Allemagne : l’AfD attaquée pour des messages raisonnables de ses élus sur les envahisseurs

L’ennemi est à l’affût de toute violation de son carcan intellectuel, mais l’association du mensonge et de la terreur répressive n’assurent nullement sa victoire ; sinon la RDA et l’URSS seraient encore là.

Beatrix von Storch critique la police écrivant en arabe

Bon sang ne saurait mentir, dit l’adage. Si von Storch est critiquable à plusieurs égards (elle n’a pas d’enfants, ce qui est un vrai gâchis), elle fait par d’autres honneur à son grand-père qui fut ministre des Finances du Troisième Reich.

Le Monde :

A peine entrée en vigueur, la loi allemande qui oblige les grandes entreprises du Web à lutter plus durement contre les discours de haine fait débat. En vertu de cette nouvelle législation, un message publié sur Twitter et sur Facebook par la responsable du parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) Beatrix von Storch, a été supprimé par ces réseaux sociaux, au motif qu’il pouvait constituer une « incitation à la haine ».

La responsable politique avait en effet publié après le Nouvel An un bref message s’indignant du fait que la police de Cologne avait publié des messages de prudence et d’information à la population locale, les traduisant notamment en arabe. « Que diable se passe-t-il dans ce pays ? Pourquoi la police publie-t-elle désormais ses messages officiels en arabe ? », a écrit Beatrix von Storch, avant d’ajouter : « S’adresse-t-elle par ce biais aux hordes d’hommes barbares, musulmans et violeurs pour chercher à les amadouer ? »

La femme politique faisait ainsi référence explicite aux agressions sexuelles dont avaient été victimes de nombreuses femmes à Cologne lors du réveillon de la Saint-Sylvestre 2016 de la part de jeunes migrants.

Les fameux viols de Cologne, pour lesquels aucun coupable n’a été condamné et dont une redite n’a été empêchée que par une mobilisation massive des forces de police ont été le fait d’envahisseurs musulmans. C’est indiscutable.

Mais les qualifier de barbares et de violeurs en notant qu’ils sont musulmans est interdit.

“Crois ce que dois et non ce que vois” pourrait être un slogan du régime anti-blanc s’il avait gardé un semblant de poésie.

Un message que le porte-parole de la police de Cologne n’a que peu apprécié, puisqu’il a décidé de porter plainte pour « incitation à la haine ». Le parquet de la ville a déclaré en parallèle avoir été saisi de plusieurs centaines d’autres plaintes sur le même sujet provenant de particuliers.

Twitter et Facebook ont aussitôt retiré le message des comptes de l’élue AfD, en vertu de la nouvelle législation allemande visant à sanctionner plus durement les prises de position considérées comme incitant à la haine sur les réseaux sociaux. Entrée en vigueur au 1er janvier, cette loi oblige les plates-formes comme Facebook, Twitter ou YouTube à supprimer le plus souvent dans un délai de vingt-quatre heures les messages au contenu pénalement punissables, sous peine de fortes amendes.

Le coprésident de l’AfD, Alexander Gauland, a dénoncé une législation « liberticide ». « Ces méthodes dignes de la Stasi me rappellent la RDA », a-t-il dit mardi, en référence à l’ancienne police politique du régime communiste.

La comparaison est pertinente.

Un député qualifie un demi-nègre de demi-nègre

Times of Israël :

L’Alternative pour l’Allemagne (AfD, extrême droite) a adressé lundi un avertissement à un de ses députés qui avait posté un tweet à caractère raciste contre le fils de l’ancienne star du tennis Boris Becker.

La direction nationale du parti a pris cette décision à l’unanimité, a indiqué un porte-parole à l’AFP. Une exclusion de l’intéressé n’est en revanche pas envisagée.

Jens Maier, un ancien magistrat député de l’AfD depuis les législatives du 24 septembre, avait qualifié la semaine dernière dans un tweet Noah Becker, dont le grand-père maternel est noir américain, de « petit demi-nègre » en mal « d’attention ».

Demi-nègre

Le message a suscité l’indignation en Allemagne et de vives critiques au sein même de l’AfD, dont les responsables sont pourtant des habitués des tweets polémiques. Il a été effacé par Twitter.

L’élu a assuré au journal Bild ne pas être l’auteur de ce tweet, posté selon lui sur son compte officiel par un collaborateur.

Le message se voulait un commentaire d’une interview du jeune homme de 23 ans dans laquelle ce dernier avait qualifié Berlin de « ville blanche », comparée à Londres ou Paris. Il avait aussi affirmé avoir déjà été attaqué dans la capitale allemande en raison de sa couleur de peau.

Noah Becker, fils de l’ex-champion resté très célèbre en Allemagne, et de Barbara Becker, a depuis porté plainte contre M. Maier.

Donc, un sale petit mulâtre arrogant se permet de dire qu’il y aurait trop de blancs dans la capitale d’un pays blanc par rapport à d’autres plus envahis – des propos indiscutablement anti-blancs – et il n’est nullement la cible de la fureur médiatique ou judiciaire.

