Luttes intestines chez les antifas : une asiatique haineuse explique à un militant blanc qu’aucun de ses actes ne peut rattraper sa naissance

Les gauchistes sont anti-blancs : c’est un constat que nous pouvons faire depuis longtemps, avec des discours n’ayant de cesse de diaboliser la race blanche, l’accusant de toutes sortes de “crimes” (qu’ils soient complètement imaginaires ou qu’il s’agisse de faits réels jugés selon un prisme moral tordu, oubliant les mille actes semblables des non-blancs et criminalisant la lutte ethnique).

Eh bien, de plus en plus de non-blancs l’amènent à sa conclusion logique, traitant les blancs antifas combattant à leurs côtés comme des moins-que-rien.

La vidéo qui suit en est un exemple criant.

Transcription :

[Au milieu d’une masse antifa, la femme asiatique s’approche du blanc et commence à lui parler. La personne tenant la caméra approche.]

Asiatique : “… Mais c’est comme le sommet de la performativité [sic] blanche. Si tu es vraiment un allié, genre tu donnes juste des coups de poing, tu risques d’aller en prison pour le fait qu’ils ont la tribune. Ne leur donne même pas la satisfaction d’avoir… Frappe la juste… Ouais.”

Antifa blanc : “Es-tu sérieusement…”

Asiatique : “Je te dis sérieusement de faire le travail, ouais. Frappe un nazi, cesse d’être performatif [sic].”

Antifa blanc : “Mec1, tu n’as pas idée. Je fournis du travail tout le temps.”

1. Le terme anglais utilisé, “dude”, désigne aussi normalement un homme, mais est ici utilisé en s’adressant à une femme.

Asiatique : “Frappe un nazi, cesse de crier à ce propos. Consacre-toi à ces choses, si tu es un allié blanc.”

Antifa blanc : “J’essaye de faire qu’il soit dégagé. J’en suis un. Je me bats depuis quelque chose comme trois mois. Je me suis mis en danger pour nous tout le temps. Dégage.”

[Le blanc commence à s’éloigner, quelques mots échangés alors manquent de clarté.]

Antifa blanc : “Quelqu’un avait jeté un foutu mégaphone sur ma tête.”

Asiatique : “Continue…”

[Après une petite pause, la femme asiatique reprend alors que le blanc est plus loin, agitant aussi le bras au-dessus de sa tête.]

Asiatique : “Tu n’es pas un allié ! Frappe un nazi, cesse de [pas clair]. Les trucs performatifs sont faits. Les trucs performatifs sont faits. Frappe des nazis, [pas clair]. Frappe-les ! Défonce-les si tu es un allié !

Antifa blanc : “Je le ferais.”

Asiatique : “Fais-le. Consacre-toi à ça.”

Autre femme antifa : “Fais-le alors !”

Autre antifa : “Tu es pathétique.”

Antifa blanc : “J’étais là la dernière fois. J’ai combattu des gens toute la journée.”

Autre antifa : “Tu devrais écrire tes références sur un tableau géant pour nous.”

Asiatique : “Tu es encore blanc ! Tu es encore responsable ! C’est de ta faute ! Tu es intrinsèquement raciste ! C’est dans ton sang ! C’est dans ton ADN !

L’antifa a envie d’être un bon “allié blanc”, mais rien de ce qu’il peut faire ne satisfera jamais les marrons “oppressés” pour qui il combat, aux yeux de qui il restera toujours un méchant blanc, et qui le considèrent avec mépris.

On peut aussi noter l’hypocrisie de ces non-blancs qui se disent anti-racistes mais n’hésitent pas à essentialiser les Blancs comme mauvais par leur ADN. Leur seul but est d’exploiter ces théories pour promouvoir leurs propres intérêts.

Contrairement à la réaction cocuservatrice face à cette hypocrisie, il ne faut pas se considérer non-raciste pour se croire alors plus malin. C’est comme amener un couteau dans une bataille de tanks ; dans la lutte des races renoncer à la solidarité ethnique est une erreur fatale.

Blanc crime de haine
Être un antifa ne sauvera personne ce jour là.

