Martin Luther King : ce “héros” était un dévergondé contrôlé par un juif communiste, indiquent des fichiers du FBI

Les informations qui suivent ne sont pas entièrement nouvelles. Par exemple, il existe depuis des années un site américain (en) mentionnant les liens communistes de King, l’influence de Levison sur lui, et sa sexualité africaine – comprenez totalement incontrôlée (il suffit de voir les taux de maladies sexuellement transmissibles dans cette population).

Mais cette fois, ce sont des documents du FBI, diffusés avec d’autres liés à l’affaire Kennedy, qui viennent confirmer qu’on est très loin de la sainte figure prétendue.

Il n’empêche que ce nègre a été érigé par le système anti-blanc en véritable idole, en figure mystique entourée de sainteté. Même si ce sont davantage nos cousins d’Amérique qui sont concernés par sa glorification, on a aussi en France des rues Rosa Parks et Martin Luther King, des mentions insistantes dans des émissions télévisées ou des cours d’Histoire ou d’anglais : ce n’est pas anodin.

Le document peut être trouvé ici sur le site du gouvernement américain (en) (PDF).

Dans son introduction, le document précise :

Depuis 1956, Martin Luther King Jr. a occupé un rôle de premier plan dans l’action pour des droits égaux pour les nègres aux États-Unis. Lors de cette période critique de l’Histoire de notre nation, beaucoup dépend de lui puisque les individus nègres se sont en grand nombre tournés vers lui pour les mener dans leur effort pour obtenir l’égalité. […] Ce document a été préparé pour donner un certain aperçu de la nature de l’homme lui-même ainsi que de la nature de ses opinions, objectifs, tactiques et de leurs motivations.

Document du FBI

Un peu plus loin dans le document, on peut lire :

Un autre facteur compliquant la situation est le degré d’influence communiste sur King. L’un des principaux conseillers de King est Stanley David Levison. En apparence seulement un avocat et hommes d’affaires de New York City ; Levison est, en fait, un communist rusé, engagé. Levison a passé la majeure partie de sa vie à promouvoir les intérêts communistes.

Levison, comme son nom l’indique, était juif.

Il s’est activement impliqué dans des efforts de levées de fonds pour King, a servi comme son avocat dans certaines affaires, lui a suggéré des contenus de discours, a discuté avec King des manifestations dans lesquelles King était impliqué, l’a guidé en ce qui concerne l’acceptation ou le refus de diverses apparitions et discours publics, et l’a aidé dans des affaires liées aux articles et livre que King préparait.

Levison a édité la plupart des chapitres du nouveau livre de King intitulé Where Do We Go From Here ; Chaos or Community ? [En français “Où allons-nous depuis ici : chaos ou communauté ?”]. Levison a écrit un chapitre de ce livre et le représentant de l’éditeur s’est plaint à King et Levison qu’il était évident que certaines sections du livres avaient été écrites par des individus différents.

Stanley Levison a déclaré à Clarence Jones, un autre conseiller de King, qu’en aucune circonstance King ne devrait être autorisé à dire quoi que ce soit sans leur approbation. Levison a aussi informé Jones du fait que King est un penseur si lent qu’il n’est habituellement pas préparé à faire des déclarations sans l’aide de quelqu’un.

Le meneur noir charismatique avait donc un juif subversif comme éminence grise, et était nettement moins brillant que l’image publique qui a été construite de sa personne ne cherchait à le faire croire. “Incroyable”…

Plus loin dans le document encore, on peut lire :

Stanley Levison a été attiré à King et au SCLC quand King a reçu une attention nationale. Levison a rapidement développé une relation proche avec King et était connu dans le groupe de King comme “assistant chef”.
[…]
La raison pour laquelle King appréciait cette relation proche avec des communistes est le mieux expliquée par le fait que Levison, en février 1962, a passé le mot à Gus Hall, secrétaire général du CPUSA :

King est un marxiste sincère qui l’a étudié (le marxisme), y croit et l’approuve, mais parce qu’il est pasteur, n’ose pas l’adopter publiquement.

