De fiers Alsaciens tapent en plein dans le mille

Saluons les Alsaciens anonymes qui refusent de se faire grand-remplacer en paix ! Ils ont mené une action d’agit-prop très réussie contre l’invasion en repeignant un dos de mairie de slogans et de symboles européens, le lendemain de la (((journée mondiale des réfugiés))).

Dernières Nouvelles d’Alsace :

Ce vendredi, des tags racistes et antisémites ont été découverts sur la façade arrière de la mairie de Schirrhoffen dans le nord du Bas-Rhin près de Haguenau. Les inscriptions visent notamment le président de la République et le maire de Thal-Marmoutier. (…)

Les tags visent expressément le maire de Thal-Marmoutier, Jean-Claude Distel, dont la commune a déjà accueilli, dans un couvent des sœurs franciscaines, 213 réfugiés issus de huit nationalités différentes. M. Distel est comparé à Walter Lübcke, un élu local allemand qui s’est distingué par son soutien aux réfugiés et qui a été assassiné le 2 juin.

Schirrhoffen, tout près du Rhin, est à cinquante kilomètres de Thal-Marmoutier.

Le village de Thal-Marmoutier, dans le canton de Saverne, est peuplé, d’après le recensement de 2016, de 781 habitants. Le pouvoir a décidé de saloper cette enclave encore blanche en y concentrant des nègres à forte dose, avant de les ventiler dans le paysage alsacien.  213 parasites ont déjà été logés et nourris au frais de l’hôte. Mais ce chiffre est insuffisant du point de vue des forces d’occupation : 330 sauvages devront avoir été dorlotés à cet endroit à la fin de l’année, a exigé le sous-préfet Joël Dubreuil.

Les pires des antifas sont sûrement les préfets.

Les curetons apprennent à lire aux inséminateurs.

Les anonymes ont clairement fait comprendre au maire de Thal-Marmoutier que son nom était sur la liste, en utilisant une référence allemande. C’est excellent.

Ils ont semble-t-il peint le svastika pour montrer qui ils étaient. Bizarrement, ce symbole pluri-millénaire des Indo-Européens, qui n’a jamais rien eu à voir avec les Juifs, est toujours appelé tag antisémite par les médias… sûrement pour nous rappeler que la terre ne tourne pas autour du soleil, mais de l’étoile de David.

DNA :

Le premier magistrat de Schirrhoffen a exprimé sa consternation et son dégoût face à cet acte inqualifiable. Selon lui sa mairie n’a pas été choisie par hasard : Schirrhoffen possède un riche passé lié à la communauté juive. Ces tags racistes et antisémites viennent s’ajouter à une trop longue liste d’actes similaires perpétrés depuis le début de l’année dans le département.

Les Juifs sont identifiés.

Noms de famille :

Distel : Porté dans le Bas-Rhin et les Vosges, le nom signifie en allemand ‘chardon’. Il s’agit en principe d’un toponyme devenu nom de famille (on évoque parfois un surnom donné à une personne revêche, ou encore une forme courte de Distelfink = chardonneret). A noter qu’il est souvent porté par des juifs ashkénazes.

Le reptile (((Jean-Luc Marx))) préfet de la région “Grand Est” a été clair : les sauvages doivent s’installer durablement. Le site officiel du département du Bas-Rhin affirme que le caravansérail de Thal-Marmoutier n’est qu’un sas. Ensuite les autorités s’arrangent avec les associatifs et les curés pour les loger à l’œil. Le département du Bas-Rhin se félicite qu’il y ait eu 5 naissances dans le nid à nègres.

Les parasites sociaux et raciaux n’ont rien à voir avec des réfugiés, au cas où quelqu’un n’aurait pas encore pigé. Les dominateurs ne font même plus l’effort de rappeler ce bobard.

20 minutes :

Depuis décembre 2017, le couvent de Thal-Marmoutier, qui n’abrite plus que six sœurs franciscaines âgées, accueille des réfugiés d’Afrique subsaharienne sélectionnés par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) dans des camps au Tchad et au Niger, selon l’engagement de la France d’accueillir 3.000 réfugiés ayant transité par ces pays d’ici à la fin 2019.

L’état français est l’organisateur de la plus grande filière d’immigrés clandestins, renommés “demandeurs d’asile”. Avec notre argent, l’état a installé des sortes de caravansérails au Tchad et au Niger pour regrouper, sélectionner et prélever les envahisseurs issus de toutes les brousses, jungles et savanes du continent noir.

Puis après les avoir transportés, ils les logent dans d’autres caravansérails comme à Thal-Marmoutier pour “former” ces reproducteurs, histoire qu’ils puissent épeler leur nom sans faire de fautes à la CAF.

Le pouvoir juif est secondé efficacement par son aile catholique, qui s’occupe en quelque sorte de l’intendance.

L’église catholique sert pour les nègres, de couveuse, et pour les Blancs, de cimetière. Et un peu avant, de salle de shoot.

À l’occasion de la (((journée mondiale des réfugiés))), le 20 mai, il y eut une journée portes ouvertes au couvent de Thal-Marmutier, qui sert de nid à nègres. France bleu nous raconte l’histoire touchante d’un réfugié camerounais :

Aroun, qui vit aujourd’hui dans un petit appartement quelques kilomètres plus loin, se prépare à suivre une formation en génie climatique. Son souhait le plus cher c’est que son épouse, qui vit au Cameroun, puisse le rejoindre en Alsace.

Un réfugié mâle du Cameroun ayant laissé sa femme dans son pays en guerre ? En guerre le Cameroun ? Tsss… Ne pose pas de questions stupides. Ces gens sont des humains qui souffrent, leur sang est rouge comme le tien.

