Gab change de registraire après un ultimatum, et en profite pour se saborder en bannissant Weev

Changement de registraire, et bannissement de weev

Pour la présentation de ce qu’est Gab et du contexte général, je vous renvoie au précédent article portant sur la plainte de Gab contre Google pour abus de position dominante.

À propos du premier chantage de suppression émis par le registraire contre Gab (qui avait cédé), j’écrivais il y a deux semaines :

Évidemment, ce retrait n’est qu’un premier pas : son registraire exigera d’autres retraits jusqu’à tant que Gab bannisse tous les « propos de haine » ou que le domaine soit suspendu : il ne s’agit là que de gagner du temps.

Combien ? Sans doute pas plus de quelques semaines.

Eh bien, cela s’est passé encore plus vite : il n’y a pas eu de demandes de censure particulière en plus, on est directement passé à l’ultimatum de suspension.

Mais Gab ne s’est pas contenté de l’annoncer…

Voici le message d’annonce :

L’utilisateur @weev a été suspendu pour le message suivant : http://archive.is/D70Yr

Ce message viole les lignes directrices de notre communauté concernant les menaces et le terrorisme.

Nous avons aussi reçu notification de notre registraire de domaine que nous avons 5 jours pour transférer notre domaine, ou il sera saisi.

Le message du registraire est très général, affirmant qu’en tant qu’entreprise australienne, Asia Registry ne peut pas tolérer les propos “discriminatoires” ou “haineux”. Aucune référence particulière n’est faite à des messages à supprimer pour pouvoir conserver le domaine, simplement transfert ou saisie.

Gab a simplement transféré son domaine vers un autre registraire moins de deux jours après. Le nouveau registraire serait “Nearly Free Speech”, si l’on en croit les messages du fondateur de Gab, ce qui est étrange car il s’agit d’un revendeur – ce qui n’éteint donc pas tout risque.

Quoi qu’il en soit, le transfert même rend apparent que le bannissement de weev était sans rapport. L’annonce concomitante n’était qu’un vil moyen pour essayer de “faire passer la pilule”. Depuis, l’équipe de Gab défend le bannissement.

Le message pour lequel weev a été banni ?

Les Juifs ont cerné tout l’Internet, et je pense vraiment que le seul moyen par lequel nous aurons la moindre liberté d’expression ici est si quelqu’un leur apprend une leçon.

Vous vous rappelez comme il n’y a pas eu d’autre Ruby Ridge ou Waco après que Timmy a allumé le bâtiment Murrah ?

Les gens au pouvoir n’apprennent que d’une façon.

C’est d’abord un constat.

Ceci est par ailleurs entièrement légal aux États-Unis : comme le jugement dans l’affaire Brandeburg contre Ohio l’a établi, il est parfaitement légal d’appeler à des meurtres, massacres ou génocides selon le premier amendement. Pour qu’un propos puisse être illégal comme menace de violence, il doit être intentionnel, imminent et avoir une probabilité sérieuse d’entraîner ledit acte (mentionner une cible spécifique joue sur les deux facteurs précédents mais ne fait pas partie directement du test).

Par leur nature, les propos sur Internet ne remplissent que très difficilement les conditions d’imminence et de probabilité – et le message de weev était très loin de les remplir.

L’affaire Watts contre États-Unis a aussi établi que l’hyperbole politique peut être protégée (Watts avait émis une menace contre le président).

Beaucoup ont en réaction comparé la phrase de weev à celle fameuse de Jefferson, qui elle aussi parle de la nécessité politique de la violence :

L’arbre de la liberté doit de temps en temps être raffraîchi avec le sang des patriotes et des tyrans.

On pourrait aussi comparer à la phrase de Kennedy :

Ceux qui rendent la révolution pacifique impossible rendent la révolution violente inévitable.

(Mais c’était dans un contexte anti-blanc, alors forcément c’était “bien”…)

Il est apparu que la suppression fait suite à un signalement par Paul Ramsey, alias RamzPaul, personnage aux molles tendances supposément pro-blanches qui aime accuser ceux plus radicaux que lui d’être des agents fédéraux – et qui a signalé au FBI le message de weev avant de contacter Gab.

Menace de Ramzpaul

Certains ont voulu excuser une erreur supposément faite dans la panique, mais Gab a au contraire persisté.

