Des nationalistes arrêtés en Angleterre et accusés de “terrorisme” pour avoir collé des autocollants et possédé un livre

L’Angleterre, un enfer orwellien

Le Royaume-Uni est, à certains égards, le pays blanc le plus ravagé au monde par un gouvernement corrompu et anti-blanc : la Suède et le Canada le concurrencent en dégénérescence pure ; les États-Unis sont à un stade plus avancé de remplacement racial et sont plus enjuivés ; l’Allemagne a une police de la pensée extrêmement active (un fait illustré par la récente entrée en vigueur de la loi sur les réseaux sociaux) ; mais sur tous ces critères combinés (dégénérescence, enjuivement, invasion, police de la pensée…), le Royaume-Uni est indubitablement en tête. Surtout lorsque l’on tient compte de l’esclavage sexuel de jeunes blanches par des gangs pakistanais. C’est 2084 de George Orwell.

L’an passé, l’excellent groupe National Action était classé groupe terroriste ; un prétexte fumeux utilisé parce que le groupe était extrêmement efficace, avec un mélange d’audace, de discipline et d’esthétique très séduisant pour la jeunesse – voyez l’excellent discours de Darlington.

Le but de cet interdiction était aussi de pouvoir persécuter judiciairement toutes les personnes ayant été associées au groupe et repérées par le gouvernement, parce qu’être membre d’une organisation interdite est passible de jusqu’à dix années de prison outre-Manche.

National Action a été dissoute, mais bien sûr ses membres eux-mêmes n’ont pas disparus. Lors de l’annonce d’une première série d’arrestations, j’écrivais :

National Action a été dissoute en tant que groupe. Est-ce à dire que des personnes habitant dans la même région, qui se seraient rencontrés au travers de l’organisation et auraient noué des liens d’amitié, ne pourraient plus jamais se rencontrer ni mener d’action politique sous peine de commettre une infraction criminelle ? Cela vire à l’absurde.

Apparemment, c’est à peu près le critère utilisé par les autorités anti-blanches : nous avons rapporté une autre série d’arrestations en septembre dernier sur la même base. Et les nouveaux inculpés s

Une nouvelle affaire de “terrorisme d’extrême-droite”

Maintenant, ces militants nationalistes sont traînés devant des juges et la presse aux ordres parle de “terrorisme” ! Il s’agit d’essayer de faire oublier aux Anglais que le terrorisme aveugle massacrant des civils en Europe de l’Ouest est exclusivement le fait de colons musulmans (l’IRA a cessé ses actions il y a longtemps).

Voyons un peu les éléments à charge !

The Independent :

Six néo-nazis supposés ont comparu devant le tribunal, inculpé pour avoir rejoint le groupe terroriste [sic] interdit National Action.

Nathan Pryke, 26 ans, Adam Thomas, 21 ans, Claudia Patatas, 38 ans, Darren Fletcher, 28 ans, Daniel Bogunovic, 26 ans, and Joel Wilmore, 24 ans, avaient été arrêtés lors de raids coordonnés par des policiers armés à travers les Midlands et le Nord la semaine passée.

Ils ont tous indiqués qu’ils plaideraient non coupables pour une inculpation d’implication dans la commission, préparation et instigation d’actes de terrorisme en étant des membres de National Action.

National Action a été classé “terroriste” au prétexte d’un tweet favorable au tueur de Jo Cox, et désormais toute association supposée avec National Action est présenté par la presse comme si elle indiquait la préparation d’un attentat aveugle !

Tout cela est d’autant plus absurde que l’organisation n’avait pas de structure formelle ; et que dès lors que les individus en question ne se revendiquaient plus comme y appartenant, même cette accusation inique est invalide. Le système judiciaire politisé n’a rien de juste.

M. Bogunovic, de Crown Hill Rise à Leicester, a dit à la cour des magistrats :

J’ai l’intention de laver ma réputation et de combattre ces inculpations du début à la fin, non coupable.

Il a aussi nié avoir l’intention de susciter la haine raciale en mettant des autocollants National Action sur le campus de l’université Aston à Birmingham.

Il n’est pas précisé si ces autocollants ont été mis avant ou après l’interdiction du groupe ; mais quoi qu’il en soit, voici le premier élément de “terrorisme” : des autocollants !

M. Thomas, de Waltham Gardens à Banbury, a indiqué plaider non-coupable pour avoir possédé des informations de la sorte pouvant être utiles à une personne commettant ou préparant un acte de terrorisme, en l’occurrence l’Anarchist Cookbook.

Deuxième élément de “terrorisme” : un livre !

Un livre disponible sur le site de l’université de Berkeley (en) (PDF) et dont diverses versions sont disponibles sur Amazon UK !

Les cinq hommes ont donné leur identité comme britannique alors que Mme Patatas, de Waltham Gardens à Banbury, a dit au tribunal qu’elle est portugaise.
[…]
Les accusés […] ont été placé en détention provisoire en attente d’une audience à l’Old Bailey.

L’Old Bailey est la cour criminelle suprême d’Angleterre, où sont habituellement jugées des affaires telles des meurtres.

Un homme condamné pour avoir constaté que les Juifs sont des parasites

[…]
L’audience de mardi est venue un jour après qu’un nazi auto-déclaré qui a donné des discours décrivant les Juifs comme des “parasites” a été condamné pour incitation à la haine raciale dans une affaire sans rapport.

L’un des sens du mot parasite est le suivant selon le CNRTL :

Personne qui vit, prospère aux dépens d’une autre personne ou d’un groupe de personnes

Fait objectif n°1 : les Juifs vivent nettement mieux au sein des sociétés européennes qu’ils ne vivraient dans d’autres sociétés, y compris dans une société juive comme Israël. Le niveau de vie des pays blancs est supérieur à celui d’Israël et le niveau de vie moyen des Juifs au sein des sociétés européennes est supérieur à celui des Européens eux-mêmes.

