Contre la Shoah des rats !!!

Le 27 janvier est « la journée internationale de l’Holocauste ». Blanche Europe se devait, même si c’est avec un peu de retard, d’apporter sa pierre à cette date majeure du calendrier démocratique.

À l’occasion de cette commémoration, ô combien importante, j’aimerais vous inviter à méditer ce très beau texte de (((Josée Benchetritt))), psychanalyste « lacanienne », sur la Shoah qui plane sur les rats parisiens. Ces sympathiques petits rongeurs prolifèrent dans les rues de la Ville-lumière et gambadent allègrement dans les jardins et les parcs, or voilà soudain que des esprits pervers veulent les éradiquer.

Heureusement, notre grande psychanalyste « lacanienne » est venue réveiller les consciences. Elle a lancé, en décembre dernier, une pétition pour sauver les rats, qui aurait déjà reçu le soutien de 20.000 citoyen.ne.s motivé.e.s.

Mme (((Benchetritt))) tient aussi un blog – “psychanalyse et animaux” – où elle nous dispense ses pensées profondes sur la condition animale, le destin du Peuple élu, Dieu et plein d’autres sujets sérieux.

Je vous laisse admirer un texte qu’elle a rédigé le mois dernier sur la terrible Shoah qui menace les rats parisiens. Je m’abstiendrai de tout commentaire, car ce magnifique appel à lutter contre les phobies et les préjugés se suffit à lui-même.

Un petit jeu amusant à faire en société, remplacer le mot « rat », par celui d’une autre espèce invasive. Bonne lecture. Je vous préviens, c’est du brutal (pour parler comme dans les “Tontons flingueurs”). Je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas d’un canular.

Nous qui sommes des rats pour DAESH, méditons bien ceci de Pythagore : “Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut  récolter la joie et l’amour.”

Le Dr S. chargé de l’hygiène à Paris (je mets pas son nom [Note : notre grande psychanalyste « lacanienne » semble ignorer les règles élémentaires de la syntaxe] car ce grand courageux me fait censurer tous les posts où je l’évoque par avocat faisant pression sur overblog ) chargé du massacre de centaines de milliers de rats devrait avoir appris de son drame personnel, ayant vu sa fille disparaître au Bataclan. Mais la compassion ne naît pas de son expérience car sans doute que pour tout spéciste banal un animal n’est en rien comparable à un Humain avec une grande hache.
[…]
Je suis contre toutes les barbaries.

Or les procédés sont affreux.

Entre autres supplices : anticoagulants = mort lente et douloureuse.

pièges à alcool : atroce!

pièges à glue = abominables 

Et tout ce qu’on ignore car ils se sont calfeutrés  derrière  des  murs  étanches  où  les  martyrs [Note : c’est-à-dire les rats] n’ont pas d’échappatoire et où nous ne voyons rien.

Quand pourrons nous arrêter de trouver normal que des humains névrosés phobiques et/ou obsessionnels fassent la loi et utilisent le pouvoir de vie ou de mort sur d’ innocents animaux au gré de leurs fantasmes et délires ? Et que des préfets, des maires ou syndics d’immeubles se permettent de faire tuer les cibles de ces personnes irrationnelles grimpées sur leurs préjugés et leur chaise s’ils voient une mini souris? Pourquoi écouter ceux  qui n’ont pas toute leur tête, NE SONT  PAS ASSEZ NORMALES SUR CES SUJETS POUR VOIR EN QUOI C’EST ABSURDE ?

Les animaux des villes sont pratiquement des animaux domestiques car ils ne peuvent survivre sans les hommes. 

De plus les persécutions dont ils sont victimes sélectionnent les plus forts et du coup, par la sélection, ils sont des animaux domestiques selon la définition   du code rural.

De plus les gens qui ont des rats de compagnie en abandonnent beaucoup dans les rues qui, en s’accouplant avec des rats de dehors donnent une descendance de rats qui n’ont pas assez peur des hommes et sont donc visibles. 

C’est grave pour eux car la phobie des rats est une phobie sociale.

C’est à dire que la peur ou l’horreur des  rats est une maladie mentale de notre société et même, de presque toutes les sociétés.

Cette phobie est entretenue par les dératiseurs qui gagnent des millions d’euros à les tuer. 

Leurs méthodes sont atroces, douloureuses. Ils commettent des actes de cruauté sur animaux domestiques qui ne sont pas reconnus comme tels par la loi. Ces  actes sont pourtant illégaux. [Note de Blanche : relisez ces deux dernières phrases… Notez aussi que les double espaces proviennent du texte original. Néanmoins, j’ai ajouté un saut de ligne supplémentaire entre paragraphes, afin que ce ne soit pas illisible.]

Les rats, comme tous les animaux commensaux, ne sont pas des ordures à balayer. Ce sont des êtres vivants sensibles, intelligents, conscients. Ils sont beaucoup plus empathiques que les hommes et ont même de l’humour! ce sont des animaux qu’il faut respecter comme tous les animaux et cesser de les torturer.    

Ils sont nés ici et ont le droit de continuer à y vivre comme tout citoyen.

NOUS DEVONS APPRENDRE A VIVRE AVEC LES AUTRES ANIMAUX.

NOUS NE SOMMES PAS LES PROPRIETAIRES DE LA TERRE. NOUS EN SOMMES LES COLOCATAIRES.

Le gauchisme est une maladie mentale !!!!

Auteur: Procope

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Contre la Shoah des rats !!!"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
6 février 2018 13 h 50 min

Albers
7 février 2018 11 h 44 min

puisse-t-il les emmener se noyer dans le fleuve et lui avec !!!

wpDiscuz