Les Zouaves Parisiens : une résurgence du GUD qui fait parler d’elle

Le GUD (Groupe Union Défense), très présent à Paris et à Lyon il y a encore quelques années, a été dissout en 2017. Mais, on peut dissoudre ou interdire une association, les membres ainsi que leur idéologie ne peuvent pas disparaître dans le même temps.

Le Bastion Social fut l’une de ses associations héritées du GUD. Elle fut interdite par le maquereau Macron, lors de son dîner annuel au CRIF – en même temps que le groupe Blood And Honour. Alors même qu’il n’y avait pas eu de morts ou d’actes “terroristes” associées aux deux associations – trois si l’on compte Combat C18, qui est associé à Blood And Honour.

Une véritable censure politique, contre nos groupes les plus présents sur le terrain et qui seraient à même de mobiliser trop de gens. Quelque chose qui n’était pas vu d’un bon œil chez les youtres et le gouvernement.

Et, comme en chimie, rien ne se perd : tout se transforme, il est normal de constater la venue d’un nouveau groupe qui a commencé à faire parler de lui au début du mouvement des Gilets Jaunes.

France Soir :

“Acte” après “acte” des Gilets jaunes, ils font parler d’eux. Dans la rue, ils se mobilisent en “équipes” de 15 à 30 membres et s’allient avec d’autres militants radicaux pour faire la chasse aux antifas et “rouges” dans les cortèges parisiens. Sur Internet circulent des photos de leurs tags racistes et des vidéos de leurs actions violentes. Dernière en date, pas plus tard que ce samedi 26: l’attaque du cortège du NPA à coups de poings, de pavés et de matériel de chantier (voir vidéo ci-dessous). Des victimes ont été rouées de coup au sol et on dénombre une dizaine de blessés, confirme le NPA contacté par France-Soir.

Ils“? Ce sont les “Zouaves Paris” ou “ZVP”. Mais d’où viennent ces militants radicaux aussi jeunes que violents? Quels sont leurs capacités de nuisance, leurs racines idéologiques, leurs liens avec le reste de la “fachosphère” de la rue, ces autres groupuscules d’inspiration fasciste adeptes du coup de poing? Bref, qui sont-ils?

Cette attaque éclair doit être saluée !

Cependant – eh oui, il faut mettre un petit bémol -, pourquoi ne pas faire les mêmes attaques contre la faune qui grouille à Paris ? Cibler des gauchistes présents dans les manifestations : c’est génial ! Cibler des nègres, des bougnoules ou même des youpins… ça serait quand même encore plus fantastique.

Je n’ai rien contre le fait de cibler le plus d’ennemis possibles, donc attaquer des rouges c’est une bonne chose. Pourtant, on pourrait regretter qu’il n’y ait pas plus d’allogènes au sol.

Juste l’échauffement avant les véritables actions ?

Selon nos informations, les Zouaves Paris, groupe informel constitué depuis au moins l’hiver 2017, comptent une trentaine de membres plus ou moins actifs. A leur tête, les -très- jeunes Marc de Cacqueray-Valmenier, 20 ans, et Charles Ferrand, 23 ans. Le premier, Marc, est issu d’une vieille famille de la noblesse française où l’on retrouve par exemple un haut dignitaire des catholiques traditionnalistes lefebvristes ou un élu RN (ex-FN) de la Sarthe. Marc et son comparse sont passés par le Groupe union défense (GUD), groupuscule violent et néo-fasciste. Un classique dans la bande des Zouaves Paris, où tous ont fait leurs armes au sein de ce groupe ou de son héritier en province, le Bastion social.

Il n’est pas étonnant de retrouver des familles de catholiques, on peut toutefois noter que le GUD, le Bastion Social et les Zouaves ne sont pas porteurs de cette religion du désert. Au contraire, un certain paganisme et quelques sentiments anti-chrétiens circulent parmi les troupes. Et ce ne sera pas pour nous déplaire.

Cet autre groupuscule est plus connu: plusieurs de ses membres ont été condamnés ces dernières années pour des agressions racistes, parfois très violentes. Les ITT reconnues aux victimes se comptent en dizaines de jours et certains de ses membres seraient fichés S. Les Zouaves Paris sont considérés comme la version parisienne de ces Gudards relookés et, selon nos informations, les membres du groupe sont déjà bien connus des services de police et de renseignement.

