Les membres de Nice Nationaliste au tribunal

Une promotion du sport, de la défense de sa terre ?

L’appel à la défense de sa race ?

L’affichage en public de “symboles haineux “?

Des drapeaux un peu trop provocateurs ?

Des saluts romains effectués avec le sourire ?

Tout le monde au tribunal.

C’est ce qui arrive en ce moment aux camarades de Nice Nationaliste.

Nice-Matin :

C’est injustifiable!” L’air dépité, le président Guillaume Saint-Cricq laisse choir ses mains sur la table, dans un geste d’incompréhension. Il est 20 heures, ce mardi, et le tribunal correctionnel de Nice a les oreilles qui saignent.

Voilà bientôt six heures que la justice examine une affaire hors norme. Trois affaires en une, plutôt. Avec un fil rouge, voire brun: Nice Nationaliste. Ce groupuscule niçois ouvertement néo-nazi, aggloméré autour d’amis d’enfance, n’avait pas d’existence légale. Mais il était très actif sur les réseaux sociaux et dans la rue.

Ils effectuaient de nombreux collages et faisaient la promotion de leur groupe sur les réseaux sociaux, notamment sur VK.

Du moins jusqu’aux signalements du préfet des Alpes-Maritimes, et au coup de filet de la PJ de Nice. Mardi, en cette fin d’audience, il ne reste qu’un prévenu à la barre, penaud et repentant. Mais huit hommes, âgées de 21 à 48 ans, comparaissaient dans cette affaire en trois volets.

Au menu : provocation à la haine ou à la violence, apologie de crime contre l’humanité et apologie du terrorisme.

Des motifs d’inculpations qui pourraient correspondre à n’importe lequel d’entre nous, rédacteur ou commentateur de Blanche Europe. N’oublions pas que le fait de prôner la résistance face à l’invasion, remettre en question les (((6 millions))) et glorifier Brenton Tarrant nous permet d’avoir les mêmes motifs de condamnations qu’eux.

N’importe quel Blanc qui souhaite se lever face à l’invasion, ou qui veut simplement faire passer sa race avant les autres est condamnable.

Cette fois, la justice cible un groupe présent dans la rue, menant une propagande efficace – sinon, ils auraient été laissé de côté – mais demain ce pourrait être nous, ou vous.

La présentation du premier volet donne le ton. Des attaques homophobes virulentes, sous forme de posts, images ou montages. Ames sensibles, passez ce paragraphe.

Bouh ! Fermez vos yeux, les vilains nazis pas beaux qui font peur sont là !

« Pas de pitié pour les pédés, pas de quartier pour les déviants sexuels, pas de défilé pour les enfilés », peut-on lire ici. « Nice nationaliste en première ligne face à la vermine LGBT. L’homofolie, ça suffit ! », lit-on sur un autre post. Une photo montre deux hommes masqués, brandissant une croix celtique, exécutant le salut nazi et piétinant un drapeau arc-en-ciel. L’un d’eux arbore une tête de mort à la mode Totenkopf SS.

Défense de la famille, promotion d’idées saines contre les déviances érigées en modèle par la (((société))). De très bonnes cibles pour les juges rouges, fidèles aux idées régressives et à leur bulletin de paye.

Surtout que les camarades en question n’aiment pas vraiment les rouges.

Ces odes à la haine fleurissaient sur des comptes de Nice nationaliste créés sur YouTube, Facebook, Twitter, Telegram ou le réseau social russe VK. Seul YouTube a coopéré avec la police judiciaire. La plateforme lui a remis un e-mail éloquent : [email protected] Jacques Doriot, figure emblématique de la collaboration. 1488, référence aux symboles nazis. Derrière cet e-mail, Yohan C., 23 ans. Derrière d’autres posts, Clément D., 27 ans. À leur côté, Jérémie M., 41 ans. Un modérateur qui n’a pas modéré grand-chose.

Encore une fois, il faut que tout le monde le retienne : si vous souhaitez utiliser pour des raisons militantes les réseaux sociaux, vous ne devez pas utiliser des adresses mails qui permettraient que l’on remonte à vous.

Ne parlons même pas de l’utilisation d’un VPN et de Tor, c’est lourd de le répéter.

L’utilisation d’une adresse gmail est possible, bien que déconseillée, mais n’en prenez pas une qui est reliée à votre adresse IP !

Enivrés par une surenchère verbale, les militants de Nice nationaliste ont pulvérisé les limites de la liberté d’expression. Prônant pour les homosexuels l’« aktion T4 », référence à la campagne d’extermination des personnes handicapées par les nazis. Ironisant sur le sacre des Bleus au Mondial 2018, avec le dessin d’un singe brandissant la coupe. Salissant la mémoire de Simone Veil avec cette vue d’un camp de concentration, légendée : « Simone reviens ». Cet antisémitisme décomplexé, teinté de relents identitaires, se résume dans le cliché pris devant la synagogue de la rue Deloye. « Ici c’est Nice pas Tel Aviv », proclame la photo. On y voit un t-shirt siglé « AJAB » (« All jews are bastards ») et le logo de Nice nationaliste, qui superpose l’aigle nazi et celui de Nice. « Il y a dans ce groupe une espèce de fascination pour le régime nazi, le IIIe Reich, l’une des périodes les plus sombres de notre histoire », constate le président.

