À la BBC, des offres d’emploi réservées aux non-Blancs

En France, ça n’est pas encore autorisé – les employeurs sont vivement incitées à mettre en oeuvre une politique officieuse de quotas sous peine d’être accusés de discrimination (même si ça implique d’embaucher des incompétents), mais refuser explicitement un candidat car blanc demeure encore interdit.

Ce n’est pas le cas au Royaume-Uni, et la BBC – organisme audiovisuel public – est à la pointe du combat pour marginaliser les Blancs.

Breitbart :

Une offre d’emploi offrant “une opportunité exceptionnelle et unique de se former comme journaliste de l’audiovisuel” à la BBC indique n’être ouverte qu’aux candidats non-blancs.

Publiée sur la section d’offres d’emploi de w4mp […] la publicité affirme explicitement que le stage payé, d’une durée d’une année, au service monde de la BBC, n’est “ouvert qu’aux candidats d’une origine ethnique minoritaire noire, asiatique ou non-blanche”.

La publicité a été placée par Creative Access, une association enregistré qui […] offre des stages payés hautement désirables dans les principales entreprises de médias, desquels les Blancs sont exclus.

L’organisation déclare sur son site internet :

Nous aidons les jeunes gens, de communautés sous-représentées à travers le Royaume-Uni, à accéder à des carrières créatives. Notre vision est que dans le long terme, nos stagiaires progresseront vers des positions à responsabilité, et à leur tour apporteront d’autres membres de communautés sous-représentées avec eux.

Cette organisation anti-blanche indique explicitement qu’elle compte jeter les bases d’un phénomène de cooptation ethnique (on pourrait aussi dire favoritisme, népotisme…) !

D’un côté, on raconte aux Blancs que les défenseurs des non-Blancs ne voudraient que “l’égalité” et l’absence de discrimination, de l’autre il est ouvertement avoué que ces non-Blancs artificiellement promus favoriseront les leurs.

L’organisation prétendrait peut-être qu’elle voudrait seulement dire là que cela permettrait de mettre fin à un “racisme systémique” supposément dirigé contre ses petits chéris (si seulement !) ; mais dire que les gens d’une race favorisent forcément ceux de là leur (ce qui est pour l’essentiel vrai en dehors du cas pathologique des blancs gauchistes) c’est tout de même admettre que la société multiraciale est intrinsèquement conflictuelle avec des luttes de pouvoir entre les différents groupes la composant.

Loin d’être sous-représentés, le Rapport d’Information sur l’Égalité de la BBC pour 2017 montrait que les noirs et minorités ethniques (BME) constituent 14,5% des employés de l’entreprise, tout en constituant moins de 13% de la population britannique lors du recensement de 2011.

Et c’est sans compter la masse de juifs travaillant à la BBC comme des non-blancs. C’est une statistique que les (((auto-élus))) préfèrent dissimuler, parce que, vous comprenez, ça pourrait renforcer les “stéréotypes antisémites”.

Si la BBC affirme que sa poussée vers une diversité accrue vise à garantir que sa force de travail “reflète le Royaume-Uni”, l’entreprise s’est engagée à obtenir “une force de travail au moins aussi diverse, si ce n’est davantage, que la moindre autre dans l’industrie”.

Derrière l’hypocrisie, la volonté anti-blanche est on ne peut plus claire. Quand ils commencent à promouvoir des non-blancs incompétents, ils prétendent que c’est au nom d’une représentation égale, quand ils l’ont atteinte, ils continuent avec encore plus de fanatisme !

Il y a d’autres situations analogues. Par exemple, ceux qui affirment que les Blancs vont être mis en minorité par l’invasion migratoire sont d’abord moqués comme des “néo-nazis conspirationnistes” ; puis une fois que cette mise en minorité est en passe de se produire (comme c’est le cas aux États-Unis), on nous raconte que ce serait magnifique, et que ceux qui ne sont pas de cet avis sont “néo-nazis”.

[…]
Selon la loi sur l’Égalité de 2010, il est devenu légal […] que les employeurs […] assistent “les gens avec une caractéristique protégée particulière à surmonter leur désavantage – par exemple en offrant des stages”.

Un stage payé comme un emploi, c’est de fait un emploi.

Concrètement, on a ce motif :

  1. Moins capables, les envahisseurs non-Blancs s’avèrent sous-représentés dans les emplois exigeant davantage d’intelligence. Ce phénomène est déjà manifeste dans les résultats scolaires.
  2. Cette sous-représentation est jugée comme le signe d’une oppression invisible.
  3. Les colons allogènes sont artificiellement promus même s’ils s’avèrent moins capables.

[…]
Annonçant donner 4 millions de livres sterling du contribuable à Creative Access en 2014, le gouvernement a dit qu’une partie de la somme financerait la formation de boursiers pour “des employés et indépendants traditionnellement sous-représentés travaillant dans le domaine créatif, dont les Noirs, Asiatiques et groupes ethniques minoritaires”.

Ce gouvernement était supposé être “conservateur”, pour rappel.

Avec un Macron favorable à la “discrimination positive”, on peut se demander si cela n’arrivera pas bientôt en France aussi ?

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

5 Commentaires sur "À la BBC, des offres d’emploi réservées aux non-Blancs"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
AA
5 décembre 2017 22 h 00 min

Bientôt, ils font faire des élections réservés aux non-blancs.

6 décembre 2017 18 h 47 min

Ce serait très bien, certains Blancs comprendraient peut être que cela ne sert à rien de voter ! Forcément puisqu’ils ne pourront plus…
Mais bon, en attendant ce jour là, on sera encore plus dans la mouise que maintenant.

Earl Turner 31
6 décembre 2017 21 h 27 min

“Nous aidons les jeunes gens, de communautés sous-représentées à travers le Royaume-Uni, à accéder à des carrières créatives.”
Les nationalistes racistes sont une communauté sous-représentée, ça tombe bien.

Kevin le boss
7 décembre 2017 1 h 13 min

Hé, Hé. Bien vu.

🙂

LeDisciple
9 décembre 2017 1 h 14 min

Big Black Cock

wpDiscuz