Les prétextes avancés par Torba sont très faibles : dire qu’ils peuvent se montrer prudents dans les cas limites* (ce n’est pas un cas limite), dire que le Stormer bannit des gens pour des appels à la violence* (oui, sauf que le Stormer n’a jamais escroqué d’investisseurs en promettant une liberté d’expression absolue sur son forum, lequel forum a un but nettement différent d’un réseau social comme Gab), prétendre que weev aurait violé la loi et aurait été averti à plusieurs reprises* (un mensonge manifeste et une faible excuse), citer d’autres vieux propos invérifiables comme prétexte* (et qui sont de toute façon aussi légaux quoique plus rudes).

La réaction de weev

Weev.net :

Je suis un hacker internationalement célèbre et j’ai soutenu des sites internets beaucoup plus grand que n’importe quel site internet qu’Andrew Torba a jamais construit. Le plus grand site internet que j’ai jamais soutenu a eu un pic dans le top 1000 Alexa.

Pour référence, il s’agit d’Encyclopedia Dramatica.

J’étais, jusqu’à récemment, le critique les plus éminent de Gab sur la direction de gestion d’Andrew Torba.

Quand ils ont fait l’affirmation orwellienne absurde qu’une blague sur une grosse d’Andrew Anglin violait leurs conditions d’utilisation, j’étais la première réponse qualifiant Torba de fraude. Cela a eu presque un millier de votes en soutien (c’était mon message le plus aimé de Gab), et son message a reçu des centaines de votes négatifs. Les gens croyaient que ses actions là étaient des conneries. Plus tard, les gens ont reculé et Anglin a supprimé son message parce qu’il avait été révélé que le retrait du message était une demande de son registraire de domaine, mais la manière dont il y est allé initialement (en n’étant pas transparent et en essayant simplement de pousser la communauté à suivre son mensonge orwellien comme base pour la suspension d’Anglin) indiquait qu’il aurait préféré avoir simplement suspendu le compte d’Anglin et s’être débarassés de nous gens embêtant qui veulent réellement qu’il respecte sa prétention de service respectant la liberté d’expression. La base d’utilisateurs a eu raison de se révolter.

Quand Gab est passé secrètement à avoir par défaut un “filtre NSFW” pour tout le monde, ils ont inclut tout dans mon compte comme NSFW [ndt : “not suitable for work”, soit inadéquat au travail] et mes messages n’apparaissaient plus dans les flux de personne. QUand les gens ont remarqué cela, j’ai levé une tempête de protestation et cela a été le catalyseurs pour une désactivation par défaut du filtre NSFW. C’était à peu près indistinguable des bannissements fantômes de Twitter, et les utilisateurs ont à raison pensé que c’était des conneries. La base d’utilisateurs a eu raison de se révolter.

J’ai souligné le changement de présentation de Gab. Dans la vague initiale du site quand Torba construisait sa base d’utilisateur, la page d’accueil du site montrait en évidence le texte du Premier Amendement. Maintenant, après qu’ils ont escroqué les utilisateurs de plus d’un million de dollars, il se présente comme un réseau “libre de publicité”. Plus comme garantissant la liberté d’expression, seulement un mauvais dérivé de Twitter avec une interface utilisateur vraiment mauvaise qu’il faudrait pour on-ne-sait-quelle-raison payer. Une fois encore, beaucoup de partages et de votes positifs de la base d’utilisateurs qui était à raison inquiète de la direction du site.

Torba a répondu à cette critique dans son propre flux avec une affirmation selon laquelle il venait juste d’enregistrer comme marque “Make Free Speech Great Again” comme preuve de son engagement pour la liberté d’expression.
[…]
Aujourd’hui Torba a publié une lettre de son registraire parlant de propos de haine. Contrairement à la situation d’Anglin, elle n’avait rien à voir avec aucun message de ma part, et ne spécifiat pas plus le moindre message. Cependant, il a annoncé mon bannissement en même temps. […] Il a saisi l’occasion de m’exclure du service pour que son critique le plus en vue et bruyant soit parti tandis qu’il va continuellement de “parler librement” vers “libre de publicité”.

