Les graffitis “antisémites” à Marseille qui avaient fait hurler la (((communauté)))… étaient le fait d’un juif !

Le plus important dans toute cette affaire, c’est que personne n’aurait pu le prédire…

Après tout, ce n’est pas comme s’il n’y avait pas des antécédents, etdes antécédents, des antécédents, des antécédents… Quand il y a un supposé “crime de haine”, ça ne peut jamais, jamais être un faux.

Rappelons que supposer qu’un “crime de haine antisémite pourrait être un faux fait par un juif serait antisémite, selon (((Steve Goldstein))), directeur exécutif du (((Centre Anne Frank))).

Le “crime de haine” et l’indignation des (((auto-élus)))

La Provence :

Un sentiment de crainte et de dégoût à la fois. Dans les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, une série de tags a été découverte sur le côté pair de la rue Roux-de-Brignoles, dans le 6e arrondissement. Des tags troublants où seul le mot “Juif” a été inscrit sur des murs et des devantures de magasins.

Des commerces qui n’auraient pas été choisis au hasard selon des représentants de la communauté juive de Marseille, persuadée du caractère antisémite des inscriptions. “Les magasins et devantures choisies appartiennent à des personnes de la communauté”, alerte David Assedou, responsable d’une synagogue dans ce secteur de la ville. Selon ses propres constatations, un premier tag aurait été fait à proximité de l’hôtel C2 en haut de la rue avant la série faite avant-hier soir.

“Outre l’impression d’insécurité, ce qui me perturbe, c’est le fait qu’il y ait eu des repérages avant un passage à l’action en pleine nuit”, avance David Assedou. En réaction, l’un des commerçants, dont la devanture a été taguée, a porté plainte hier pour dégradation, assure le responsable communautaire. David Assedou envisage pour sa part de porter plainte pour antisémitisme en espérant un renfort des patrouilles de police dans ce secteur peu ciblé jusqu’à présent par de tels actes.

La communauté juive organisée n’avait pas tardé à faire part de sa fureur.

CRIF :

Le Crif Marseille-Provence tient à exprimer son indignation suite aux inscriptions antisémites retrouvées dans nos rues du centre-ville le week-end dernier.

En effet, plusieurs tags ont été découverts, le mot “Juif” étant inscrit sur des devantures de commerces et des portes de garages, rue de Roux-de-Brignoles dans le 6ème arrondissement de Marseille.

Le Crif Marseille-Provence reste choqué par ces actes, le fait d’écrire le mot « Juif » sur un commerce rappelant ainsi les heures les plus sombres de l’Histoire. Nous ne pouvons tolérer de tels agissements, ni sur la forme, ni sur le fond.

Mème du CRIF
Le CRIF a inclus ce mème dans son communiqué

Dans un autre communiqué, on a encore une dose de cette comparaison :

Le Crif a déposé plainte et une enquête est en cours. La communauté juive se dit écœurée par cette forme de stigmatisation qui lui rappelle les années 1930.

« Je n’ai jamais vu ça à Marseille. Ces dessins rappellent des heures terribles. On se croirait 80 ans en arrière. » Bruno Benjamin, président du Crif Marseille-Provence, est encore sous le choc.

Nos pauvres petits youpins qui n’ont jamais rien fait de mal et ont été persécutés à travers les siècles et les continents uniquement à cause de la méchanceté de tous les peuples chez qui ils vivaient se préparaient déjà psychologiquement à subir un nouvel Holocauste, en étant emmenés dans de fausses salles de douche pour y être gazé dix fois puis transformés en savon et en abat-jours.

Sur Twitter, les juifs au badge bleu s’étaient montrés particulièrement agités.

L’aveu : un juif en était l’auteur

Cela les consolera sans doute d’apprendre que l’auteur du graffiti était un des leurs !

Non, je blague : c’est mauvais pour leur propagande victimaire.

