Le scandale du Harpon nous enseigne que le régime a déjà perdu contre l’islam

Le nègre des îles Mickaël Harpon était donc un agent de l’Islam qui travaillait depuis des années au service du renseignement, avatar des Renseignements Généraux, de la préfecture de police de Paris. Il faisait la taupe en toute discrétion, jusqu’au moment de tomber le masque et d’allahouackbariser ses collègues, jeudi dernier.

null
M. Harpon : les francs-maçons lui donnaient le bon dieu sans confession

L’affaire du Harpon est sans précédent, c’est un miroir qui révèle brutalement le degré de corruption du régime.

C’est un article du Parisien de vendredi qui fit éclater l’affaire du Harpon, dans toute sa dimension. Renseigné par des policiers qui ont désobéi à la loi du silence, le journal a divulgué trois informations accablantes.

Habilitée secret-défense, la taupe avait accès à des données confidentielles

Le Parisien :

La justice enquête désormais sur une probable attaque djihadiste. Les agressions au couteau, commises ce jeudi à la préfecture de police de Paris (quatre morts et plusieurs blessés), sont désormais traitées comme un acte terroriste. Un séisme à l’échelle de l’institution policière car, cette fois, la mort est venue de l’intérieur.

L’assaillant, Mickaël Harpon, 45 ans, était agent administratif depuis 2003. Selon les premiers éléments de l’enquête et malgré plusieurs alertes sur une possible radicalisation après sa conversion à l’islam, un djihadiste en puissance était donc employé dans l’un des principaux services de renseignement français, en pointe dans la lutte contre l’islam radical.

Le policier islamiste était agent administratif de catégorie C, c’est-à-dire en bas de l’échelle, au fin fond des boyaux de la bureaucratie, dans une position très discrète et idéalement placée pour la collecte de renseignements, d’autant plus qu’il était plus ou moins sourd et donc sympathique selon les critères dysgéniques ambiants. Antillais-handicapé : la couverture parfaite dans le système anti-blanc.

Nous apprenons par cet article qu’il avait la charge de la maintenance des ordinateurs, ce qui fait qu’il avait toute latitude de “harponner” autant de données qu’il voulait à l’occasion d’une intervention.

Mickaël Harpon, en charge de la maintenance des ordinateurs du millier de fonctionnaires du renseignement parisien, avait accès à des informations ultrasensibles, entre autres celles en lien avec l’islam radical. Il disposait d’une habilitation secret-défense, situation qui impose une enquête administrative approfondie. « Il disposait notamment des adresses de chaque fonctionnaire », s’inquiète un policier. Ces quatre dernières années pourtant, le comportement de cet agent administratif avait plusieurs fois attiré l’attention.

Un autre article affirme aussi qu’il avait été en charge du courrier, ce qu’on appelle un vaguemestre dans les armées. Il avait eu à ce titre un autre accès direct à des informations capitales et utiles pour la guerre de conquête islamique.

Laurent Nuñez avoue : « Nous ne savons pas les informations auxquelles il a eu accès ».

L’islamisme du Harpon était un secret de Polichinelle.

Le Parisien :

Sur procès-verbal lors des premières investigations, un des collègues de Harpon a indiqué qu’après l’attentat de Charlie Hebdo qui avait fait douze morts en janvier 2015, ce dernier s’était écrié : « C’est bien fait ! ». Le 30 août de la même année, Harpon relayait sur Facebook un article jugeant que « la France est classée en tête des pays les plus islamophobes d’Europe ». Pour autant, il restait inconnu des services de renseignement, ces alertes n’étant apparemment pas remontées.

À la mosquée de Gonesse, ville où habitait Harpon, on confirme que l’assaillant de la préfecture de police de Paris venait y prier régulièrement. Mais personne ne semble avoir détecté une quelconque radicalité. « Le soir en général, parfois le matin tôt mais jamais le vendredi en raison de ses horaires de travail. Il était présent à la prière il y a encore quelques jours », affirme-t-on.
(…)
Peu avant de passer à l’action, il a envoyé à sa femme un SMS évoquant cet achat. C’est un des éléments centraux qui fera basculer le dossier, tôt vendredi matin. L’épouse, qui se trouvait toujours en garde à vue vendredi, aurait répondu en substance : « Seul Dieu te jugera. Allahou akbar ».

