Un concert de Magic System pour apaiser les nègres en Côte d’Ivoire

La musique détend.

Et ça fonctionne très bien sur les nègres – bien qu’ils n’aient pas les mêmes goûts musicaux que nous. La preuve, Le Figaro nous parle d’un concert de Magic System en Côte d’Ivoire pour “appeler à l’apaisement”.

Le Figaro :

Le groupe star de la musique ivoirienne, Magic System, a annoncé aujourd’hui une tournée en 2019 pour “appeler à l’apaisement” en vue de l’élection présidentielle de 2020.

“2019 est une année délicate pour la Côte d’Ivoire, une année très chargée politiquement, et chaque fois que nous approchons des échéances électorales, il y a toujours une tension“, a expliqué à l’AFP le chanteur Salif Traoré, dit A’Salfo, leader de Magic System.

Pour calmer un nègre, de la musique nègre conviendra à merveille. Une différence notable avec les juifs, eux préfèrent le violon.

C’est assez surprenant, de tenter de calmer une situation politique avec des concerts. Ce fait nous apprend beaucoup sur le cerveau d’un Africain.

S’il est préoccupé par quelque chose, un ou deux concerts et la situation est maîtrisée ! La musique ne peut pas apaiser quelqu’un qui a de vraies raisons d’être en colère. La colère des nègres en Côte d’Ivoire est donc superficielle, si de simples concerts peuvent “apaiser la situation”.

Enfin, nous parlons ici d’un pays Africain, mais pour calmer la – relative – colère des Français après les attentats… quelques bougies et des manifestations avaient été parfaites pour faire le travail.

Diriger une masse peut s’avérer relativement simple pour un gouvernement. Le Berger mène au bâton son troupeau de moutons.

Le groupe, qui a fêté ses 20 ans en 2017, fera une tournée, en partenariat avec l’Union européenne, dans le “pays profond pour appeler à l’apaisement de l’élection présidentielle de 2020”, a-t-il déclaré. “Nous voulons passer un message d’union et d’unité. Une élection ce n’est pas forcement la guerre“, a souligné le chanteur, appelant les hommes politiques à tenir “des discours responsables, dépourvus de haines“. “La Côte d’Ivoire ne doit plus revivre ce qu’elle a connu il y a dix ans”, a insisté A’Salfo, évoquant la crise post-électorale qui a fait 3.000 morts en 2010-2011.

Tiens tiens, la raison de cette “collaboration” avec l’Union Européenne ? Nous sponsorisons les nègres dans nos pays et aussi dans leur pays, même pour leurs concerts.

Un exemple évident de ce terrible passé colonialiste, qui se retrouve encore à notre époque. Quelle horreur, de l’argent des Blancs. Qu’attendent-ils pour refuser cette monnaie étrangère ?

Nous subventionnons donc, encore une fois, des nègres… pour que le climat de leur pays ne dégénère pas trop. Comme si nous en avions quelque chose à faire qu’ils se massacrent mutuellement. Laissons les gérer leurs pays, puisqu’ils nous rabâchent jour après jour qu’on profite d’eux et qu’on devrait les laisser tranquilles. Pas un centime pour subventionner leurs groupes de musiques, leurs projets de métro, d’hôpitaux ou de choses dans ce genre – qui nous coûtent des milliards chaque année.

Si ce plan était mis en place, et que l’Europe ne versait donc plus un sou au continent Africain – laissons de côté les Chinois dans cet hypothèse même s’ils investissent énormément en Afrique (donc ils contribuent à les nourrir), ne l’oublions pas… – nous aurions l’immense plaisir de voir le continent se vider de plusieurs millions d’habitants. Et ce ne serait pas le fait d’une émigration de masse vers l’Europe.

Quand on les laisse entre eux, ils se découpent à la machette entre villages voisins.

Sélection naturelle. Vouloir protéger les Africains en leur offrant des milliards d’euros ne peut qu’être catastrophique pour nous. Les “élites” et les (((élites))) qui dirigent l’Union Européenne le comprennent bien. C’est pour cette raison qu’ils distribuent sans compter de l’argent en Afrique, pour ça qu’ils veulent que les régions soient stables et pour ça qu’ils encouragent l’immigration.

Pour nous remplacer racialement, et en musique s’il le faut !

De nombreux Ivoiriens et des observateurs craignent des troubles pour la présidentielle de 2020, alors que la scène politique ivoirienne est en pleine recomposition. La coalition au pouvoir depuis 2011 a explosé en août dernier, faisant passer dans l’opposition le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri Konan Bédié. De plus, l’acquittement de l’ex-président Laurent Gbagbo et sa libération prochaine annoncée par la Cour pénale internationale devrait permettre à sa formation, le Front populaire ivoirien (FPI), de revenir dans le jeu, après des années de boycottage des scrutins.

Cette recomposition politique est source de tension, comme l’ont démontré les violences lors des élections municipales et régionales d’octobre.

Des troubles ou des conflits ? Pas notre problème. La politique de décolonisation est passée par là, pourquoi devrait-on encore payer pour eux ? Plus un centime ne doit leur être versé, laissons les s’entre-tuer, cela conviendra à tout le monde.

Nous n’aurons plus à nous occuper de leurs affaires, et ils pourront vivre dans leur pays à leur manière.

Tout le monde, ou presque, serait content. Pas vrai ?

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "Un concert de Magic System pour apaiser les nègres en Côte d’Ivoire"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Rho 2
23 janvier 2019 9 h 43 min

Ça me fait penser au sketch de Florence Foresti sur les réactions des enfants, qui peuvent passer des larmes au rire en une seconde pourvu que quelque chose les distraie car ils ne vivent que dans l’instant. Les capacités de concentration et la profondeur des pensées des nègres – ou des nègres mentaux, hélas nombreux – étant encore moindres que celles des enfants blancs bien éduqués, il est normal qu’un concert gratuit leur fasse oublier l’enjeu d’une élection…

wpDiscuz