Oy vey ! Des étudiants en médecine à Paris 13 se moquent de la sainte (((Shoah))) et des youtres

Les Juifs sont des parasites particulièrement pernicieux et nuisibles.

Pourquoi donc les médias s’étonnent-ils que des étudiants en médecine n’aiment pas les parasites ?

Au départ, c’est un groupe de copains, des garçons et des filles dont les blagues récurrentes sur les juifs finissent par lasser Rose*, 20 ans, étudiante en deuxième année de médecine à l’université Paris 13. “Dès le début, j’ai expliqué que ça me blessait, j’ai dit qu’on ne pouvait pas rire de la Shoah, mais on est passé des blagues sur la Shoah à des saluts hitlériens, puis on invente un jeu qui s’appelle le ‘freespa’ [contraction de frisbee et kippa], le lancer de kippa qu’on jette par terre”, raconte-t-elle au micro d’Europe 1. En réponse à ses remarques, les membres du groupe rétorquent que c’est “de l’humour”, qu’elle “s’insurge pour rien”.

Il ne faut pas rire de la religion de la (((Shoah))) ! 6 milliards de juifs gazés !

Rose s’éloigne d’eux mais se retrouve “montrée du doigt”, “harcelée”. Menacée de se faire “trasher” lors du week-end d’intégration 2018 qu’organisait ce groupe, membre du Bureau des élèves, et privée de filleul, Rose préfère renoncer à s’y rendre. Deux semaines plus tard, un étudiant l’alerte sur une nouvelle conversation Facebook “WEI (pour week-end d’intégration) 2019”, dans laquelle le nom de Rose revient sans cesse. Des dizaines de captures d’écran jointes à la plainte et qu’Europe 1 a pu consulter appuient le récit de Rose.

“Ils proposent à nouveau de renouveler le thème antisémite en l’appelant ‘bob Auschwitz 2019’ (bob désignant le week-end d’intégration, ndlr), ‘bob-rafle 2019’, ‘bob [nom de famille de Rose] 2019’, ‘beau juif et boboche’, ‘les nazis contre les juifs’, avec une photo d’un étudiant juif brûlant dans les flammes”, détaille la jeune femme, soutenue par son avocat Me Antonin Péchard.

Mais ça n’est pas la meilleure !

Certains messages classent les juifs de la promotion, avec un chiffre et un commentaire : “juif niveau 31, impliqué mais capacité à traîner avec des goyes”, “juive niveau 75, prestige 4, prête à tout pour sa commu[nauté]”, “niveau 2, il sait qu’il y a une fête qui s’appelle Shabbat”.

Hitler riant

“J’ai eu peur d’abord, j’ai été extrêmement bouleversée, je me suis sentie humiliée”, confie encore Rose, qui décide alors de saisir la justice “pas par vengeance, mais pour que cela cesse”. Et de marteler : “Je demande seulement de pouvoir étudier dans des conditions sereines”.

Informée de la plainte par l’étudiante elle-même, la direction de la faculté, jointe par Europe 1, indique avoir reçu immédiatement la jeune femme puis les huit étudiants mis en cause, ainsi que deux professeurs présents au week-end d’intégration. Les rendez-vous ont eu lieu en présence de la doyenne de l’université et du vice-président référent “racisme et antisémitisme” de l’établissement. D’après les informations d’Europe 1, la direction a saisi la commission de discipline mais aussi directement le procureur de la République au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale. L’organisation du week-end d’intégration 2019 est pour l’instant suspendue.

Donc, elle veut “seulement” pouvoir être tranquille, ce pourquoi elle fait appel aux autorités pour essayer de détruire la vie des étudiants concernés en leur envoyant la (((justice))) sur le dos ?

Pourquoi s’était-elle sentit le besoin de défendre les Juifs, déjà ?

Inquiète de pouvoir continuer ses études dans cette fac qu’elle “aime”, Rose explique avoir eu “besoin de dénoncer cette banalisation de l’antisémitisme et cette acceptation sous couvert du second degré et de l’humour noir, comme si c’était normal”.

