Face occultée de l’homosexualité : un pervers se plaint des horribles parasites qu’il a attrapé en léchant des fèces

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Même en ignorant les problèmes de santé mentale des homosexuels ainsi que leur penchant pour la criminalité et les comportements prédateurs, la tafiolerie est tout de même un danger considérable pour la société rien que par le danger sanitaire considérable qu’elle pose.

Ces gens sont des porteurs d’épidémies sur pattes, et ils ne sont absolument pas disposés à sacrifier la moindre part de leurs pratiques sexuelles perverses afin de préserver leurs propres vies, moins encore la santé publique.

Cette folle diatribe par un journaliste homo illustre tout cela de façon frappante. Évidemment, cela a été publié dans une publication destinée aux homosexuels, puisque n’importe quel homme normal lisant cela serait en vitesse mis au fait de la réalité de la tafiolerie.

New Now Next :

J’ai beaucoup de sexe. Au-dessus, en-dessous, oral, anulingus. J’aime tout cela. Vivant à New York City en tant qu’homme homosexuel, il n’a jamais été plus facile de trouver du sexe. Je peux le trouver sur des applications, à la salle de sports, dans les bars et clubs, dans le métro. N’importe où. Et de façon incroyable, dans mes 18 années d’activité sexuelle, je n’ai jamais attrapé la gonorrhée, le chlamydia ou la syphilis. Maintenant que je suis sous PreP, je ne crains plus d’attraper le VIH. Tant que j’ai mes tests trimestriels de MST, il n’y a rien à craindre, n’est-ce pas ? Faux.

Pour ceux ne le sachant pas, la PreP est un procédé médical par lequel des tapettes et des utilisateurs de drogue en intraveineuse prennent des médicaments anti-SIDA à l’avance afin de réduire le risque d’être infecté.

Encore un exemple de nos chercheurs occupés à trouver de nouvelles façons de prolonger la vie de dégénérés sans valeur qui mourraient naturellement de leurs propres vices.

Homme en blouse blanche
“Je commencerais à travailler sur le sérum pour super-soldat… une fois que j’aurais trouvé une cure pour le SIDA.”

Je suis là pour vous putain de réveiller.

Il y a quatre ans, j’ai commencé à souffrir de diarrhées horribles. Mes selles sortaient comme une soupe marron dégueu. Tout le monde a la diarrhée, rien de grave. Mais après quelques semaines d’affreuses, horribles, mauvaise, très mauvaise diarrhée, j’ai décidé qu’il était temps d’aller voir un médecin. L’assistant du médecin au bureau de mon docteur n’avait pas de réponse pour moi, mais a recommandé un test des selles afin qu’un laboratoire puisse analyser ma merde et voir ce qui s’y passait.
[…]
Mes résultats sont revenus positifs pour le giardia.

Qu’est-ce que le giardia ? Je n’en avais jamais entendu parler. Le giardia, ai-je rapidement appris, est un parasite qui infecte le système gastro-intestinal. Il est commun dans les pays en développement ne disposant pas de réseau d’eau potable. Vous pouvez l’attraper en l’ingérant ou en étant en contact avec des nourritures contaminées, du sol, ou de l’eau contaminée par les fèces d’un porteur infecté. Vous pouvez aussi l’attraper lors d’un contact anal-oral. L’anulingus. Comme je l’ai dit, j’aime ça. Les chances sont grandes que je l’ai attrapé d’un partenaire sexuel.

Quelle surprise ! Il est possible d’attraper d’horribles parasites du Tiers-Monde en léchant le derrière d’autres personnes !

L’essentiel des améliorations modernes pour la santé et la longévité sont le fruit d’une meilleur hygiène. Mais tout cela est jeté par la fenêtre quand vous avez une partie de votre population léchant les fèces directement à la source. Ces dégénérés dégoûtants rabaissent le niveau de notre civilisation à celui de cultures d’égout du Tiers-Monde.

Indien égout
Ne t’inquiète pas, Pajeet. Au moins tu n’es pas une tapette.

