Nouveau plan de lutte contre le trafic de drogue

Le cirque n’est pas prêt de s’arrêter, les ministres se mettent en marche et, journalistes aux basques, arrivent en conquérants dans une cité Marseillaise. Le reste du spectacle ? Un nouveau plan de lutte contre le terrible trafic de drogue. Encore un.

L’express :

La lutte contre la drogue comme cheval de bataille du gouvernement en cette rentrée. Pas moins de quatre ministres étaient présents ce mardi à Marseille pour présenter le plan national de lutte contre les stupéfiants. Le tandem de l’Intérieur, Christophe Castaner et Laurent Nuñez, était accompagné pour l’occasion de la ministre de la Justice Nicole Belloubet et de Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics aussi en charge des douanes.

Que du beau monde ! J’ose à peine imaginer le nombre de forces de l’ordre présentes pour sécuriser le quartier Marseillais où nos chers Ministres ont joué leur petite pièce de théâtre.

Le gouvernement est tellement incompétent pour contrer les trafiquants, qu’ils annoncent en grande pompe un nouveau plan magique qui va, enfin, mettre à bas les trafics ! Pendant leur petit tour de passe-passe les policiers se font frapper par les médiateurs des quartiers, ou on peut aussi évoquer les médiateurs qui s’amusent dans des rodéos urbains. Rien de plus banal en France.

Mais, qu’est ce qui est réellement nouveau, dans ce plan ?

[…] Cette nouvelle structure remplace l’Office central pour la répression du trafic illégal de stupéfiants (Ocrtis) dont la réputation a été entachée par des scandales.

L’Ofast “coordonnera l’action de tous les acteurs dans la lutte anti-stupéfiants au niveau local et national”, selon Christophe Castaner et associera pour la première fois dans sa gouvernance, police, gendarmerie, douanes et magistrats.

L’Ocrtis avait effectivement été dans le viseur de la justice, après que son directeur avait été mis en examen le 18 mars pour «faux en écriture publique par personne dépositaire de l’autorité publique, complicité de faux, complicité de trafic de stupéfiants et participation à une association de malfaiteurs».

Un détail. Heureusement que les forces de l’ordre veillent au grain pour nous protéger.

L’Ofast (pour Office antistupéfiants) sera dirigée par Stéphanie Charbonnier, actuelle conseillère “justice” du directeur général de la police nationale (DGPN). Elle sera secondée par le procureur de Bayonne Samuel Vuelta-Simon. L’Ofast disposera de 150 enquêteurs.

Un petit clin d’œil aux, très populaires, Go-Fast qui seront donc traqués par l’Ofast. Il y a de quoi se mélanger les pinceaux. Première critique, somme toute légitime, pourquoi engager autant d’enquêteurs ? N’importe quel enfant Marseillais saurait renseigner les policiers des lieus de deal, des dealers et des acheteurs !

Pas besoin d’être un fin limier pour remplir les prisons de vendeurs de chnouf et de haschisch. Encore faut-il le vouloir, sans avoir des juges vendus qui libèrent les dealers dans la minute.

En gestation depuis plus d’un an, le nouveau plan du gouvernement contre le trafic de stupéfiants contient 55 mesures annoncées mardi, à l’hôtel de police de Marseille par quatre membres du gouvernement, Christophe Castaner et son secrétaire d’Etat Laurent Nuñez mais aussi la garde des Sceaux Nicole Belloubet et le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, dont dépendent les Douanes.

Un an pour annoncer la création d’une unité “spéciale” qui va coordonner les actions de la police, de la gendarmerie et des stups. Eh oui, les différents corps des forces de l’ordre sont incapables de communiquer correctement entre eux, et donc de mener à bien des opérations d’envergures. La bureaucratie à la Française n’arrange pas non plus la situation.

Ce nouveau plan fera-t-il changer les choses ? Certainement pas, mais parce qu’est mis de côté un aspect essentiel de la lutte contre les trafics de drogue.

Vous me voyez venir, mais nous allons y arriver un peu plus tard.

Parmi cette batterie de mesures, l’expérimentation d’une plateforme d’appel dédiée et anonyme pour signaler les points de vente ou le lancement d’une vaste campagne de prévention portant sur les risques sanitaires et les risques pénaux.

On pouvait déjà prendre son combiné et dénoncer Rachid qui s’amuse à faire des roues avec son scooter et vendre du cannabis pendant son temps libre – toute la journée, comme il ne travaille pas et touche le RSA. Est-ce que c’était efficace ? Non.

Les campagnes de prévention ? Tous les ans, de nouveaux spots de publicités débarquent, on fais de la prévention dans les écoles, dans les quartiers, les lycées. Est-ce que c’était efficace ? Non.

