Pour la presse suisse, les réactions racistes sont bien pires que l’agression d’un blanc par un noir les ayant provoquées

À la gare de Delémont, capitale du canton suisse du Jura, un nègre a agressé un jeune blanc. La vidéo est assez triste à voir, puisque le jeune blanc n’ose pas vraiment se défendre contre le jeune nègre qui – prenant confiance au fur et à mesure – finit par saisir les jambes du blanc et à le mettre à terre. Il faut dire qu’avec plusieurs autres africains non loin, le blanc n’était pas en position de force. À la fin de la vidéo, on le voit s’éloigner.

Réaction de la presse suisse ?

Critiquer les commentaires racistes s’indignant de l’action du nègre !

Par exemple, RTS a sorti un article intitulé : “La vidéo d’une altercation à Delémont suscite une vague de propos haineux”. Vous savez, quand une personne vous agresse, c’est une “altercation”.

RTS :

La vidéo publiée mardi soir montre un jeune se faire malmener, prendre au cou, bousculer et jeter à terre à deux reprises par un individu de couleur noire, visiblement plus âgé et plus costaud, et qui le laisse partir après les faits.

Quelle gentillesse du noire qui laisse le blanc partir après l’agression ! Quelle magnanimité !

Les circonstances de l’agression ne sont pas connues, pas plus que l’origine de la vidéo postée de manière publique, donc visible par tous sur Facebook, avec un commentaire stigmatisant les étrangers écrit par cette maman [ndlr : celle de l’agressé].

La réaction sur la toile a été immédiate. Plus de 1760 partages et près de 1400 commentaires pour un agresseur dont on ne connaît rien.

Dont on ne connaît rien ? Son identité, peut-être pas, mais on sait qu’il s’agit d’un sale envahisseur africain qui n’aurait jamais du se trouver en Suisse !

La police a déclaré mercredi à la RTS que plainte serait déposée contre inconnu. Depuis, la publication de la maman été retirée.

Les commentaires ont été si virulents que le Ministère public jurassien a dû intervenir. Entre les menaces de représailles, des appels à la haine raciale et des injures, la justice s’est emparée de ce gros dérapage. Certains internautes ont bien essayé de modérer la discussion, mais ça n’a fait qu’enflammer les esprits.

Ce n’était pas un “dérapage”. C’était une saine réaction de défense.

Et visiblement l’affaire n’est pas finie. Les commentaires ont à nouveau fusé sur la page Facebook de la police jurassienne dès qu’elle a publié le communiqué du Ministère public qui rappelait que de tels agissements sont poursuivis d’office.

Si de nouveaux commentaires appelant à la haine ou à des représailles ou injuriant des personnes devaient apparaître, le Ministère public entamera les poursuites pénales nécessaires.

Forcément tous les jurassiens sains d’esprit qui voient les autorités s’occuper à menacer les personnes indignées par l’agression et hostiles aux colons extra-européens plutôt que de lutter contre les envahisseurs agressifs l’ont mal pris.

L’emploi de la machine policière pour étouffer les saines réactions de la population est détestable.

L’article de la RTS n’a rien d’unique.

Par exemple, 20 minutes.ch a aussi traité l’affaire, titrant “Réactions racistes après une vidéo humiliantes”.

L’article de 20 minutes.ch nous apprend que la “police cantonale jurassienne s’alarme du large partage d’une séquence montrant une agression à la gare”. Évidemment, le vrai problème ce ne sont pas les agressions anti-blanches, c’est que la population les découvre ! Bon sang, mais c’est bien sûr !

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

18 Commentaires sur "Pour la presse suisse, les réactions racistes sont bien pires que l’agression d’un blanc par un noir les ayant provoquées"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
le braconnier
13 octobre 2017 8 h 00 min

Et oui le problème ces que l’on découvre qui agresse, viol, tue, vend de la drogue, touche toute les allocs possible. Ce sont des parasites et les élites le savent, mais surtout ne pas réveiller la conscience racialiste du blanc. Heureusement sa commence peut-être à changer…
On verra bien

Anon
13 octobre 2017 10 h 05 min

Quand les nationalistes défileront régulièrement dans les rues françaises, on pourra commencer a parler de réveil, car le net c’est sympa, mais ça n’a jamais rien produit. Le nationalisme français n’existe pas dans la réalité, c’est ça le gros problème, impossible pour les gens de commencer à se raccrocher derrière nous, si notre seule façon d’exister c’est le collage d’affiche et le net.

