Dresde adopte une résolution urgente contre les Nationaux-Socialistes

La démocratie ? Seulement quand c’est la gauche qui peut l’emporter. Quand l’extrême droite remporte de trop bons scores, plus question de parler de démocratie !

Cette résolution est votée après les résultats plutôt corrects de l’extrême-droite en Thuringe.

(((I-24))) :

Le conseil municipal de Dresde (Est de l’Allemagne) a voté un texte intitulé “Etat d’urgence nazi?”, visant à “renforcer la culture démocratique” pour lutter contre les discriminations et l’extrême droite, qui aligne les succès électoraux dans la région.

Prétendument pour renforcer la démocratie, il s’agit simplement de faire barrage à la progression des idées d’extrême-droite, voire Nationales-Socialistes, bien qu’elles soient extrêmement minoritaires, parmi les idées des membres de l’AfD.

Dans cette résolution, adoptée mercredi par 39 voix pour et 29 contre, et dont les médias nationaux se sont fait l’écho en fin de semaine, le conseil municipal “constate avec inquiétude que des positions antidémocratiques, antipluralistes, discriminatoires et d’extrême droite allant jusqu’à la violence se multiplient à Dresde”, selon le texte final.

Celui-ci définit comme “priorité particulière” du mandat municipal 2019-2024 le “renforcement de la culture démocratique, (…) la protection de minorités défavorisées, des droits de l’homme et des victimes de violences d’extrême droite” ainsi que “l’engagement contre les origines de l’extrême droite et ses conséquences, notamment l’antisémitisme, le racisme et l’islamophobie”.

Du blabla victimaire, du réchauffé qui traduit simplement la volonté de vouloir empêcher les derniers Blancs de promouvoir notre saine idéologie.

Il prévoit le “soutien d’initiatives de la société civile” œuvrant dans ce sens, et veut améliorer l’égalité des chances dans le système éducatif.

Sans aucuns doutes, il s’agira de financer de nouvelles associations pro-nègres, de campagnes de calomnies et de propagande pro-intégration et en faveur du métissage.

L’égalité des chances est une aberration gauchiste qui consiste à rabaisser le niveau global afin que les “chances pour l’Europe” puissent avoir des résultats au dessus de la moyenne.

Un nivellement par le bas grandement destructeur pour le niveau intellectuel des enfants Blancs fréquentant les écoles, cependant très intéressant pour les colons qui disposent de QI très bas.

“Cette ville a un problème avec des nazis”, affirme Max Aschenbach, élu municipal du parti satirique Die Partei, à l’origine de cette résolution, cité par l’agence allemande DPA.

Le texte, très controversé en raison de ses formulations, avait été presque entièrement réécrit avant d’être adopté par une majorité composée des partis de gauche et des libéraux.

En fait, l’AfD est arrivé deuxième en Saxe avec près de 28 % des voix. Pegida, mouvement qualifié comme islamophobe, est même né dans la ville de Dresde.

Il semblerait donc que les seuls qui ont un problème avec le National-Socialisme – et tout ce qui est assimilé comme en faisant partie – sont les défenseurs du (((Système))) qui remplace petit à petit les Blancs de nos contrées.

Constatant que la population commence à se rebeller contre leurs idées nihilistes, ils tentent de faire passer le plus de lois possibles pour censurer et faire disparaître toutes les idées qui les combattent.

Petite prédiction : ils n’y arriveront pas.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

7 Commentaires sur "Dresde adopte une résolution urgente contre les Nationaux-Socialistes"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
3 novembre 2019 20 h 38 min

Non, ils n’y arriveront pas car nos idées seront bientôt là-bas majoritaires chez les jeunes. C’est d’ailleurs ce qui explique le score de l’AFD. Ces enculés de traîtres veulent détruire Dresde une deuxième fois en la livrant aux barbares. C’est eux qui seront détruits…

Jost
4 novembre 2019 8 h 34 min

Je ne suis pas aussi optimiste que vous cher Rho.Il faut tut de même saluer le courage exemplaire de ces élus de l’Afd. il faut également constater que ce qui différencie l’Afd des autres formations dites “nationalistes” européennes c’est justement leur hostilité à l’égard de la (((minorité))).Tout récemment encore la coalition SPD-Grünen-CDU-FDP a exigé la démission de Stephan Brander président du groupe Afd au Bundestag, à la suite de ses propos publiés sur Tweeter et jugés antisémites.Ce qui a irrité davantage les larbins du “sytème” , c’est qu’il n’a pas été désavoué par aucun de ses camarades de l’Afd Gauland , Weidel et encore moins Höcke.Ce qui irrite également ces larbins c’est que l’Afd n’a jamais condamné les incidents de Halle et que ce parti prend ses distances vis à vis de tous ces partis politiques de la démocrassie..

Rho 2
4 novembre 2019 11 h 41 min

Mais c’est bien pourquoi je m’en réjouis ! On a là des gens qui sont fidèles à leurs convictions et ça ne les empêche pas d’obtenir de plus en de voix, notamment chez les jeunes.
Ce qui augure bien de l’avenir.
D’autant que désormais près de la moitié des Allemands ( 48% ) avouent commencer à en avoir marre des juifs, estimant qu’ils ne font que se plaindre alors qu’ils ont dans la société une influence totalement disproportionnée par rapport à leur nombre. Si ce n’est pas là un motif d’être un tant soit peu optimiste, qu’est ce qu’il vous faut, mon cher Jost ?

Julien
6 novembre 2019 5 h 51 min

Malgré l’enfer des bombardements (((alliés))) SUR LES CIVILS ET RÉFUGIES ALLEMANDS,
la renaissance de l’âme de Dresde met en émoi nos génocidaires.

wpDiscuz