Le Figaro :

L’enquête aura été de courte durée. L’auteur des tags « Juif » réalisés ces dernières semaines dans quelques rues de Marseille a été identifié ce vendredi. Le tagueur s’est dénoncé après avoir vu l’ampleur que prenaient la découverte et la médiatisation de ses graffitis au cours des derniers jours. Mais ce dernier ne semblait avoir aucune démarche antisémite : il s’agirait en réalité d’un jeune membre de la communauté juive de Marseille, dont « Juif » n’est autre que la signature (le blaze), rapporte le quotidien régional La Provence. Ces tags auraient donc été réalisés sans but politique, selon une source policière.

L’enquête avait débuté à la mi-novembre. Peints sur des rideaux de fer ou des portes de garage, les tags avaient été réalisés à des dates variées, et de façon aléatoire : l’un d’eux avait par exemple été réalisé sur la devanture d’un restaurant chinois. Ces tags colorés et en grand format avaient suscité l’émoi dans la communauté juive.

La Provence indique que l’auteur des graffitis n’a pas commencé par contacter la police, mais les responsables de la communauté juive locale. Il s’était certainement rendu compte qu’avec l’agitation entourant l’affaire et l’enquête policière lancée, il risquait d’être retrouvé, et qu’il valait mieux prendre l’initiative. Ayant discuté avec ces responsables communautaires, il a pu construire avec eux une histoire à raconter aux autorités.

Son histoire est bizarre pour une raison assez simple : une signature n’est-elle pas censée signer une oeuvre plutôt que d’être apposée seule ? Toutes les photographies disponibles indiquent que le mot juif, reproduit de façons très différentes, est la seule chose composant ces graffitis.

Caricature juif taguant sa synagogue
Im-pré-vi-sible

Les médias contrôlés ne discutent pas un instant la possibilité que cette explication de “signature” soit fausse, parce qu’il s’agit pour eux de minimiser les possibles retombées négatives sur la communauté juive. Envisager la possibilité qu’un juif ait voulu faire croire à d’authentiques actes anti-juifs serait “antisémite”.

La totalité des articles sur le sujet nous citent le même exemple pour prouver le caractère “aléatoire” des graffitis : celui du restaurant chinois. Pour ce que l’on apprend à la lecture des médias, c’est la seule exception. Aucun article ne nous indique la date du graffiti ayant ciblé le restaurant chinois, alors que c’est une information capitale.

La semaine passée, les responsables communautaires s’inquiétaient que les bâtiments ciblées – ils n’étaient alors que trois – appartiennent bien à des juifs. Si ce graffiti ciblant le restaurant chinois est antérieur à l’agitation médiatique de la semaine écoulée, c’est un argument crédible ; mais si au contraire il a été réalisé cette semaine, il pourrait très bien avoir été réalisé dans le but express de crédibiliser l’explication (qui serait dès lors mensongère) du jeune juif voulant éviter des ennuis. Au vu des informations disponibles, c’est la thèse la plus probable.

Mais quand la (((LICRA))) ou le (((CRIF))) irons nous annoncer une “augmentation des crimes de haine antisémite”, ne doutons pas qu’ils auront quand même inclus ces graffitis dans leurs chiffres, de la même façon que l'(((ADL))) continue de comptabiliser les canulars téléphoniques réalisés par un juif.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

26 Commentaires sur "Les graffitis “antisémites” à Marseille qui avaient fait hurler la (((communauté)))… étaient le fait d’un juif !"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Pierre
27 novembre 2017 5 h 31 min

