Le célèbre investisseur suisse Marc Faber affirme que si l’Amérique avait été peuplée par les Noirs, elle “ressemblerait au Zimbabwe”

Traduction de l’article du Daily Stormer.


Eh bien !

RT :

Le célèbre investisseur suisse Marc Faber, connu sous le surnom de “Dr. Doom” [“dr Ruine” en français] pour ses opinions baissières sur l’économie et le marché des actions, a suscité la fureur après avoir suggéré que les États-Unis n’ont prospéré que parce qu’ils étaient dirigés par des Blancs.

“Dieu merci, les Blancs ont peuplé l’Amérique, pas les Noirs. Autrement, les États-Unis ressembleraient au Zimbabwe, ce à quoi ils pourraient finir par ressembler un jour de toute façon, mais au moins l’Amérique a bénéficié, sous une majorité blanche de 200 années sous le soleil politique et économique”, a écrit l’analyste financier dans une lettre d’information de l’édition d’octobre de son The Gloom, Bomm & Doom Report [ndt : “Le rapport morosité, ruine et prospérité”].

Le commentaire, qualifié de raciste, a provoqué une violente réaction publique, avec des médias américains majeurs rejetant Faber comme commentateur invité.

“Nous n’avons pas l’intention de l’inviter dans le futur”, a déclaré un porte-parole de CNBC, cité par Reuters.

“Faber n’est pas apparu fréquemment sur le réseau, et n’y sera pas dans le futur”, a déclaré le porte-parole de Fox Business Network.

En réponse, l’analyste disgracié a déclaré à Reuters dans un courriel : “À quoi d’autre vous attendiez-vous ? Si déclarer quelques faits historiques fait de moi un raciste, alors je suppose que je suis un raciste. Peut-être que j’ai tort, et que les États-Unis seraient beaucoup plus prospèrent si les Noirs les avaient peuplés, mais alors s’il vous plaît expliquez-moi pourquoi vous pensez que ce serait le cas.”

En effet, journaliste de Reuters – ou de n’importe quelle “agence de presse” youpinée – pourquoi pensez-vous que ce serait le cas ?

Quel peut bien être l’argument ici ?

En plus des médias se débarrassant de lui, il a été viré du conseil d’administration de multiples entreprises, et perdra sans nul tout tout travaille qu’il peut avoir en raison de ces commentaires.

Et il le savait.

Tout le monde sait cela. Ils ont fait tant d’exemples que personne peut ne pas le savoir. Vous ne pouvez, jamais, suggérer la supériorité de la race blanche ou l’infériorité de la race noire.

Le découvreur de l’ADN, James Watson, avait dit exactement la même chose il y a exactement dix ans.

James Watson

D’un entretien du 14 octobre 2017 avec le Sunday Times Magazine :

Il dit qu’il est “intrinsèquement pessimiste envers les perspectives de l’Afrique” parce que “toutes nos politiques sociales sont fondées sur l’hypothèse que leur intelligence est la même que la nôtre – alors que tous les tests disent pas vraiment” et je sais que cette “patate chaude” va être difficile à traiter.

Son espoir est que tout le monde soit égal, mais il réplique que “les gens qui ont affaire à des employés noirs trouvent que ce n’est pas vrai”. Il dit qu’il ne faut pas discriminer sur la base de la couleur, parce que “il y a beaucoup de gens de couleur qui sont très talentueux, mais ne les promouvez pas quand ils n’ont pas réussi au niveau inférieur.”

il écrit que “il n’y a pas de raison solide pour anticiper que les capacités intellectuelles de peuples séparés géographiquement au cours de leur évolution devaient s’avérer avoir évolué de façon identique. Notre désir de réserver des pouvoirs de raison égaux comme une sorte d’héritage universel de l’humanité ne suffira pas pour que ce soit le cas.”

James Watson – répétons-le, le découvreur de l’ADN – a été mis sur liste noire partout à travers le monde universitaire, empêché de publier, de faire quoi que ce soit, au point que, en vieil homme, il a vendu en 2014 son prix Nobel parce qu’il avait été ruiné (heureusement, un oligarque russe non-juif l’a gentiment racheté et le lui a rendu).

Donc Faber savait ce qui l’attendait.

Et il l’a fait de toute façon.

Cela s’appelle le moment “et puis merde” – ce moment où, peu importe combien d’argent vous avez, vous dites que continuer aux côtés de ce système d’extermination de la race blanche n’est pas acceptable.

Watson avait 79 ans en 2007, donc il était peut-être un peu sénile. C’était aussi en 2007, avant que cette machine ne se soit vraiment mise en route comme elle est en route maintenant.

