Le Manifeste de Brenton Tarrant (2)

L’ensemble du Manifeste peut être retrouvé ici.


Réponse aux questions de mes partisans, pour les miens

Quelles sont vos opinions ?
Je suis éco-fasciste et ethno-nationaliste. Je suis pour l’autonomie ethnique de tous les peuples et je mets l’accent sur la préservation de la nature et de l’ordre naturel.

De qui vous revendiquez-vous ?
De personne en particulier. Je soutiens plusieurs groupes sans appartenir à aucun.

Qui soutenez-vous ?
Ceux qui souhaitent garantir l’avenir des enfants blancs et l’existence de notre peuple.

Êtes-vous un agent fédéral, un compère, un agent du Mossad, un agent sous faux drapeau, un infiltré, un antifa, un feu follet, etc ?
Moi, non, mais le prochain qui commettra un attentat pourrait bien en être un, donc un scepticisme de bon aloi est recommandé. Cela étant, ne transformez pas votre scepticisme en paranoïa, qui vous empêcherait de soutenir ceux qui ne veulent que votre bien.

Quels sont vos souhaits ?
Garantir l’existence de notre peuple et un avenir pour les enfants blancs, sans oublier de préserver et d’exalter la nature et l’ordre naturel.

Que nous conseillez-vous de faire ?
Tracez des plans, formez des alliances, équipez-vous, puis agissez. L’époque de la douceur est révolue, l’époque des solutions politique est révolue. Les hommes de l’Ouest doivent être à nouveau des hommes.

Sont-ce là vos seuls écrits ?
Hélas non, il existait un écrit beaucoup plus important de 240 pages environ, qui traitait de nombreux sujets en profondeur, mais dans un moment d’auto-critique sauvage, j’ai détruit intégralement ce travail pour le recommencer, deux semaines avant l’attentat. Il ne me restait que peu de temps pour écrire un nouveau livre, qui aurait été inachevé. Mes actions parleront pour moi.

3. Réponses aux détracteurs et aux adversaires de mes opinions et méthodes

Votre attentat ne ferait-il pas plus de mal que de bien ?
Non, il n’existe à l’heure actuelle aucun grand mouvement qui soit influent et établi, aucune organisation pour nous guider, donc il n’y a aucune structure existante qui puisse être fragilisée. Et dans la façon dont le public nous considère ? Est-ce que l’attentat va vraiment y changer quoi que ce soit ?

Votre attentat débouchera-t-il sur le retrait des droits des propriétaires d’armes à feu aux États-Unis ?
Oui, c’était l’idée dès le départ. Vous vous disiez prêts à vous battre pour conserver vos droits et la constitution, il sera bientôt l’heure de s’y mettre.

Votre attentat débouchera-t-il sur le retrait des droits des propriétaires d’armes à feu en Nouvelle-Zélande ?
Les propriétaires d’armes en Nouvelle-Zélande sont un sinistre ramassis de baby-boomers qui ont déserté le champ de bataille depuis longtemps. Quand ont-ils gagné de nouveaux droits ? Leur défaite était inévitable, je n’ai fait que lui donner un coup de pouce. Ils ont perdu leurs villes depuis longtemps, il n’y a qu’à voir Auckland. Pensiez-vous vraiment qu’ils allaient garder leurs droits ?