Si ce genre de vidéo fonctionne, il suffit d’aller filmer dans n’importe quelle ville de France, car ce genre de singerie ce passe plusieurs fois par jour, partout en France.

le braconnier
13 octobre 2017 10 h 54 min

C’est bien pour sa que j’ai dit peut-être !

le braconnier
13 octobre 2017 8 h 01 min

A j’ai oublier qui peuple nos prisons est nos quartiers populaires aussi

Alfur
13 octobre 2017 8 h 32 min

Petite plaisanterie nègre
Ce qui est particulièrement frappant dans le comportement de ces noirs et que j’aimerais souligner ici, c’est la désinvolture, la “légèreté”, l’humeur enjouée, la bonne conscience soutenue par un sentiment totale d’impunité, avec lesquelles cet acte a été commis. C’est un jeu, une plaisanterie nègre… Beaucoup d’actes de délinquance ne sont finalement rien d’autre… Ils sont “comme ça”, c’est leur “culture”, il faut les “comprendre”, ce sont de “grands enfants”… nous explique-t-on.
Je pose simplement cette question :
– S’il y avait vraiment une menace “raciste” une hostilité ouverte et généralisée des blancs envers à l’encontre des noirs, ces derniers se comporteraient-ils avec une pareille assurance et une pareille audace, dans la bonne humeur ?
– C’est bien parce que, nous blancs, et en particulier ces pauvres jeunes, sommes totalement désarmés par la propagande, intimidés et culpabilisés, qu’ils peuvent se permettre de se comporter ainsi. La force des envahisseurs, c’est d’abord nos inhibitions et notre castration mentale.
Les Africains ont une certaine “supériorité” sur nous Européens et Occidentaux si l’on peut dire : ils ont gardé intacts les comportements agressifs et virils qui leur sont nécessaires pour survivre dans leur environnement d’origine, ils n’ont pas peur ! Nous autres blancs sommes des urbains, habitués à vivre dans un environnement surprotégé ; nous sommes conditionnés par un arsenal de lois et de règlements et vivons dans la peur de sanctions. Que peut bien faire à ces énergumènes issus de milieux où la lutte pour la survie est si rude et les menaces mortelles nombreuses, la peur du policier, du juge ou de la prison …?

Aegishjalmur
13 octobre 2017 11 h 00 min

Les nègres et les bougnoules agissent très souvent, si ce n’est toujours, en bande.
À l’époque où il fallait porter la petite main “touche pas à mon pote”, lorsque je vivais en région parisienne, j’ai été plusieurs fois agressé par des bougnoules parce que je ne la portais pas et que j’étais “looké” hardos…
Ils ont des instincts de hyènes ou de lycaons : si vous les croisez seuls, ils ne vous feront sans doute rien, mais dès lors qu’ils se trouvent à plusieurs, leurs pulsions de boukaques et de sémites ressortent et leur donnent des ailes…
Si seulement pouvaient être constituées des brigades de Blancs racialement conscients qui seraient prêtes à répondre du tac-au-tac à ces provocations ! Ces Arabes et ces Noirs peuvent tout se permettre tellement notre société est repue dans sa fange antiraciste et antiblanche…

Kevin le boss
13 octobre 2017 13 h 07 min

J’ai vu cette vidéo sur un “site ami” il y a un jour ou deux, il me semble que ce qui frappe et met mal à l’aise c’est qu’ici, ce n’est pas une agression au sens où on l’entend généralement. Il s’agit d’une volonté d’humilier. Le coupable n’a rien pour “l’excuser” : volonté de voler, colère, incompréhension… Il s’agit d’un jeu, d’une volonté d’humilier un blanc pour se marrer et faire marrer ses collègues.

Et la victime, sur laquelle on se projette plus ou moins consciemment, ne peut même pas dire “pour sa défense” je ne l’ai pas vu venir, je ne sais pas me battre, ils étaient trop nombreux, ou je me suis défendu autant que j’ai pu.
Il a juste servi à épancher la connerie de ce groupe : “ils m’ont humilié et l’ont filmé pour m’humilier sans fin sur le net”. Ca laisse plus de traces qu’un gnon ou un cocard.

wpDiscuz