On comprend donc pourquoi, au lieu de faire quelques tabassages en règle, ils ne passent pas à la vitesse supérieure : ils sont tous fichés et connus des services de police, des RG et des antifas – qui s’amusent à collecter le plus d’informations sur les groupes “d’ultra-droite” et recoupent les identités afin d’avoir une vue d’ensemble.

Il est aussi évident que le groupe doit être infiltré par plusieurs policiers, indics et leurs déplacements suivis à la trace par je-ne-sais quel bureaucrate antiraciste.

Leurs confrontations sur le terrain avec des antifascistes ne résulteraient donc que d’une volonté de l’État de leur laisser un peu de marge. Sans critiquer un seul des membres des Zouaves, on ne peut que féliciter les gars qui en font partie, il est clair que le gouvernement a un intérêt de les laisser libre.

Marianne nous fait part d’une nouvelle agression sur la personne du rappeur “nationaliste” Amalek.

“Une véritable meute s’est ruée sur moi”, c’est ainsi que le rappeur d’extrême droite Amalek décrit à Marianne l’agression qu’il a subie. Nous sommes le 6 octobre dernier, la scène a lieu devant une foule médusée qui manifeste contre la PMA à Paris. La victime a identifié plusieurs de ses agresseurs qui appartiennent, selon lui, à un groupe d’extrême droite baptisé “les Zouaves”.

De son vrai nom Pierre-Marie Payet, l’agressé appartient, lui aussi, au milieu de l’extrême droite dure. Il a plusieurs fois été condamné à de la prison ferme pour des propos antisémites et homophobes. Mais ce ne n’est pas cela que lui auraient reproché ses agresseurs : contre-révolutionnaire catholique, il aurait eu le tort de critiquer la violence et le paganisme des militants de l’ex-GUD (le célèbre Groupe union défense), dont sont issus les Zouaves.

Amalek, toujours à critiquer ceux qui ne sont pas chrétins comme sa personne, a eu ce qu’il méritait. Il fait partie de cette branche étrangère, qui vénère un dieu youtre et qui méprise nos troupes. Toujours à publier des vidéos insultantes envers de nombreuses personnes, il n’avait pas été habitué à recevoir une riposte physiquement.

Dommage pour lui, cette fois ses paroles lui auront été dommageables.

Contrairement à ce qui est affirmé au début de la vidéo mise en lien, ce ne sont pas des nationalistes chrétiens contre un nationaliste chrétien, mais bien des Blancs contre un suprémaciste chrétien.

Continuons.

S’ils sont tous connus, fichés S, auteurs reconnus de plusieurs agressions, l’État les a à l’œil. Peut-être pour attirer des recrues potentiellement plus dangereuses – et les mettre hors d’état de nuire – ou alors castrer les membres du groupe. Si l’on se sait surveillé par la police et plus probablement ciblé par la justice, on a tendance à se modérer et à s’autocensurer.

Pour les forces de l’ordre, avoir des groupes publics, qui comportent des membres connus et prêts à être coffrés dans la journée si quelque chose tourne mal, est bien plus intéressant que plusieurs cellules composées d’inconnus, et qui s’organisent clandestinement, cachés de tous.

On en arrive un peu à la même conclusion que posséder des armes légales. C’est arrangeant pour l’Etat de savoir qui possède légalement une arme à feu. Si un jour ils veulent stopper toute insurrection, ils prennent leur base de données et perquisitionnent en masse tous les propriétaires déclarés.

Eh bien, on peut penser la même chose de tous les groupes publics, tel que le GUD ou les Zouaves.

En tant que Blanc National-Socialiste, j’ai toujours été attiré par la création ou l’appartenance d’un groupe public. Que ce soit Génération Identitaire, le GUD, les Jeunesses Nationalistes, le Bastion Social : ils agissent sur le terrain, portent haut et fier certaines de nos idées, forment un groupe – ce qui est très important pour le moral et l’efficacité dans le quotidien.