Passons au printemps de 2017. La PreP a récemment lancé une seconde révolution sexuelle et tout le monde se baise l’un l’autre comme si c’était 1979. Mon magnifique petit ami et moi profitions d’une vie sexuelle saine à l’intérieur et en dehors de notre relation ouverte. Puis il a commencé à souffrir de problèmes d’estomac : diarrhée, ballonnements, douleurs d’estomac, nausée. Bien trop familier avec ces symptômes, je lui ai recommandé de voir le médecin et de demander un test des selles. C’était à son tour de vivre toute la routine : faire caca dans un bol sur le sol, enfourner la merde dans des fioles, et les déposer au laboratoire.

Regardez comme ce type montre nonchalamment en quoi toute l’idée de la “monogamie homosexuelle” est une arnaque intégrale. Son “petit ami” et lui-même continuent de baiser sur les côtés.

Tout le mouvement sur l’acceptation des homos s’est appuyé sur l’idée que ces gens seraient “exactement comme nous” si ce n’est qu’ils ont des préférences sexuelles différentes. Bien sûr, cela ne pourrait pas être plus loin de la réalité. Leurs modes de vies sont étrangers et troublants, en plus d’être malsains.

Ses résultats sont revenus positifs au giardia. Lui et moi avions fait plein d’anulingus, donc je savais qu’il y avait de bonnes chances que j’ai été exposé au parasite.

Oui, il n’a clairement rien appris de sa première expérience.

Eh bien, seulement quelques mois plus tard, à l’été 2017, mon petit ami a commencé à souffrir d’une autre crise de diarrhée et de crampes d’estomac. Cela ne pouvait pas être à nouveau le giarda, non ? Maintenant en état d’alerte après sa première infection parasitaire, il s’est précipité chez le docteur et a demandé une analyse de ses selles. Faire caca, l’enfourner, le déposer. Cette fois, les résultats sont revenu positifs pour l’entamoeba histolytica. Qu’est-ce que c’est que l’entamoeba histolytica ?! Je connaissais le giardia. Le giardia et moi n’étions pas des inconnus. Mais l’entomeba, qu’est-ce que c’est encore ?

Il s’avère que l’entamoeba histolytica est un autre parasite commun dans les pays en voie de développement répandu par la consommation d’eau contaminée, une mauvaise hygiène en maniant la nourriture et… l’anulingus.

Indienne nageant dans des eaux usées
Toucheriez-vous cette créature ? Alors vous ne devriez certainement pas toucher un homo. Ils sont tout aussi sales.

Le docteur a recommandé que je sois testé pour l’entamoeba histolytica, moi aussi.
[…]
Quelques jours plus tard, un assistant du bureau de mon docteur à New York City a appelé pour me dire que mes résultats de tests étaient revenus positifs à l’entamoeba histolytica. Moi aussi, j’ai du passer sous antibiotiques.
[…]
Passons à novembre 2017, et tout a recommencé. Je chiais mon cerveau.

Non, non, non, cela ne peut pas être encore un autre parasite, n’est-ce pas ? Peut-être que c’est seulement une intoxication alimentaire. Peut-être que j’ai trop bu cette semaine. Faites que ce ne soit pas un autre parasite. Je ne peux pas passer une nouvelle fois par ces analyses et ce traitement.

J’ai couru chez mon docteur et j’ai demandé une analyse des selles. […] Une semaine plus tard, l’assistant du docteur m’a appelé et m’a donné la mauvaise nouvelle : c’était le giarda.

Il tombe sérieusement malade à répétition, les médecins lui disent que c’est une conséquence de ses perversions dégoûtantes, et il continue comme si de rien n’était.

Pourquoi la société devrait-elle payer pour traiter cette créature sans valeur ?

Je ne sais pas combien d’entre vous ont attrapé sexuellement un parasite gastro-intestinale, mais je sais que nos fournisseurs de santé et ministères de la Santé sont en échec pour ce qui est de nous tenir informés du problème.

