Allemagne : un maire pro-invasion poignardé par un de ses administrés

Ce n’était pas une agression préparée, mais un coup de fureur irréfléchi sous l’influence de l’alcool ; brisant les inhibitions de l’agresseur. Ce n’est certainement pas un modèle.

En même temps, les promoteurs de l’invasion auraient bien pu réaliser, s’ils y avaient réfléchi, que leur traîtrise pourrait bien susciter une légitime fureur.

RT :

>Andreas Hollstein, maire de la ville d’Altena dans l’Ouest de l’Allemagne, a été victime d’une agression au couteau le 27 novembre 2017 dans la soirée, peut-être pour des motifs politiques. D’après le site d’information du quotidien Wolfsburger Allgemeine Zeitung (WAZ), un homme de 56 ans a attaqué l’édile avec un couteau de 30 centimètres dans un restaurant à kebabs, lui infligeant une blessure au cou de 15 centimètres.

Quand on lit “dans un restaurant [sic] à kébab”, et qu’on lit que le couteau faisait “30 centimètres”, la première hypothèse sautant à l’esprit est celle du bougnoule sauvage. Après tout, on parle d’une arme hautement inhabituelle dans un repère à bougnoules équipé de tels couteaux.

Mais il y a un rebondissement imprévu.

L’agresseur, un allemand âgé de 56 ans, aurait lancé :  Etes-vous le maire ? », afin de s’assurer de l’identité de sa cible avant de passer à l’acte. Visiblement sous l’emprise de l’alcool, l’homme serait connu pour être un critique virulent de la politique d’accueil de migrants de la ville d’Altena et de son maire. « Les autorités enquêtent en partant de la présomption qu’il y a une motivation politique à l’agression », a confirmé le ministre-président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, cité par Deutsche Welle.

La présomption des autorités paraît raisonnable, au vu des circonstances décrites. Certains points d’ombre demeurent – comment se fait-il qu’il disposait d’un tel couteau sur lui ? Ceci peut faire pencher vers la préméditation ; mais on voit mal comment il aurait su que le maire se rendrait dans ce boui-boui, et l’alcoolisation ne colle pas non plus avec une telle thèse.

Autre rebondissement, d’ailleurs, assez prévisible quand on sait qui est l’agresseur : les bougnoules tenant le boui-boui sont allés au secours du maire. Ce qui fait d’un tel endroit un lieu d’autant plus inadapté pour une agression préméditée.

Une rencontre inopinée, déclenchant la légitime colère de l’agresseur contre le promoteur local de l’invasion, semble l’hypothèse la plus probable.

Et, de même que Henriette Reker, maire de Cologne qui avant son élection (et son agression) travaillait à la prise en charge des “réfugiés”, ce maire ne l’a pas volé.

La chancelière allemande Angela Merkel, critiquée par l’opposition pour sa politique de la porte ouverte aux migrants en 2014 et en 2015 a apporté son soutien au maire, dont les jours ne sont plus en danger. « Je suis horrifiée par cette attaque au couteau », a-t-elle fait savoir, par la voix d’un porte-parole.

Évidemment, entre traîtres on se soutient. Merkel n’a pas envie d’être la prochaine cible d’un “couteau fou”… pardon, du “terrorisme d’extrême-droite”… ou plutôt, de légitimes représailles.

En 2015, Andreas Hollstein avait décidé d’accepter quelque 100 réfugiés en plus des 250 imposés par quota dans la ville d’Altena. « Nous essayons de créer une situation gagnant-gagnant », s’était alors félicité le maire, cité par la WAZ, au plus fort des la crise migratoire que connaît l’Europe depuis plusieurs années.

Gagnant-gagnant comme dans “davantage d’argent pour les envahisseurs, davantage de viols subis par les envahis” ?

Cet Andreas Hollstein – qui a appelé à plus de censure de l’Internet suite à son agression – est un traître absolu.

Le plus dommage dans cette affaire, c’est sans doute que l’agression n’ait pas eu une issue plus définitive.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Allemagne : un maire pro-invasion poignardé par un de ses administrés"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Michael
4 décembre 2017 21 h 15 min

Merkel est horrifiée, pendant qu’elle fait installer des blocs ‘anti-camion’ (pas anti-arabe). Certains écrivent dessus “Thank you Merkel” de façon ironique et acerbe j’espère, on ne sait plus dans nos pays.
Où sont les valeureux snipers de la Wehrmacht.

Pierre François
28 décembre 2017 11 h 00 min

En effet, quand on connaît le courage, l’honneur et l’idéalisme des valeureux hommes de la Wehrmacht et de la Waffen SS,… et qu’à l’opposé on voit tous les traîtres qui se sont succédé depuis des décennies aux postes de pouvoir… C’est triste…

wpDiscuz