Cannabis : le gouvernement confirme son intention de passer à des amendes

Nos dirigeants, oeuvrant à nous remplacer racialement, veulent faciliter le processus. Mais par quel biais, si ce n’est par l’immigration contrainte des races de boue ?

Tout simplement en nous rendant plus passifs.

Les diverses sortes de drogue, et ici le cannabis, sont un fléau pour notre population ; pour les plus jeunes en particulier.

La présence massive des allogènes et la “culture” associée encourage les jeunes Blancs à fumer ce produit considéré par certains comme “bio” et non nocif ; mais qui transforme ses consommateurs en perdants jouissant dans la médiocrité, sans parler des comportements dangereux sous l’influence de la drogue.

Alors, pour lutter contre ce fléau, nos politiques français ont une idée stupide géniale : assouplir la législation et infliger seulement une simple amende “forfaitaire” aux contrevenants !

France 24 :

Le gouvernement va opter pour une amende aux usagers de cannabis assortie éventuellement de poursuites pénales, a annoncé, jeudi 25 janvier, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, après la remise d’un rapport parlementaire suggérant notamment cette option.

“Nous allons forfaitiser ce délit (…) On veut tout de suite demander une somme mais ensuite il peut y avoir des poursuites. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de dépénalisation de l’usage du cannabis (…). La forfaitisation n’éteint pas l’action pénale”, a déclaré le ministre sur Europe 1.

Gérard Collomb a estimé que cette promesse de campagne du candidat Macron pourrait être mise en œuvre via une loi, “peut-être” celle sur la réforme de la procédure pénale.

Nous n’allons pas nous voiler la face (ce serait embêtant !), aujourd’hui les flics ne sanctionnent pas les fumeurs.

Malgré des contrôles, le fumeur parvient dans la plupart des cas à échapper à une condamnation. La seule chose entreprise par les policiers, c’est de détruire la “came”.

Assouplir une réglementation qui est déjà peu utilisée revient à tolérer la consommation d’herbe.

[Note de Blanche : Un argument avancé par les défenseurs du changement est que la simplicité de la procédure d’amende permettra d’accroître le nombre de sanctions effectives. L’argument n’est pas dénué de mérite : le phénomène étant très répandu, jeter tout le monde en prison n’est de toute façon pas une solution faisable. Mais il y a de fortes raisons de suspecter que de nombreux promoteurs du changement y voient un pas vers la légalisation.]

Invité de BFMTV/RMC, le président de l’Assemblée nationale François de Rugy a, de son côté, salué “l’approche pragmatique” du gouvernement et promis l’évaluation de cette mesure qui rompt avec la traditionnelle politique répressive en France.

“Je trouve ça très bien de faire cette forme de PV (…) parce que avant on passait beaucoup de temps, les policiers, les juges, à faire de la procédure pour ensuite aboutir à des rappels à la loi, donc ça ne servait à rien (…)”, a affirmé François de Rugy promettant une “évaluation, au bout de deux ans”.

Qu’est ce que je vous avait dit ? La loi n’était déjà pas appliquée alors la changer ne fera pas grand chose, si ce n’est de faire rire les trafiquants.

D’ailleurs, eux aussi ne sont pas forcément punis ! Un laxisme criminel à tous les niveaux. Au fait, qui sont les trafiquants en questions ? Des afrobougnes. La boucle est bouclée, le joint est chargé.

RT :

Pour mémoire, en 2014, 17 millions de Français disaient avoir consommé du cannabis au moins une fois dans leur vie, selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Environ 700.000 en consommeraient quotidiennement, selon la même source.

Selon la législation actuellement en vigueur, les fumeurs de cannabis risquent une peine d’un an de prison et jusqu’à 3.750 euros d’amende. Mais la plupart des personnes arrêtées pour cette raison écopent plutôt d’un rappel à la loi ou d’un stage de prévention.

700.000 quotidiennement seulement ? Mince, si j’en crois mon odorat, je dois vivre dans une capitale de la consommation de cette drogue.

