Paris : un pompier aspergé d’acide dans le 20 ème arrondissement envahi

Une ville, un arrondissement, un quartier, est le reflet de ses habitants.

Dans cette optique, un pompier a été aspergé d’acide, fin décembre, dans le 20ème arrondissement de Paris, ville déjà bien envahie et dans un arrondissement très prisé par la diversité. L’origine raciale de son auteur, au vu en plus du mode opératoire, pratiqué de façon beaucoup plus marqué par les non-Blancs, est presque à coup sûr certifiée extra-européenne.

BFMTV

Il était aux alentours de 17h15 ce mercredi lorsque les sapeurs-pompiers de Paris interviennent rue de Ménilmontant dans le XXe arrondissement de Paris. Les militaires étaient appelés afin de contenir une personne “agitée” au niveau du foyer des jeunes travailleurs et la situation va vite dégénérer souligne Le Parisien.

Un pompier présent sur place a en effet été copieusement aspergé d’acide sulfurique, un composé chimique extrêmement puissant, au niveau du visage et du haut du corps. Le quotidien francilien précise que ce dernier a été admis en urgence absolue à l’hôpital Begin.

Une attaque extrêmement “typée” donc. Précisons que le pompier n’a pas été le seul touché, un agent d’accueil a aussi eu le droit à une dose d’enrichissement culturel.

Si l’identité de l’auteur de cet acte n’a pas été révélé, LCI nous parle d’un déséquilibré. Et, connaissant les descriptifs habituels des médias et politiciens concernant les actes commis par des non-Blancs – en l’occurrence, le terme “déséquilibré” revient très souvent – le fait est qu’il s’agit bien d’un bougnoule ou d’un nègre.

En bref, l’augmentation du nombre d’actes barbares comme celui-ci, ne fera que continuer tant que le nombre d’allochtones sera, lui aussi, croissant. Le parallèle, l’amalgame, est à faire.

Les troubles mentaux sont très prononcés chez les maghrébins et les arabes pour illustrer mon propos, tout comme l’ultra-violence est une spécialité nègre. Cependant, attaquer des pompiers est une action lambda pour des racailles afrobougnes. Le caillassage ou l’agression du personnel soignant ou des pompiers est de règle dans n’importe quel territoire bougnoulisé en France.

Se débarrasser de tous ces extra-Européens ne réglerait pas tous nos problèmes de criminalité, mais en éliminerait à coup sûr une immense partie.

Auteur: Hunter

Jeune homme nationaliste fier de sa race et de sa patrie.

Partager cet article sur

Publier un commentaire

11 Commentaires sur "Paris : un pompier aspergé d’acide dans le 20 ème arrondissement envahi"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Freddiemeza
9 janvier 2019 15 h 21 min

Pourquoi ils ont toujours de l’acide sur eux?

9 janvier 2019 15 h 25 min

Pour nous enrichir culturellement, cela va sans dire !

White Feeling
9 janvier 2019 16 h 26 min

Pour l’anecdote, l’usage d’acide lors d’une agression n’est pas le propre des non-blancs au regard de la longue histoire criminelle de notre pays, même si à notre époque son emploi est de toute évidence très communautaire. En France, l’acide fut à la mode durant le 19è siècle, particulièrement dans les milieux populaires. Les règlement de compte au vitriol n’étaient pas rares à cette époque où la France était encore peuplée en quasi totalité par des Blancs. L’utilisation criminelle de l’acide est toujours à la mode en Asie, notamment en Inde.

Cette arme relativement non-léthale est une bonne arme tactique à ne pas négliger dans le cadre de la défense personnelle lors de situations particulières où la subsistance est de mise, en n’oubliant pas toutefois que son usage est prohibé par la justice, quelque soit la situation. Cependant, dans le cadre d’un effondrement général de la société où les institutions font défauts, où la guerre civile règne, où la règle est le chacun pour soi, il n’y a pas de complexe à avoir en la matière, il faut faire avec ce que l’on a à notre disposition pour subsister, acide y compris. Il ne faut pas oublier également que si l’acide est dangereuse pour l’éventuel agresseur, elle l’est aussi pour son utilisateur.

Freddiemeza
9 janvier 2019 16 h 29 min

C’est vraiment une arme de salope!

9 janvier 2019 16 h 41 min

Il n’y a pas “d’arme de salope” quand on doit se défendre face à un agresseur. Surtout quand notre vie, notre peuple et notre pays est en danger.
De toute manière, le but est d’éliminer l’adversaire, non de le ménager.

Tous les coups sont permis pour vaincre, les bougnoules le comprennent mieux que nous. Et ils en profitent bien, ça fait des années que les attaques à l’acide se multiplient en France, le pire est la Grande-Bretagne, grâce aux gangs de Pakistanais.