L’Allemagne disparaît, l’Europe coule, Hitler n’est plus là pour nous sauver, des dizaines de millions d’Africains noirs et arabes envahissent notre continent, aidés par les réseaux maçonniques internationaux et les officines (ONG) de Soros et autres, plus de liberté d’expression, de recherche historique, aucune solidarité raciale entre Blancs, aucune souveraineté nationale monétaire, politique, judiciaire ou militaire, un esclavage total de nos peuples européens à l’UE, aux Banques centrales privées (juives), à la BRI qui les possède toutes (Rothschild), à leur pouvoir militaire (OTAN : Rothschild + Rockefeller + autres de même origine communautaire), une explosion des divorces, des célibataires longue durée, des familles décomposées,
une vie urbaine frelatée et déracinée (ou alors villages-dortoirs périurbains), des films réduits à l’alternative télé-réalité (poubelle la vie) ou blockbuster à la Hollywoodienne (Independence day, le jour d’après,…), des livres réduits aux seuls romans (de gare, ou à l’eau de rose, Angot fait la synthèse), de la publicité omniprésente, une idéologie cosmopolite et mondialiste qui l’est tout autant, des élections manifestement truquées au profit des mondialistes, une surpopulation mondiale exponentielle, une alimentation frelatée pour nous empoisonner à petit feu, des vaccins suspects mais obligatoires, une protection des grandes fortunes parasitaires (celles de la spéculation et de la finances), une imposition toujours croissante sur les petites et moyennes fortunes foncières (donc une nomadisation progressive au détriment des propriétaires terriens), un affaiblissement continu de la classe moyenne, des gauchistes antifa violents, vulgaires et lâches mais protégés par tous les gouvernements, des milieux nationalistes et identitaires qui n’arrivent jamais à s’entendre ni même à s’allier entre eux, des masses qui préfèrent défendre leur petit confort individuel plutôt que se liguer contre nos véritables maîtres, une marchandisation de tout et de tous, un fichage de tous (terrorisme “islamiste” oblige), des moyens de plus en perfectionnés pour le faire (satellites, informatique, futures puces sous cutanées RFID), la disparition de toutes nos traditions et coutumes, …

Judas va commencer à s’ennuyer, ça devient trop facile pour lui.

C’est YAHVÉ qui va être content …

Anon
27 novembre 2017 13 h 20 min

Et du coup ? Tu proposes quoi ? Qu’on se pende ? Qu’on se lamente sur notre sort en pleurant ? Ou se plonger dans la dépression ? Parce que ton message n’invite à rien d’autres. Se lamenter sur notre sort, changera rien à la situation.

Trouves toi des occupations privées qui te permettent de “t’évader” (sport, art martial, méditation, pêche, chasse, lecture etc.), entoures toi d’amis de qualités et fondes une famille si ce n’est pas déjà fait. Alors oui nos pays ne sont plus que des coquilles vides, mais ta vie ne se limite pas à ça et rien ne t’empêches d’avoir une vie privée de qualité. Une vie c’est court, si tu la passes à te morfondre, tu finiras par le regretter. Accomplis des choses dans ta vie, aies des raisons valables d’être fier de toi et profites en un maximum.

Pierre
28 novembre 2017 3 h 44 min

Je te remercie de lui apprendre à faire le constat d’une situation (certes très pessimiste), et de différencier un tel constat de la personne qui le porte. Soit il ne le comprend pas, soit il sagit d’un infiltré. Psychiatriser l’ennemi (en le prétendant au choix imbécile, obsessionnel ou malheureux), était une méthode bolchévik, qui hélas leur a survécu.
Par ailleurs, on peut lui répondre que ” ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être adapté à une société malade “.

Il peut méditer ce précepte, qui je crois est partagé par tous les militants de Blanche Europe.

Michael
30 novembre 2017 23 h 17 min

Belles illustrations AA! Ben Garrison fait d’excellents dessins dans ce style, souvent aussi ou plus efficaces qu’un long discours pour faire passer le message.

AA
6 janvier 2018 21 h 07 min
Pierre
27 novembre 2017 14 h 38 min

Ta vie, ma vie n’ont aucune importance. Nous ne sommes que des maillons d’une chaîne qui nous dépasse. Tu supposes si j’ai bien compris que ma vie est déséquilibrée ? J’ai une (jolie) petite amie, je fais pas mal de choses qui me passionnent (jeu d’échecs, karaté, alpinisme, poésie,…). Ma vie n’est sans doute pas parfaite, comme la tienne mais peu importe. Ce qui me rend malheureux, c’est que d’un point de vue biologique la situation est désespérée. Si tu trouves quoi que ce soit de faux dans ce message, ou, le trouvant pertinent, si tu trouves la moindre solution à l’enjuivement de l’Europe et des européens, je t’écoute.