Le guerrier de l’islam Mickaël Harpon enfilait son khamis pour aller montrer son derche à son voisin de derrière, dans une mosquée proche des frères musulmans. Tout le monde était parfaitement au courant de l’identité islamiste du Harpon, surtout ses collègues flics qui étaient aussi ses voisins !

Le Figaro:

A Gonesse, dans le Val-d’Oise, un habitant qui vit dans la résidence de Mickaël Harpon, l’attaquant de la préfecture de police de Paris qui a tué 4 fonctionnaires de police et en a blessé un autre grièvement, assure que, dans la nuit qui a précédé l’équipée meurtrière, le tueur a crié « Allah Akbar ! » à deux reprises vers 3-4h du matin. Ce policier de 35 ans a recueilli ce témoignage d’un voisin de Mickaël Harpon, policier lui aussi, qui vit dans l’immeuble du tueur. La résidence comprend de nombreux locataires issus des rangs de la police, selon le voisinage.

null
Qui veut travailler au service du renseignement de la Pref’ ?

Le Harpon, musulman depuis 2008, s’était marié avec une Marocaine, sourde comme lui, sans doute offerte en cadeau par la communauté. Elle lui a pondu deux petits mutants.

La hiérarchie poulaga a fait pression pour que tout le monde se taise

Le Parisien :

Le matin de l’attaque, Harpon aurait refusé d’embrasser les femmes, selon un policier. La conduite des premières heures d’enquête laissera des traces au sein des services de police. Des policiers, sous couvert de l’anonymat, évoquent en effet des pressions sur des membres de la DRPP pour ne rien révéler des alertes passées sur le comportement de l’adjoint administratif. Quelques-uns en ont fait état à la Crim’, refusant que leurs propos soient consignés sur procès-verbal.

Les autorités ont-elles cherché à minimiser la réalité ou, à tout le moins, retarder l’échéance de l’annonce d’un acte terroriste commis de l’intérieur ? Y a-t-il eu un problème de transmission de ces informations entre la DRPP, la PP et la place Beauvau ? Jeudi, peu après les faits, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, affirmait que l’adjoint administratif n’avait « jamais présenté de difficulté comportementale », ni « le moindre signe d’alerte ». Sollicité ce vendredi soir, le Parquet national antiterroriste se refusait à tout commentaire.

Les chefs flics sont pris la main dans le sac et les cognes de base doivent l’avoir mauvaise. Tant pis pour eux. Les deux collègues du Harpon n’ont pas voulu aller au bout de la procédure de signalement, ils sont donc eux aussi complices de la mort de leurs collègues. Ils ont accepté, sans doute pour ne pas faire de vagues, de laisser tranquille le Harpon. Il leur en a cuit.

La position du pouvoir est de se défendre en se retranchant derrière la procédure, sans se rendre compte qu’ils avouent à la France et au monde que tout leur système est un fromage dans lequel le moindre raton islamiste peut se loger.

BFMTV :

Informaticien, l’homme de 45 ans était employé à la Préfecture depuis 1993, et avait été affecté en 2003 au service très sensible de la Direction du Renseignement de la Préfecture de police de Paris (DRPP).

“Son travail consistait à travailler sur les systèmes d’information, il y avait donc là une habilitation ‘Secret Défense’, la plus haute au sein de la police”, explique Driss Aït Youssef, président de l’institut Léonard de Vinci, spécialiste des questions de sécurité.

Driss Aït Youssef ! Ce bougnoule est formateur en sécurité haut de gamme. Il forme mille policiers par an. Quand on voit qui est chargé de former les cadres de la sécurité, on comprend un peu mieux pourquoi certains passent entre les mailles du filet.