Comme le dit White Feeling, avant c’était une arme utilisée par les Blancs, maintenant ce sont les allogènes qui s’en servent et pas seulement contre des membres de leur propre race.

White Feeling
9 janvier 2019 16 h 43 min

Ce genre de jugement de valeur simpliste n’a pas lieu d’être lors de situation vitale, telle la guerre par exemple. D’ailleurs, ces jugements sont inexistants chez les militaires et les politiciens, l’histoire militaire est explicite en la matière (napalm, nucléaire, virus, etc).

jim33
9 janvier 2019 17 h 33 min

J’imagine bien l’acide pour deux cas de “figure” :
La grosse pute a métèque faiseuse d’opinion . Le genre de crouille qui fait entre 1 et 2 millions de vues sur YouTube et qui fait de la propagande anti-blanche en affichant son mulâtre de gosse .
Ensuite en cas de légitime défense face a un groupe de sous race . C’est plus efficace qu’un couteau dans ce cas la .

Derrick
9 janvier 2019 21 h 13 min

Jim33 Genre la PAB Pure Human Soul ?

jim33
9 janvier 2019 22 h 28 min

oui et plein d’autre … De toute façon qui risquerait sa liberté pour une dégénérée pareille . Au vue de son faciès le 21 n’est pas passé loin . Question d’orgueil surtout . Car non contente de trahir sa race , je crois qu’en plus elle nous crache a la gueule sciemment . C’est pas elle qui avait fait une vidéo pour dire que jamais elle se mettrait avec un blanc ? En même temps j’ai presque envie de dire “tant mieux” . Sa matrice est complètement pourrie . L’eugénisme suit son cours naturel ….

Freddiemeza
9 janvier 2019 18 h 11 min

Si jamais ces sauvageons utilisent de l’acide contre moi, je l’en ferais boire

Rho 2
12 janvier 2019 11 h 03 min

Je ne suis pas d’accord avec la quasi-totalité des commentaires que je viens de lire. Les attaques à l’acide, ce n’est pas un truc de Blanc. C’est un truc de bougnoule et encore, des plus sanguinaires et des plus fanatiques d’entre-eux. C’est comme cela que des tarés du sous-continent indien, en majorité musulmans procèdent pour punir les femmes qui refusent de se plier aux “aimables traditions locales”.
Et c’est vrai qu’il n’y a rien de plus efficace pour détruire la beauté d’une femme.
Ça provoque une dissociation des tissus comme une brûlure au troisième degré.
Non, on n’utilise pas n’importe quoi pour faire la guerre. Et ce n’est pas un truc qui était utilisé couramment en France au XIX siècle. Seuls quelques dégénérés marginaux se servaient parfois du vitriol, devenu plus accessible grâce au développement de l’industrie chimique, pour exercer une vengeance ou punir quelqu’un qui n’avait pas cédé à leur chantage. Mais on parle là de bougnoules mentaux qui n’hésitaient pas à mutiler ou défigurer leurs gosses pour que leur mendicité rapporte davantage.
Jamais l’acide n’a été utilisé dans un conflit et seuls les anglo-saxons dirigés par les juifs ont utilisé systématiquement le napalm, les bombes incendiaires ou à fragmentation, contre des populations civiles ; l’Allemagne a été la première victime de ces atrocités. Tous les autres pays, sauf Israël, évidemment, ont signé la convention de Genève qui interdit l’usage de certains moyens, même contre des combattants. Et elle est, globalement, respectée. On ne tue pas un adversaire avec de l’acide. On insuffle seulement suffisamment de haine à ses frères de combat pour qu’ils viennent exercer des représailles par le même moyen sur nos femmes et nos enfants…
La banalisation d’un truc aussi dégueulasse ferait que son emploi deviendrait habituel, ce qu’il n’est nulle part dans le monde.
Il y a bien d’autres moyens pour repousser une horde de boucaques. Et bien plus efficaces et de portée infiniment plus grande. On peut même arroser au lance-flamme. Qui n’est pas une arme de lâche car on la voit venir et que chaque soldat sait quand ses adversaires risquent de s’en servir. L’acide, ça ne marche que quand on est au contact de la victime et que celle-ci ne s’attend pas à être agressée de cette façon. Ou qu’elle est déjà immobilisée et sans défense.
C’est donc bien un truc d’immonde lâche que seul un sous-homme peut employer.
D’ailleurs, seuls des sub-humains l’emploient. À la rigueur, je pourrais en verser sur les couilles d’un pédophile, mais ça me semble le seul cas en justifiant l’usage.

wpDiscuz