Le nouveau premier ministre polonais : un banquier aux racines juives !

En France, le parti polonais Droit et Justice (PiS) serait certainement qualifié d’hyper-ultra-conservateur-xénophobe-méchant-pabo (ou quelque chose de ce genre), parce que sous la pression de son électorat il est anti-avortement, hostile aux quotas d’envahisseurs, et a même pris des mesures d’encouragement à la natalité polonaise.

Mais c’est loin d’être un parti nationaliste authentique ; l’opposition à quelques formes de la décadence ne construisant pas une vision du monde solide centrée sur l’intérêt national et ne garantissant pas l’absence de corruption.

Le récent changement de premier ministre confirme amplement les lacunes du parti.

AFP :

Le parti conservateur au pouvoir en Pologne a décidé jeudi de remplacer la Première ministre Beata Szydlo, une fille de mineur et ex-élue de province que son euroscepticisme a empêchée de conquérir l’étranger, par un jeune ex-banquier brillant qui devrait y réussir beaucoup mieux.

Quand vous lisez à propos d’un politicien qu’il a été banquier, ça doit déclencher une première alerte.

Quand vous voyez la presse anti-blanche le qualifier de “brillant” ça doit déclencher une seconde. Évidemment, on ne devient pas premier ministre d’un pays comme la Pologne en étant un imbécile, une telle précision indique dès lors généralement un avis politique favorable des médias dominants.

Quand un politicien a une ascension soudaine le propulsant très rapidement à la tête du pays, ça doit déclencher une troisième alerte.

Mme Szydlo a démissionné jeudi et sera remplacée par le ministre des Finances Mateusz Morawiecki, a annoncé le parti au pouvoir, expliquant qu’il s’agissait de réagir à des “changements récents dans la situation intérieure et internationale”.

Si l’économie polonaise tourne bien et les conservateurs nationalistes [sic] de Droit et Justice (PiS) au pouvoir caracolent en tête de sondages, leur généreux programme social n’en a pas moins besoin tant d’investissements étrangers que de subventions européennes, que l’UE pourrait être tentée de réduire, en raison de tensions avec Varsovie sur plusieurs dossiers, telles les réformes judiciaires, l’accueil des réfugiés – refusé par Varsovie ou les coupes d’arbres dans l’ancienne forêt de Bialowieza.

Morawiecki, ayant fait des études dans plusieurs pays occidentaux et parlant aussi bien l’anglais que l’allemand, devrait être plus apte à calmer le jeu avec l’Occident que Mme Szydlo.

Celle-ci a présenté sa démission au comité politique du parti Droit et Justice (PiS) qui l’a acceptée et a proposé la candidature de M. Morawiecki, a déclaré aux journalistes la porte-parole du parti Beata Mazurek.
[…]
Répondant aux journalistes, elle a également laissé entendre que le changement devrait permettre d’améliorer l’image du pays à l’étranger.

Si c’est pour plaire à Macron, Merkel, et à la presse occidentale, ça ne peut pas être bon.

[…]
Si le remaniement au sommet a été décidé en dernier ressort par le puissant chef du PiS Jaroslaw Kaczynski, l’acceptation formelle de la démission de la Première ministre et la nomination de son successeur et de son gouvernement relèvent de la compétence du président de la République Andrzej Duda – lui-même issu du PiS.

Mme Szydlo devrait occuper un poste de vice-Premier ministre auprès de M. Morawiecki, a indiqué un vice-ministre des Affaires étrangères Jan Dziedziczak.
[…]
Le futur Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, 49 ans, est un ancien banquier brillant, et un étatiste résolu.

Fils d’un ancien opposant anticommuniste radical, historien formé à l’Université de Wroclaw (sud-ouest), il a fait ensuite des études économiques et de droit aux Etats-Unis, en Allemagne et en Suisse, bénéficiant aussi d’une large culture générale.

En 2015, il a renoncé à son poste lucratif de président de la Bank Zachodni WBK (groupe Santander) pour entrer au gouvernement PiS comme ministre du Développement et vice-Premier ministre. En 2016 il a pris également le porte-feuille des Finances.

Il est passé directement de la banque au gouvernement.

Jewish Telegraphic Agency :

Un politicien avec des racines juives qui a dit que ses deux tantes ont été secourues par des non-juifs lors de l’Holocauste a été nommé premier ministre au milieu d’un remaniement gouvernemental.

Il semble être quelque chose comme 1/8ème ou 1/4 juif, mais le poison est assez puissant pour contaminer le puits. Ses prises de position pro-juives sont répugnantes au possible.

[…]
Morawiecki […] n’était même pas un membre de Droit et Justice il y a deux ans.

Voilà, voilà.

Bien qu’appartenant à un gouvernement supposément très conservateur, Morawiecki a par ailleurs un profil de parfait cosmopolite, si on excepte son obligatoire posture de bon catholique.

Reste à voir ce qu’il fera effectivement. Je n’en attends rien de bon ; mais étant donné les contraintes politiques limitant son action, il n’y aura pas non plus demain d’apocalypse migratoire en Pologne. Cela sera sans doute plus subtil.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Le nouveau premier ministre polonais : un banquier aux racines juives !"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Michael
17 décembre 2017 13 h 23 min

ça commençait à déraper en Pologne, on va vite recadrer tout ça avec un infiltré Juif.
Et encore 2 survivantes échappées des douches!

Steph
20 décembre 2017 7 h 23 min

C’est un scandale ! Je n’arrive pas à bien interpréter cette histoire : est-ce du chantage ? une faiblesse de Kaczynski ? on aimerait savoir ce que savent les nationalistes polonais. S’il y en a dans le coin, laissez-nous une explication…

AA
20 décembre 2017 12 h 48 min

N’étant pas polonais, je ne sais pas ce que pensent les nationalistes de ce pays.
Mais, j’ ai une interprétation personnelle. L’ exécutif polonais, ainsi qu’une partie de la population de par leur histoire commune conflictuelle, a peur de la Russie et cherchent à s’ en protéger avec ((( l’ otan ))).
((( L’ otan ))), ne faisant rien gratuitement, impose une compensation à sa protection et a placé un juif à latête du gouvernement polonais.

Pour résumer, la Pologne s’ est fait youpiner.

wpDiscuz