Donc, d’après le ministre, le dossier du Harpon est vide, mais on apprend que beaucoup de monde à la préfecture avait à l’œil “Bernardo”, surnom du Harpon. Les langues se délient depuis vendredi :

BFMTV :

Ce témoin, un collègue de Mickael Harpon a été entendu sous X vendredi après-midi par les enquêteurs. Il a également déclaré que l’assaillant avait légitimé l’attentat contre Charlie Hebdo, qu’il fréquentait plus régulièrement la mosquée ces derniers mois. Il décrit un homme instable, introverti ayant des difficultés à progresser dans son service. Il ajoute que beaucoup se posaient des questions à son sujet, et surtout que sa hiérarchie le savait.

null
Nuñez, Lallement, Castaner

Le ministre Castaner et son chaperon Nuñez font comme s’ils ne savaient rien. Ils vont même plus loin, en affirmant qu’on n’avait en réalité rien à reprocher au nègre islamiste Harpon. Questionné sur l’habilitation au secret-défense du Harpon, qui était automatiquement reconduite tous les 5 ans sans nouvelle enquête, Castaner a fait un aveu terrible au journal de 13h ce dimanche : même si les contrôles avaient été faits méticuleusement, le Harpon aurait été accrédité secret-défense à nouveau !

TF1 :

On peut même penser qu’avec le niveau de vérification que nous aurions mis en œuvre pour poursuivre son habilitation, s’il n’y a pas de signalement, ça n’aurait peut-être pas abouti – au fait de se dire qu’on avait un problème avec cet homme-là.

Porte-Flingue a craché une vérité éclatante qu’il faut peser et méditer. Au-delà de la lâcheté individuelle des ministres et des cadres, il est incontestable que l’infiltration non-blanche et islamiste est un problème structurellement insoluble dans les paramètres du régime républicain. Ses normes et ses lois interdisant la discrimination, il est impossible d’exclure un “citoyen” d’une fonction du fait de sa race ou de sa religion. Il est même impossible de ne pas l’accréditer au secret-défense pour le motif qu’il est musulman et nègre, car la république considère que ces attributs ne sont pas des critères de dangerosité pour elle-même. Si en revanche vous êtres nationaliste, c’est une autre affaire, nous le savons.

La piteuse lutte contre un euphémisme

La seule défense que ce régime pourrissant a trouvée, qui ne soit pas trop en contradiction avec ses normes imbéciles, c’est le concept de radicalisation, inventé pour ne pas dire islamisme, et qui a l’avantage de nous cibler nous, les révolutionnaires.

Le concept de radicalisation, voulant distinguer par des marques extérieures et naïves le musulman fanatique du musulman intégré, est fondamentalement creux, car le djihad est un commandement de l’islam et le meurtre d’infidèles une garantie de paradis. De la sorte, tout mahométan est un ennemi avoué de l’infidèle. La simple prudence exige de s’en défier, la bonne politique de tous les expulser.

De son côté, la droite clabaude et demande une commission d’enquête, comme auparavant avec le maghrébin Benalla… La belle affaire. Les droitiers se fondent sur un rapport fait par deux députés LR qui s’inquiète de la “radicalisation” dans la société française et dans l’État.

Mais ces tanches n’ont pas la force d’aller au bout de leur démarche, car celle-ci conduit nécessairement à la rupture avec l’égalitarisme et la république. La seule solution étatique et responsable serait de prendre des mesures d’exception contre l’ensemble des musulmans, au minimum des interdictions professionnelles à tous les postes où ils peuvent nuire, comme les centrales nucléaires, l’armée, la police, l’enseignement, etc. Or, le personnel politique n’envisage pas de le faire. Il n’est pas là pour défendre le peuple français.

Nous sommes cernés par une masse immense de piranhas, et nous sommes seuls. Le régime est tout entier tourné contre les Blancs.

null
Le régime ne peut pas résoudre le problème qu’il engendre chaque jour

Les réponses politiques et institutionnelles vont donc macérer dans leur jus, de rapports en commissions et de commissions en dispositifs, pendant que les adversaires réels se regardent en chiens de faïence et fourbissent leurs armes. Les camps raciaux vont se polariser de plus en plus, c’est une excellente chose.

Le cas Harpon montre l’évidence interdite à ceux qui voulaient se la cacher : tout envahisseur musulman est un djihadiste en puissance, en particulier quand il pratique la dissimulation. Il n’y a aucun moyen fiable de connaître ses intentions.

En général, tout allogène, tout converti à l’Islam et tout juif est dangereux dés lors qu’il entre en contact avec notre communauté de sang et de sol. Pour résumer notre position sécuritaire : tout non-blanc est une cellule dormante.