Weev cite l’engagement de Gab à autoriser les propos légaux, et rappelle que c’est cela qui a apporté à son site le soutien qu’il a reçu. Faisant lui aussi la comparaison avec Jefferson, weev rappelle qu’une observation selon laquelle il faut de la violence pour créer de la liberté n’est pas illégale ; avant de noter plus loin que ce qui distingue son message de celui de Jefferson est qu’il nomme les tyrans – les Juifs.

Weev affirme que Torba serait juif, et que son nom signifierait porte-monnaie/sac d’argent dans les langues slaves. Cette affirmation me paraît insubstanciée – après vérification, “torba” signifie simplement “sac” dans les langues slaves, et des homonymes de langues différentes peuvent de plus avoir des origines distinctes. Dans la même logique, weev aurait pu noter que “gabbai” désigne un rôle au sein de la synagogue.

Pour autant, il est certain que Torba est davantage un beau parleur qu’un homme de principe, comme je le pressentais il y a deux semaines.

Par ailleurs weev note à raison qu’avec un turc et un indien en n°2 et n°3 de l’entreprise, la fiabilité de Gab est d’autant plus faible.

Conclusion

Gab a été l’objet de pressions très intenses au cours de la campagne de censure massive contre le mouvement pro-blanc, ayant été un de ses refuges. C’est une certitude, et l’affaire du registraire le prouve.

Mais ce n’est pas une excuse. Le manque de conviction sincère à défendre la liberté d’expression apparaît criant dans l’affaire weev.

La liberté d’expression n’est en soi utile que dans la mesure où elle empêche d’interdire l’expression de la vérité ; mais ses défenseurs dans l’abstraction l’apprécient généralement moins en pratique.

Cette affaire rappelle encore une fois que les zozos “patriotes” sont très peu fiables.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

12 Commentaires sur "Gab change de registraire après un ultimatum, et en profite pour se saborder en bannissant Weev"

5000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
WhiteFeeling
20 septembre 2017 18 h 47 min

Très surprenant que cette suppression fasse suite au signalement de RAMZPAUL. De mémoire, il communiquait souvent avec Harold Covington sur Twitter et ce dernier n’est certainement pas une personne pro-blanche molle. Pas très clair tout cela.

20 septembre 2017 20 h 06 min

Tiens tu parlais l’autre jour du réseau Freenet, je n’ai pas eu le temps de voir ce que ça donnait en utilisation mais je suis tombé sur un article l’autre jour qui disait que la NSA (sur les révélations de Snowden) l’avait infiltré depuis 2005…tout comme d’autres réseaux p2p !
On peut donc raisonnablement penser que le ver est dans la pomme…méfions nous donc.
http://www.01net.com/actualites/la-nsa-a-dechiffre-les-echanges-peer-to-peer-de-kazaa-et-edonkey-1256309.html

WhiteFeeling
20 septembre 2017 20 h 58 min

@Nico White

Oui, aucune garantie d’anonymat ou de non-censure sur internet, même en utilisant le prestataire d’un VPN qui connait votre véritable identité ainsi que vos histoiriques de navigation et peut, le cas échéant, les transmettre aux autorités. Même chose concernant les mises à jour tardives des systèmes d’exploitation supposées corriger des failles permettant l’accès à des données confidentielles stockées sur notre PC. Même chose encore pour tout ce qui relève de la télémétrie. Des backdoors peuvent aussi être présents à notre insu, offrant aux organismes de renseignement un accès discret aux contenus des PC ciblés. Sans tous les cas, si vous utilisez un PC pour vos activités militantes, veillez bien à ne l’utiliser que pour cela, et à ne pas stocker des contenus susceptibles de révéler votre identité.

Pour le cas de Freenet, même si le réseau est infiltré par des officines étatiques, étant donné sa configuration, la censure d’un site me semble très difficile à mettre en pratique sur ce réseau, ce qui n’interdit pas le traçage et le fichage ciblés des individus jugés “à risque” par les institutions. L’inconvénient est que le réseau Freenet n’est pas accessible au grand public qui n’utilise pas ce réseau, ce qui est un sérieux problème pour faire une propagande de masse. Toutefois, le réseau peut être utile pour créer un site de secours afin de ne pas perdre les contenus diffusés sur le site tout public susceptible d’être censuré.

