des mythes. Toi y en a comprendre ? DES MYTHES !
Et il n’en reste pas moins que les berserkirs et ulfhednars étaient appelés les guerriers d’Odin et qu’ils n’étaient pas de la jacquette… ça c’est du factuel historique.

« Si j’ai offensé Yahvé ou Wotan, etc »
Je me fiche pas mal que tu offenses tel ou tel dieu, ça ne concerne que toi, pour ta gouverne, sache que les païens envoyaient chier leurs dieux lorsqu’ils leur déplaisaient et le ciel ne leur tombait pas sur la gueule pour cela. Comme quoi « toute religion » ne sert pas forcément à asservir les hommes comme tu le prétends, c’est là toute la différence avec les monothéismes d’origine sémite.

« Si vous voulez pas être mis dans le même panier, évitez d’agir pareil. »
Agir pareil que quoi ?
Décidément, c’est une marotte pour toi de mettre tout le monde dans le même sac… et si plutôt tu essayais de comprendre ce qui est écrit ?

« Tu me donne le droit de ne pas croire »
Je ne t’ai donné ni retiré aucun droit, je n’en ai ni l’intention ni le pouvoir, et je ne t’ai jamais demandé de faire semblant de quoi que ce soit !, je t’ai seulement demandé de réfléchir à ne pas mettre dans le même sac deux mentalités incompatibles qui rendent l’Aryen schizophrène mais apparemment ça te dépasse… Que tu ne sois pas d’accord avec ça (même sans fournir aucun argument), soit, mais ça n’a rien à voir avec le « droit ».

“dégueuler”
N’a rien de péjoratif, signifie juste gueuler après qqchose ou qq’un.

« des fadaises »
Oui, comme tous les mythes, heureusement que j’ai bien précisé qu’il ne s’agissait pas de dogmes mais d’histoires et de contes qui ne sont pas à prendre au premier degré sinon tu aurais compris le contraire… n’est-ce pas ?

Ensuite, j’ignore pourquoi tu me parles des guignols gauchiassisés déguisés en druides et autres « asatru » auto-proclamés (dont certains sont même des nègres) ?

« Faudra soit instaurer une religion raciale, raciste et pan-européenne »
Pour un athée de principe, c’est déconcertant… j’en reste baba…
Vouloir imposer des croyances aux gens, c’est aller contre leur conscience.
En tout cas, ces « religions » identitaires existaient avant le christianisme universaliste qui les a détruites pour y mettre du sémite mondialiste à la place, je ne vois donc pas la nécessité d’en créer, ni même la nécessité d’en instaurer une, et avec une « Eglise » ?, un « clergé » ? et tout le tralala ? Non merci, on a déjà donné. A chacun s’il le souhaite de pratiquer dans son coin le culte de ses ancêtres européens dont il se sent le plus proche (et s’il le retrouve) et ça ira comme ça.
Quant à la Créativité, il s’agit d’un programme politique et non d’une spiritualité. Et je n’aime pas son régime alimentaire. En Europe, on aime bien banqueter, conserver nos fêtes traditionnelles d’origine paysanne suffira pour la cohésion familiale et communautaire.

« Si Odin a des pouvoirs, pourquoi ses fidèles ont fini par perdre contre ceux du juif en croix ? »
Pour la même raison que nos descendants finiront par perdre contre ceux de Mahomet si la situation continue d’empirer : trahison des élites et coercition. Les dieux sont toujours du côté du plus fort…
Pour la christianisation de l’Europe, c’est expliqué là, dans la partie 4 :

https://www.blancheurope.com/pourquoi-les-europeens-doivent-rejeter-le-christianisme-par-ferdinand-bardamu/

Pyrrhus
11 novembre 2019 20 h 34 min

Je sais très bien à quoi les fêtes religieuses correspondent, leurs origines, significations, la façon dont elles ont été récupérées etc. Comme j’ai écris, je ne me suis pas levé un jour un me disant “pourquoi y a tellement de gens qui ont besoin de toutes ces conneries ?”. J’ai lu les mythes. Pas forcé d’y croire. La plupart des crédules ne sont même pas vraiment croyants, superstitieux au mieux. Quand je vais à un festoche de metal, je me fous bien de savoir si ceux qui lêvent le poing sont d’authentiques odinistes, satanistes ou chrétiens.