Paniqués par leur incapacité foncière à faire face au problème de l’invasion, les dominateurs ont même peur de leurs euphémismes !

Rapport parlementaire Diart et Poulliat du 27 juin 2019 :

La formation des agents publics, notamment dans les collectivités territoriales, reste cependant encore peu développée.

M. Nicolas Henin, président de la société de conseil et formation en contre-terrorisme et radicalisation, a indiqué aux rapporteurs que le terme de radicalisation était devenu extrêmement stigmatisant et que les programmes de formation dont l’intitulé était « prévention de la radicalisation » se heurtaient à la réticence des agents publics concernés.

La mise en place de formations plus larges relatives à la laïcité et la neutralité du service public, qui aborderaient également la question de la radicalisation, serait de nature à limiter les réticences des agents à suivre des formations sur la radicalisation.

Traduction : nous ne convoquerons les islamistes que le jour où ils seront d’accord pour nous recevoir.

Conclusion

Ce ne sont pas seulement les flics et leurs chefs qui sont complices de l’infiltration islamiste, c’est leur république tout entière qui porte la trahison dans son sang. Le cas Harpon et ses suites probables vont encore confirmer que le régime est irréformable, et qu’il doit être intégralement démoli jusque dans ses principes si notre peuple veut survivre et vivre.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

15 Commentaires sur "Le scandale du Harpon nous enseigne que le régime a déjà perdu contre l’islam"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
budo spirit
6 octobre 2019 21 h 28 min

Avec l islam leur projet mondialiste et multiculturalisme est voué a l echec je suis impatient qu un partis muslim perce dans ce pays que les choses serieuses puissent enfin commencer

Julien
8 octobre 2019 21 h 53 min

Les islamistes ne se salissent les mains à voter qu’une fois qu’ils peuvent viser la majorité : prendre le pouvoir légalement pour le confisquer ensuite ; projet mis en échec par la dictature du F.L.N., en Algérie, face au Front islamique du salut.
L’Islam est lui-même mondialiste, mais aussi un nihiliste outil de déculturation.
Il a donc bien des attributs du Système en place.
D’ailleurs, la maçonnerie révolutionnaire en France a toujours eu les yeux de Chimène pour une prétendue culture dont nombre de ‘frères’ tiraient leur surnom en loge.
Et il a été utilisé de concert, durant la ‘Guerre froide’, par la France jacobine et le bloc soviétique pour favoriser l’émergence d’une république islamique d’Iran (république ouvertement monolithique, quand en France tous les partis apparemment semblables doivent faire allégeance à la Synagogue, et donc devenir quasiment identiques, pour espérer des élus en nombre).

budo spirit
11 octobre 2019 18 h 43 min

L islam n est pas mondialiste mais universaliste tout comme le catholicisme , mais bizarrement pas la maison mere qu est le judaisme.
Ils ont une culture patriarcale et les muslims vraiment croyant ne sont pas dans la consommation de biens de plus ils ne reconnaissent pas la democratie l usure le feminisme etc
Je crois pour ma part que la petite elite mondialiste qui n a jamais eu la curiostié de lire un coran ou des hadits de leurs vies se trompent ,ils ne pourront pas faire avec l islam ce qu ils ont fait avec le catholicisme

Fierté germanique
11 octobre 2019 20 h 11 min

Le problème premier, ce n’est pas la religion mais la race. Si on peut s’entendre, dans une certaine mesure, avec des Blancs musulmans, par exemple des Bosniaques, il est douteux que l’on puisse faire confiance à des Arabes , des Turcs ou des Berbères.
La présence importante et la domination des Maures en Espagne a fini par gêner les Juifs qui avaient financé leur conquête de la péninsule ibérique. Mais cette domination arabo-musulmane n’a pas pour autant été tant soit peu favorable aux descendants des Wisigoths…
Je préfère un viking musulman à un arabe wotaniste. Mais je préfère encore un viking wotaniste à un viking musulman.
Un Arabe qui se convertit au bouddhisme restera en moyenne plus impulsif qu’un tibétain converti à l’islam. La race prime.

