Invasion : les eurodéputés créent des quotas permanents pour l’accueil des envahisseurs

Pour que tous les pays de l’Union Européenne bénéficient de l’enrichissement culturel, les eurodéputés ont eu une bonne idée : mettre un quota permanent pour tout le monde.

AFP :

Le Parlement européen a proposé jeudi d’alléger le fardeau migratoire démesuré pesant sur certains pays en créant des quotas permanents d’accueil des demandeurs d’asile, un système qui divise profondément les Etats membres de l’UE échaudés par d’interminables controverses.

Fardeau ? Tiens moi qui pensais que c’était une chance d’accueillir le plus de gens possible !

[…]
La question de la répartition des demandeurs d’asile a creusé un large fossé entre les pays de l’Est et de l’Ouest, et la réforme des règles actuelles est perçue comme un test majeur pour l’unité que l’Union européenne professe depuis l’annonce du Brexit.

En effet, certains pays de l’Est ne voient pas d’un très bon oeil l’arrivée de cette “nouvelle population”. On se demande bien pourquoi d’ailleurs… Ceux qui arrivent chez ne sont-ils pas tous des médecins et des ingénieurs !?

[…]
A moins d’avoir un “lien réel” avec un pays européen, familial par exemple, les demandeurs pourraient être transférés à tout moment depuis leur pays d’arrivée vers d’autres pays n’ayant pas encore atteint leur “juste part” d’accueil, calculée en fonction de leur PIB et de leur démographie.

La juste part… “Tiens ce mois-ci un pays n’as pas reçu sa dose de diversité ! Aller, on lui remet un petit train de migrants.” C’est du délire, on nous oblige à pratiquer la charité. Et comment les migrants vont ils prouver qu’ils ont de la famille dans tel ou tel pays ? En fait, ils vont arriver, choisir le pays qu’ils veulent et hop c’est le gros lot.

[…]
Dans le système imaginé par les eurodéputés, les demandeurs d’asile n’acceptant pas leur destination seraient privés de la possibilité d’obtenir l’asile. Quant aux Etats membres refusant de se plier à leurs obligations, le Parlement propose de les sanctionner en les privant de certains fonds européens.

Mais attention, s’ils ne veulent pas aller dans un pays, on leur refuse l’accueil ! Et bien sûr après on va les expulser. Hum, je ne sais pas pourquoi mais je pense que cette option (violente, radicale et fasciste !) ne sera pas mise en oeuvre…

[…]
Dans ce contexte, l’idée d’avoir une clé de répartition permanente, sans seuil de déclenchement ni plafond, semble avoir peu de chances d’être acceptée.

Et ce d’autant plus que plusieurs pays, menés par la Hongrie et la Pologne, continuent de refuser catégoriquement tout accueil obligatoire de demandeurs d’asile arrivés dans un autre pays.

Pour le bras de fer avec l’UE nous pouvons compter sur deux pays : la Pologne et la Hongrie. Des pays qui ne sont pas dans le même désastre multiculturel que nous. Voyant notre situation je comprend assez bien pourquoi ils refusent les quotas et pourquoi ils érigent des murs de barbelés. Ils n’ont pas perdu la raison, eux au moins.

L’invasion continue, encore et toujours et il faut toujours plus de métèques et de nègres dans la machine du (((système))) : le remplacement des Blancs ne va pas se faire tout seul !

[Note de Blanche : Le parlement européen a très peu de pouvoir effectif, cette initiative sera probablement bloquée à un moment ou à un autre – mais elle est significative.]

Auteur: Nico White

Partager cet article sur

Publier un commentaire

9 Commentaires sur "Invasion : les eurodéputés créent des quotas permanents pour l’accueil des envahisseurs"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
laibach
20 octobre 2017 8 h 33 min

On a les hommes politiques que l’on mérite.Une grande partie des gens en France sont des météques mentaux,ils n’ont aucune conscience nationale et encore moins éthnique!!! J’ose espérer que la situation de l’Europe de l’ouest servira d’exemple a l’Europe centrale et de l’est! Je suis dans l’optique de trainer mes guétres la bas.Ici,tu te bats avec des moulins a vent!!Qui a des infos?