Si les berserkers c’est du mythe, pourquoi tu me parle de factuel historique ? Le mythe c’est qu’ils entraient dans une trance magique qui les rendait imbattables, voir qu’ils se changeaient en ours. En vrai, un type qui perd la tête au combat fini en plusieurs morceaux éparpillés façon puzzle.
Je sais bien que selon les histoires les païens envoyaient chier leurs dieux, Hrafnkell devient athée après avoir tout perdu bien que fidèle de Freyr, et devient bien meilleur. Dans les faits, les gens pouvaient être jugés pour impiété quand ils disaient que les phénomènes naturels n’étaient pas les actes des dieux.
Ce que les authorités romaines reprochaient aux chrétins c’était de ne pas honorer leurs faux dieux au nom des préceptes du faux dieu juif, ce qui faisait d’eux des athées.
Dans tout système faut faire semblant de croire aux mensonges d’Etat, actuellement en France c’est l’antiracisme, vivresensemblisme, clitmatologisme / st Greta, padamalgam, religion de la paix etc…
Je maintiens, toute religion sert à asservir l’homme.

Et si tu veux être compris, exprime toi clairement. J’ai fourni mes arguments, ce qui rend les gens schizo c’est de leur dire à longueur de temps ce qu’ils doivent croire, Yeshoua est réel, l’islam est la solution, tu peux ne pas croire mais vénère la religion de la paix, les juifs, le climat etc…
Combien d’aryens sont partagés en “paganisme” (plusieurs dénominations) et “christianisme” (pareil) ?
A peu près aucun.
La plupart sont athées, ce qui les partage c’est leurs croyances gauchistes universalistes et le réalisme.
Ils voient bien (certains du moins) que les races de boue ne leur sont pas semblable et qu’ils vont tout détruire, comprennent que l’augmentation des taxes ça ne va pas “sauver” le climat, c’est juste pour pondre plus de nègres.
Pour ça que je dis qu’il faut effacer toutes ces croyances inutiles.

Les druides gauchistes et les nègres odinistes sont une réalité, fais pas semblant de pas comprendre.
Ceux qui se tournent vers l’odinisme pour ne plus avoir à supporter des curetons africains seront vachement déçus.
Pour ça que tant qu’il n’y aura pas de religion raciale, virer les basanés n’est pas suffisant.
D’où l’idée d’instaurer une telle religion, beaucoups de gens resteront des crédules, faudra leur vendre quelque chose, les champs élysées, le paradis, le soviétisme, n’importe quoi marchera. L’opium du peuple, autant le distribuer.

Les religions païennes n’étaient pas tellement identitaires, les romains acceptaient tout les dieux et tout les peuples, comme les grecs et levantins qui ont finis par détruire Rome.
Il n’y a rien de racial dans le paganisme. C’est pourquoi il faut l’organiser (à mon sens), forcémment ça ressemblera un peu au christianisme (comme les 9 vertues de l’odinisme piquées sur le catholicisme piquées sur les romains).
Au culte impérial.
Ou au zoroastrisme qui était organisé en clergé.
Un dieu suprème dont les autres dieux sont des incarnations.
Faudra récrire tout les mythes qui ne parlent que de viols, zoophilie et massacres, sinon ça pourrai donner des idées.
Ca ira plus vite que de les “interpréter”. Tout les textes vaguement religieux sont sujets à interprétation, même le malsain coran, qui dit pourtant qu’il faut se torcher avec des cailloux, sucer des chameaux et tuer les infidèles.
J’espère qu’ainsi tout les crédules de toutes les obédiences marcheront. Un temps. Y en aura toujours un pour dire que l’interprétation officielle de son faux dieux n’est pas la vraie.
Donc ça partira en sucette avec plus de guerres.