Souhaitons que les antifas non-blancs continuent d’être particulièrement odieux envers leurs “alliés” blancs. Ainsi, ils auront beaucoup plus de mal à recruter, et les jeunes blancs ayant deux sous de jugeote viendront plutôt dans notre camp qui est le seul à défendre leur intérêt.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

13 Commentaires sur "Luttes intestines chez les antifas : une asiatique haineuse explique à un militant blanc qu’aucun de ses actes ne peut rattraper sa naissance"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
matate
2 octobre 2017 13 h 10 min

Rien de plus dangereux que l’amoureux éconduit, l’antifa enragé comprenant qu’on s’est servi de lui, dans un accès de rage détruit l’objet de son désir, de sa haine fantasmée, la minorité hier adulée devenant l’insecte à éradiquer.

Bill
2 octobre 2017 14 h 04 min

Ce qui serait drôle, c’est de faire croire aux antifas non-blanc que les antifas blancs sont en réalité des espions à la solde des nazis suprémacistes. Ou que les antifas blancs sont des suprémacistes blancs car ils pensent les non-blancs ne peuvent pas se défendre seuls sans l’aide de blancs.

STOP GÉNOCIDE DES BLANCS
2 octobre 2017 21 h 27 min

ça serait une belle théorie du complot!

Ferdinand
2 octobre 2017 15 h 03 min

C’est plutôt une latina. Mais ça change rien.

Ferdinand
2 octobre 2017 15 h 04 min

Je les plains pas les antifas. Ce sont des cons et des collabos. Tant pis pour eux.

Kevin le boss
2 octobre 2017 16 h 51 min

Oui, j’opte plutôt pour une latine même si les asiatiques semblent malheureusement de plus en plus nombreux dans ces mouvements, en tout cas aux USA.

Le plus frappant c’est qu’elle se marre, elle rit de son propre cynisme, de sa propre arrogance.

Il faudrait quand même dire à la “lopette blanche” que la soumission c’est sans fin. Tes copains de la diversité ne seront jamais rassasiés.

Rantanblanc
3 octobre 2017 15 h 18 min

Boudin Jaune ou boudin sauce salsa ça reste un boudin non blanc.
Ça n’est pas parce que les Asiatiques sont moins nombreux que d’autres ou parce qu’ils sont moins délinquants qu’ils sont nos amis.
Rappellez vous de ce vieil article d’e&r où ils parlaient de la naissance d’un communautarisme victimaire Asiatique. On y voyait une chinoise en france cracher sur les blancs.

Ferdinand
3 octobre 2017 20 h 30 min

Dans le cas des jaunes ça dépend. J’ai un collègue homosexuel viet très raciste et jaloux, qui souhaite la venue des migrants. Je lui ai dit qu’avant les partis natios risquaient (hélas pour sa sale gueule) de passer. Il a perdu sa belle assurance. Dans tous les cas, même s’ils sont globalement moins détestables, les asiatiques ne sont pas chez eux ici.

Kevin le boss
3 octobre 2017 21 h 12 min

J’avoue que la question des Vietnamiens est importante, à mes yeux en tout cas, j’espère qu’ils ne vont pas suivre l’exemple chinois que j’ai cité plus haut. Le fait qu’ils ne s’aiment pas entre eux peut jouer. Je l’espère en tout cas.
Je n’ai aucune hostilité envers eux et n’aimerait pas en avoir à l’avenir.
Le fait qu’il y ait mille fois trop d’extra-européens en France n’implique pas pour moi de tous les traiter de la même manière.

En traitant bien ceux qui se comportent bien, tout en limitant leur nombre, nous montrons que nous sommes des gens sensés, mais il est trop tard malheureusement. Le vase a débordé il y déjà trop longtemps.

Kevin le boss
3 octobre 2017 21 h 02 min

Je plaide coupable et j’assume, jusqu’à récemment je n’avais aucune animosité pour les asiatiques bien au contraire. Je continue à en apprécier certains, je pense aux japonais en particulier.
La mort d’un chinois et les émeutes qui ont suivies l’an dernier – émeutes que l’on dit menées en sous-main par le gouvernement chinois et les triades (?!) – m’ont ouvert les yeux.

Par ailleurs, au niveau international il est évident que la Chine est une menace, moins brutale et immédiate que l’islam et l’immigration mais une menace bien réelle. Il y a eu d’excellents articles ici même.

Pour en revenir aux antifas américains (souvent masqués/camouflés) c’est assez récemment que j’ai remarqué la présence en hausse des asiatiques. Je l’avoue.

wpDiscuz