Mais quand un élu allemand le qualifie de demi-nègre – ce qu’il est objectivement – c’est le tollé : ça ce serait de la “haine”. Il est interdit de dire que cette vermine attaquant les Blancs est un corps étranger.

Une élue berlinoise appelle la femme allemande à garder son sang pur

Je ne me serais pas attendue qu’un message si juste soit relayé par une femme aux cheveux coupés courts et teintés ; mais c’est bien ce qui s’est produit.

Berliner Morgenpost :

“Femme allemande, garde ton sang pur” – Tels sont les mots que Franziska Lorenz-Hoffmann, politicienne de l’AFD de Neukölln, a publié sur son profil Facebook. Ils sont clairement écrits sur des affiches qui proviennent de – ou sont calquées sur – l’époque du national-socialisme. L’une des affiches est munie d’une date : 1934 – un an après le début du règne de la terreur [sic] nazie. Selon le Musée historique allemand, l’autre affiche remonte à 1944.

Affiche femme allemande sang pur
Les affiches

Lorenz-Hoffmann était vice-présidente de l’AFD de Neukölln jusqu’au début de 2016 au moins. Même aujourd’hui, la politicienne est actif pour le parti dans la représentation des personnes âgées du conseil de district de Neukölln.

Déjà le 6 janvier, elle a publié, sans commentaires, plusieurs messages semblables sur son profil Facebook privé. Cependant, ce profil est disponible publiquement. Lorenz-Hoffmann compte près de 5000 amis et 1000 autres personnes qui se sont abonnées à sa page Facebook.
[…]
L’expert de l’extrême droite et professeur à l’Université libre de Berlin, Hajo Funke, a déclaré au Morgenpost :

Ce que Mme Lorenz-Hoffmann publie sur sa page Facebook est du pur racisme national-socialiste.

La propagation d’une telle propagande était tabou, inexcusable ; mais ne représente cependant pas un cas isolé au sein de l’AfD.
[…]
Entre temps, Lorenz-Hoffmann a supprimé ces messages.

Vu les risques encourus face à la police de la pensée, cela se comprend. Elle ne l’est pas a reniés.

Notez bien : l’hostilité à ce que des hommes d’un groupe étranger aient accès aux femmes de son groupe, une caractéristique universelle de toutes les sociétés humaines présentes et passées à l’exception des “démocraties libérales anti-racistes”, pleinement justifiée par une analyse évolutionnaire, est présentée comme intolérable par la police de la pensée.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

4 Commentaires sur "Allemagne : l’AfD attaquée pour des messages raisonnables de ses élus sur les envahisseurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
nufnuf
15 janvier 2018 10 h 10 min

J’avais pas vu que le métis avait un mono-sourcil 🙂

33charlemagne
15 janvier 2018 12 h 59 min

Voila sur quoi la justice en Allemagne débat en ce moment, des sous-merdes qui patrouillent dans les rues en tant que la police de la Charia. Pour le moment ils se limitent à interpeller les leurs, pour leurs rappeler les règles du bon bougnoul. Se poser la question si cela est autorisé est asolument abject.

Rantanblanc
16 janvier 2018 5 h 54 min

C’est dur de concevoir qu’il puisse exister des dictatures pires que la France… et pourtant il y a l”Allemagne..
L’autre mal tissé qui trouve qu’il y a encore trop d’indigènes en Allemagne est execrable,
Il est métis et voudrait une société à son image, ce qu’elle n’a jamais été, on peut le considerer comme un suprematiste métis.
Hamon avait tenu le même genre de propos sur la ville de Brest.
Dur de vivre dans des sociétés où il est de bon ton de trouver qu’il y a trop de blancs sur la terre de leurs ancêtres, mais où il est inadmissible de dire qu’en fait il y a juste trop de nègres et d’arabes…
La seconde idée est considérée comme de la haine raciale, la première non alors qu’elle en est… Dire qu’il y a trop de natifs sur leur territoire est un appel au génocide ou à l’ethnocide, donc à de la haine raciale.

tagadalbe
16 janvier 2018 8 h 28 min

L’occident, surtout l’Europe de l’ouest et les USA sont devenus un immense camp de la mort pour l’homme blanc. tout est bon pour organiser l’holocauste de l’homme blanc. Avortement à outrance pour génocider les petits blancs directement dans le ventre de leurs mères; environ 15 000 000(soit près de trois fois 6 000 000…) de bébés blancs ont été assassinés dans le ventre de leurs mères, depuis les lois de la faiseuse d’anges Française, S. Veil. Dans le même temps,”on” a fait venir 15 000 000 d’immigrés…. Grand remplacement? oui, mais surtout grand holocauste!!!
Et comme cela ne va pas assez vite, on reçoit la dernière vague du rebut de la planète pour venir violer et terroriser les dernières femmes blanches à peu près saines.
Les “élites” Françaises sont complices du génocide de leur propre peuple, aux ordres de la coterie de la croix bleue sur fond blanc, qui est la vraie machine mondiale à détruire la race blanche, et transformer ses derniers rejetons en esclaves au service de leur communauté. Nos élites sont donc de véritables Kapos.
Rahowa!

wpDiscuz