La solution contre les feux de voiture ? Des places à la piscine !

C’est une idée fantastique qui nous vient de Joué-lès-Tours. Afin d’endiguer ce phénomène encore mal compris des feux – spontanés – de véhicules, les cocos du PCF apportent une solution encore plus mystérieuse que l’origine des combustions de véhicules.

France Bleu :

Pour réduire les feux de voitures à Joué-lès-Tours, le Parti Communiste fait une proposition quelque peu déroutante !

La section de Joué a recueilli 538 signatures pour une pétition qu’ils ont lu ce samedi 28 septembre à 11h, au maire de la ville Frédéric Augis.

Derrière l’insanité de la proposition du PCF – même les journalistes de France Bleu la trouvent ridicule – se trouve un sérieux problème. Retrouver sa voiture brûlée alors qu’on se lève à 5 heures du matin pour se rendre à son travail n’a rien d’amusant.

Le slogan de cette pétition : “Nager mais pas brûler”.  Selon le PCF, pour que les jeunes arrêtent de brûler ou de caillasser des voitures, il faudrait que la piscine “bulle d’o” devienne gratuite.

A Joué-Lès-Tours, de nombreuses voitures ont brûlé dans le quartier de La Rabière notamment pendant les fêtes cet hiver.

L’art des rouges pour se coucher devant les revendications des allogènes m’étonnera toujours.

Ils brûlent des voitures ? Offrez leur des places à la piscine ! Ils cassent des abribus ? Offrez leur des places au cinéma ! Ils volent des passants ? Offrez leur des baskets !

Quelque chose me dit que nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

N’y aurait-il pas des solutions plus efficaces que de plier devant les bougnes ?

Le Maire avait même instauré un couvre-feu pour les mineurs de moins [sic] 17 ans. Plus aucune voiture n’a brûlé depuis le 12 mai dernier.

Tiens tiens. Alors pourquoi proposer des places de piscine ? C’est sans doute plus humain.

Pierre Bonnet est responsable de la section jocondienne du PCF. Pour lui, cette gratuité, c’est aussi une façon de trouver une solution sans passer par l’envoi de forces de l’ordre. 

“Il faut essayer de faire quelque chose pour que cette piscine qui est au coeur du quartier de la Rabière, où il y a des incendies, puisse être accessible le plus facilement possible à ces gens qui ne peuvent pas payer” soutient Pierre Bonnet. “L’idée de la piscine, c’est une réponse humaine, sociale, sportive à un problème de fond” juge-t-il.

Vouloir récompenser les nègres, au lieu de les punir est une trahison. La seule chose que les subhumains comprennent, c’est la violence.

Ils sont en guerre contre nous, sont constamment à la recherche de la limite de la réponse judiciaire, ils testent quotidiennement jusqu’où ils peuvent aller.

Alors, quand ils sont en face d’un coco cocu qui leur propose des places de piscines parce qu’ils ont brûlé des voitures, ils doivent être aux anges ! Ce ne va pas non plus les empêcher de recommencer la nuit d’après : le beurre et l’argent du beurre.

La proposition du PCF revient ni plus ni moins à céder à un chantage de la part des sauvages allogènes. Et chaque concession qu’ils obtiendront ne fera que les encourager à insister dans cette voie de la menace de violences.

Des revendications entendues par Frédéric Augis, le maire de Joué-lès-Tours. Mais ce projet doit être étudié. 

“L’essentiel c’est le vivre ensemble souligne-t-il. “J’ai demandé à la commission municipale en charge des sports et la commission municipale en charge des finances de pouvoir voir combien ça coûte et comment on peut la mettre en oeuvre. C’est une idée que j’entends, il faut voir comment elle peut-être mise en oeuvre” conclut-il.

Vivre ensemble avec des allogènes qui détruisent, volent et violent tout ce qui se trouve en travers de leur route ? Autant se jeter d’un pont si l’on souhaite se suicider.

Heureusement, Frédéric Augier est un maire de droite, quelle chance !

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "La solution contre les feux de voiture ? Des places à la piscine !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
9 octobre 2019 8 h 03 min

C’est la bagnole qu’il faut mettre dans la piscine si on veut absolument qu’elle ne puisse brûler dans une cité infestée de boucaques qu’on se refuse de mater…!
Et pour éviter les viols, le PCF proposera quoi ? Que ses militantes se dévouent pour soulager les négros ?
Beaucoup de vieilles salopes adorant les éclairs au chocolat approuveraient sans nul doute cette proposition, même celles qui ne sont pas communistes.
Mais les bamboulas ne seraient peut-être pas très chauds pour se faire sucer par des ménopausées de longue date, sauf si en plus elles leur donnent à bouffer et du pognon. Ils auraient peur de se retrouver avec un dentier collé autour de l’engin…
Bon, certains pourraient ensuite l’offrir à leur grand-mère mais il ne faudrait surtout pas qu’ils lui disent comment ils l’ont trouvé…
Sinon, leur taper sur la gueule et les chasser de nos terres, ça marche aussi et c’est les Blancs que ça soulagerait…

budo spirit
9 octobre 2019 19 h 31 min

Ils n ont vraiment pas honte ces cocos je connais bien cette ville il il y a quelques mois une trentaine de femmes se sont faite aggressés dans les rues pour leurs voler leurs sacs a mains , et la on ne les a pas entendus ces rouges par contre pour des voitures qui crament tout au long de l année ils trouvent le moyen de la ramener

Quand au maire il fait ce qu il peut il a mis des cameras dans les quartiers qui craignent mais il est en manque d effectif policiers et la ville est assez etendue

Julien
9 octobre 2019 21 h 12 min

Le couvre-feu est effectivement une bonne idée, bien “nazie” comme nous les aimons. Mais insuffisante.
Les vrais communistes soviétiques (pas les tarlouzes du P.C.F. lobotomisé) pratiquèrent le goulag pour les autochtones.
Mais les camps de transit (avec voies ferrées pour l’accès et baraquements à l’ancienne) vers des contrées exotiques pour des vacances à vie dans leurs pays d’origine, compléteraient mieux le dispositif actuel.

budo spirit
22 octobre 2019 19 h 56 min
wpDiscuz