Mais le revers de la médaille est aussi important. Appartenir à de tels groupes expose votre identité, votre famille et surtout vos capacités d’actions violentes. Surveillés comme le lait sur le feu, il sera très dur pour vous d’agir hors des sentiers battus. Il y aura toujours la possibilité d’un agent administratif qui couvre chacune de vos actions. Et c’est regrettable, car nombre d’entre nous ne peuvent agir seuls, ou en petites cellules clandestines, et pour se regarder dans le miroir, ils n’ont d’autres choix que d’agir publiquement, entourés de camarades.

Il est important de préciser que je ne reproche rien à quiconque, d’ailleurs agir est une chose que peu d’entre nous réussissent à faire. Alors si l’on commence à cracher sur tous les groupes qui portent notre idéologie, en arguant qu’ils sont tous à découverts et qu’ils sont surveillés : ce n’est pas une stratégie qui nous apportera beaucoup de choses.

Ceci est ma vision, et il est certain que je ne suis pas le seul – en tant que rédacteur et commentateur de Blanche Europe à penser la même chose. Chaque Blanc est libre de faire ce qu’il pense être juste pour sauver la race Aryenne. Certains vont résister clandestinement, d’autres formeront des groupes publics, d’autres écriront des œuvres idéologiques, d’autres formeront des familles Blanches qui se regrouperont ensemble et expulserons au fur et à mesure des familles allogènes. D’autres lirons nos médias et affûterons leurs couteaux dans la pénombre, en attendant le bon moment.

Les possibilités d’actions sont multiples et elles seront nombreuses à payer.

La seule option qu’il est de notre devoir de refuser, c’est l’inaction, la passivité. Il n’y a rien de pire que d’attendre, les bras croisés, et regarder notre race se faire décimer. Ceux-là, qui n’auront rien tenté pour aider, qui n’auront rien préparé et qui se seront juste affalé, ivre et défoncé, dans leur canapé ne mériteront que la mort.

Une autre conclusion, qui est connue de tous, c’est que les traîtres seront aussi pendus.

 

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Les Zouaves Parisiens : une résurgence du GUD qui fait parler d’elle"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Crow14
27 octobre 2019 17 h 11 min

Beaucoup de sujets abordés en un seul article !
D’abord pour le GUD, personnellement je m’en méfie leur position changeante sur le sionisme, leur lien supposé avec la ldj plus Logan Djian avec son origine potientellement séfarade et ses problèmes avec Hervé Ryssen par rapport à une histoire d’argent et de matériel durant l’ouverture d’un bar à Paris (c’est une connaissance d’hervé qui m’a raconté tout ça, je précise que je n’ai pas l’autre version, je mets donc au conditionnel). Bref je m’en méfie.

Pour ce qui est des agressions racistes, à Paris je ne sais pas mais en province, il y en a eu, des membres du Bastion avec d’autres groupes natios ont fait des ratonnades. ,Je crois qu’il y avait même eu des condamnations. Je pense que les médias en ont peu parlé pour éviter des effets d’entrainements et de mimétisme (mais ça doit se trouver sur internet). Il n’y a rien de pire que de se sentir militant isolé d’une idéologie morte et inactive.

L’agression d’Amalek de ce que j’en sais n’est pas juste due à sa critique du GUD et du christianisme, on ne m’a pas tout raconté mais c’est bien plus profond que ça et c’est un problème plus vaste avec d’autres groupes natios. Dans tous les cas Amalek ne représente pas les chrétiens, c’est plutôt un métisse “fouteur de merde” avec un problème de personnalité qui veut laver plus blanc que blanc (parfois à raison) comme ploncard d’Assac. Pour juger les nationalistes chrétiens, voir plutôt du coté du PNF ou de Civitas. Les catholiques formant je le rappelle le gros de nos maigres bataillons nationalistes.

Pour l’appartenance à un groupe, malheureusement c’est une quasi-obligation pour former une opposition sérieuse et faire des actions d’envergure. Les infiltrations, trahisons etc… étant quasi-obligatoires dès qu’on agit. Tout ce qu’on peut faire c’est les limiter et limiter les dégats causés. Les terroristes gaullo-communistes dits résistants durant la 2e GM sont un bon exemple de ce qu’on pourrait faire , former des groupes relativement autonomes et indépendants locaux avec une direction centrale pour le matériel, l’organisation, le leadership etc… surtout avec les possibiltés infinies d’internet.