Perso je préfère un programme politique à une spiritualité. Même si dans les faits y a aucune différence.
Faut toujours justifier le politique pas le spirituel, et le spirituel une fois qu’il a assez de “followers” voudra le pouvoir.
Je suis pour rejetter le christianisme. Faudra les convertir à une religion raciale d’inspiration européenne.
Les gauchiasses pro-nègres druidiques, odinistes et autres, même s’ils sont bien moins nombreux, faudra s’en charger. Ce sera le même manège. Bergoglio à 2 doigts dans le cul d’un enfant de coeur de se convertir à l’islam, ça ou l’asatru ne ferait aucune différence pour les gens comme lui.

Il faut laisser tomber les faux dieux, balancer les crucifix et les runes sans pouvoirs.
C’est juste un autre artifice du juif. Le juif craint les aryens forts avec de l’acier. L’acier est le chemin. L’acier est la réponse.

autescousios
12 novembre 2019 8 h 57 min

Les berserkirs ont existé, ce n’est pas un mythe, ils servaient de hirdmen aux jarls, ceci est donc un fait factuel et historique. C’est par la mythologie qu’on faisait référence à eux sous le surnom de guerriers d’Odin, vu qu’un peuple est le produit spirituel de ses croyances (ou l’inverse, peu importe). Encore une fois tu confonds tout, en l’occurrence histoire et mythologie en les rendant non pas complémentaires mais synonymes, c’est un grossier manque de discernement.
Tout ceci pour dire plus loin qu’il n’y a aucune différence entre politique et spiritualité…

Tu savais que les païens envoyaient chier leurs dieux, mais c’est quand même moi qui ai dû le préciser. Pointer du doigt qu’il y a une différence de mentalité évidente entre une religion d’esclaves (sémite) et une religion d’hommes libres (aryens), c’est la chose que je t’ai demandé de considérer dans mon premier comm et il me semble avoir été parfaitement clair à ce sujet malgré ce que tu prétends mais tu l’as mal pris (tu as surtout envie de comprendre ce qui t’arrange tout en prétendant que c’est moi qui m’exprime mal). Mais tu as bien sûr encore une fois tout mélangé, tu as associé cela au fait que j’aurais voulu t’imposer une croyance, essayant ainsi de me faire passer pour un parabalani ou un inquisiteur, et ça, ce n’est plus seulement grossier, c’est carrément malhonnête (en plus d’être injurieux).

J’ai dénoncé moi-même le fait que certains « païens » New Age acceptaient des bamboulas dans leurs rangs, mais tu fais exactement comme si je ne l’avais pas fait ou comme si j’avais dit le contraire. Si cela encore, ce n’est pas de la malhonnêteté de ta part, qu’est-ce que c’est ?
Mais selon toi, c’est quand même moi fais semblant de ne pas comprendre !
Et tout le reste est à l’avenant. Tu me parles de zoroastrisme, pourquoi ? Tu mets l’arnaque du réchauffement climatique sur le tapis, pourquoi ? Je regrette d’autant plus ton attitude que tes premiers comm sur BE me paraissaient plutôt bien, mais je constate qu’il n’y aura aucun moyen de s’entendre. En ce qui me concerne, ce comm sera le dernier de l’échange, tu pourras ensuite raconter toutes les conneries que tu veux, je ne vois pas l’intérêt de dialoguer avec quelqu’un d’aussi mauvaise foi.

Je n’ai rien à apprendre de toi sur l’histoire, en particulier antique et haut médiéval. Notamment sur les motifs de « persécutions des chrétiens ». Et je ne t’ai pas attendu pour dénoncer le manque de conscience raciale des Romains, entre autres ce comm 28 juillet à 11h03, pour ne citer que le dernier dont je me souviens :

https://blanche-europe.info/2019/07/24/lorsque-lame-des-peuples-ne-peut-plus-se-passer-de-son-poison-spirituel/

Pour les autres peuples, tu as tort, notamment pour les Grecs qui malgré les empires hellénistiques ont toujours conservé leur conscience raciale jusqu’à leur christinisation (et au passage, ce sont surtout les Romains qui ont détruit la civilisation hellénique et non l’inverse, ce qui est précisé dans mon comm du même fil 30 juillet à 12h51, et non l’inverse)
Et à ce sujet, voici un article général sur les Indos-Aryens, article inspiré des travaux de Dumézil, mais tu vas bien trouver une pirouette intellectuelle pour démontrer que Dumézil n’est qu’un ignare et un charlot comparé à toi, je te fais confiance pour ça :