Il s’agissait donc seulement pour elle de gagner des points de bienpensance.

“Je vais critiquer et dénoncer les méchants antisémites, je vais être trop bien vue !”

L’étudiante aujourd’hui isolée, soutenue seulement par une poignée d’amis et la direction de l’établissement, est “qualifiée de traître et même de cancer de la promotion”. Elle insiste : “Non ce n’est pas normal, non on ne peut pas rire de ça, en tout cas pas avec tout le monde et j’avais décidé qu’on ne pouvait pas en rire avec moi, ça n’a pas été accepté, aujourd’hui je porte plainte pour que ce soit entendu, pour moi, mais aussi pour les personnes qui avaient peur de le dénoncer et pour ceux peut-être qui en ont ri, par besoin d’intégration ou en n’ayant pas compris la gravité des propos.”

Mince alors ! Son petit plan pour être la championne du “bien”, en défendant un peuple qui n’a de cesse de chercher à nuire aux Européens, a raté !

Les autorités et les médias judéolâtres sont de son côté, mais ses camarades de promotion, même ceux qui ne sont pas directement menacé par la répression, la méprisent et la détestent et le lui font savoir !

L’ordre juif est établi sur un monceau d’absurdités que sa propagande tente de présenter sous un jour favorable.

Il ne supporte pas l’humour à son égard, qui frappe en plein dans son point faible.

Et, plongés dans la crasse multiculturelle, dans un monde décadent et nihiliste, beaucoup de jeunes français n’ont cure des (((pleurnicheries))).

Hitler

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

19 Commentaires sur "Oy vey ! Des étudiants en médecine à Paris 13 se moquent de la sainte (((Shoah))) et des youtres"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Amaury
30 octobre 2018 6 h 42 min

Apparemment cette fac est à grand majorité musulmique donc peut-être des nazillages de muzz sur fond de conflit israëlo-palestinien. M’enfin les médias ne se privent pas pour dénoncer ici la “bête immonde™” sans précisions (dans la tête des gens, les vilains blancs).

Rho 2
30 octobre 2018 8 h 39 min

Ce n’est pas parce qu’une faculté de médecine est en Seine St Denis qu’elle est en majorité musulmane ! Il faut plus qu’un QI moyen de bougnoule pour faire des études dans ce domaine ! Il n’y a qu’un étudiant sur cinq qui réussit à passer en deuxième année.
Et se déguiser en SS et se péter la gueule au houblon ou au malt vieilli en fut de chêne, c’est pas un truc d’arabe ou de nègre…

Le futé
1 novembre 2018 13 h 36 min

Je crois qu’un QI de seulement 125 ou 130 (SD 15) est suffisant pour devenir médecin, c’est sûr que c’est au-delà des capacités de beaucoup de gens mais c’est pas énorme non plus.

Fierté Germanique
3 novembre 2018 7 h 47 min

Je pense que tu surestimes le QI minimal pour devenir médecin. 132, c’est le QI minimal pour être accepté à la MENSA. C’est à dire pour être considéré comme surdoué. Or, il n’y a pas besoin d’être surdoué pour devenir médecin, surtout généraliste. Ce sont essentiellement des connaissances, des informations à apprendre par cœur.

Rho 2
3 novembre 2018 16 h 10 min

Enfin, vu que les bougnoules sont à 85…

Rho 2
3 novembre 2018 16 h 18 min

Et les médecins, comme les ingénieurs, font un pourcentage très important des membres de la Mensa.
Il ne s’agit pas simplement d’apprendre des trucs par coeur.
Pour comprendre quelque chose au fonctionnement du corps humain et faire un diagnostic, il ne faut pas être con…

Le futé
3 novembre 2018 17 h 20 min

Tu as peut-être raison.

J’ai peut-être besoin de me rassurer en me disant que pour exercer ce genre de fonction il est nécessaire d’avoir une bonne habilité mentale générale.