Pyrrhus
27 octobre 2019 20 h 12 min

L’agression d’Amalek est pour moi représentative de cette misérable foire d’empoigne qu’est la dissidence ( ou chiassidence).
Un mulâtre fouteur de merde, certes, et il voit des occultistes païens sodomites partout, mais son article en réponse semble pas mal argumenté.
http://news.oddr.biz/agression-des-zouaves-du-gud-15-rats-contre-amalek-lors-de-la-manifestation-anti-pma/2524.html

En tant qu’athée, je ne vois pas un groupe plus favorablement qu’un autre en fonction de l’être imaginaire qu’ils adorent, que ce soit Yahvé, Odin, ou n’importe quel autre culte débile. Mais je respecte le courage physique.
Si Amalek raconte que des conneries, pourquoi les Zouaves qu’il décrit comme des antifa de droite, avec un recrutement de gosses de riches et en cheville avec le gouvernement, ont eu besoin de s’y mettre à 15 pour le démonter ?
Politiquement et idéologiquement il ne représente rien, comme Ryssen, lui aussi en froid avec le GUD comme tu l’as dit.
Les Zouaves se sont apparemment bien fait éclater par leur pendant antifa à l’acte XII, après leur attaque éclair qui mérite d’être salué sur les invertébrés NPA à l’acte XI.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=155&v=6JRDJps713Q

Match retour en leur défaveur et tabassage d’un électron libre – ou un agent du Vatican qui prépare une croisade contre les païens, je ne saurai dire c’est tellement risible – ça ne plaide pas trop pour leur virilité.
Enfin j’en sais rien, je suis un attentiste bien planqué à la campagne et je ne compte pas m’encarter chez les Zouaves ou les antifa, j’aurai beau jeu de critiquer.
Mais signer chez ce genre de zèbres, si c’est de l’opposition contrôlée, ça élimine toute possibilité d’action future.
Breivik et Tarrant ont agis en solo – ou c’était un coup des franc-maçon, faudra demander à Amalek – et avec des armes achetées légalement.

Pour ce qui est d’une saisie globale des armes légalement détenues en France, c’est théoriquement faisable, la réglementation change tout les ans, dernière en date faire passer les fusils à pompe canon rayé cat C en cat B, si le canon fait moins de 61 cm.
Ca a permis de proposer des conversion, pas cher.
https://www.meyson.fr/transformation-fusil-a-pompe-categorie-b-vers-c,fr,3,907.cfm
En France on a pas de pétrole, mais on a des idées, et l’Etat excelle à pondre des règlements pour tondre le peuple.
En pratique, pour les saisies, avec un million de chasseurs, ce sera difficile, ca en fera des proprio à perquisitionner, pour une gendarmerie.
Combien rendront leur matos ? Combien iront déclarer s’être fait dépouiller ? La flicaille va pas fouiller tout le secteur pour récupérer quelques pétoires.
Alors, si je peux me permettre un conseil en tant que rat des champs, lâche comme il se doit, faites des stock dans la mesure de vos moyens, laissez les encartés qui se prennent pour des croisés, des vikings ou des gardes rouges se faire leur petite guerre.
S’il vous reste des potes gitans ou bédouins de votre époque de fumeurs de joints, ou un oncle un peu timbré qui a trainé ses guètres dans l’activisme et le mercenariat (ou volontariat) c’est encore mieux, les armes non fichées.

budo spirit
27 octobre 2019 19 h 30 min

Je connais pas ce Amalek mais se dire nationaliste blanc chrétien et faire du rap( musique )de bougnegre ce n est pas compatible a mon avis un blanc ne peut et ne doit pas singer les meteques

En ce qui concerne les itt les medecins ont tendance a les exagerer suivant le nombre d itt les victimes peuvent demander plus de dédommagement lors d un jugement

