L’UNESCO élit à sa tête la juive (((Azoulay))), tandis que les États-Unis et Israël quittent l’institution en l’accusant d’antisémitisme !

Le départ des États-Unis et d’Israël de l’UNESCO

Le Monde :

Les Etats-Unis ont annoncé, jeudi 12 octobre, leur retrait de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être « anti-israélienne ».

Quelques heures après, Israël a également décidé de se retirer de l’Unesco, en raison du parti pris anti-israélien, selon lui, de l’organisation onusienne devenue un « théâtre de l’absurde ». Peu après l’annonce du retrait américain, l’État hébreu avait salué le début d’une « nouvelle ère aux Nations unies : celle où quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix ».

Les Israëliens qui critiquent la “discrimination” alors que leurs citoyens arabes sont des citoyens de seconde zone, que la ségrégation est généralisée en Israël ; et que les Palestiniens sont traités bien pire encore.

Ça s’appelle la choutzpah : le culot illimité des Juifs.

Washington conservera toutefois un statut d’observateur en lieu et place de leur représentation à l’agence onusienne sise à Paris, a précisé le département d’Etat américain. Le retrait ne sera effectif qu’à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l’Unesco
[…]
Washington avait prévenu, début juillet, de son intention de réexaminer ses liens avec l’Unesco après sa décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, « zone protégée » du patrimoine mondial. Cette décision, qualifiée d’« affront à l’histoire », « discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable », avait alors déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley.

Un affront à l’histoire à cause du village juif qui était là-bas 2000 ans plus tôt ? C’est franchement de la mauvaise foi.

Quel drame : l’UNESCO ne veut pas qu’Israël rase les bâtiments historiques d’une ville palestinienne !

Les Etats-Unis, grand allié d’Israël, avaient déjà pris leurs distances avec l’Unesco. Ils avaient ainsi arrêté de participer à son financement en 2011 après que l’agence a admis la Palestine parmi ses Etats membres.

Cela avait été une nouvelle (((Shoah))) !

La juive (((Azoulay))) élue à la tête de l’UNESCO

D’ailleurs, les pays composant le conseil exécutif de l’UNESCO sont tellement antisémites qu’ils ont élu une juive pour diriger l’agence. (((Azoulay))), lors de son mandat de ministre de la “Culture”, avait notamment oeuvré à réduire les restrictions contre les films ultra-violents ou pornographiques.

AFP :

Suspense et rebondissements auront marqué jusqu’au bout l’élection très politique du prochain directeur général de l’Unesco.
[…]
Lors d’un vote intermédiaire en début d’après-midi, les 58 membres du Conseil exécutif de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, ont préféré la Française Audrey Azoulay à l’Egyptienne Moushira Khattab, par 31 voix contre 25 (deux votes blancs), pour affronter le Qatari Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari à l’ultime tour de scrutin.
[…]
Mmes Azoulay et Khattab étaient arrivées ex-aequo jeudi soir, avec 18 suffrages chacune, derrière le candidat du Qatar (22 voix) qui a fait la course en tête depuis le début de processus de sélection lundi, malgré les fortes rivalités avec plusieurs pays arabes qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha.
[…]
Ce scénario inédit avait contraint l’Unesco, dont le siège est à Paris, à organiser une sorte de vote intermédiaire pour départager les deux candidates face au qatari, ancien ministre de la culture, conseiller au palais royal depuis 2016, sur qui par ailleurs de vieux soupçons d’antisémitisme ont récemment resurgi, relayés par le Centre Simon Wiesenthal Europe et l’Anti-Defamation Ligue (ADL) aux Etats-Unis.

Deux organisations hyper-juives militantes. Selon toute probabilité, le qatari n’aime pas les Juifs ; mais ceux l’ayant attaqué sont des Juifs qui détestent les non-Juifs. Hypocrisie typique.

RT :

Audrey Azoulay, 49 ans, ancienne ministre française de la Culture, a été élue directrice générale de l’Unesco dans la soirée du 13 octobre, face au Qatari Hamad Al-Kawari.

Azoulay allant prononcer son discours
Azoulay allant prononcer son discours
Caricature de juive
Comme un air de famille…

La candidate française a obtenu 30 voix, son adversaire 28, au sein des 58 membres du conseil exécutif dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres le 10 novembre, selon les résultats officiels.

Pendant sa campagne, elle s’est plu à citer l’homme d’Etat français et figure du socialisme Léon Blum (1872-1950), selon lequel l’Unesco devait être « la conscience des Nations unies ».

Une juive aimant à citer un juif. Totalement imprévisible.

[…]
« J’ai une vraie envie pour ce poste parce qu’il porte des valeurs universelles et humanistes. L’Unesco c’est la connaissance de l’autre », plaidait déjà l’ex-ministre de la Culture en septembre dernier dans Le Point.

“Valeurs universelles”, “valeurs humanistes”, “connaissance de l’autre”… Les habituels concepts creux promus par les Juifs pour lutter contre l’homogénéité ethnique, qui se prête mal à leur parasitisme.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "L’UNESCO élit à sa tête la juive (((Azoulay))), tandis que les États-Unis et Israël quittent l’institution en l’accusant d’antisémitisme !"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
RLC
17 octobre 2017 5 h 51 min

Je croyais que les USA et Israël avaient désertés les lieux?

WhiteFeeling
17 octobre 2017 7 h 14 min

@RLC

Si les USA et Israël ont “déserté” les lieux, cela ne signifie pas que les Juifs ont fait de même. Les Juifs et leurs compagnons de route sont présents dans toutes les instances occidentales, même si officiellement ils n’y sont pas.

17 octobre 2017 17 h 14 min

Les juifs ont toujours quelqu’un dans la “place”…

wpDiscuz