Et sur 700.000 consommateurs quotidiens, combien ont été arrêtés ?

France24 :

Sur quelque 140.000 interpellations chaque année pour usage de stupéfiants, seules 3 098 peines de prison ont été prononcées en 2015 (derniers chiffres publiés), dont 1 283 ferme, alors que la loi prévoit jusqu’à un an de prison et 3.750 euros d’amende.

Whaou ! La loi est si bien appliquée dans notre pays !!

C’est vrai que nous sommes très très répressifs en France, les chiffres prouvent cela !

Si répressif, d’ailleurs, que les médias continuent de nous faire la morale sur le chichon. Comme France 3 qui propose de faire pousser du cannabis en Creuse

Attendez, ça serait pour un usage thérapeutique bien évidemment !

“Je me rends compte que la France est très en retard sur l’utilisation du cannabis à visée thérapeutique.” Eric Correia, président de la communauté de communes du Grand-Guéret

Eric Correia, également soignant de profession, a proposé au préfet de faire de la Creuse un département pilote dans la production de cannabis à visée thérapeutique. Une proposition qui entrerait dans le cadre du plan de revitalisation du département.

“Les Américains, les Anglais utilisent depuis très longtemps le cannabis dans le cadre de pathologies chroniques, de douleurs ou de maladies graves.”

On se sent progressiste, n’est ce pas ?

Combien d’années, en France, avant d’avoir une légalisation ? Quand on regarde d’autres pays comme le Canada ou les USA : on est en retard.

Un retard qu’il serait grand temps de combler. Vivement que l’on puisse fumer de la mort tranquillement !

Fumeur-Cannabis-Gauchiste
N’oubliez pas : fumer du Cannabis rend beau, intelligent et mentalement stable. Ou pas…

Et tous ceux qui me diront : “Ohlalala moi ça fait 15 ans que je fume de l’herbe et je n’ai aucun effet néfaste”, gardez vos réflexions pour vous et empoisonnez-vous autant que vous le voudrez, mais ne faites pas l’apologie de cette drogue qui touche déjà des millions de Blancs.

La distribution de l’alcool et le laxisme envers la consommation de drogue, permet de rendre les Blancs abrutis et bien manipulables. N’oublions pas que rendre servile notre race (et par la suite, la faire disparaître) est (((leur))) but premier.

Ne tombez pas dans le panneau.

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

8 Commentaires sur "Cannabis : le gouvernement confirme son intention de passer à des amendes"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
13 février 2018 19 h 40 min


Valkoinen
13 février 2018 22 h 36 min

Encore un truc pour que l’état se fasse du blé, car plus d’amendes du coup. J’imagine que les flics continueront de faire sauter les permis des fumeurs contrôlés, en plus.
Pas les bougnes, s’entend, eux ne risquent rien dans leurs blocs d’immeuble, ils roulent sans permis.
S’ils légalisaient l’état contrôlerait le marché, pas les crouilles.
Et s’ils interdisaient franchement, il faudrait bien arrêter les marocains qui remontent la came d’espagne et leur coller des sanctions dissuasives.
Donc encore un “arrangement raisonnable” à la française bien hypocrite : plus de blé pour l’état, moins d’emmerdes pour les trafiquants.

Aegishjalmur
14 février 2018 15 h 13 min

Nico dans son article, AA dans les commentaires… Vous faites un concours de photos moches ou quoi ?
Parce que là, vous faites une compétition de photos de “freaks” !!
Dans le genre à gerber, entre le rasta à l’air crétin avec son joint et la punkette antifa laide comme un pou, vous avez fait fort les gars !

budospirit
14 février 2018 21 h 54 min

C est une bonne chose ces amendes avant les consommateurs n etaient pas punis maintenant ils le seront verbalises et renflouerons un peux les caisses de l état .
Le shit est consommé depuis des décennies a mon époque on en trouvait déja tres facilement et les policiers se contentaient de confisquer la barrette de shit

wpDiscuz