Fierté germanique
11 octobre 2019 20 h 14 min

Et, pour ce qui est du féminisme, pas besoin d’une charia blanche pour remettre nos femmes à leur place.
Il suffit de s’inspirer de la place des femmes dans l’Athènes de Périclès…

budo spirit
11 octobre 2019 20 h 23 min

je n aime ni les arabes ni leur secte mais je pense que c est grace a l islam que le choc des civilisations arrivera en europe

Fierté germanique
12 octobre 2019 0 h 48 min

Espérons le, si cela peut réveiller nos congénères.

Rho 2
6 octobre 2019 22 h 45 min

Eh oui, faut pas stigmatiser les nègres ou les bougnoules et on doit les laisser accéder à tous les emplois, même s’ils ont un QI de lombric ou sont de bons musulmans prêts à tuer du kouffar, conformément aux préceptes de leur prophète.
C’est les juifs qui le disent, eux qui dans leur cher Israël n’acceptent aucun bougnoule dans l’appareil de l’État…
Par contre, si tu es national-socialiste ou même simplement nationaliste, raciste comme tout Blanc sain d’esprit, et que, puisque sain d’esprit, tu détestes les pédés et tous les dégénérés en général, tu as intérêt à fermer ta gueule et à te faire extrêmement discret. Et pas que dans les flics ! C’est pareil non seulement dans l’armée, l’éducation nationale ou catho, tous les ministères et les collectivités territoriales, tous les services publics et administrations, mais même dans les boîtes privées. Un chercheur peut perdre son boulot pour avoir dit que la quasi-totalité des mathématiciens sont des hommes blancs et qu’on n’a jamais vu un bamboula maîtriser beaucoup plus que les quatre opérations…
Oui, plus les boucaques crèveront de connards, mieux ce sera. Il n’y a que quand ils se retrouveront à l’abattoir que les décérébrés réaliseront qu’ils ne sont que des veaux et des moutons.
Et s’ils ne veulent pas crever, il faudra qu’enfin ils se comportent comme des hommes. Quant à ceux qui persisteront dans leur aveuglement, eh bien, qu’ils crèvent ! Ça s’appelle la sélection naturelle.
Nous, nous ne tournerons jamais le dos à nos ennemis, sauf après les avoir enterrés pour fertiliser le sol…

Jost
7 octobre 2019 8 h 15 min

@Basile et Rho.De très bons commentaires.J’ajouterai que cette “république diverse” , cette “femme sans tête” comme disait Charles Maurras , a sur ses mains le sang de tant de victimes innocentesdepuis des décennies.Tous ces politicards de toutes tendances confondues , oui de toutes tendances , ont imposé à marche forcée ,en bons larbins de leurs maîtres, le “vivre ensemble” pluriel citoyen métissé,raiepublicain,durable, qui conduit à l’assassinat en passant par la trahison , et cette fois ci ils n’emploient plus le terme “pas d’amalgame” , mais disfonctionnement, faille,pour mieux minimiser leur complicité active.Parce que je suis certains que le “cas Harpon” n’est que l’arbre qui cache la forêt, le mal est bien plus profond et quasiment incurable puisque la majorité du Peuple est rétif à tout traitement et n’a qu’une obsession se vautrer dans le confort plutôt que défendre son pays en vaillant Résistant, un pays gouverné et occupé par l’étranger.
Imaginez un seul instant que l’auteur ait été un Blanc ayant jadis assisté à seulement un seul meeting de JMLP.Je vous dis pas le déchainement le flot de haine de la ((Pravda)).Mais dans le cas présent tout sera mis en oeuvre pour étouffer l’incendie, les élections municipales approchent et tous veulent maintenir leur capacité de nuisance et SURTOUT leur rente de situation pour les six ans à venir y compris pour les gars de la Marine.

Fierté germanique
10 octobre 2019 3 h 05 min

Rien à voir avec le sujet de l’article, mais dans sa dernière émission de Radio Athéna “La guerre contre la famille”, Henry de Lesquen se dévoile.

Il veut faire interdire le tabac (1 h 04 m 05 s) mais veut autoriser toutes les unions mixtes, le métissage racial ne le dérange pas (1 h 06 m 02 s).