Une période sombre de l’Histoire, à cause de la défaite des Gentils. Car ce n’est pas l’Allemagne du National-Socialisme qui a perdue la guerre en 1945, c’est la race Blanche. Et nos ennemis mettent les bouchées doublent pour qu’il en reste ainsi, jusqu’à la fin de notre existence. 

Certains flirtaient avec le sulfureux Parti nationaliste français (émanation de l’Œuvre française) et son porte-parole, Yvan Benedetti. D’autres ont voué une admiration à un groupe néonazi ukrainien, Misanthropic division. Me David Rebibou, avocat du Crif, pointe l’influence qu’ont pu exercer les identitaires de Nissa rebela : « Nous avons là des disciples de Vardon(1) et de Benedetti. »

Selon un site gauchiste, dont l’auteur doit se régaler de cette affaire, les membres de Nice Nationaliste risquent :

Le procureur a requis six mois de prison pour les attaques homophobes, six mois contre Yohan et un an ferme contre Clément pour leurs diatribes antisémites, du sursis pour les autres… ainsi qu’ un an de prison supplémentaire pour apologie du terrorisme. Le tribunal tranchera le 26 novembre.

La justice rouge passe les derniers Blancs trop visibles sur le terrain à la moulinette, pour éviter qu’ils ne donnent des idées trop radicales à d’autres !

En attendant le procès, nous ne pouvons que souhaiter du courage à nos camarades de Nice et leur promettre une chose : votre condamnation future sera minime comparé au sort que nous infligerons aux traîtres qui nous dirigent et qui osent nous combattre.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Les membres de Nice Nationaliste au tribunal"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
30 septembre 2019 21 h 22 min

Merci Nico pour ce bel article qui à la fois nous informe et apporte à ces braves gars un soutien dont ils ont bien besoin.
Ça m’énerve quand j’apprends ça !
Ces camarades ont eu le tort de se prendre en photo, ce qui permet de les identifier à coup sur, car on n’est pas unique que par son visage, et de diffuser leurs idées par des réseaux sociaux qui possédaient leurs coordonnées et dont l’un d’eux, le fameux youtretentube, s’est naturellement empressé de les balancer. La première chose à faire quand on s’exprime sur Internet, c’est de veiller à son anonymat total. Pas d’image, même de ses mains, ou alors avec des gants qui les masquent totalement.
Même avec une cagoule, des gants et une capuche, on ne doit poster que des images tronquées et sans point de comparaison qui permette d’effectuer des mesures corporelles car la silhouette et la démarche identifient quelqu’un presque aussi sûrement que son visage.
Estrosi, l’ami des youtres, a fait installer des centaines de caméras de vidéosurveillance à Nice, notamment aux abords des synagogues, bien entendu, et les logiciels de reconnaissance des formes et d’identification automatique sont désormais parfaitement au point…
Votre dégaine suffit à vous identifier en cinq secondes si vous êtes dans leur base de données et ensuite les caméras ne vous lâchent plus ! Quand vous allez faire un repérage, il faut donc impérativement modifier votre apparence et changer votre façon de marcher.
Ce n’est pas de la paranoïa ; c’est vraiment nécessaire. Blade Runner, c’est aujourd’hui…
Et, naturellement, pas de fichiers avec les identités réelles et les coordonnées des camarades ! Que des pseudos et des codes, comme pour le forum de Blanche Europe.
Pas de signes distinctifs tels que des colliers, des tee-shirts, et encore moins des tatouages ( que, pour ma part, je hais car c’est un truc de barbares comme les scarifications des négros ).
Le look skinhead est impérativement à proscrire ; il fait de toi une cible en permanence. Les flics te repèrent en une seconde et ces enculés d’antifas aussi.
Tu auras beau être gaillard, s’ils sont quinze, ton fémur ressortira par le trou du cul.
Et tu ne pourras mener aucune opération réellement utile. Juste aller au baston avec des potes contre les gauchiasses. Ça fait du bien de démonter quelques unes de ces merdes, je dois le reconnaître, mais ce n’est pas ça qui fait le plus avancer notre cause.
Mieux vaut pouvoir frapper et passer inaperçu l’instant d’après.
Les nationaux-socialistes étaient des hommes élégants, bien coiffés, et habillés par Hugo Boss…
Ça ne les empêchait pas de cogner dur.
Tout ce qui peut te faire repérer est à proscrire ; un prédateur se fond dans son environnement avant de fondre sur sa proie.
Bon, j’en connais au moins un, expert dans son domaine, qui ne devrait pas se faire gauler car lui n’ignore pas ces fondamentaux et prend sans nul doute toutes les précautions nécessaires.
Estrosi peut toujours mettre des caméras jusque dans les chiottes, ce n’est pas demain qu’ils pourront chopper certains d’entre-nous…
Prendre toutes ces précautions, c’est horriblement chiant. Franchement, moi aussi, j’ai beau avoir l’habitude, ça me troue le cul ! Mais ça vaut mieux que de se le faire élargir en cabane par une douzaine de boucaques !!!
Parce que si vous vous faites baiser, vous n’aurez pas droit à l’indulgence de la jewstice, camarades !
On n’ira pas dire que vous ignorez les codes ou que vous venez d’un pays envahi, même si ce dernier point est plutôt vrai !
Pas de sursis pour les fascistes et les nazis ! Direct au trou ! Voire dans un trou si les boucaques vous accueillent en taule comme ils en meurent d’envie…
Courage à nos camarades Niçois ; ils sont la fierté de cette belle ville !