Pourquoi diable les médecins prendraient-ils la peine d’« informer” les tapettes sur les risques de santé liés à leur mode de vie ? Ce n’est pas comme s’ils y changeront quoi que ce soit. EN fait, les médecins ont probablement appris à cesser de discuter de ces problèmes avec les tapettes par peur d’être accusés d’intolérance.

Je veux dire, regardez ces commentaires :

Commentaire homo
(Personne naïve) : “Seulement une question pour vous… Pourquoi est-ce que vous bouffez encore des fesses ? Tous ces traitements antibiotiques puissants vont finir par vous créer de sérieux problèmes au bout du compte. La microflore intestinale n’est pas la seule chose affectée par des antibiotiques puissants. “Cessez juste de bouffer du cul !” Ou au moins trouvez une façon sûre de le faire.”
Commentaire homo
(Réponse d’un homo au commentaire précédent) : “Évitez peut-être de dire aux hommes homosexuels quel type de sexualité ils peuvent avoir… L’accusation de la victime va dans les deux sens pour les femmes ET les hommes.”
Commentaire homo
Personne normale : “On aurait pu croire que vous auriez appris votre leçon la première fois.” Homosexuel : “Ouais, je veux dire, comment ose-t-il ne pas devenir célibataire !”
Commentaire homo
Ça alors… J’ai eu ma dose de MST au cours des 30 dernières années, dont le VIH. Mais être forcé à abandonner mon activité favorite ? Je n’ai jamais attrapé ça à Tampa ou dans n’importe quelle autre ville où j’ai vécu. Jamais été à New York.

Si les homos avaient la capacité ou la volonté de changer leur comportement au profit de leur santé (ou de la société), ils commenceraient par ne pas mettre pas leurs sexes dans les anus d’autres hommes.

Nous allons avoir besoin d’un plus grand marais.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

11 Commentaires sur "Face occultée de l’homosexualité : un pervers se plaint des horribles parasites qu’il a attrapé en léchant des fèces"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Antimetissage
20 février 2018 1 h 26 min

Bon je me doit d’intervenir sur cet excellent article qui comporte toutefois quelque chose qui m’irrite. Que les pedales soient de la grosse merde a bruler, je pense que sur BlancheEurope, on es tous d’accord. Mais svp, comparer ces tarlouzes immondes et abominables et destructeur de societes au peuple indien hindou, je ne suis pas du tt d’accord. Si sur un milliard trois cent millions d’hindou, cent mil ou deux cent mille personnes sont crasseux, je vous assure que c’est pas une raison d’assimiler les un milliard et trois cents millions a des crasseux. Ds un pays avec autant de personnes, c’est inevitable qu’un faible pourcentage va etre pauvre, crasseux et chieur de rue comme vous dites. Mais les hindous ne sont pas mauvais, ils ne sont pas haineux, ce ne sont pas des bougnouls agressif sanguinaire, ni des negres d’asie. Je ne dis pas qu’ils valent les caucasiens, non. Mais ils ne sont pas degeneré, et surtout pas haineux. L’hindou de base n’est pas remplie de haine religieux ou racial. Ne soyez pas trop injuste avec eux. Les hindous font ils parler d’eux en europe? Jamais. Les sale pakis de mes couilles oui. J’ai eu des voisin indiens, je souhaite a tout le monde d’avoir ce genre de voisin. Jamais un son, jamais une saleté. Enfin bon, j’ai une bonne image des hindoux. Ceci dit, je ne suis pas fermé aux contre arguments. Bon apres j’avoue j’etais mort de rire quand j’ai lu sous la photo « ne t’inquete pas Pajeet. Au moins tu n’est pas une tarlouze » loool ca m’a tué!

Witte le russe
20 février 2018 4 h 19 min

Antimetissage, economise et va faire un voyage en inde je crois que tu va vite dechanter. Un de mes amis y est aller et a faillie mourir de deshydratation car il avait attraper la dyarhee et personne ne lui est venu en aide.Si tu est malade creve cest ton karma.cest pas le paqui qui va taider.secte indou castre.