Corollaire : les Européens permettent aux Juifs de prospérer.

Fait objectif n°2 : les Juifs utilisent de façon disproportionnée leurs positions d’influence pour promouvoir des éléments culturels et des politiques nuisibles aux Européens (et censée bénéficier aux Juifs). En particulier, elles sont utilisées pour encourager l’immigration de masse et le métissage.

Fait objectif n°3 : aucune contribution positive de juifs ici ou là ne peut compenser la destruction ethno-raciale des peuples européens que leur activité favorise.

De ces deux faits, on tire que les Juifs nuisent aux Européens.

Il n’y a même pas besoin d’examiner les mécanismes du pouvoir juif, leur cooptation ethnique, leur surreprésentation dans les positions d’influence, leurs mensonges et manipulations, etc. pour conclure que les Juifs sont objectivement des parasites des Européens ; tout à la fois prospérant grâce à eux mais leur nuisant !

Mais dire cette vérité objective est condamnable dans nos “sociétés démocratiques respectueuses des libertés” ! Merci (((qui))) ?

The Independent :

L’homme, qui ne peut pas être nommé pour des raisons légales, avait prononcé l’un des discours sur la promenade Blackpool à une manifestation d’extrême-droite en mars 2016, lors de laquelle il a affirmé qu’Adolf Hitler a eu tort de faire preuve de clémence envers les Juifs.

Il a dit aux gens qui participaient à la manifestation que les Britanniques avaient combattu dans le mauvais camp de la Seconde Guerre Mondiale et auraient du soutenir les nazis, ajoutant :

Nous devons commencer à nous concentrer sur l’ennemi réel. L’ennemi réel est le Juif. […] Vous pouvez m’appeler nazi, vous pouvez m’appeler fasciste. C’est ce que je suis.

Hitler was Right

Dans un autre discours à un rassemblement de groupes d’extrême-droite du Nord Yorkshire, il a dit que les Juifs doivent être éradiqués et a affirmé qu’il recrutait pour National Action – qui n’avait pas été interdite à l’époque – en tant que l’un de ses sympathisants. Sa peine sera déterminée ultérieurement.

Voilà un véritable héros ! Ils chercheront certainement à le jeter en prison : il sera indubitablement un prisonnier politique.

Conclusion

Un homme condamné pour avoir dit des vérités.

D’autres accusés de “terrorisme” pour avoir collé des autocollants et possédé un livre.

Voilà l’état du Royaume-Uni orwellien.

Je conclurais en rappelant ce que j’écrivais en septembre :

Il y a bien du terrorisme dans cette affaire, oh oui. Il y a là du terrorisme d’État. Menacer de jeter en prison pour dix ans des personnes car elles ont été associées à un groupe souhaitant défendre sa race ; dans le but d’intimider tout militant pro-blanc ; qu’est-ce sinon du terrorisme d’État ?

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

17 Commentaires sur "Des nationalistes arrêtés en Angleterre et accusés de “terrorisme” pour avoir collé des autocollants et possédé un livre"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
jones
24 janvier 2018 11 h 50 min

les anglais sont abrutis de foot ,de biere et d’emissions tele hyper debiles,,,leur inconscience est hallucinante,,les cosmopolites juifs en ont fait de parfaits abrutis;;la connivence entre les juifs et la couronne britannique au detriment des blancs anglais a ete soulignèe par pierre hillard dans son livre” atlas du mondialisme”,ce qui lui vaut sa radiation de wikipedia et son boycott de tous les medias officiels,,les anglais qui ont combattu rageusement leurs freres de races allemands ,se soumettent a la barbarie des conquerants negro _musulmans et ceci par lavolonte des mondialistes cosmopolites juifs

24 janvier 2018 20 h 10 min

les anglais qui ont combattu rageusement leurs freres de races allemands ,se soumettent a la barbarie des conquerants negro _musulmans et ceci par lavolonte des mondialistes cosmopolites juifs

D’ailleurs ils ont combattus les allemands par la volonté des juifs aussi…
Le problème c’est que nous pouvons avoir l’épée mais le cerveau est juif : l’épée est donc dans notre corps en ce moment. Il est temps de la retirer, de panser nos plaies et de l’utiliser contre nos ennemis.

Anonyme
27 janvier 2018 17 h 10 min

On en parle de l’alliance allemande avec le au Japon qui massacrait des blancs américains ?

autescousios
28 janvier 2018 10 h 30 min

C’est une alliance de circonstance, si vous ne pouvez pas comprendre cela, on ne peut rien pour vous.
Ce sont les Américains qui ont poussé les Japonais à la guerre, et en fait de massacre, ils les ont largement surpassés. En outre, les Japonais n’étaient pas une menace pour l’Europe

AA
24 janvier 2018 12 h 02 min

Snapdragon
24 janvier 2018 15 h 40 min

Rester vivre à l ouest devient de la folie.
Le résultats c’est l élimination des rares éléments sain.
Sauvons ce qui doit l être et laissons les tarés à leur sort que dame nature corrigera de sa main qui va être très très lourde.
Elle les écrasera comme on écrase un moustique.
La masse continue de voter encore et encore pour ce système il n’y a rien à espérer de cette masse d abrutis.

Snapdragon
24 janvier 2018 15 h 47 min

Non non à l’égophobie !
Gauchistes =salopards d’égophobes !!
Enfin un mot en phobe à leur cracher au visage de façon hystérique avec un regard plein de haine pour ces traîtres.
Ègophobie = haine de soi de son peuple de ses origines.

AA
24 janvier 2018 20 h 03 min

wpDiscuz