Gesticulations gauchistes contre “l’extrême-droite” en Estonie

Le modeste succès de l’EKRE

Plus tôt cette année ont eu lieu des élections législatives en Estonie.

Mettre un morceau de papier dans une urne ne va pas sauver l’Europe, et ces élections ne faisaient pas exception à cette règle. Mais elles ont tout de même eu des suites intéressantes.

Libération :

Le mois dernier [ndlr : en mars], l’Estonie a vécu à son tour l’émergence significative d’une formation populiste d’extrême droite, eurosceptique : le Parti populaire conservateur d’Estonie, Ekre, fondé en 2012. […] Arrivé en troisième position, Ekre est passé en quatre ans de 8 % à près de 18 % des voix, et de 7 à 19 sièges au Riigikogu, qui compte 101 députés.
[…]
Au lendemain des législatives, les deux principales formations politiques, le Parti de la réforme et le Parti du centre, qui ont respectivement remporté 34 et 26 sièges, n’ont pas réussi à s’entendre. […] Résultat : alors qu’il excluait, avant les élections, toute alliance avec l’extrême droite, le Parti du centre est entré en pourparlers avec Ekre et Isamaa, la formation de droite conservatrice.
[…]
[Les] trois formations ont rendu public leur accord de coalition. Un texte qui, tout en condamnant «les manifestations de haine ethnique, l’antisémitisme et la rhétorique qui divise la société», promeut le refus des «quotas obligatoires de réfugiés» – l’Estonie n’a pourtant accueilli que 200 réfugiés syriens sur les 600 que Bruxelles lui avait attribués – et promet un renforcement de la lutte contre l’immigration illégale.

En bref, EKRE est une sorte d’équivalent estonien de l’AfD ou du RN ; avec une coloration locale donnée par une certaine hostilité envers les colons russes installés par les soviétiques ; s’appuyant tant sur l’opposition aux pires symptômes de décadence que sur des insatisfactions économiques.

À écouter les journalistes anti-blancs, on pourrait croire qu’être hostile à l’invasion migratoire avant que celle-ci ne soit intense serait une attitude absurde. Mais il suffit de regarder ce qui se passe en Europe de l’Ouest ! Quand une plaie s’infecte, il ne vaut mieux pas attendre que la gangrène ait gagné la moitié du corps pour se dire qu’il faudrait peut-être faire quelque chose…

Manifestants EKRE
Ces partisans d’EKRE ont bien meilleure allure que les hippies anti-racistes s’opposant à eux.

Complaisance médiatique pour les agitateurs gauchistes

Les centres de pouvoir en Occident promeuvent et soutiennent toute une série de dogmes absurdes, précisément parce qu’ils servent les intérêts d’une classe dominante enjuivée.

Ce qui vient s’opposer à ces dogmes, même timidement, est donc considéré comme un obstacle à détruire.

[…]
A la mi-mars, une ébauche de mouvement citoyen a vu le jour sur les réseaux sociaux : Kõigi Eesti, traduit par ses initiateurs en «Mon Estonie aussi». «Ekre n’a pas arrêté de dire que l’Estonie n’appartient qu’aux Estoniens», explique à Libération Silver Tambur, rédacteur en chef du magazine anglophone en ligne Estonian World et l’un des fondateurs de Kõigi Eesti.

“Silver Tambur” (ça fait très estonien comme nom) est sans doute fâché que les subsides gouvernementaux (en) qu’il avait demandés à l’automne dernier ne risquent pas de lui être renouvelés… Mais ne doutons pas que des “philanthropes” anti-blancs ont généreusement décidé de le financer depuis.

«Mais des gens de beaucoup de nationalités différentes vivent ici, apportent leur contribution à ce pays… Et dans notre Constitution, il est écrit que nous sommes tous égaux devant la loi. Nous avons construit un État moderne et ouvert, et les déclarations des leaders d’Ekre vont à l’encontre de cela.»

Tout le monde il a le droit de vivre partout. L’égalité devant la loi, ça ne veut pas dire que deux personnes ayant subi ou commis un délit similaire doivent recevoir le même traitement par la justice. Non, ça veut dire que les Papous et les Bochimans ont autant de droits sur l’Estonie que les Estoniens. Seul un nazi ne serait pas d’accord !

Et donc si un million d’africains venaient s’installer en Estonie, ça serait leur droit. Parce que tout le monde il est égal, d’abord. Et si il y a des estoniens qui ne sont pas contents, ils peuvent toujours aller ailleurs… Enfin pas en Afrique, ce serait du colonialisme.

De toute façon, il n’y a que des racistes pour ne pas avoir envie que les Blancs disparaissent. Le métissage c’est l’avenir !

