Une ancienne gare dans le Loiret va devenir un lieu de mémoire de la (((Shoah)))

En France nous avons pour mauvaise habitude de laisser tomber en ruines notre patrimoine, par manque de moyens, d’argent ou de volonté mais on adore bâtir des “lieux de mémoire”.

Des lieux de mémoires souvent réservé à un (((certain peuple))). L’ancienne gare de Pithiviers va subir les frais de cette fâcheuse tendance.

Paris Match :

Le mémorial de la Shoah et la SNCF vont lancer les travaux de création d’un lieu de mémoire dans l’ancienne gare de voyageurs de Pithiviers (Loiret), a-t-on appris mardi auprès des porteurs de projet. Ce lieu sera dédié aux milliers de Juifs internés dans les camps du Loiret et déportés vers les camps de la mort durant la Deuxième Guerre mondiale.

D’ici 2020, la gare, désaffectée depuis la fin des années 60 et murée, retrouvera l’aspect qu’elle avait durant la guerre. A l’intérieur, elle accueillera un lieu d’exposition centré sur l’internement des Juifs et leur déportation, ainsi que des salles pédagogiques pour les visiteurs et les scolaires. La SNCF finance les travaux à hauteur de 2 millions d’euros et reste propriétaire des locaux qui ont été loués au mémorial de la Shoah.

On s’étonne de l’endettement colossal de la SNCF, près de 54 milliards d’euros, mais lorsque l’on voit qu’ils n’hésitent pas à financer des projets inutiles qui ne sont que le caprice de (((misérables parasites))), on comprend qu’ils arrivent à être dans une telle situation financière – la situation désastreuse n’est pas due au fait que la SNCF finance des projets juifs mais c’est un indicateur de la mauvaise gestion économique du groupe.

Dans les salles “pédagogiques” ils comptent bien sûr ressortir les mensonges habituels, mélangés avec des parties de vérité pour que le tout semble réaliste.

«L’aménagement sera modeste mais il va permettre d’approcher de plus près l’histoire de la déportation et la façon dont se met en place le crime à grande échelle. Il faut faire parler ces sites, puisque les camps en tant que tels ont été détruits», a commenté le directeur du mémorial de la Shoah, Jacques Fredj.

Eh oui, puisque les “preuves” auraient été détruites… on en reconstruit !

Pas bête, c’est plus facile d’étayer une histoire quand on a des preuves en dur. Ce qui n’est pas le cas pour toutes les parties de l’histoire de la prétendue Shoah.

Entre 1941 et 1943, 16.000 Juifs ont été internés dans le camp de Pithiviers et dans le camp voisin de Beaune-la-Rolande. Huit convois sont partis directement de ces deux camps pour Auschwitz-Birkenau dont six de Pithiviers.

Selon une autre légende, les trains étaient toujours à l’heure, à la minute près. Les tarifs n’étaient pas non plus exorbitants. On regretterait presque la SNCF de la Seconde Guerre mondiale, rien à voir avec aujourd’hui !

Encore un bâtiment qui va être utilisé à des fins de propagande, pour toujours plus victimiser le juif et inscrire sa souffrance dans la durée de l’histoire.

Un autre regret qui me vient à l’esprit : les trains n’ont pas été assez performants à l’époque.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

Pas (encore) de commentaire !

10000

wpDiscuz