Je ne pense pas qu’il disait “et puis merde”, pas nécessairement. Je pense qu’il répondait tout simplement à une question de l’entretien. À cette époque, Charles Murray n’avait pas encore été mis sur liste noir, et je pense que Watson ne savait véritablement pas que l’on n’est tout simplement pas autorisé à dire que les Noirs sont génétiquement moins intelligents que les Blancs [ndt : l’intelligence est une caractéristique hautement génétique].

Mais Faber – lui a écrit cela dans un article. Et il a 71 ans. Et cela, en 2017.

Il vit à Chaing Mai, et je suis sûr qu’il a déjà planifié sa retraite.

Et il ne se soucie plus de ces répercussions.

Marc Faber

Il dit la vérité, afin que les gens l’entendent d’un homme financier ayant énormément réussi : les Noirs sont foutrement stupides. Les Blancs sont intelligents. C’est la nature, c’est ainsi que les choses sont, les sentiments ne changent pas ce fait, la totalité des médias mentant à ce propos ne change pas ce fait, et si nous ne changeons pas quelque chose, le monde entier va droit vers l’enfer.

La question maintenant est : qu’en est-il des Juifs, Marc ?

En tant que gentleman suisse né en 1946, et investisseur financier mondial, vous savez probablement une chose ou deux à propos des Juifs, non ?

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Le célèbre investisseur suisse Marc Faber affirme que si l’Amérique avait été peuplée par les Noirs, elle “ressemblerait au Zimbabwe”"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
albert
22 octobre 2017 6 h 57 min

La Révolution dite française nous impose le déni de réalité . Tous les hommes sont égaux en droit , libres ajoute-t-on . Ce sont des évidences dont nul esprit non prévenu ne saurait douter ..
Personne n’a l’esprit assez dérangé pour admettre de telles fariboles , mais nul ne sera téméraire au point d’en stigmatiser les conséquences .L’inégalité de fait entre les gommes , voilà une réalité dont il ne faut pas faire état
La Démocratie est bien assise . Les financiers apatrides le savent Ils l’exploitent sans vergogne ..
– l”égalité avec le Nègue est l’un des moindres bienfaits dont nous sommes redevables aux ” grands ancêtres ” . C’est le prélude à notre mise à mort .
Le mythe égalitaire , c’est la fin de toute société organisée .Haïti , c’est le point oméga où se dirige notre histoire
Enthousiasmant , n’est-ce pas ?.

Pekam
22 octobre 2017 19 h 13 min

À partir du moment où on admet la moindre égalité et le refus des discriminations la suite du projet c’est l’invasion nègre des pays blancs.

Si on refuse toute discrimination , de quel droit les Blancs seraient plus légitimes à vivre en Europe que les non blancs ?

laibach
22 octobre 2017 8 h 09 min

La nature est inégalitaire a tout les niveaux,l’etre humain en fait partie intégrante donc tout est dit!

Kevin le boss
22 octobre 2017 13 h 04 min

Tiens, tiens, le bon sens semble revenir à la mode.

Saphnatio
22 octobre 2017 13 h 09 min

Des négros, l’Amérique en est remplie, ça déborde de partout.

22 octobre 2017 21 h 06 min

Quand la “discrimination positive”, c’est-à-dire anti-blanche, a conduit les U.S.A. à réserver des places dans les universités, non pas aux plus intelligents, cultivés, instruits, etc., mais aux non-blancs, dits “minorités”, sur ce seul critère coloré, le quotient intellectuel (Q.I.) moyen des nouveaux étudiants à l’entrée des dites facultés a chuté de plus de dix points, soit plus de dix pour cent alors que ce ne sont que quelques métèques de divers poils qui sont allés souiller les bancs universitaires et ainsi faire varier la moyenne… c’est dire si l’impact individuel de chacun de ces intrus a été considérablement nuisible !

L’ “antiracisme” à sens unique a alors conduit les “chercheurs” [de bobards plus ou moins politiquement conformistes] à accuser l’entrée de la télévision dans les foyers étasuniens, comme seule cause de cette très forte baisse des capacités intellectuelles des jeunes gens et jeunes filles.

Évidemment que ce machin a pu avoir un impact sur l’abrutissement/conditionnement de certains blancs : il a été mesuré que le rythme cérébral ralentit devant le petit écran.
Mais, outre qu’il a beaucoup plus d’impact sur les populations déjà intellectuellement errantes telles que les noirs aux U.S.A., le fait majeur n’a pas été une chute du Q.I. des Blancs, mais bien la dilution de la moyenne par les gènes et la mixture de sauvagerie et de nonchalance des non-blancs.

D’où :
– le libéralisme financier pour promouvoir les escrocs-(((toucans))) et
– la société du sport-spectacle professionnel pour faire des autres non-blancs les nouveaux “dieux du stade” surpayés et subventionnés sur fonds publics volés à ceux qui travaillent vraiment et déclarent leurs revenus sur place dans leur pays, ne dissimulant pas une fortune errante dans un paradis fiscal.

wpDiscuz