Ardruina
20 octobre 2017 10 h 04 min

J’aime sincèrement mon pays mais c’est vrai que ça devient vraiment compliqué. Plus le pays sombre dans le chaos plus les gens, au lieu de réagir, s’y habituent. Ou pire encore, soit ils se prennent pour des “insoumis” et soutiennent Mélenchouille l’homme politique le plus communiste et le plus anti-français qui existe (qui se permet même de cracher et de ridiculiser Jeanne d’Arc), soit ils se prennent pour des anti U.E et soutiennent Asselinouille le grassouillet qui affirme que la thèse du “Grand Remplacement” est une théorie conspirationniste et ultra raciste et qui dit que la France a plus d’intérêts à s’allier à des pays arabo-musulmans qu’à des pays Européens. En gros, c’est devenu obligatoire d’être de gauche en France en 2017 et il ne faut surtout pas critiquer l’invasion en cours ou l’Islam sinon ils sont tous prêts à nous lyncher.
Il y a encore quelques temps, jamais je n’y aurais songé, mais maintenant je pense de plus en plus à quitter le pays, je ne sais pas encore où ni comment et par quels moyens, mais je sais que je serais forcée de partir. Surtout quand on voit bien que la République Islamique Française se met en place, lentement mais sûrement, avec l’appui et le soutien financier de tout le gouvernement anti-Chrétien, cette religion de malades mentaux s’installe et se sent ici comme chez elle.

Kevin le boss
20 octobre 2017 9 h 09 min

Ca risque d’être compliqué pour la Pologne et la Hongrie de tenir cette position courageuse, et il y en a d’autres dont on parle moins – .
Le jour où on va leur en imposer obligatoirement un peu, deux pistes s’offrent à eux : aucune aide sociale, mais là encore l’UE y pourvoira par des moyens détournés. L’autre, cinq patriotes derrière chaque migrant, au moindre crachat par terre, papier jeté, un cours de rééducation civique et citoyenne, là sur place.

laibach
21 octobre 2017 9 h 52 min

Ton systeme est trop compliqué et couteux!! Faut faire simple et efficace!!Zero météques sur le sol de tes ancétres!

Kevin le boss
21 octobre 2017 11 h 31 min

Comment ça compliqué et coûteux ?
Nos amis Polonais, style hooligans du Legia Varsovie, te feront ça gratuitement, à la main (pas de machine). Bref, c’est artisanal et bio. En trois jours c’est réglé.

Effet dissuasif garanti (j’avoue que je voulais le noter dans mon premier message mais ça me semblait tellement évident).

Jusque au fin fond de l’Afrique et autre, dès qu’un candidat à l’envahissement entendra le nom “Pologne” il se chiera dessus : “C’est bon finalement, on est pas si mal en Afrique, je vais rester ici, et puis le climat est plus sympa chez nous.”

budospirit
21 octobre 2017 11 h 32 min

Oui tout a fait zero meteque mais comment ?par quelle moyen ,electoralement cela deviendra de plus en plus dur, par une guerre civile les gens ne sont pas prêts a se sacrifier le Francais veut vivre tranquillement dans son petit pavillon , de plus il faut une ideologie un esprit communautaire que je ne vois pas .
je crois pour ma part que c est les meteques qui ouvrerons les hostilites et non l inverse par l islam qui sera de plus en plus incompatible avec nos démocraties

Earl Turner 31
21 octobre 2017 17 h 10 min

Ils ont déjà lancé les hostilités.
Mais il n’y a pas de guerre civile car 95% des blancs sont prêts à se soumettre aux musulmans et juifs par peur de l’affrontement et de passer pour des racistes (ne pas revivre les-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire).
Nous sommes trop peu nombreux.

budospirit
22 octobre 2017 13 h 19 min

la ou l islam s installe cela finit par une guerre civile, les exemples ne manquent pas ex yougoslavie liban dernierement la birmanie …… Ce n est qu une question de temps Samuel Huntington l avait deja predit il y plus de 20 ans dans son livre le choc des civilisations apres c est sur que si cette guerre arrive dans 30 ou 40 ans il sera trop tard d ou l interet de titiller les muslims des maintenant et de semer la haine entre eux musulmans originel arabe et les sous muslims noirs

wpDiscuz