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1800672323404901&id=230064080465741&__xts__%5B0%5D=68.ARBZ6QUPr6-pTo3Gur9ZHT3E6WVPHBruNpJEKb91Y1BZ0tDzjwq3VqHut5FU71ViokNd0OFPXi69rd24n7pN59QPBnTclL97xmyT0RPT0qABT4phiu3PUPS4CgCQFqGyJYKeKbYvxIjgtNkwxnlMO_UnlNb6Vq1L0xFBMlaQ24KJdNhI4c3wzXn6T3sOfPDvXawGYuxsoqDb1vabgNxpvy1tDkxft978Tma9Wd-qObJTrBnaQMm47hKP_VHV-UZtfkQGq0NHH-AnaAfKfKhHN6xDVEktt2KSsrdHDYBbXggsEioMbqhOL9Ba8agzfIRPOU4KCHZhgJse9YtGR4itK6bu8_TYcI1vmKcr3J1pBbSHCduGSimBlUSgzQs3k3GFgkMAqx7ZntTi6ntwYEbTQX2RQTTFZIEUdubShorm9kplwOrkUUih4pX-s8dYBvWq4aHEldpeVVBjWgCwpuQFHlJkokMr4mQ_6yt550NVOuyHqLau4us0-Q&__tn__=-R

Tu pourras toujours prétendre que ce n’était pas parfait, mais il s’agissait tout de même de bonnes bases de départ pour le racialisme, bases de toutes façons éradiquées par la christianisation.

Bon, je m’arrête là, inutile de continer à perdre mon temps avec toi avec ce dialogue sourds, autant s’adresser à un mur…
Je ne te dis donc pas « à la prochaine, camarade ».

