L’imposture des ONG dévoilée : OXFAM pris dans les remous d’un scandale

Toute personne ayant un peu vécu à travers le vaste monde sait que les permanents des ONG constituent la pire engeance qu’on puisse rencontrer. Dans ce milieu, on ne croise guère que des psychopathes, des grands pervers, des tarés ou des détraqués sexuels.

Rappelons d’abord que ces soi-disant organisations non-gouvernementales relèvent de l’imposture pure et simple. Ne serait-ce que dans leur intitulé. Ces ONG sont en effet la plupart du temps largement financées par les deniers publics. En France, un organisme comme Médecins sans-frontière dépend presque entièrement du budget du ministère des Affaires étrangères. Quant à Emmaüs, son secrétaire général, est toujours un préfet en détachement… Des organisation non-gouvernementale ??? La bonne blague…

Ces ONG servent-elles à quelque chose ? Bien sûr que non. Sans grand risque d’erreur, on peut affirmer que plus de 90% de leur budget part dans des frais de fonctionnement. Les sommes qui vont réellement aux personnes qu’elles sont censées secourir sont dérisoires. Ces ONG n’ont en réalité que deux objectifs : donner mauvaise conscience aux Blancs et caser des incapables qui bénéficient de bonnes relations…

Le scandale qui secoue OXFAM, probablement la plus grande ONG du monde, vient nous rappeler fort opportunément ce qu’est la réalité de ces agences pseudo-humanitaires.

OXFAM constitue d’abord un des principaux moyen d’action du Foreign Office. Son directeur-général est traditionnellement un diplomate de haut rang (en général un ancien ambassadeur auprès de l’ONU ou d’une organisation internationale). C’est aussi un petit empire commercial avec des librairies, des chaînes de magasins estampillés « commerce équitable », des agences de voyage, etc.

OXFAM est aussi quasiment propriétaire d’un pays, le Bangladesh. Vous me direz qu’il y a mieux sur terre… Mais, si une fois, vous passez par Dacca vous serez surpris de voir que le plus haut gratte-ciel de la ville est le siège et la propriété d’OXFAM… et avec un peu de chance, vous apercevrez les somptueuses villas, dignes d’un palais des mille et une nuit, où résident les cadres dirigeants d’OXFAM.

Revenons-en au scandale qui agite OXFAM. Tout a commencé par une enquête publiée par le quotidien le 9 février dernier The Sun révélant que les « humanitaires » s’offraient les services de prostituées haïtiennes dans des résidences payées avec l’argent de l’aide humanitaire destinée à alléger les souffrances de la population après le séisme de 2010. Selon The Sun :

Ces individus organisaient de grosses fêtes avec des prostituées. Ces filles portaient des t-shirts d’Oxfam, se promenaient à moitié nues. C’était comme une orgie de Caligula. C’était incroyable. C’était fou.

L’affaire a rapidement pris des proportions considérables, chaque jour de nouvelles révélations sur les turpitudes ds pseudo-humanitaires étant publiées. Helen Evans, directrice de la prévention interne à OXFAM entre 2012 et 2015, a dénoncé l’existence d’une « culture d’abus sexuels au sein de certains bureaux« , révélant des dizaines de viols commis par des employés de l’organisation au Soudan du Sud ainsi que des agressions sexuelles sur des mineurs bénévoles dans des magasins tenus par l’ONG au Royaume-Uni.

Selon une enquête interne menée auprès de 120 personnes dans trois pays différents entre 2013 et 2014, entre 11 et 14% des personnels déployés avaient été victimes ou témoins d’agressions sexuelles. Au Soudan du Sud, quatre personnes avaient été victimes de viols ou de tentatives de viols. « Cela concerne des agissements de salariés sur d’autres salariés. Nous n’avons pas réalisé d’enquête sur les bénéficiaires de nos programmes d’aide. Mais j’étais extrêmement inquiète de ces résultats« , a déclaré Helen Evans sur la chaîne de télévision britannique Channel 4.

Le dernier rebondissement est intervenu hier, avec l’arrestation au Guatemala du directeur international de l’organisation, accusée non seulement de corruption mais d’avoir commis des actes de pédophilie.

Les ONG jouent un rôle important dans l’idéologie mondialiste. Elles sont là pour faire pleurer dans les chaumières, pour donner en permanence mauvaise conscience aux Blancs. « Regardez comme vous êtes méchants, vous laissez mourir de faim les pauvres enfants du Soudan !!! ». Elles véhiculent aussi l’idéologie malfaisante du métissage universelle, en organisant l’adoption de négrillons en Europe.

Les grands médias feront tout pour limiter l’impact de ce scandale. C’est pourquoi, il faut en parler autour de vous. Rappelez que les ONG ne sont que des repaires de pervers sexuels, que ce sont des officines au service du mondialisme et de l’idéologie cosmopolite.

Par principe, ne donnez jamais un centime à ces organisations. Nous ne devons avoir aucune empathie pour les races de boue. Leurs malheurs ne nous concernent en rien. J’avoue n’éprouver aucune sollicitude pour les Haïtiens, les Soudanais, les Yéménites, etc. Ces gens ne m’intéressent tout simplement pas. Venez plutôt en aide à nos compatriotes qui sont dans le besoin ou dans la solitude.

Auteur: Procope

Partager cet article sur

Publier un commentaire

1 Commentaire sur "L’imposture des ONG dévoilée : OXFAM pris dans les remous d’un scandale"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
2 mars 2018 22 h 14 min

?w=600&h=686

wpDiscuz