Anon
27 novembre 2017 19 h 41 min

Ta vie, ma vie n’ont importance. Nous ne sommes que des maillons
d’une chaîne qui nous dépasse.

Quelqu’un qui n’accorde pas d’importance à sa propre vie est un idiot (sans offense). Le reste du message cité, indique clairement que tu te minimises. Tu manques clairement de confiance et d’auto-affirmation. Ce n’est pas pour faire de la psychologie de comptoir, mais tu sembles écrasé par les événements, complètement désemparé par la situation et au lieu d’aller de l’avant, tu t’écroules.

Tu supposes si j’ai bien compris que ma vie est déséquilibrée ? J’ai une (jolie) petite amie, je fais pas mal de choses qui me passionnent (jeu d’échecs, karaté, alpinisme, poésie,…).

En effet, c’est de la simple supposition, comme tu l’expliques bien, je ne connais pas ta vie, cependant quand je lis ton commentaire, j’ai l’impression de lire un dépressif, donc j’en déduis que ta vie est d’une façon ou d’une autre “déséquilibre” bien que le terme ne soit pas adapté. Selon moi, ton problème étant que ta vie personnelle passe en second plan, tu es beaucoup trop focus sur le mal qui ronge notre nation, tu cultives les sentiments négatifs. Tu devrais prendre un peu de recul sur tout ça et donner un peu plus d’importance à ta vie. La réalité tu la connais déjà, dans ton cas je ne sais pas si c’est nécessaire d’alimenter cette tristesse. Le mieux serait que tu mettes de l’ordre dans ton esprit.

Ma vie n’est sans doute pas parfaite, comme la tienne mais peu importe. Ce qui me rend malheureux, c’est que d’un point de vue biologique la situation est désespérée. Si tu trouves quoi que ce soit de faux dans ce message, ou, le trouvant pertinent, si tu trouves la moindre solution à l’enjuivement de l’Europe et des européens, je t’écoute.

La vie parfaite n’existe pas et la mienne ne fait pas exception, cependant nous pouvons tous améliorer notre façon de vivre. Etre parfait et essayer de l’être sont deux choses distincts, l’une est impossible, l’autre est à la portée de tous. Je comprends ta souffrance et je pense que nous la comprenons tous, il m’arrive également de douter de notre réussite ou avoir des pensées négatives, cependant pleurer sur la France ne changera rien, ce que tu fais, à défaut de ne rien changer, te “détruit” psychologiquement.

Avant de vouloir changer notre nation, il faut se changer soi-même , ce fixer des objectifs et viser haut. Il n’existe pas de solution miracle pour sauver la France, cependant il existe des solutions pour améliorer sa vie. En vivant une vie de qualité, n’est pas seulement bénéfique pour toi, mais également pour les autres, mais c’est un autre sujet.

Waffen-SS
27 novembre 2017 22 h 43 min

Nous ne changerons peut-être pas le monde, mais le monde ne nous changera pas! Jean Mabire. Sieg Heil!

unposteur
28 novembre 2017 0 h 32 min

Lol..Tu ferais le parfait psychiatre.. double certificat: casher, république française. Bien sûr c’est mieux pour être heureux de ne pas sentir l’odeur de la merde où on marche et d’ignorer que l’on va tomber dans un ravin dans pas longtemps.
En gros tu conseilles d’être comme le nègre de base.
Crois moi personne n’a envie de déprimer mais dans le contexte actuel, pour le blanc moyen, faut être con comme un gauchiste pour ne pas déprimer. Bien entendu faut savoir s’évader, se faire de l’air et nourrir un certain espoir mais à un moment on ne peut échapper au concret.
Penser, déprimer mais lutter à son niveau c’est ce qui nous différencie du banania de base qui danse dans la merde et fait quinze momes qui vont crever de faim.