Sur Facebook, la page de Kõigi Eesti a recueilli 27 000 «likes» – «plus que n’importe quel parti politique», fait-il valoir.

Combien a-t-il payé pour que des “bots” déposent des “j’aime” sur sa page ?

[…] Mais dans la soixantaine de personnes à l’origine de la mobilisation, on trouve surtout des fondateurs de start-up, des artistes, des journalistes, des communicants, pas exactement les perdants de la croissance estonienne. «Nous ne disons pas que tout est parfait, poursuit Silver Tambur. Il y a clairement des gens qui sont laissés au bord du chemin. Mais la solution n’est pas de démanteler tout ce qui a été construit.»

En bref, une bande d’égochistes nantis qui pensent que leur petit intérêt matériel sera mieux servi en se faisant les prêtres des grands dogmes qui dominent en Occident.

Plus récemment, un autre groupe de ce genre a organisé une manifestation que l’AFP et consorts ont diligemment rapportée.

En dépit de la représentativité minable de ces mouvements, leur action reçoit les louanges de la presse aux ordres.

RTL.be :

Plusieurs centaines d’Estoniens – un nombre considérable dans un pays de 1,3 million d’habitants – ont manifesté samedi à Tallinn pour demander la démission du gouvernement auquel ils reprochent la présence d’un parti d’extrême droite.

Ah !!

Considérable, carrément !

À supposer que le nombre de manifestants ne soit pas gonflé (une escroquerie récurrente, les médias rapportent des chiffrent gonflés pour ce qui leur plaît et sous-estimés pour ce qui ne leur plaît pas), cela reste assez lamentable pour un mouvement “citoyen” qui prétend jouir d’une forte popularité.

Le nombre de personnes qui constituent un groupe significatif n’est pas directement proportionnel à la population. 600.000 manifestants en France c’est beaucoup, mais une seule personne qui proteste au sein d’un groupe de cent ce n’est pas grand chose. Dans un petit pays, il y a très peu de contraintes logistiques limitant le rassemblement des soutiens du mouvement.

Qualifier ce rassemblement de PNJs pro-nègres, pro-pédés de “considérable” est une farce.

Les manifestants ont apporté des banderoles et des panneaux en estonien, en anglais et en russe, avec des slogans tels que “Combattre le fascisme c’est mon entraînement cardio” et “Non au racisme, non à l’islamophobie, non à la haine, non à la violence”. La protestation a été organisée par le mouvement “Oui à la liberté, non au mensonge”.

Ils sont tellement contre le mensonge qu’ils mentent dès le nom de leur organisation !

Les panneaux en anglais et en russe, histoire que les médias étrangers puissent dire que le gouvernement estonien est affreux mais qu’heureusement ces “tolérants” aux allures d’antifas sont là pour le combattre.

Conclusion

L’EKRE n’est pas une résurrection balte du NSDAP, assez loin de là.

Néanmoins, son relatif succès est un signe parmi d’autres que l’illusion post-communiste d’un Occident immaculé s’est largement dissipée à l’Est : les tares des régimes anti-nationalistes sont devenues très visibles, et son influence corruptrice un danger réel.

Les gauchistes gesticulent sous l’œil bienveillant des médias aux ordres, mais ils ne peuvent pas empêcher aux individus sains de voir la réalité.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "Gesticulations gauchistes contre “l’extrême-droite” en Estonie"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
18 septembre 2019 5 h 46 min

Oui, les Estoniens, qui voient ce qui se passe à l’ouest, commencent à comprendre que cette merveilleuse union européenne, dominée par les youtres, est le fosdoyeur de nos peuples et de nos nations et entend bien nous enterrer vivants sous des hordes marron. Comme chez nous, les bobos qui profitent de l’ouverture des frontières, et les tafioles qui voudraient profiter davantage de l’ouverture de leur anus, protestent contre le commencement de résistance à l’invasion de leur pays par des sub-humains, les premiers ayant besoin de femmes de ménage et les seconds de grosses b***s.
Et quelques mongoliens non génétiques se joignent au bal. Ce qui ne fait pas foule même si (((certains))) leur donnent une importante qu’ils sont loin d’avoir.
Je vais donc répéter ce que j’ai dit en septembre 2015, soit il y a cinq minutes :
Les gauchistes décérébrés ( pléonasme ) qui soutiennent l’invasion de nos terres par les races de boue et la disparition de leur propre race ne sont pas légion. C’est juste ce que veulent nous faire croire les merdias à la solde des juifs.
Il est clair qu’il faudra euthanasier ces malades pour abréger NOS souffrances…
Il ne faut pas donner de la confiture aux gauchons, juste du plomb, du cyanure, ou du napalm !