Rho 2
11 novembre 2019 23 h 26 min

@Autescousios et Pyrrhus :
Mes très chers frères, je suis persuadé que je pourrai vous mettre d’accord quand, ayant obtenu la lumière, je commencerai à marcher sur les eaux. Pour la première phase, il me suffit de trouver le fusible qui a disjoncté, pour la seconde, d’attendre qu’il fasse assez froid pour que l’étang soit gelé. Plus sérieusement, la richesse de votre débat me donne du grain à moudre pour les prochains jours.
Je suis persuadé que vous pouvez tomber d’accord. Je comprends le point de vue de Pyrrhus qui est persuadé de la nocivité de toutes les religions mais Autescousios a raison quand il souligne que les mythes païens ne peuvent être assimilés aux dogmes sémites.
Il y a entre ces deux systèmes, l’un qui fournit un champ de symboles, fondés sur les archétypes de notre race, qui peuvent être librement interprétés par ceux qui s’en servent, et l’autre qui prétend fournir la seule vérité existante et affirme que ses préceptes seraient l’expression du dieu réel et unique.
Non, ce n’est pas comparable et on ne peut dissocier la pensée rationnelle des Aryens de l’élaboration de leurs mythes.
Sinon, c’est un peu comme ignorer le rôle de l’alchimie dans les fondements de la science. Newton était alchimiste avant d’être astronome et physicien, et c’est bien parce que sa pratique de cette magie ( c’est le seul terme qui convienne ) l’avait convaincu qu’il pouvait exister une action à distance d’un objet sur un autre, sans qu’ils soient en contact, et qu’elle s’exerçait dans les deux sens si ces corps étaient semblables, qu’il a rédigé sa théorie de la gravitation. Alors qu’un Descartes, qui avait effacé de son esprit tous ces mythes et symboles pour lui complètement fumeux, afin d’avoir une analyse parfaitement rationnelle des choses, cartésienne, quoi, s’est complètement fourvoyé avec son explication des interactions entre les choses par un mécanisme analogue à des roues dentées. Éliminer ce qu’on estime irrationnel et sans intérêt, juste parce qu’on n’en perçoit pas le sens réel, c’est se priver d’un instrument essentiel pour comprendre le monde : son intuition.
Car celle-ci ne fonctionne pas du tout de façon rationnelle ; elle se fonde sur des rapprochements entre des choses qui peuvent être de prime abord sans aucun point commun. Par exemple les sentiments et les phénomènes physiques : l’amour de deux êtres en harmonie pouvant être transposé en l’attraction entre deux objets de même substance. D’un affect, on a tiré un concept.
C’est ce qu’a fait Newton.
Les symboles et les mythes peuvent donner des indications sur la réalité des forces de la nature auxquelles ils sont apparentés.
En tout cas, certains l’ont fait et ils ne jugeaient pas contradictoire de s’adonner à certaines pratiques ou méditations reposant sur des choses totalement imaginaires et l’exploration et l’explication du réel.
Certes, les légendes et les mythes ont souvent été pris au pied de la lettre et, comme le souligne Pyrrhus, des gens ont eu à subir les foudres de leurs contemporains en raison de leur réticence à célébrer des dieux imaginaires. Mais ce n’est pas une raison pour effacer de notre mémoire ces symboles dont on trouve des variantes chez tous les peuples Aryens, de l’Arctique à la Méditerranée.
Ces contes et légendes nous semblent la plupart du temps totalement absurdes. Mais si tel avait été le cas, ils n’auraient pas été conservés et transmis, pendant des milliers d’années par tous ces peuples et notamment par ceux auxquels on attribue la naissance de la science occidentale.
En fait, celle-ci n’est pas née qu’en Grèce ou à Rome ; dans nombre de domaines, les Celtes, les Germains et les Slaves avaient développé des techniques plus évoluées que celles de leurs cousins du Sud.
Il est vrai que la transmission des connaissances s’y faisait par la voie d’une initiation, et non de la publication de toutes les connaissances acquises au fil des siècles, mais il en allait de même à Rome ou à Athènes lorsque le savoir en question était considéré comme trop sensible ou devant être réservé à des individus de haute valeur morale. Considérant que de nos jours, n’importe quel taré, pourvu qu’il en ait les moyens, peut trouver les formules nécessaires pour réaliser une arme nucléaire ou bactériologique, il ne serait pas forcément stupide de remettre cette tradition en vigueur…
Le problème est que si des malades comme les chrétins s’emparent du pouvoir, massacrent ces initiés et brûlent leurs quelques livres, tout ce savoir est perdu.
Bref, ce qui nous semble idiot ou inutile ne l’est pas forcément.

Rho 2
12 novembre 2019 6 h 41 min

Correction : …. réel et unique, une différence essentielle, et même plus exactement une différence d’essence.

Rho 2
11 novembre 2019 23 h 48 min

Suite de mon message à Autescousios et Pyrrhus :
Alors mieux vaut conserver tout ce que nous ont légué nos aïeux, en espérant qu’un jour nous en redécouvrirons le sens caché.
Effacer ces derniers vestiges, au motif qu’ils semblent archaïques et sans intérêt,n’est pas, à mon sens, la chose à faire.
Ce n’est pas pour autant que je vais me mettre à faire des rondes autour d’un feu de camp ou que je crois vraiment que notre vieux camarade Bardamu dîne maintenant à la table d’Odin…
Même si je balance une vanne en ce sens quand je pense à lui et trinque à sa santé et à celle de tous nos disparus.
Je crois que nous avons dans nos vieilles traditions de quoi échafauder un système de rites – je ne parle pas de religion – susceptible de donner plus de cohésion à nos peuples Aryens.
Tonton s’était d’ailleurs engagé dans cette voie et les cérémonies nationales-socialistes étaient directement inspirées de celles de nos aïeux païens, qu’ils soient Germains, Celtes, Latins, Grecs et même Slaves. Il faudra reprendre cette tâche là où il a du l’abandonner du fait de la guerre.

autescousios
12 novembre 2019 8 h 59 min

« je suis persuadé que je pourrai vous mettre d’accord »

Ca me paraît trop ambitieux pour être réalisable.