Lien de MLK avec les communistes
C’était connu, c’est confirmé.

La suite du rapport du FBI détaille grandement les liens des communistes avec King et le mouvement des “droits civiques”, et les rapports de King et ses conseillers avec le mouvement opposé à la guerre du Vietnam.

Puis, plus loin, une section du rapport aborde le “comportement personnel de King” :

Avec les fonds qu’il a reçu de la Fondation Ford, King a organisé le premier de deux ateliers de travail à Miami, Floride, en février 1968, pour entraîner des pasteurs nègres à être des meneurs urbains. Un pasteur nègre ayant participé a exprimé ultérieurement son dégoût pour les beuveries, fornications et homosexualité qui se sont déroulés derrière les rideaux à la conférence. Plusieurs prostituées nègres et blanches ont été amenées de la zone de Miami. Une orgie sexuelle durant toute la nuit a été organisée avec ces prostituées et certains des délégués participant.

Une salle avait une grande table qui était couverte de whisky. Les deux prostituées nègres ont été payées 50$ pour faire un spectacle sexuel pour l’amusement des invités. Une variété d’actes sexuels déviant de la normale ont été observés.

Cette activité n’est pas nouvelle pour King et ses associés. Aussi tôt qu’en janvier 1964, King a participé à une autre orgie sexuelle alcoolisée, de deux jours, à Washington D.C. Beaucoup de ceux présents ont participé à des actes sexuels, naturels comme non-naturels, pour l’amusement des spectateurs. Quand l’une des femmes présentes a hésité à participer à un acte non-naturel, King et d’autres hommes présents ont discuté de comment elle devait être instruite et initiée à ce sujet.

Au cours des années suivantes et jusqu’à présent, King a continué de poursuivre ses aberrations sexuelles secrètement, tout en se présentant à la vue publique comme un meneur moral habité par la foi religieuse.

Et encore :

Il a été appris en février 1968, par un individu de Los Angeles très responsable en position de savoir, que King avait une liaison amoureuse illicite avec la femme d’un dentiste nègre éminent de Los Angeles, Californie, depuis 1962.
[…]
L’individu qui a rapporté cela était lui-même un nègre éminent, liée par les liens familiaux à la maîtresse de King. Il a indiqué qu’il connaît King depuis 1960 et le qualifie d’« hypocrite”. Il a aussi rapporté que King a des liaisons avec trois autres femmes, l’une desquelles est Joan Baez.

Il y a un écart assez net avec la figure christique dépeinte par la propagande. Être couronné d’un prix Nobel de la paix ne garantit certainement pas la valeur morale d’un individu.

Conclusion

Si, en France, Martin Luther King est présenté comme un héros ; c’est peu de choses comparé à la vénération dont il est objet outre-Atlantique : c’est le seul américain à disposer d’un jour férié qui lui est consacré !

Alors que les anti-blancs sont occupés à essayer d’effacer l’Histoire blanche des États-Unis, ce n’est sans doute pas demain qu’ils reviendront sur la canonisation de MLK.

Si les médias étaient intéressés par les faits, cela fait longtemps qu’ils auraient pu révéler la vérité sur ce personnage.

Mais la diffusion de ce document les a obligés à réagir. Ils essayent de limiter la casse en affirmant que ce document serait une sorte de diffamation produite par un vil raciste ; mais avec leur crédibilité à un plus bas historique ; cela poussera forcément certains blancs à réévaluer le personnage – et la religion qui va avec.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Martin Luther King : ce “héros” était un dévergondé contrôlé par un juif communiste, indiquent des fichiers du FBI"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
6 novembre 2017 22 h 48 min

Cette saloperie de M.luther king, Je n’ai jamais compris pourquoi on en a fait une figure de modèle que se soit a l’école ou à l’église !
Il était cité dans le catéchisme comme l’égal d’un Saint, personnellement je n’ai jamais pu prendre comme modèle une autre personne non-originaire de ma race.
Comment continuer après ça, de croire au christianisme !!! Quand on s’aperçoit que cette religion nuit à notre race !
Il est a bannir de notre histoire, comme l’autre nègre de l’apartheid, ces gens représentent des défaites pour la race blanche…
Quand viendra notre tour nous les effacerons de l’histoire !

laibach
7 novembre 2017 9 h 31 min

Puisse les dieux t’entendre.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
7 novembre 2017 11 h 12 min

Oui kamaraden, le chemin a été long pour sortir de la culpabilité catholique, pour une harmonie saine avec le temps, et l’harmonie de la nature que propose le paganise.