On réchauffe donc un plat moisi, en annonçant une révolution… avec des mesures qui n’ont jamais été efficaces et qui ne le seront jamais dans notre Système. Pour en arriver à la situation actuelle :

  • Le marché du trafic de drogue est évalué à 3.1 milliards d’euros par an.
  • Il y a eu 77 règlements de comptes en 2018 (principalement des afrobougnes ce qui ne peut que nous faire sourire)
  • Les prises de cannabis n’ont jamais été aussi importantes, presque 100 tonnes saisies en 2018.
  • Les peines, quand elles sont prononcées sont infimes ! Par exemple, deux Hollandais arrivant d’Israël (cohencidence) avec 106 kg de khat (plante avec effets psychotropes) n’ont eu que… 8 mois avec sursis et une interdiction de territoire !

Les trafics ne sont pas stoppés par la police. Les nègres et les bougnoules se partagent l’argent et pendant ce temps, des flics imbéciles tentent de les arrêter, en vain car ils sortent de garde à vue quelques heures après leur arrestation. Et ne parlons même pas des trafiquants remis en liberté… parce que le juge est en vacances !

Il y a de quoi déboucher le champagne…

Ce ne sont pas les 55 mesures, pas encore précisées, qui vont changer quoi que ce soit.

La solution au trafic de drogue est enfantine. Pendre le premier dealer à l’entrée de son quartier multiculturel. Annoncer la politique zéro tolérance, autant pour les non-Blancs que pour les Blancs qui se seraient mis dans ce trafic de mort.

C’est clair, les non-Blancs sont ceux qui tiennent le trafic, dans la rue, pas forcément ceux qui dirigent, mais il y a un phénomène de bougnoulisation qui agit sur certains blancs déficients mentalement. Il faut donc faire des exemples et pendre quelques déchets.

Allier cette solution intolérante avec une expulsion massive des allogènes fera chuter en masse le trafic de drogue en France. Aucun type ne pourra soutenir le contraire, même ceux qui ne sont pas politisés ou de gauche savent parfaitement d’où vient la drogue et qui la fournit.

Les solutions seraient si simples, si nos ministres n’étaient pas de mèche avec le plan de destruction de l’Europe. En attendant, ils ne font que gesticuler, en dilapidant de l’argent pour jouer la comédie et faire croire à leurs électeurs qu’ils les protègent.

Arrêtons de jouer, ils commencent à se mordre leur propre queue à force de tourner en rond.

 

 

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Nouveau plan de lutte contre le trafic de drogue"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
17 septembre 2019 22 h 58 min

Merci pour ce bilan extrêmement précis et extrêmement accablant, mon cher Nico.
Marseille, la première ville arabe traversée par le Paris-Dakar, comme disaient les Inconnus, n’est que la plus connue des villes gangrénée par ce fléau dont la cause principale est la présence de sauvages incapables de faire un travail honnête.
Oui, la seule méthode efficace pour nettoyer cette merde est celle de Rodrigo Duterte…
Au fait, le ministre des comptes publics, il a vérifié que sa collègue de la justice avait bien réglé les impôts sur tout ce qu’elle a “omis” de déclarer ?
Ces crapules qui devraient être en prison ont plus de points communs avec les racailles contre lesquelles ils prétendent lutter qu’avec les Français qui les font vivre…

Jacot
18 septembre 2019 7 h 47 min

Il paraîtrait que ce n’est pas au Fisc que la Belloubelloubelloubet aurait oublié de déclarer un petit lopin de terre, mais à une commission (sûrement la grosse) de transparence du patrimoine ou un truc du genre… Comme disait Coluche : « y s. fout. de not’ gueule un p’tit peu !»

Dis donc, Nico, Samuel vuelta-Simon (???) est-ce que ça ne sentirait pas un peu le sable chaud ?

Rho 2
18 septembre 2019 10 h 38 min

En tout cas sans doute un descendant de républicains ( rouges ) espagnols.
Samuel Emilio Vuelta-Simon est au minimum aussi français que Valls.
Il a d’ailleurs assuré la liaison avec le ministère de la justice espagnol.
Spécialiste de la lutte contre l’ETA, il a écrit un bouquin là-dessus, directeur par intérim de l’école de la magistrature, et a priori faisant correctement son boulot dans des affaires de corruption ( ce qui ne le destinait pas vraiment à se mettre “En marche”, à moins qu’il n’ait fait embastiller que leurs concurrents :
https://jeanyvesviollier.com/tag/samuel-vuelta-simon/
Je ne sais pas si Nico découvrira une trace de son éventuelle judéité mais pour ma part, je n’ai encore rien trouvé.
Vuelta est un nom très courant en Espagne ; c’est même celui d’une course cycliste.
Simon, c’est autre chose…pas mal sont juifs. Mais la plupart ne le sont pas ; j’ai trouvé des cuistots, des menuisiers, un coureur cycliste, des peintres, des mécanos…pas vraiment des métiers affectionnés par les youtrons.
En tout cas, il a fait une belle carrière…
Et un procureur, ça va dans le sens du vent quand le pouvoir lâche des pets !

budo spirit
18 septembre 2019 11 h 51 min

Les flics en France font les choses a l envers ils surveillent les point de vente aux lieux de chercher les nourrices qui gardent le shit aux dealers , tant qu ils ne comprendront pas ca les dealers n ont pas trop de soucis a se faire
Ils se font prendre avec quelques barrettes ou un 25 g ?ce qui donne droit juste a etre fiché comme consommateur