Vous êtes un fasciste borné, raciste, nazi, xénophobe et islamophobe !
A. Ces compliments ne vous mèneront nulle part.
B. Ceci n’est pas une question.
C. Hein ? répète voir un peu, petite pute ? Je te préviens que j’ai fini major à l’école des Navy Seals et que j’ai participé à un bon paquet de raids contre Al-Qaïda et que j’ai 300 macchabées authentifiés à mon palmarès. Je suis entraîné à la guerre de gorilla et je suis le meilleur tireur d’élite de toute l’armée américaine. Tu n’es rien d’autre qu’une cible à mes yeux. Je te balaye au fusil à lunette, crasseuse. Du jamais vu sur terre, c’est pas de la blague. Et tu crois que tu peux me balancer de la merde sur internet sans réaction ? Cogite un instant, bourrique. À l’heure où on se parle, je contacte mon réseau secret d’espions aux États-Unis. Ils suivent la trace de ton adresse IP et tu ferais mieux de te préparer à l’orage, résidu de fausse couche. Un orage qui va dévaster les misérables petites choses que tu appelles ta vie. T’es déjà morte, cocotte. Je peux être là n’importe où, n’importe quand et je peux te tuer de sept-cents façons différentes, à mains nues. Non seulement j’ai subi un entraînement intensif au combat à mains nues, mais j’ai accès à tout l’arsenal des troupes de marine américaines et j’utiliserai ce qu’il y a de mieux pour effacer ton gros cul minable du continent, saloperie. Si seulement tu avais su ce qui allait te tomber dessus en réparation de ton petit « trait d’esprit », tu aurais fermé ton putain de clapet. Mais c’était plus fort que toi, et maintenant tu paies le prix fort, ordure. Je vais déchaîner la furie sur ta pomme tu vas te noyer dans ton jus. Tu es déjà morte, saleté.

La démocratie est la seule solution, pourquoi employez-vous la violence ?
La démocratie est le règne de la foule, laquelle est dominée par nos ennemis. La presse mondiale capitaliste la tient, le système scolaire (tombé depuis longtemps aux mains des marxistes, depuis leur longue marche dans les institutions) la tient, L’État (en grande partie livré à ses soutiens capitalistes) la tient et l’appareil médiatique anti-blanc la tient. Ne vous rongez pas les sangs dans l’attente d’une victoire démocratique sans efforts et sans risques. Préparez-vous à la guerre, à la violence et au danger, à la lutte et au sacrifice. La violence est la seule voie vers le pouvoir et la seule voie vers une victoire véritable.

La violence ne résout rien, pourquoi l’employez-vous ?
Aucune nation dans le monde n’a été fondée ou ne s’est maintenue sur un autre fondement que l’usage de la force. La force, c’est le pouvoir. L’histoire est l’histoire du pouvoir. La violence est le pouvoir et la violence est la substance-même de l’histoire. Réveillez-vous.

Qu’est-ce qui vous fait croire que vous avez toutes les réponses ?
Je ne les ai pas, mais j’en ai quelques-unes. Adoptez celles qui fonctionnent, rejetez les autres. Tout ce qui compte, c’est la victoire.

Qu’est-ce qui vous fait croire que vous pouvez parler au nom d’un groupe ?
Je parle en mon nom propre, au nom de mes idéaux et au nom de ceux qui me soutiennent. Certains sont d’accord avec mes opinions, d’autres pas.

Qu’est-ce qui vous fait dire que vous êtes européen, et non pas tout simplement australien ?
Un Australien est-il autre chose qu’un Européen bourré ? Je plaisante, mais l’Australie est une colonie d’Européens, de souche britannique surtout, et donc une simple extension de l’Europe.

Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il y a des différences raciales et que ce sont des choses qui comptent ?
La recherche et les données factuelles. Les haplogroupes, les phénotypes et les expériences faites à l’échelle mondiale. Quand son heure aura sonné, la vérité sera révélée.

Pourquoi en voulez-vous aux immigrés et pas aux capitalistes ?
J’en veux autant aux uns qu’aux autres et je compte m’en prendre aux uns comme aux autres.

Pourquoi frapper les immigrés, alors que le grand problème, c’est « x » ?
Parce que le problème des groupes « x » pourra être traité ultérieurement, alors que les immigrés à haute fécondité sont en train de nous détruire, maintenant. Donc les détruire en premier est une question de survie.

Pourquoi frapper les musulmans si tous les immigrés à fécondité élevée sont le problème ?
Pour des raisons statistiques, sociales et historiques. De tous les envahisseurs, c’est le groupe le plus méprisé, donc une attaque menée contre eux jouit du plus fort soutien. C’est aussi l’un des groupes les plus solides. Ils ont une forte fécondité, un fort communautarisme et une forte volonté de conquête.