Je suis issu d’une famille élargie d’illettrés, étant plongé dans ce milieu j’idéalise peut-être les familles de gens diplômés.

J’ai obtenu un QI de 140+ (SD 15) au WAIS 3 avec mon psychiatre.

Je suis membre d’une association de type Mensa qui accepte en théorie seulement les gens qui ont un QI d’au moins 160 (SD 15).

Je crois que je surestime le niveau des gens diplômés parce-que je n’ai qu’un équivalent du bac et je n’ai jamais été plongé dans des milieux cultivés.

Rho 2
3 novembre 2018 21 h 04 min

Bon sang, on n’a que des surdoués sur ce site !
Il est vrai que pour avoir compris dans quel monde nous vivons malgré la puissance de la désinformation et la nocivité pour les neurones de l’éducation antinationale, il faut vraiment avoir des facultés de compréhension nettement supérieures à la moyenne…
En tout cas, quand on aborde la physiologie ou la biochimie, mieux vaut ne pas avoir un QI d’huître, mêmes si ces bestioles peuvent nous pondre des perles… 🙂

Rho 2
3 novembre 2018 21 h 08 min

Un QI élevé, on en trouve partout, dans tous les milieux sociaux. Mieux vaut pour lui naître dans une famille aisée, c’est certain.
Dans le cas contraire, sa vie n’est pas simple…

Rho 2
30 octobre 2018 8 h 44 min

Ça prouve juste que des jeunes qui ont un bon niveau sont de moins en moins réceptifs aux mensonges des juifs.
Lesquels ont raison de parler d’une montée de l’antisémitisme. Plus ces chancres nous oppresseront et chercheront à nous museler, plus on les haïra.

Anonyme
30 octobre 2018 13 h 30 min

C’est bien la haine qu'(((ils))) provoquent en participant au génocide des blancs avec l’aide qu'(((ils))) donnent aux “migrants” et en muselant la liberté d’expression qui a pousssé à bout Robert Bowers aux Etats Unis…..

Amaury
31 octobre 2018 6 h 47 min

Je souhaite de tout cœur que ce soit des blancs fiers mon ami, je le souhaite. Et qu’il y en est chaque jour d’avantage.

Amaury
31 octobre 2018 6 h 50 min

Je parlais de la fac en elle-même, non du quartier dans lequel elle est implantée. Mais une vidéo vaut mille discours: du nègre, du bougnoule, du blanc racaillisé, des jeux-vidéo, du tamtam et du hiphop. Voyez vous-même:
Présentation de l’Université Paris 13
https://www.youtube.com/watch?v=9eboAf0ZNhY

Rho 2
1 novembre 2018 0 h 26 min

La fac de médecine est un monde à part, mon ami, et ces images dont la quasi-totalité ont été prises dans d’autres facs ( lettres, sciences humaines, droit, etc… ) ne le montrent pas. La grande majorité des étudiants sont toujours des Blancs, numerus clausus et sélection impitoyable obligent…

Anonyme
31 octobre 2018 9 h 11 min

Le site a enfin repris ?! GÉNIAL

Fierté Germanique
1 novembre 2018 5 h 29 min

Oui, je m’en suis moi aussi étonné. Je n’y croyais plus. Blanche est finalement revenu, il était temps !

Fierté Germanique
31 octobre 2018 9 h 25 min

Il faudrait maintenant que ce soit nous, les blancs, qui soyons antijuifs dans la rue. C’est très bien que les bougnoules de cette ville du 93 le soient, mais c’est avant tout à nous autres leucodermes que nous devons penser…

Le futé
1 novembre 2018 13 h 21 min

Je pense que ce n’est plus qu’une question de temps avant qu'(((ils))) aient de sérieux problèmes comme ça a toujours été le cas dans leur histoire:

https://www.youtube.com/watch?v=P1n5Z8dxcyM

wpDiscuz