Anon
28 novembre 2017 2 h 47 min

Lol..Tu ferais le parfait psychiatre.. double certificat: casher, république française.

République française ? casher ? Etayes ton constat d’imbécile, le pourquoi du comment m’intéresse et ce n’est pas de la psychiatrie, mais de la psychologie, ton constat est donc doublement stupide. Je singe la psychologie, je ne prétends pas l’être, loin de là, mais je le comprends, car j’ai eu le même état d’esprit, j’ai été comme lui, j’essaye avec mon humble contribution, de lui faire comprendre certaines choses.

Bien sûr c’est mieux pour être heureux de ne pas sentir l’odeur de la merde où on marche […] Crois moi personne n’a envie de déprimer mais dans le contexte actuel, pour le blanc moyen, faut être con comme un gauchiste pour ne pas déprimer.

Ou est-ce que tu as lu, que déprimer en ce moment est anormal ? Je connais la situation dans laquelle nous sommes, seulement ce morfondre ne changera rien. Je comprends ce qu’il ressent, car j’ai eu les même raisonnement (être au bord du gouffre, se sentir impuissant, la souffrance intérieure etc.) Cependant, continuer à pleurer et à déprimer tous les jours, ne changera pas la situation de nos nations, personnellement j’agis la ou je le peux, ça s’appelle être pragmatique face à un problème ou accessoirement être un homme. Le comportement de femelle c’est poubelle, la France a besoin d’Hommes qui savent se prendre en main.

Bien entendu faut savoir s’évader, se faire de l’air et nourrir un certain espoir mais à un moment on ne peut échapper au concret. Penser, déprimer mais lutter à son niveau.

Lutter à son niveau, c’est exactement ce que je dis dans mon message, mais si tu l’avais vraiment lu, tu l’aurais compris. Je lui donne un conseil: “prendre un peu de recul sur tout ça”, car visiblement ça l’affecte et son message le montre clairement. Je ne le connais pas personnellement, mais une vie n’est pas éternelle et gâcher cette chance dans de la déprime perpétuelle et le négatif, c’est stupide. Nous ne sommes déjà pas énormément en France à être “conscient”, nos vies sont précieuses et les gâcher dans la pleurniche c’est contre productif.

Etre communautaire, s’entourer d’amis de qualités, être avec sa famille, fonder une famille, avoir des activités physiques, loisirs, se cultiver etc. Etre dans la quête du bonheur, n’est pas en opposition avec tout le reste. À croire qu’aujourd’hui être un blanc nationaliste, te condamne d’office à être une loque en dépression. C’est pas à cinquante ans, qu’il faut se rendre compte que sa vie personnelle est un échec, qu’on a rien accomplis de concret ou que l’on aurait aimé profiter plus souvent de sa famille, vie etc.

Je ne suis pas un stupide gauchiste insouciant, mettant un voile sur la réalité pour mieux la supporter. Ma vie est construite de choses simples et saines, autour de ma famille, fiancé, camarades et autres activités et projets. L’horreur je la vois, je la connais et je vis avec, cependant ma vie n’est pas construite autour de ce noyau destructeur.

Pierre
28 novembre 2017 3 h 09 min

Je pense qu’il faut surtout être idiot pour faire une analyse psychologique d’une personne sans l’avoir jamais vue ne serait-ce qu’une seule fois. Sans offense. Par ailleurs, quand bien même tu aurais raison, ce n’était pas du tout le propos de mon message. Je pense que la SITUATION est désespérée et tu n’as donné aucun argument sur le fond de mon message. Quand on ne parvient pas à attaquer le message, on cherche à dénigrer le messager. A l’avenir, ou tu réponds à mon premier message, ou tu t’abstiens ; nous ne sommes pas sur doctissimo ici.
Mais je te remercie néanmoins de ta sollicitude.