Rho 2
12 novembre 2019 10 h 43 min

Peut-être bien. Pyrrhus n’a pas creusé aussi loin que toi et n’a pas compris qu’il y a effectivement une différence fondamentale entre les religions Aryennes, faites pour des hommes libres et profondément enracinées dans les archétypes de notre race, raison pour laquelle les mythes et les symboles de tous nos peuples sont si semblables, et les monothéismes sémites, qui lui sont totalement étrangers, bien que fondés sur un pillage de légendes aryennnes, car celles-ci ont été dénaturées et travesties par des gens du désert absolument incapables de les comprendre et qui en ont fait un dogme asservissant. Dont les variantes sont toutes, comme tu le dis fort justement, des religions d’esclaves.
Pour ma part, je l’ai compris bien que j’en sache infiniment moins que toi dans ce domaine…et dans pas mal d’autres.
Ce qui m’a aidé à le comprendre, c’est que j’ai une formation scientifique un peu particulière et je sais donc que non seulement les mythes et religions païennes n’ont jamais entravé le développement des connaissances, mais que ceux qui ont fait progresser l’humanité sur le chemin du savoir, non seulement n’avaient pas rejeté ces traditions païennes, mais, bien au contraire, y avaient trouvé leur inspiration.
Et pas seulement à l’époque des anciens Grecs…
Je ne peux donc qu’être d’accord avec toi sur la nécessité de retrouver et revivifier nos racines.
Comme je l’ai dit, Hitler avait commencé à le faire.
Le choix des symboles de l’ordre qu’il voulait instaurer, à commencer par la svastika, mais aussi tous ceux utilisés dans les cérémonies et les bâtiments nationaux-socialistes, montre bien que c’est au coeur des mythes païens qu’il avait trouvé les fondements des rites devant cimenter le nouvel ordre social et permettre à tous les peuples Aryens de prendre conscience des puissants liens qui les unissent.
Tu l’as compris bien avant moi ; mais tout le monde ne va pas à la même vitesse ni sur les mêmes chemins.
C’est d’ailleurs beaucoup grâce à toi, et à quelques autres camarades qui m’ont eux aussi ouverts les yeux sur des choses que je soupçonnais pas, que j’y suis parvenu.
Comme quoi on apprend à tout âge !
Alors je ne désespère pas de voir un jour Pyrrhus rejoindre ta position.
Je crois aux miracles !
Ils ne sont la plupart du temps que le résultat d’un long cheminement, au final parfaitement logique et cohérent. Et pourtant ceux qu’ils touchent sont persuadés, jusqu’à leur réalisation, de leur totale impossibilité.
Comme j’en ai vu pas mal, je suis devenu un incurable optimiste…

Anders
11 novembre 2019 13 h 36 min

Pourquoi une fille ? Jesus n’est pas Jeanne d’Arc !

Rho 2
11 novembre 2019 18 h 41 min

C’est plutôt à un curé que tu devrais poser cette question ; à moins d’être Bavarois, il serait bien emmerdé !
Elle n’est pas censée incarner Ieshoua mais bon l’innocence, la pureté, la tendresse et la douceur, et de facto l’empathie, du “petit enfant Jésus”. Toutes qualités qu’on espère présentes chez une jeune et tendre pucelle.
Brigitte Lahaie a présenté sa candidature mais bien que les mecs du conseil municipal aient été très contents de sa prestation, elle n’a pu être retenue.
Ce n’était pourtant pas faute de manquer d’ouverture…

Rho 2
11 novembre 2019 18 h 43 min

Correction : le “bon” est à ôter ; c’est juste la conséquence que mon téléphone est mauvais.

Rho 2
11 novembre 2019 18 h 47 min

Autre correction :
Remplacer “faute de manquer” par “parce qu’elle manquait”.
Il n’y a pas que mon téléphone qui est mauvais…

Jacot
12 novembre 2019 21 h 04 min

Pourquoi une fille ? peut-être parce que c’est la d’Inde de Noël ^^

Rho 2
Aujourd'hui 0 h 10 min

La vache ! ( sacrée )
C’est vraiment le terme qui convient !
MDR ! PTDR ! comme disent les jeunes !

wpDiscuz