FAF
1 octobre 2019 0 h 52 min

Tout d’abord je voudrais apporter tout mon soutien à ces camarades. Espérons qu’ils s’en tirent le mieux possible. J’avais entendu parler d’eux en très bien dans notre milieu.

J’aimerais cependant conseiller aux autres militants nationalistes d’être plus discrets. Je veux dire, moi aussi j’aimerais bien pouvoir porter un T-Shirt Totenkopf à la terrasse d’un café, mais c’est un très bon moyen d’attirer l’attention de la police, surtout, comme le rappelle Rho 2, qu’Estrosi a fait installer des caméras partout (c’est pratique quand même : faire venir des immigrés en masse qui commettent des crimes, puis utiliser leurs crimes comme prétexte ficher toute la société, surtout les Blancs qui veulent se défendre).

Ce n’est pas une question d’assumer ou non ses idées, ou de courage, mais un militant sera plus en sécurité et pourra réaliser plus d’actions sur le long terme s’il passe sous le radar de la police par son apparence que s’il est cramé.

Rho 2
2 octobre 2019 17 h 12 min

Tout à fait. D’autant qu’on n’a encore rien vu… Pour ceux qui pensent que je suis parano en suggérant de changer systématiquement son apparence et sa démarche pour toute action ou sa préparation, lisez ça :
https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201910011042194419-cette-nouvelle-camera-de-500-megapixels-destinee-a-la-reconnaissance-faciale-fait-polemique/
Amusant, hein ?
Et ne croyez pas que nos belles démocraties occidentales soient en retard sur les Chinois ; tous les ans, se tient à Paris un salon international des nouveaux équipements destinés aux forces de police de nos pays libres et prospères.
Le matos qui est proposé à l’exportation n’a rien à envier à ce qu’utilisent les Asiatiques.
On peut scanner ton squelette à distance avec des ultrasons, voir ce que tu as sous tes fringues en utilisant certaines longueurs d’ondes électromagnétiques, et même t’identifier grâce à ton odeur corporelle, spécifique à chaque individu, avec des capteurs de molécules plus sensibles que l’odorat d’un chien…
Bien sur, il y a des parades et elles sont relativement simples à mettre en œuvre.
Sinon, les mecs du contre-espionnage de chaque puissance notable n’auraient plus qu’à se reconvertir en gardiens de square !
Mais ça demande de la rigueur et une attention constante à tout ce qui peut présenter un risque. Alors les tatouages et les tee-shirts, si vous voulez vraiment dégager tous les youtrons et les boucaques de chez nous un de ces jours, faut oublier…
Si vous devez prendre exemple sur un héros imaginaire, mieux vaut que ce soit Dexter qu’un mec en collant fluo avec une cape !
Si on vous prend pour un livreur, un plombier, ou le facteur, vous pouvez aller partout. Si vous avez la boule à zéro, une svastika accrochée autour du cou, un joli tee-shirt comme celui des camarades qui se sont fait gauler, vous vous ferez gauler aussi. Et on doit être aussi silencieux qu’une tombe sur ses activités. Même si ça peut faire mouiller la copine de savoir que son homme est un vrai guerrier, il ne faut rien lui dire de ce qu’on fait. Ni à personne d’autre d’ailleurs. Mieux vaut crever sans gloire et dans son lit que dans une salle de torture, les couilles grillées à la lampe à souder, et après avoir vu découper ses proches.
Ne croyez pas que j’exagère.
Nos (((ennemis))) vont jusqu’à défoncer des enfants en bas âge pour s’éclater.
Pizzagate, ce n’est pas qu’une rumeur.
Et ils arrosent des écoles ou des hôpitaux avec des bombes au phosphore.
Alors imaginez ce qu’ils pourraient faire aux vôtres ou à votre femme…
C’est encore plus dégueulasse que ce que la plupart d’entre-vous imaginent.
Mieux vaut passer pour un cinglé que devenir un cadavre.

Anders
1 novembre 2019 18 h 23 min

Dingue de penser que parler librement en France est interdit. L’internet nous le fait oublier, d’ou des imprudances d’expressions. Leur volonte de vouloir censurer l’internet les perdra et traumatise les magistrats rouges qui du coup sont obliges d’ecouter des natio et en tombent de leur chaise.

wpDiscuz