Anon
28 novembre 2017 4 h 20 min

Ton message est pessimiste, négatif du début à la fin, je t’ai posé cette simple question: oui et donc ? On fait quoi ? On se taille les veines ? T’as pas su me répondre. J’ai eu droit à: ma vie n’a pas d’importance blabla, je ne suis qu’un maillon dans un système blabla, je ne suis rien etc. Écoutes si tu m’expliques que ta vie est géniale et que je me trompe de A à Z, très bien, je suis idiot et jettes mes conseils à la poubelle, je vais pas insister avec toi. Je n’ai pas répondu car je suis d’accord avec toi, tout simplement, tu voulais que je te dise quoi ? Ohlala, oui la vie c’est dur, bla-bla, on va disparaître bla-bla, pauvre France, on a pas de chance etc. C’est ça que tu voulais ? Bref j’occuperai mes nuits de “taf” différemment, le sujet est clos.

ps: quand je vois que tu écris: c’est un agent infiltré, bolchevique, ou je sais pas quoi. Que l’autre me traite de juif adepte de la république. Alors que tout le but de mon message était de t’aider en te montrant qu’il y avait autre chose dans la vie que la politique, les faits divers etc. C’est.. haha, déprimant. Heureusement que je connais énormément de natio sain d’esprit et pas seulement en France, parce que la, niveau paranoïaque hyper complo, couplé au défaitisme pleurnicheur.. on a atteint le stade ali sourate. Fais gaffe, mes messages sont codés, des messages subliminaux y sont disséminés, c’est une technique que j’ai appris chez les rouges.

En passant
28 novembre 2017 5 h 57 min

Vous ignorez la définition du concept ” maillon de la chaîne ” qui n’est nullement péjoratif. Vous ignorez le concept de transmission.
Effectivement vous ne pouvez être qu ‘un adepte de la destruction des peuples et des nations des… autres.

En passant
28 novembre 2017 3 h 51 min

En gros, moque – toi de l’avenir de ton pays et de celui de ton peuple.
Petit troll !

Pierre
28 novembre 2017 3 h 59 min

Le pire c’est qu’on ne sait pad et qu’on ne saura jamais si ce anon est un infiltré (le pseudonyme ne l’indique évidemment pas) ou si c’est seulement un psychologue de comptoir.

En passant
28 novembre 2017 5 h 24 min

C’est pourtant clair. Il propose ” l’évasion ” pour oublier, de ” profiter ” pour oublier, bref de ne penser ” qu ‘ à sa gueule “.
A aucun moment il ne propose de développer ses capacités de résistance mentale et physique pour affronter les affrontements qui viennent. Non il propose simplement de ” profiter de la vie “.

unposteur
28 novembre 2017 13 h 20 min

Exactement, c’est pour ça que j’ai adopté ce ton dans ma réponse.
Faire la promotion de l’individualisme que le mode de vie moderne nous impose montre une bonne dose de naiveté.
Cet individualisme est le cancer de notre société et la principale raison pour laquelle la communauté blanche est démunie face aux autres communautés et aux élites qui la trahissent.
Bien sûr, c’est plus facile pour nos adversaires de se mobiliser et faire avancer leur agenda. Les premiers dans les cités se cotoient par centaines depuis l’enfance et ont de l’énergie à revendre vu qu’ils ne bossent pas. Et encore,je ne parle même pas du réseau des mosquées. Pour les seconds, c’est leur métier et les réseaux auquels ils adhèrent oeuvrent depuis de nombreuses décennies si ce n’est des siècles.
Autant dire que le pere de famille blanc, qui rentre 5j/7 crevé d’un travail stressant situé à plus d’une heure de trajet de chez lui et dont, de toute façon, le cercle de relations se compte sur les doigts d’une main n’a pas cette capacité. A quoi s’ajoute l’endoctrinement aux (((“valeurs de la république”))) depuis le berceau et mille autres facteurs aggravant régulièrement évoqués dans ces colonnes.
Donc l’individualisme n’est pas une porte de sortie mais une prison dans laquelle nous sommes enfermés qui réduit notre capacité de résistance à néant.
C’est ce que F. Hollande voulait dire par “les sans dents”.. Ceux qui ne peuvent pas mordre. Bien sûr personne n’a osé avancer cette interprétation dans les médias alors que c’est une évidence.
Pensez donc, et la démocratie? liberté égalité fraternité? Des mantras dont le seul but est de nous soumettre à une réalité qui en est l’opposé. La chutzpa à son point culminant.