Pourquoi se concentrer sur l’immigration alors que le changement climatique est un si grand problème ?
Parce qu’il s’agit du même problème, l’environnement étant détruit par la surpopulation. Nous autres européens ne faisons pas partie des groupes responsables de cette surpopulation mondiale. En tuant les envahisseurs, on tue la surpopulation et donc on sauve l’environnement.

Si vous croyez qu’il faut corriger les taux de fécondité blanche, pourquoi ne pas fonder une famille vous-même ?
Parce que si l’on ne détruit pas préalablement les envahisseurs, nos taux de fécondité ne voudront rien dire. Nous ne pouvons pas rentrer dans leur jeu et les battre sur ce terrain, et nous ne le devons pas, car en dernière analyse, cela détruirait la nature et la culture. C’est pourquoi j’ai pris les choses en main.

Votre attentat ne provoquera-t-il pas autre chose qu’une diabolisation des ethno-nationalistes et autres autonomistes raciaux ?
Non, les gens vont vite oublier mes motivations et ne se souviendront que de l’attentat en lui-même. Si vous ne me croyez pas, pensez-vous que quiconque se souvienne des revendications de ceux qui ont fait exploser le train à Madrid ?

Les enfants sont toujours innocents, vous en prendre à des enfants ne fait-il pas de vous un monstre ?
Les enfants des envahisseurs ne restent pas éternellement enfants, ils deviennent adultes et se reproduisent, engendrant plus d’envahisseurs qui remplacent votre peuple. Ils grandissent, puis votent contre les aspirations des vôtres et pour les intérêts identitaires des leurs. Ils grandissent, puis habitent les domiciles potentiels des vôtres, occupent des postes de pouvoir, absorbent des richesses et détruisent la confiance sociale. Tout envahisseur que vous tuez, quel que soit son âge, est un ennemi de moins pour vos enfants. Préférez-vous faire le travail vous-même, ou le laisser à vos enfants ? À vos petits-enfants ?

Cafards tarrantisés en pleine déconfiture

Section 1. À l’attention de certains groupes

Ce n’était pas dans leur sang,
C’était arrivé bien tard,
Avec de longs arrérages en souffrance,
Mais le Saxon commença de haïr.

Ils n’étaient pas prompts à se mouvoir,
Froids comme glace – prêts à attendre
Que tous les comptes soient bien pesés,
Mais le Saxon commença de haïr.

Les voix égales et basses,
Têtes hautes, regards droits.
Il n’y avait ni signe ni spectacle
Quand le Saxon commença de haïr.

Ce n’était pas prêché à la foule,
Ce n’était pas enseigné par l’État.
Personne ne le dit tout haut
Quand le Saxon commença de haïr.

Rien n’avait gonflé tout à coup
Et rien n’allait s’évanouir
À travers les rigoureuses années à venir,
Mais le temps se compterait à partir du jour
Où le Saxon commença de haïr.

