Le gouvernement suédois veut interdire au grand public l’accès à un site listant l’origine ethnique des criminels

La démocratie multiraciale est le régime politique parfait.

La preuve : pour éviter que la population – censée décider de la direction du pays – n’ait de “mauvaises pensées”, il faut restreindre son accès à des données publiques sur les criminels non-blancs.

Oh, attendez…

Breitbart :

La Suède a proposé d’interdire l’utilisation publique du moteur de recherche de documents légaux Lexbase, qui est utilisé pour identifier l’origine ethnique de suspects criminels suédois.

Selon le gouvernement suédois, les données diffusées par le site internet sont trop sensibles pour le public et devraient être limitée aux professionnels comme les avocats, les journalistes et les chercheurs. Auparavant, le site internet était protégé par la Loi suédoise sur la liberté d’expression, mais la nouvelle loi pourrait limiter quelles données il est autorisées à diffuser, rapporte le Dagens Industri.

Dans un communiqué publié sur son site, Lexbase a écrit :

Le droit de lire ces documents publics à l’aide de Lexbase sera, si la proposition est adoptée, réservée aux professionnels, tels que les avocats, les journalistes, et diverses entreprises.

Lexbase précise bien qu’il s’agit de “documents publics”.

Quelle peut donc être la justification d’une telle restriction à l’accès à des documents publics – supposés pouvoir être lus par tous ceux le désirant ?

Soit les documents n’auraient jamais du être publics en premier lieu – mais le jugement d’un violeur n’est pas un secret défense – soit il ne devrait être fait aucune difficulté matérielle à leur accès. À une époque cela voulait dire libre consultation de compte-rendus papiers, aujourd’hui cela veut dire libre accès aux données par un site internet.

Pour contexte, on trouve ceci sur le site du ministère français de la Justice :

La justice est rendue au nom du peuple français. Elle est publique.

Ce principe, consacré par la Convention européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales, inséré dans les Codes de la procédure judiciaire française, permet à tout citoyen de pouvoir vérifier dans quelles conditions les décisions de justice sont rendues.

Je suis tout le contraire d’une zélote de ces textes sur les “droits de l’Homme”, mais c’est là un principe (d’ailleurs assez ancien) que j’approuve car ses effets sont bénéfiques.

Notez bien qu’il est précisé que c’est contenu dans une de leur stupides conventions européennes, ce qui veut dire que le même principe s’applique en Suède.

Breitbart :

Si le ministre de la Justice Morgan Johansson a dit que l’activité journalistique ne serait pas affectée, il a laissé la définition de ce qui constitue “une activité journalistique” ouverte.

Ce n’est pas difficile de deviner ce qui sera qualifié d’activité journalistique : celles émanant des médias dominants. Vous savez, ceux qui en Suède sont de façon écrasante aux mains de juifs.

Et de façon plus générale, les “professionnels” sont des gens qui seront en règle général exposés à des mesures punitives s’ils utilisent les données du site dans le but d’établir un semblant de statistiques ethniques.

Depuis de nombreuses années, le gouvernement suédois a cessé la collecte de statistiques liée à l’origine ethnique ou religieuse des criminels, rendant difficile pour les chercheurs d’évaluer le taux correct de crime immigré, par opposition aux crimes commis par les suédois autochtones.

Certains, comme l’agent de police Peter Springare, ont affirmé que la majorité des crimes sérieux sont commis par des immigrés ou des individus d’origine immigrés. D’autres ont utilisé des requêtes de liberté d’information pour regarder des crimes au cas par cas et traquer le taux auquel des criminels nés à l’étranger ont commis des crimes.

A partir des noms des criminels, il doit aussi être possible d’évaluer raisonnablement le taux d’envahisseurs extra-européens, puisque peu d’entre eux auront un nom suédois.

Un projet de recherche a tenté de regarder seulement les cas de viol collectif en Suède et a découvert, en examinant les documents judiciaires, que neuf viols collectifs sur dix sont commis par des demandeurs d’asile et individus d’origine immigrés.

Dingue !

Personne n’aurait pu le prédire !

Après tout, ça n’est pas comme si les “tournantes” – pour utiliser l’euphémisme orwellien favori des médias dominants pour éviter “viol collectif” -, à peu près inexistantes en France par le passé, ne s’étaient multipliées dans les quartiers envahis par les hordes afro-maghrébines (le viol collectif implique une acceptation sociale du viol au sein d’un groupe ; à peu près impossible chez les Blancs hors temps de guerre mais courant chez les envahisseurs)… Il y a 20 ans déjà c’était un problème d’ampleur.

Conclusion

Tout comme le gouvernement suédois refuse des statistiques ethniques concernant la criminalité, il veut multiplier les obstacles pour que des agents indépendants puissent constituer un portrait de la situation appuyé sur des faits.

Parce que les faits sont très, très défavorables aux partisans de la démocratie multiraciale.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Le gouvernement suédois veut interdire au grand public l’accès à un site listant l’origine ethnique des criminels"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Max.B
18 décembre 2017 1 h 45 min

Ils prennent les gens pour des cons…
S’ils interdisent aux gens de connaître les origines ethniques des criminels , cela coule de source que les étrangers sont sûr-représentés.

unposteur
18 décembre 2017 2 h 05 min

De toute façon ça ne fait aucun doute, ce qu’il s’agit de cacher ce sont des taux comme 99% des viols, 95% des vols avec violences, 95% des agressions gratuites.
En Suede il y a beaucoup de chance qu’on atteigne ces proportions, les natifs sont beaucoup moins sauvages que les français pris dans leurs globalité.
Nous “de souche” on a des banlieusards, des kéké chtis, les corses, les manouches.. eux je crois pas et ils sont vraiment friqués, peace and love donc ça doit vraiment piquer les yeux.

wpDiscuz