Jacot
18 septembre 2019 7 h 25 min

M’enfin, Rho 2, veux-tu parler d’acide cyanurique ^^ méfiance ! Ça va gazouiller chez les « gogochons » comme dit un commentateur chez Agoravox, mot qui énerve passablement les gauchiasses !
Justement, les gauchiasses, de droite ou de gauche, s’étonnent toujours que les habitants des contrées qui ne sont pas encore touchées par l’invasion puissent voter pour ceux dont ils pensent qu’ils pourraient les en prémunir — sous-entendant donc par là que ces gauchiasses comprendraient s’il y avait des immigrés —, mais quand il y a effectivement des immigrés, ces mêmes gauchiasses ne comprennent plus.
Bandes de cons !

Gouvion
19 septembre 2019 14 h 46 min

Extrême droite extrême droite , mais quelle extrême droite sinon du copier coller de celle de la Sarl Le Pen and Co.Alors laissez moi rire.C’est pas avec ce genre de traître que les choses vont changer.Et puis aucune révolution n’est issue des urnes.Tant que les populations se laisseront égarer par des “prophètes” rien ne changera.Grattez un peu pour voir ce qui se cache sous le vernis de la sarl Le pen and Co.Relisez quelques ouvrages ayant traité de cette sarl familiale et vous aurez vite compris pourquoi vous êtes victimes de tromperies..Quant à l’Afd en Allemagne , dont parle “Libé”, elle est en proie à des divisions depuis que des personnes telles que Bjorn Höcke et quelques uns de ses amis (marginalisés et ostracisés au sein de l’Afd) ont vu juste et ciblé les causes du mal qui ronge l’Europe et l’Allemagne en particulier depuis tant de décennies.Mais en Allemagne parler juste n’est pas permis.
En réalité ces formations qualifiée “d’extrême droite” par la presse , parfaitement soumises à une minorité , ne servent que de soupape de sécurité,le chiffon rouge que l’on agite aux gogolitos pour les faire rentrer à la bergerie rien d’autre .le pire c’est que ça fonctionne.Comme disait ce brave Céline ” le plus con des veaux c’est celui qui court après son boucher “.
Tant que le public dans son intégralité n’aura pas clairement identifié le vrai danger,que les convictions ne seront pas fortes, fondées sur l’ethnonationalisme, le rejet de tout ce qui nous divise, rien n’émergera ni ne changera
Enfin rappelez vous cette fameuse milice qualifiée d’extême droite lors des évènements de Crimée.Tout cela pour porter au pouvoir une oligarchie dirigée par un certain Porochenko ami de BHL.Dernièrement les élections en Lettonie et en Ukraine ont eu pour résultat la mise en place respective de messieurs Levis et Zelinsky.Peu à peu la toile s’étend sur les territoires et anciennes provinces bolcheviques.Certains, toujours les mêmes, rêvent de contaminer la Chine avec le poison démocratique en commençant par HongKong

jim33
19 septembre 2019 15 h 16 min

Intéréssante transition sur la chine . En effet , il y a de grande chance (99% de chance) que cette ((révolution)) jaune Hongkongaise soit le fruit du juif américain . Pourquoi ? J’en sais rien . Une tentative de destabilisation éconnomique pour chier pékin ? Cela a peut etre un rapport avec les nègres d’afrique . Car c’est bien la chine qui a supplanté les usa là-bas .
…… Et les chinois , contrairement aux juifs , ne sont pas des éleveurs de nègres .Ceci explique cela , peut etre .

Rho 2
20 septembre 2019 8 h 40 min

J’approuve moi aussi totalement votre excellente analyse. Nous avons eu récemment ici un troll partisan de cette troisième voie nationaliste qui préfère massacrer des Blancs que de s’en prendre à nos vrais ennemis et dont les meilleurs exemples de ce qu’il voudrait qu’on fasse sont précisément l’Ukraine et la Lettonie où ces prétendus nationaux-socialistes, financés et équipés par des (((Américains))) ont porté au pouvoir des youtrons qui s’emparent ou se sont déjà emparé de toutes les richesses de ces pays.
Et les protestataires de Hong Kong, qui défilent avec des drapeaux des USA et vont prendre leurs consignes au siège de sa représentation diplomatique, sont eux-aussi manipulés par les (((mêmes))) qui ont d’ailleurs fait débloquer des crédits pour cette action de déstabilisation de la Chine.
Plusieurs articles du Daily Stormer ont été consacrés à cette opération qui s’inscrit dans la guerre économique que les youpins veulent faire mener par les USA contre tous les pays qui ne se soumettent pas à leur dictature. Sans ces maudits youtres, le monde serait en paix…

wpDiscuz