Version modifiée de “The Beginnings” par Rudyard Kipling

À l’attention des conservateurs

Demandez-vous en toute honnêteté ce que le conservatisme moderne a bien pu conserver. Que cherche-t-il à conserver ? L’environnement naturel ? La civilisation occidentale ? L’autonomie ethnique ? La religion ? La nation ? La race ?
Rien n’a été conservé. L’environnement naturel est industrialisé, ravagé et ravalé à l’état de marchandise. La civilisation occidentale est galvaudée, réduite en bouillie et recrachée sous forme d’insignifiantes flaques de néant, dont les seules structures apparentes sont le mythe de l’individu et la valeur du travail (productivité au service de vos propriétaires capitalistes) et la souveraineté de la propriété privée (pour s’assurer qu’aucun de nous n’ait l’idée géniale de prendre les biens mal acquis de nos propriétaires).
L’autonomie ethnique ? Détruite au nom de la main d’œuvre bon marché. Les conservateurs, bien qu’ils puissent à l’occasion s’élever contre l’immigration clandestine des masses du tiers-monde, militent en privé pour qu’il en vienne le plus possible, car est bon tout ce qui fait baisser les coûts de production et remplit leurs poches. Ils ont privé les Européens d’autonomie et de souveraineté par amour du pouvoir et de l’argent.
La religion ? Qu’en reste-t-il ? Des églises vides et des des centres commerciaux pleins ? Des absolutions collectives et des divorces par consentement mutuel ? Tout idéal religieux qui pouvait s’interposer entre la richesse et les riches a été méprisé, écarté et démantelé en douceur. De façon à ce qu’ils puissent se remplir les poches sans plaintes ni reproches.
La nation ? Quelles nations pouvons-nous conserver ? Sur quoi sont fondées nos nations ? Il n’y a pas de culture commune, pas d’ethnie commune, pas de langue, de valeurs ou de croyances communes. N’importe qui peut faire partie de notre nation, tant que les papiers sont en règle. On ne leur demande pas d’être nés ici, d’être de notre race, de parler notre langue, de partager notre culture ou nos croyances. Écoutez le cri des conservateurs : tant qu’ils veulent bien TRAVAILLER, laissez-les venir ! Et laissez nos bienfaiteurs se payer leur deuxième yacht et leur cinquième bien immobilier !
La race ? Ils ne CROIENT même pas à la race, ils n’oseraient même pas dire qu’elle existe. Et surtout, ils se moquent bien de son existence. C’est le profit, et le profit seul, qui les dirige. Tout le reste est secondaire. L’idée d’un avenir ou d’un destin racial leur est aussi étrangère que l’idée d’une responsabilité sociale. Rien n’a été conservé, si ce n’est les profits capitalistes et la richesse toujours plus grande des 1 % qui exploitent le peuple à leur avantage. Le conservatisme est mort. Dieu merci. Enterrons-le et passons à quelque chose de valable.

Derrière le sourire du vieux riche se cache la ruine de la civilisation

LE CONSERVATISME EST MORT. DIEU MERCI

À l’attention des chrétiens

“Ceux qui méritent la gloire, les gens bénis par Dieu notre Seigneur, gémissent et tombent sous le fardeau des outrages et des humiliations les plus honteuses. La race des élus subit des persécutions scandaleuses et la semence impie des Sarrasins ne respecte ni les vierges du Seigneur ni le collège des prêtres. Ils s’acharnent sur les faibles et les personnes âgées, ils prennent les enfants à leurs mères pour qu’ils oublient le nom de Dieu, au milieu des Barbares. Cette nation perverse profane les hospices… On inculpe le temple du Seigneur et on vole les ornements du sanctuaire.

Qu’ajouter à cela ?

Nous sommes déshonorés, nous autres fils et frères qui vivons en ces temps de calamités ! Au spectacle du monde en ce siècle réprouvé par le Ciel, et de la désolation de la ville sainte, pouvons-nous rester de marbre devant une telle oppression ? Ne vaut-il pas mieux mourir à la guerre plutôt que de supporter plus longtemps cette abomination ? Pleurons tous pour nos fautes qui soulèvent le courroux divin. Pleurons, mes frères… Mais que nos larmes ne soient pas des graines semées dans le sable. Que l’ardeur de notre repentir suscite la guerre sainte et que l’amour de nos coreligionnaires nous mène à la bataille. Que nos vies soient plus fortes que la mort dans la lutte contre les ennemis du peuple chrétien.”

QU’AURAIT FAIT LE PAPE URBAIN II À VOTRE AVIS ?

À l’attention des antifas, marxistes et communistes

Je ne chercherai pas à vous convaincre, je ne veux pas d’un quelconque accord. Les égalitaires et ceux qui croient en la hiérarchie ne s’entendront jamais. Je ne veux pas de vous à mes côtés et je ne veux pas partager le pouvoir avec vous. Je vous veux dans la lunette de mon fusil. Je veux votre cou sous le talon de ma botte.

RENDEZ-VOUS AU COIN D’UNE RUE, DÉCHET ANTI-BLANC.