Max Baranyai
7 novembre 2017 16 h 49 min

Heil Odin !!!

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
8 novembre 2017 0 h 10 min

HAHAHA ! Heil Odin ! Gloire à la race blanche !

Kevin le boss
7 novembre 2017 1 h 07 min

N’empêche “c’est cadeau”. Cela continue de désacraliser leur icône. On savait déjà pas mal de choses sur ses moeurs, mais le volet sur sa mise sous tutelle juive est remarquable.
Cela rappelle aux Black Lives Matter qui vont chercher leur dîme chez Soros, qu’ils ne sont au fond toujours que des larbins, les esclaves d’un maître qui leur montrent un mépris sans borne. Et si ce maître est bien un privilégié, il est tout sauf un vrai blanc.

laibach
7 novembre 2017 9 h 47 min

Me vient une reflection.Vos articles sont tres pertinents et sapent la doxa mondiale pro météque. Faudrait il pas mettre certains de vos articles sur des sites neutres!!! Je dis par la que la plupart des gens ne liront pas vos articles sur un site raciste pro blanc!Et pour ceux lisant quand meme la bonne parole sensée pro blanche ne voudront pas propager ladite bonne parole car venant d’un site de gros racistes tres méchants avec les météques?!!!!!

albert
7 novembre 2017 10 h 37 min

Mentionnons un petit détail supplémentaire pour parfaire limage du personnage ; le Dr. King avait des talents de plagiaire . Sa thèse est un ramassis de citations hétéroclites .
Nul , le Nègue . Et toujours dirigé par _un Elu de Dieu …

Kevin le boss
8 novembre 2017 1 h 33 min

Le plagiat étant une spécialité juive (une autre), c’est sûrement la preuve que le nègre qui a écrit la thèse du King était bien un élu.

Saphnatio
7 novembre 2017 15 h 50 min

Le Martin Luther King c’est comme l’autre nègre de Mandela, une vraie saloperie. Lorsque j’étais au catéchisme, j’en ai bouffé du Mandela par-ci et du M. Luther King par là, jusqu’à l’overdose. Je me souviens après ma confirmation, nous étions parti dans un monastère pour “notre retraite” c’était en Région Rhône-Alpes, dans l’Ain, village qui s’appelait Belley. Nous avions entre 10 ans et 11 ans. Et je me souviens d’un chant débile que des jeunes majeurs dit laïcs, qui encadraient le séjour avec le curé de notre village, nous faisaient chanter. P”tain, c’était débile, ça donnait ça : ne mettez jamais la main sur un fusil, Gandhi, Luther King ou Jésus Christ. Dîtes nous pourquoi on leur a pris la vie, lala et lala. On ne juge pas les gens sur la couleur de leur peaux, lala et lala. P”tain de saloperie de chanson. Propagande qui m’a été diffusée en boucle par l’église. Depuis, je n’ai jamais remis les pieds à la messe.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
7 novembre 2017 16 h 09 min

C’est la une révélation pour les jeunes individu ayant déjà une conscience raciale blanche très forte, mais aussi celle de l’histoire de notre pays et de notre peuple, on se rend compte que le catholicisme est une aberration morale, puisque les autres races sont rivales entre-elle, c’est du sado-masochiste racial que de célébrer un martin Luther King ou un Mandela.

Sonny Crockett
9 novembre 2017 9 h 05 min

Martin Luther King Kong !

wpDiscuz