Warezerie
18 septembre 2019 12 h 44 min

tant qu ils ne comprendront pas ca

C’est pas trop qu’ils (les flics) ne comprennent pas ça :
Dans la hiérarchie des dealer, au plus haut niveau, il y a pas mal de collusion avec des élus. Rien de neuf à ce propos.
De ce fait notamment, les ordres sont donnés à la flicaille pour qu’elle fasse son boulot mais pas trop comme il faudrait, comme tu dis en surveillant les petits dealer, plutôt que de chercher et couper la tête du serpent. Il y a des exceptions, celles-ci consistent à couper la tête du serpent rival, là, comme par magie, ils savent tout-à-coup où frapper l’organisation efficacement.

Puis les petits dealer, exposés, lorsqu’il se font choper, du fait qu’ils appartiennent à une plus vaste organisation bénéficient d’avocats assez chers et n’ont pas de mal à s’en sortir quand même, le tout couplé à une magistrature rouge qui sait qui il faut sabrer et avec qui il faut être indulgent, les cadres de la flicaille fréquentant les mêmes loges que les juges rouges…

Quant aux plans récurrents de lutte contre le trafic de drogue, ben ça fait des effets d’annonce auprès de la population, et lorsqu’ils font tomber une organisation, comme dit plus haut, c’est souvent une organisation gênantes pour une autre qui a, ou qui a plus, de collusion avec certains élus, ou des membres +ou- importants de certains partis.

Et lorsqu’il est trop risqué d’en arrêter un, parce que susceptible de trop parler et balancer sur le fonctionnement de ce petit monde, il se fait buter et fin de l’histoire.

budo spirit
18 septembre 2019 20 h 16 min

Warezerie
J ai passé plus d une 20 d années dans une cité de province quand j etais minot et meme si cela a du bien changé depuis , les gnoules qui vendaient le shit a l époque ne versaient rien aux elus par contre a la moindre descente de flics ils cramaient des voitures dans le quartier ce qui calme l envie du maire de faire regner l ordre dans la ville

Les voitures qui explosent font un gros boum le bitume crame sous la voiture , les vitres explosent, et si il y a un poteaux telephonique a coté il y a des risques aussi de ce coté là
Il y a certainement des collusion avec des elus dans des grosses villes mais pas dans toute les cités de France

Warezerie
18 septembre 2019 23 h 13 min

Je suis d’accord avec toi budo, mais je n’ai pas dit que les gnoules qui dealent de la came reversaient du fric aux élus.
Seulement qu’il y a des collusions entre les pontes des organisations de trafic de drogue et les élus et/ou membres de partis.

Évidemment, y’a des zones ou des petits dealer font leur affaires de manières relativement indépendantes (ceux dont tu parles), puis des zones contrôlées par des organisations bien rôdé (ceux dont je parlais).

Gouvion
19 septembre 2019 16 h 00 min

@Wazerie et Budo Spirit
vous avez tout compris à 100% ,je partage votre analyse et c’est pas demain que les choses vont changer.Un vrai système mafieux qui génère des milliards et “certains” voudraient nous faire croire qu’ils vont renoncer à cette cagnotte ou semer le trouble parmi la caillera ? Faut être con ou débile pour croire une chose pareille.

Gouvion
19 septembre 2019 15 h 03 min

Grosse mise en scène, gros brassage de vent, les éoliennes tournent à plein régime.Seuls les esprits faibles pourront croire à de telles conneries.Le traffic de drogue c’est avant tout un marché, un marché mondial qui génère beaucoup d’argent ,qui s’appuie sur une demande qui HELAS est en constante augmentation , à l’instar de l’immigration invasionqui génére elle aussi de gros profits.l’économie de la drogue est également en lien avec l’économe réelle qu’on le veuille ou non.Et certains voudraient nous faire croire qu’ils vont tuer la poule aux oeufs d’or.Faut être con pour croire à un truc pareil.Mais là encore c’est comme en politique faut faire illusion auprès des faibles d’esprit.Enfin les anciens doivent se souvenir qui étaient les vrais patrons au moment de la Franch Connection sur la Côte d’Azur.Je n’en dirait pas plus.

jim33
19 septembre 2019 17 h 07 min

Pendant ce temps , ailleurs , sur la galaxie france grand-remplacée : “Obligés d’être joyeux”

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/insolite/obligés-dêtre-joyeux-le-maire-de-cette-commune-de-vendée-prend-un-arrêté-municipal-insolite/ar-AAHvXk0?ocid=spartanntp

Certes , cela reste un arrété municipal “troll” , mais ce ne sont que les petites prémices d’un monde orwellien à venir . Le turbo bolchevisme puissance 10 . Et le bon moyen aussi de faire quelques tests sur le “bétail humain” .

“allez , souris gérard ! Que ta fille se soit fait violer puis égorger par Farid , en fin de compte , ce n’est pas grave . C’est l’automne qui fait ca ducon ! “

wpDiscuz