Ensuite mon barbier qui a fait tout les pays de la planete m’a dejas dit; Qu’il navait jamais vue un pays aussi crasseux et merdique.

Blanche a raison l’Inde c’est un pays de merde.

Rho 2
20 février 2018 11 h 56 min

Oui, l’Inde est un pays de merde où seule une élite, importante certes car moins de 10% de 1,3 milliards ça fait quand même plus de cent millions, suit les règles d’hygiène et vit correctement.
Les autres sont un ramassis de sauvages superstitieux qui se vautrent dans la merde. Au sens propre ( si l’on peut dire ) du terme : leur fleuve sacré, le Gange, est devenu un égout gigantesque à ciel ouvert mais ces cons continuent de se baigner dedans, au milieu des étrons et des rats crevés, pour qu’il leur dispense ses bienfaits.
Les flics indiens ont acheté à Israël un gaz très efficace pour disperser les manifestations car les boules puantes ont en comparaison le parfum d’une rose. Et ils se sont aperçus que ce truc immonde qui faisait courir les arabes, et ferait gerber n’importe qui de normal, n’avait aucun effet sur les foules de leurs compatriotes pour lesquels ça devait juste leur rappeler un cousin…
Confondre les ingénieurs qui lancent leurs satellites ou les acteurs de Bollywood, issus des hautes castes, et descendants d’Aryens, qui peuvent passer parfois pour des Européens, avec les masses ignares et crasseuses qui chient sur les trottoirs alors même qu’on leur a installé des WC à la maison, c’est comme nous confondre avec les macaques qui nous ont envahi au motif qu’eux aussi ont des papiers français…
Moralité : l’Inde est bien un pays de merde et je ne comprends pas que les pédés qui sont des mange-merde comme le rappelle l’article de Blanche, n’en ont pas fait leur destination touristique préférée…

AA
20 février 2018 12 h 09 min

AA
20 février 2018 13 h 18 min

Ils s’ étonnent d’ attraper des maladies des pays de merdes…

Rho 2
20 février 2018 14 h 01 min

Il faut vraiment éradiquer toute cette vermine et (((ceux))) qui tirent les ficelles de ces immondes pantins couverts de merde…

Albers
20 février 2018 17 h 39 min

j’ai envie de les scalper au sabre d’abordage !!

budospirit
20 février 2018 19 h 05 min

Ils sont trop mimis, le noir qui porte des fringues qui à l origine l etaient par les skinhead Anglais, le punk a chien a cheveux roses et la chose avec un collier a chien autour du cou .
L occident est sauvé avec ce genre de phénomenes

20 février 2018 22 h 05 min

D’ailleurs quand on voit des Blancs porter des vêtements Lonsdale c’est souvent des skins d’ultra droite…
Mais c’est comme les nègres qui portent des svatiskas !
Comment ils disent à DP déja ? Ah oui : autisme radical.

FilsdeThulé
20 février 2018 20 h 55 min

C’est dur de lire les désastreuses aventures de la fiotte qui a choppé la chiasse…

Pekam
22 février 2018 12 h 54 min

“Tout le mouvement sur l’acceptation des homos s’est appuyé sur l’idée que ces gens seraient « exactement comme nous » si ce n’est qu’ils ont des préférences sexuelles différentes. Bien sûr, cela ne pourrait pas être plus loin de la réalité. Leurs modes de vies sont étrangers et troublants, en plus d’être malsains.”

Exactement. Et le plus tragique c’est qu’on observe une homosexualisation des rapports homme femme également , surtout chez les jeunes.

C’est tout le concept de tinder qui n’est qu’un dérivé hétéro d’une application pour homos. Tu passe à gauche ou à droite , tu baise , fin de l’histoire. C’était l’idée homosexuelle qui se répand à toute vitesse chez les jeunes hétéros.

wpDiscuz