Et puis ça fait plaisir au petit Iechouah quand Bamboula vient nous rejoindre…

L’église catholique est un très grand propriétaire foncier dans notre pays. L’action des anonymes alsaciens permet de rappeler le rôle de l’église catholique et de ses réseaux dans l’invasion, opérant de concert avec la mafia des Juifs, des tantouzes et des autres bureaucrates cosmopolites.

Les tatas apprennent à lire aux nègres.

Les réseaux de la bourgeoisie catholique s’activent eux aussi en coulisse pour négrifier le pays, gravitant autour de grands capitalistes comme Bertrand de Feydeau, issu du groupe richissime AXA et président de la fondation des Bernardins, centre de cette toile d’araignée.

Les anonymes alsaciens éclairent un peu notre nuit au moment du Solstice !

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "De fiers Alsaciens tapent en plein dans le mille"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
jim33
22 juin 2019 15 h 13 min

La prochaine fois sera “dehors les nègres” mais avec deux têtes de nègres sur une pique pour illustrer le propos . De vrais têtes . 🙂

Rho 2
22 juin 2019 18 h 20 min

Ça ferait effectivement d’excellents poteaux indicateurs “pays interdit aux nègres” que même ces débiles analphabètes n’auraient aucun mal à déchiffrer…
Pour les traîtres, je propose de les châtier comme Philippe le Bel l’a fait pour les deux godelureaux qui avaient fait cocus ses fils.
Ça tâche un peu, mais ça dissuade bien !

Julien
23 juin 2019 0 h 01 min

Le solstice est devenu la pedo-criminelle (((fête de la musique)))… qui mériterait aussi autre chose que des graffitis.

Eric des Monteils
23 juin 2019 9 h 42 min

Nègres . . . Le mot nègre s’imposera de nouveau, alors qu’il y a eu des efforts pour le faire disparaitre, (se souvenir de l’histoire des têtes de nègres patissiers), on peut aussi dire négros, puisque negros est le mot Espagnol pour noir ; puisqu’il est admis que l’on dise “black”, qui n’est pas un mot Français. Le tout décoré de la fière svastika : cela a de la gueule, puisqu’il représente le symbole habituel de l’instigateur de l’invasion et l’envahisseur. Sans oublier qu’il y a pire qu’un nègre : un nègre musulman !

Rho 2
23 juin 2019 11 h 52 min

Ben, ceux qui ont dépecée vivante une jeune Italiennes avant d’en dévorer des morceaux sont chrétiens…
Un nègre est un nègre ; aucune religion ne le rend pire ou meilleur que ce qu’il est déjà. Quand la connerie est déjà infinie, ce qui est le cas de ces sous-humains, rien ne peut améliorer le score. À la limite, mieux vaut un nègre musulman entouré de plusieurs tas de graisse marron en boubous ; celui-là, au moins, n’ira pas brancher une Blanche à la sortie de la messe ou en boîte de nuit…
Les aliens qui sont des caricatures d’aliens ne se reproduisent qu’entre eux ou avec des putes déjà converties.
La drague en djellaba, ça ne marche pas trop ici…

Von Tump
24 juin 2019 17 h 42 min

Un célèbre auteur français, génie de notre langue française, qui fut inquiété à l’époque de la “libération” a eu une phrase assez sensationnelle dans un de ses pamphlets :
Qui refuse d’être négrifié est un fasciste à pendre

Elle s’applique plus que jamais, vous ne trouvez pas ?

Oscar
28 juin 2019 7 h 18 min

Intéressant rappel, en fin d’article, concernant les collusions catho-negroïdes, notamment ce passage :
“Les réseaux de la bourgeoisie catholique s’activent eux aussi en coulisse pour négrifier le pays, gravitant autour de grands capitalistes comme Bertrand de Feydeau, issu du groupe richissime AXA et président de la fondation des Bernardins, centre de cette toile d’araignée.”
… À développer !! …. Diantrement intéressant.
Lorsqu’on parle de Grand Remplacement, on manque de nuance. Il y a ceux, très “mainstream” (je dirais plutôt : OTANesques), qui ont de la préférence envers les bougnoules. Une valeur sûre ! Et il y a ces catholiques qui misent évidemment – en tant que contre-feu ?! ou tout simplement par amour sincère – sur le nègre, perçu comme quelqu’un de rigolo, de doux et de bon caractère, ayant dès lors de l’affinité envers cette religion, faite pour et par les “agneaux”.
Jusqu’à présent aucune faction ne se distingue en faveur des Asiatiques ou des Latino-Américains. Ça ne saurait tarder. Puis on essayera de faire de la place aux Mélanésiens, cette seconde catégorie de nègres.

Olivier de chez CafrGlass
28 août 2019 12 h 26 min

La France est hélas déjà infestée de nègres…où qu’on aille… le moindre bled…les trous les plus improbables…du cafre ! De la négraille en chapelet…du bonobo processionnaire tout habillé ! Et fini le jovial camerounais ! Non ! Du soudanais violeur, de l’éthiopien pirate, du libérien cannibale…les tronches mes amis !!!
Et c’est pareil en Belgique où on ne peut tourner la tête sans s’infliger le tourment de la vue d’un cafre, d’une négresse ou de ses immondes négrillons….
J’ai manqué me faire renverser par une cafre, en traversant au vert, et cette guenon m’a encore engueulé dans son sabir, son petit nègre si j’ose ‘exprimer ainsi ! Ils ont des autos maintenant les nègres…attention à vous camarades ! Si vous distinguez une peau de boudin derrière un pare-brise…gare à vos armions !

wpDiscuz