Un dernier point pour Anon qui semble bien porter son pseudo.
Si tu n’as pas compris la comparaison avec le psychiatre certifié c’est probablement que tu ignores qu’un dépressif va consulter un psychiatre, pas un psychologue, et ce dernier, très souvent juif, en réponse aux interrogations du patient qui expliquent de façon bien légitime sa détresse lui tiendra exactement le même discours que toi.. pour “l’aider” juste avant de lui prescrire des pilulles qui vont le transformer en imbécile heureux..pour “l’aider” alors qu’il n’aura fait que le culpabiliser en lui faisant comprendre qu’il n’a rien compris à la vie.

Michael
30 novembre 2017 23 h 07 min

J’ai trouvé ton post et constat très bon Pierre.
Un peu de philo, le Pr Dortiguier fait souvent l’éloge de l’antipositivisme; comme un remarquable drame musical de Wagner est antipositiviste. A l’inverse du mouvement contemporain, jusqu’au néopositivistes comme Anon et autres pions de cette superficialité liée à l’esprit maçonnique ambiant, refusant toute hauteur qui ne soit pas bornée par son expérience propre. Cette perte de sens de la réalité et de la rectitude ou Nihilisme (autre nom du Positivisme).

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
29 novembre 2017 14 h 27 min

Ton résumé est le reflet de mes dépressions chronique quand je suis dans un état lucide.
je te comprend Kamarade, mais malgré ce constat on ne doit pas baisser les bras, et répliquer, va mettre des tracts dans la boite au lettres de temps en temps, coller des affiches ou des autocollants, c’est pas grand chose mais au moins tu auras agis, et tu auras essayer de réveiller les nôtres.

Albers
27 novembre 2017 15 h 30 min

Cela rappelle l’histoire de ce ((())) qui s’était auto-mutilé au cuter en disant qu’il avait été agressé !!

27 novembre 2017 17 h 53 min

Il faut bien inventer d’autres histoires pour pleurer sur leur (((sort))).

30 novembre 2017 10 h 45 min

Et à Paris, un autre avait peint ‘juif’ sur sa voiture pour être relogé ailleurs afin d’échapper aux dangereux (et inexistants) “nazis”.
Encore un à l’avant-garde du parasitisme bougnoulique !

Dans les guéguerres entre imams, mollahs et autres barbus sans moustache, les autres tracent des svastikas (généralement à l’envers : du travail d’arabe) sur les murs de leurs enclaves étrangères dites ‘lieux de culte’ pour en obtenir de nouvelles, plus grandes, dans d’autres endroits afin de se partager les postes et les privilèges y inclus.

Ce sont décidément les mêmes !

30 novembre 2017 21 h 58 min

C’est la bonne excuse du moment et ça marche à tout les coups si vous faites parti du (((peuple élu))) !

On pourrait rédiger des pages entières sur le “travail d’arabe” tant nous avons d’exemples. Mais il est toujours drôle de voir des svatiskas à l’envers car nous savons de quelle race est le “peintre”.

En effet 🙂

30 novembre 2017 10 h 32 min

Du coup,
Par décret du Président de la République en date du 27 novembre 2017, M. KLEIN (Olivier) est nommé président du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.
(((Quand même !?)))

Le Lillois
2 décembre 2017 10 h 47 min

ça étonne qui ? les déficients intellectuels ???

wpDiscuz