Rho 2
27 octobre 2019 22 h 33 min

Moi qui ajoute toujours mon grain de sel, et qui parfois vide toute la salière, je ne vois rien à ajouter à ton magnifique article, mon cher Nico. Et à sa conclusion avec laquelle je suis d’accord à dix mille pour cent.
Ce commentaire est plus destiné à répondre à nos camarades.
J’ai connu l’époque où GUD was very good et les rouges se retrouvaient avec leur couleur favorite qui leur coulait de la gueule.
Ils n’étaient pas les premiers à porter leurs couilles dans la rue, j’en sais quelque chose, mais ils le faisaient fort bien.
Certes, il y a eu chez eux quelques soucis, comme le rappelle Crow14, mais on ne peut que soutenir des gars valeureux qui font un peu le ménage. Et espérer que de tels groupes se multiplient et agissent contre tous nos ennemis et pas seulement une catégorie d’entre-eux.
Ce ne sont pas les catholiques qui forment le noyau dur de la Résistance Blanche ; pour eux, un nègre qui va à la messe, c’est acceptable et ils seraient prêts à lui donner leur fille ou à applaudir sa soeur en Jeanne d’Arc. Comme les Zouaves le montrent, ce sont des racistes païens qui sont le fer de lance de la défense de notre race et il en a toujours été ainsi. Ce sont des cathos qui ont trahi Hitler, ont donné des renseignements stratégiques décisifs à ses ennemis, et ont tenté de l’assassiner.
Et ce sont eux qui depuis toujours nous imposent des coutumes sémites contraires aux qualités ataviques des Blancs, et désormais une submersion par les boucaques au motif que les races n’existent pas et que tous les hommes sont égaux et frères en Jésus-Christ. Si demain tous les bougnoules et les nègres se convertissaient au chrétinisme, tous ces culs-bénis se précipiteraient vers eux pour les embrasser.
Leur fraction integriste, Lefebvriste chez les cathos, ne mène pas une guerre raciale pour défendre l’intégrité génétique et civilisationnelle des Blancs, mais une guerre de religion. Un curé nègre qui pratiquerait le rite selon Pie X serait probablement accueilli à bras ouverts. Il n’y a qu’à voir le nombre de négrillons adoptés ou de métis chez ces croyants en la nature divine du juif Ieshoua…
Toutes les églises soutiennent les migrants avec autant d’ardeur que les youtres et sont tenues par des dégénérés pédophiles ou pédés, partousards et cocaïnomanes dans le meilleur des cas protestant etatsunien.
Il n’y a que leurs adeptes qui se muselent la bite ; la leur, suivant l’exemple de leur messie, ils la foutent dans tout ce qui bouge.
Les seuls qui n’encouragent pas le métissage et le multiculturalisme sont les orthodoxes, ce qui est paradoxal quand on sait que le Jeannot était un drogué et une grosse tafiole ( celui que Jésus aimait…très profondément quand il ne faisait pas venir à lui les petits enfants, vieille coutume rabbinique ). Bref, il n’y a rien à attendre de bons des cathos ou des chrétins en général même s’ils font souvent oeuvre utile, voire très utile. Leur site Contre-infos est une mine d’informations fiables…mais aussi de mensonges éhontés. Dès que leur dogme sémite est remis en question, ils minimisent ou travestissent totalement les faits.
Avoir un sémite mental à ses côtés, c’est comme avoir un sémite tout court.
On finit avec un poignard dans le dos.
Tonton l’a appris à ses dépens.
Et je suis d’accord avec Budo Spirit ; le rap est un bruit de nègre, pas de la musique et ceux qui s’y adonnent ou en écoutent sont mentalement des négros.
Tant qu’à s’inspirer de gens d’une autre race, autant que ce soit des Samouraïs et de l’esprit du…Budo. 🙂
Pour aller dans le sens de ta conclusion :
Comme tu le soulignes fort justement, il y a de nombreuses formes d’action, publiques ou clandestines ; j’ai fini par opter pour ces dernières après une chaude alerte qui aurait pu mettre fin aux activités du Rho 2…
Quand nos ennemis nous surveillent comme le lait sur le feu, il est infiniment plus difficile de les frapper par surprise. Or, c’est ce qu’il faudra faire pour leur porter un coup fatal.
Ceci étant, même ceux qui surveillent la casserole peuvent être surpris par la vitesse avec laquelle elle déborde et se faire cramer les arpions ! 😉
Ah, bah, j’ai encore vidé la salière !

Fierté germanique
28 octobre 2019 3 h 28 min

En attendant, c’est pour ce quarteron que la journée fut salée …

wpDiscuz