À l’attention des Turcs

Vos pouvez vivre en paix sur vos terres, et peut-être qu’il ne vous arrivera rien. À l’est du Bosphore. Mais si vous essayez de vivre sur les terres européennes, où que ce soit à l’ouest du Bosphore, nous vous tuerons et vous expulserons, sales blattes, de vos propres terres. Nous reprendrons Constantinople et nous détruirons toutes les mosquées et tous les minarets de la ville. Sainte Sophie sera débarrassée des minarets et Constantinople reviendra aux chrétiens à nouveau.

QUITTEZ VOS TERRES TANT QU’IL EST ENCORE TEMPS.

Auteur: Basile

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Le Manifeste de Brenton Tarrant (2)"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Warezerie
23 mars 2019 22 h 30 min

Merci Basile pour cette seconde partie.

Vive la Tarrantisation des blatteux de tous poils (surtout crépus) !

Jacot
23 mars 2019 23 h 26 min

Tous nos remerciements, camarade, et gageons que le salopard va venir te piquer la « suite de la traduction » sans évidemment te citer. S’approprier un travail d’une telle qualité n’est pas digne d’un esprit aryen mais relève plutôt de l’arnaque juive du plagiat… Si, si, demandez au rabbin (((Gilles Bernheim))) ou à (((Albert Einstein)))…

Je crois que ce manifeste emmerde bien nos journalopes car s’il était lu par de nombreux Français (et ce sera possible grâce à Basile), bien des gens se diraient que, ma foi, Brenton ne dit pas que des conneries, et même dit assez vrai et cela pourait ouvrir quelques esprits un peu obstrués par la merde sémitique perfusée à travers nos médias crasseux.

Rho 2
24 mars 2019 2 h 55 min

Bon, Brenton Tarrant est chrétien, c’est clair, mais il est tout aussi clair qu’il lutte pour la défense de notre race et l’avenir des enfants blancs. Et que c’est un vaillant parmi les vaillants. À mon avis, sa croyance est quelque peu éloignée de celle du cul-béni de base et s’il fait référence à un pape qui n’aurait certainement pas accueilli les boucaques qui envahissent nos terres mais les aurait fait exterminer, c’est qu’il croit que cela et les fondements du christianisme sont conciliables ; ce qui est faux, comme nous le savons ici. Mais il fait comme si, et, ainsi qu’il le dit lui-même, c’est sur ses actes qu’il faut le juger. Personnellement, à vingt huit ans, je n’avais pas encore analysé l’essence du christianisme. Je m’intéressais aux symboles qu’on retrouve dans toutes les religions, dans la ligne de Jung. Mais, même si je connaissais les atrocités commises par les chrétiens et les musulmans au nom de leurs religions “de paix et d’amour”, et la terrible régression intellectuelle, artistique, et sociale qu’elles avaient entraîné, je n’avais pas trop approfondi mes connaissances dans ce domaine et je n’avais pas encore compris que le christianisme est le cheval de Troie des juifs pour s’emparer de nos terres et de nos âmes. Alors, je comprends qu’un jeune gars n’aie pas encore réalisé cela.
Ça ne l’a pas empêché de se sacrifier pour notre cause. Je pense qu’il y a d’autres personnes qui sont prêtes à lutter avec nous sans pour autant avoir compris ce que nous savons. Et tout en étant sincères et partageant réellement notre conviction que la préservation de notre race est la seule et unique priorité. Je pense à la camarade Saphnatio, dont j’espère qu’elle, ainsi que ses quatre beaux enfants blancs et leur père et son époux vont bien.
S’ils continuent à lire Blanche Europe, ils auront appris ces dernières années de quoi remettre en cause leur croyance…
Mais s’ils n’y sont pas arrivés, l’essentiel est que, comme Brenton Tarrant, ils se battent pour l’avenir des enfants blancs.
Covington l’a bien dit : c’est ça qui doit nous unir et nous permettre de vaincre nos ennemis.