Ceci ne résoud pas le problème de la censure croissante du web en général, dans la mesure où la grande majorité des individus utilise l’internet conventionnel, même si ces derniers se plaignent souvent des restrictions grandissantes mises en place ces dernières années. La bataille du web ne fait que commencer, la décentralisation est sans doute la réponse collective permettant de combattre à long terme la censure sous toutes ses formes basée sur la centralisation. Cela implique également qu’un nombre suffisant de personnes possèdent un minimum de connaissances en informatique, des connaissances indispensables pour agir efficacement, que l’on soit militant ou non. Des militants parfaitement formés dans ce domaine seraient un plus indéniables pour mettre en place des réseaux, les protéger, attaquer les réseaux adverses pour recueillir des informations ou les rendre défaillants selon les besoins, le tout en demeurant dans l’anonymat. Bref, le professionnalisme est de rigueur, c’est ce qui fait malheureusement défaut dans notre mouvance.

20 septembre 2017 21 h 15 min

Oui WhiteFeeling je partage entièrement ton raisonnement.
Quoique pour éviter le problème du VPN on peut utiliser un VPN et utiliser Tor. Ainsi le Vpn aura ton ip mais pas l’ip que tu utlise avec Tor. Et oui d’ailleurs les dernières mises à jour sont là pour régler le problème d’un backdoor et il y en a d’autres ! Ils auront toujours le moyen de nous surveiller mais nous pouvons tout de même passer entre les mailles du filet en prenant le plus de précautions.

Oui bien entendu, ici je parlais de la surveillance ( juste pour avertir !) mais la censure me parait plutôt compliquée étant donné que c’est l’utlisation ici d’un réseau p2p. Pour censurer le site il faut déconnecter le pc donc plus compliqué mais pas impossible.
Mais dans ce cas là autant l’héberger en .onion, malgré le trafic limité il y aura toujours plus de gens que sur freenet. Tor me parait aussi plus simple d’utilisation pour les non initiés.

En effet nous manquons de main d’oeuvre dans le domaine de l’informatique. Peu de “hackers” ( je n’aime pas l’employer ça fait vraiment quelqu’un qui se prend pour dieu ce terme) dans nos rangs car ils sont tous dans la tendance anarchistes antifas. Je trouve ça stupide mais bon on ne peut pas etre toujours bon dans tous les domaines…
Après je suis sur qu’au fur et à mesure que la censure sera grande des “gens” viendront agrandir nos rangs. Et puis mettre en place un réseau parrallèle : si on s’y met on le fait. Mais bon Blanche Europe ne me semble pas menacer pour le moment mais il faut s’y préparer.
D’ailleurs le site de DP est revenu.

20 septembre 2017 19 h 56 min

Cela aurait pu être bien, mais bon out à une limite et finalement on s’aperçoit que GAB ne tiendra pas ses promesses de liberté d’expression.

Le Voyageur du Web
20 septembre 2017 23 h 27 min

J’ai cherché d’où venait le mot Gabai et quand j’en ai compris l’origine et la signification, je m’en suis éloigné et j’ai évité de m’y inscrire a gab.ai

26 septembre 2017 16 h 28 min

Tu parles de cette définition ? : The officer of the synagogue who determines which congregants are to receive Torah honors at the service.

RLC
21 septembre 2017 3 h 21 min

(((Torba)))

RLC
21 septembre 2017 4 h 12 min

HS: Ca serait bien Blanche que vous mettiez en place une rubrique des articles qui ont été les + vus sur le site, un top 5 par exemple, ça attire toujours l’attention

Gavrinis
21 septembre 2017 17 h 35 min

Et donc, comment se prépare-t-on, nous autres novices ? En début de semaine, j’ai bien cru que democratieparticipative avait subit le même sort que le DS (si quelqu’un peut me dire si le site à repris je suis preneur)…
Des tutos “guerrilla electronique” pour les débutants (comment être relativement anonyme sur le net, échapper à la surveillance de base, faut-il aller sur facebook suivre Boris, Daniel et autres, si oui comment etc…) seraient vraiment les bienvenus.

26 septembre 2017 16 h 29 min

Si tu es novice utilise TOR, c’est la même base que firefox. Et pas de réseaux sociaux selon moi ( c’est toujours par ce biais que l’on peut te surveiller).

wpDiscuz