Et évidemment, il est contre l’eugénisme, pour des raisons (((religieuses))) et “morales”. 1 h 24 min 10 s

BE a fait un article qui dénonce le candaule de Lesquen ; mais désormais il y a la preuve indubitable que le libéralisme et le christianisme donnent de biens mauvais fruits .

Rho 2
10 octobre 2019 10 h 54 min

Il a autrefois publié certaines choses intéressantes, comme Conversano, mais il est, lui aussi, parti en vrille, à supposer qu’il ait jamais eu quelque lucidité.
S’agissant d’un chrétin absolu doublé d’un grand bourgeois fat et prétentieux, imbu de sa personne au point que je pense que s’il avait été assez souple il ne se serait jamais marié, j’ai plus que des doutes à ce sujet…
Déjà, le mec qui se présente comme le chef d’un grand parti…qui pourrait tenir son assemblée générale dans une cabine téléphonique, tu te dis qu’il n’a pas la lumière à tous les étages !

Fierté germanique
10 octobre 2019 13 h 33 min

En effet, et d’autant plus qu’il se présente comme étant à la tête d’un “grand mouvement populaire”.
Il est d’une telle arrogance, ou comme tu le dis d’une telle fatuité, que son amour du peuple n’est que de principe.
Et puis se revendiquer d’une religion portant au pinacle les pauvres et les humbles quand l’on vit comme lui, millionnaire à Versailles. Mais l’universalisme a-racial du catholicisme, il l’a gardé. Entre les deux, je préfère Reynouard, c’est sans doute un naïf sur certains sujets, notamment la question juive. Mais il est beaucoup plus sincère, plus courageux et lui au moins a affronté la prison.

Et dans la famille des chrétins, je demande Ploncard d’Assac fils, qui traite Hervé Ryssen de traître mais appelle à voter successivement pour Fillon, Wauquiez et Bellamy .
Et tant d’autres médiocres qui prétendent nous représenter.
À part sur BE, et sur DP mais avec dans ce dernier cas une ambiance beaucoup trop adolescente / jeux vidéos , il n’y a plus rien de réellement NS.

Enfin, nous avons BE et c’est ce qui compte.

Et puis quelques bons livres, comme ceux de Pierce , ou encore “Culture de la critique” généreusement traduit ici.

Rho 2
10 octobre 2019 16 h 32 min

Oui, Reynouard et Ryssen ont des défauts, mais ce sont des hommes qui luttent réellement pour notre cause, sont des références pour tous les camarades, et ont fait passer leurs convictions et leur combat pour la vérité devant leur confort personnel et même leur vie et leur liberté. Des mecs qui ont préféré tout perdre que de se renier et d’abandonner le combat.
Ils ne sont peut-être pas d’authentiques nationaux-socialistes mais leur courage et leur esprit de sacrifice, et naturellement le travail extraordinaire qu’ils ont accompli, doit leur valoir tout notre respect même s’ils restent englués dans leur foi d’origine sémitique.
Personnellement, ils m’ont appris beaucoup. Gloire à eux…au plus haut du Walhalla et non des cieux comme le voudraient ces deux couillons ! 🙂

Fierté germanique
10 octobre 2019 17 h 43 min

Bien dit ! Et pour Ryssen, dans son débat avec l’abbé Rioud , il a fait clairement comprendre que malgré sa sympathie pour les traditions catholiques (en partie païennes), il n’était pas croyant. Il a aussi critiqué la façon dont l’Église n’a cessé de protéger ses Juifs partout dans la Chrétienté, à toutes les époques : dans l’Antiquité constantinienne et théodosienne, aux Haut et Bas Moyen Age, à la Renaissance, à l’époque moderne et à notre époque. Remarquable constance.
Et , quand l’abbé Rioud lui a dit , parlant des Juifs “On ne pouvait quand même pas les exterminer” , Hervé Ryssen lui a répondu par un long et éloquent silence.
Ryssen n’a pas la culture d’un Goebbels, d’un Céline, d’un Rosenberg, qui étaient des puits de science. Mais il est tout de même cultivé, et est un des seuls nationalistes publics en France à se dire Raciste ET Antisémite.
Et les soraliens anti-racistes, les conversanistes trop entourés de Juifs en sont pour leurs frais.
Ni Kippa ni Burqua, ni Banboula.

wpDiscuz