Basile
24 mars 2019 11 h 24 min

En accord avec Rho2. La position de Tarrant vis-à-vis du christianisme est quand même ambigüe. Il n’est pas anti-chrétien mais il ne se présente pas non plus comme un soldat de Yeshuah. Il dit au début du Manifeste qu’il ne sait pas s’il est chrétien, il arbore le Soleil Noir qui n’est pas un symbole chrétien et en plus, je viens de remarquer que j’avais oublié de placer les guillemets dans le petit discours qu’il fait aux chrétiens dans cette partie. Les guillemets et le style très particulier de cette petite harangue montrent une distanciation évidente. (D’ailleurs Nietszche lui aussi aimait bien jouer au chrétien en imitant leurs prêches dans certains passages). Il utilise le christianisme entendu au sens de chrétienté médiévale comme mythe mobilisateur pour certains.
Il adopte visiblement une position tactique vis-à-vis des Blancs qui se croient chrétiens, les encourageant seulement à combattre pour leur peuple, dans l’idée qu’il faut faire feu de tout bois et que ça ne mange pas de pain de rappeler les mânes d’Urbain II et des croisés (abstraction faite de la vérité historique sur les motivations et les actions desdits croisés). C’est une position centriste “léondegrellienne” que pas mal de gens adoptent sans trop y croire, avant de la dépasser.

autescousios
24 mars 2019 12 h 03 min

Oui, en accord avec Rho 2 et Basile.
Pour préciser la chose, la comparaison est inadéquate… car à terme, ça ne fait que repousser le problème : que faire des chrétiens non-blancs en terre d’Europe ?

« QU’AURAIT FAIT LE PAPE URBAIN II À VOTRE AVIS ? »

Il aurait fait la même chose que le pape d’aujourd’hui : défendre les intérêts de l’Eglise avant tout, avec les moyens propres à chaque époque.
Nous, nous le savons, mais les chrétiens vivent toujours dans leur fantasme.

A l’époque d’Urbain II, l’Espagne, terre d’Europe, était envahie par les musulmans depuis déjà 4 siècles, mais c’est vers une terre « sainte » hors d’Europe qu’Urbain II et ses successeurs ont prêché les croisades, pas vers l’Espagne.

Il faut dire que les Turcs seldjoukides nouvellement arrivés en Palestine venaient juste d’interdire les très nombreux pèlerinages chrétiens qui remplissaient les coffres du Vatican…
Il n’était d’ailleurs pas question de convertir de force les musulmans ou de les exterminer comme il a été fait avec les païens blancs d’Europe (entre iahvistes, on trouve toujours un terrain d’entente), il ne s’agissait que de « libérer » le tombeau du Christ pour les pèlerins, et la plupart des croisés revenaient en Europe après chaque croisade (qu’on appelait d’ailleurs encore « pèlerinage » à l’époque, le terme « croisade » n’apparaît qu’au 13ème siècle).
Ce sont surtout certains cadets de famille restaient dans l’espoir d’obtenir un fief plus facilement qu’en Europe. Les Européens les plus anciennement installés redoutaient d’ailleurs les croisés plein d’ardeur plus récemment arrivés, car cela remettait en cause les bonnes relations de voisinage qu’ils avaient établis avec les musulmans.

Les Espagnols, eux, ont dû se débrouiller presque tout seuls pour se libérer et ont dû attendre 4 siècles de plus pour ça… ils ne rapportaient pas grand-chose au Vatican.

Basile
24 mars 2019 12 h 11 min

Est-ce qu’un génie de l’informatique pourrait nous rendre un petit service ?
Il s’agirait de traduire en français la couverture du Manifeste et de placer les mots suivant l’arrondi comme dans l’original et si possible avec la même police d’écriture (choses que je ne sais pas faire)

Traduction proposée : Vers une société nouvelle – Allons toujours de l’avant

(dans l’ordre des aiguilles d’une montre) : anti-impérialisme, écologie, commerce responsable, quartiers sans drogues, loi et ordre, autonomie ethnique, sauvegarde du patrimoine culturel, droits des travailleurs.

Ensuite envoyez le travail à Nico en passant par l’onglet Contact.

wpDiscuz