Heather Heyer, la gauchiste obèse morte à Charlottesville, est décédée d’une crise cardiaque : il n’y a pas eu de meurtre

Une mort exploitée pour alimenter l’hystérie anti-nationaliste

Les médias anti-blancs ont abondamment utilisé la mort d’Heather Heyer, gauchiste obèse, afin d’attaquer avec violence les pro-blancs. Leur discours était simple : ne rien dire des violences antifa et de l’inaction de la police (voyez notre couverture des évènements), présenter les pro-blancs comme des fauteurs de trouble, et affirmer qu’Heyer aurait été la victime d’un meurtre – si ce n’est d’une attaque terroriste. Certains ont poussé le vice jusqu’à y ajouter les deux policiers morts dans un accident d’hélicoptère, en marge des évènements.

Déjà à l’époque, l’examen des vidéos permettait de douter sérieusement de ce discours. On pouvait constater plusieurs choses :

  • Les antifas bloquaient illégalement la circulation, et ce en plein supposé “état d’urgence”. Les autorités de la ville et de l’État avaient délibérément demandé à la police de ne pas séparer manifestants et contre-manifestants pour créer une violence prétexte à cet état d’urgence. Alors que tout regroupement nationaliste était dispersé par la police ; les antifas eux pouvaient bloquer la circulation sans être inquiétés. Heyer n’avait pas à se trouver au milieu de la chaussée ;
  • La voiture, conduite par James Fields Jr., avait ralenti en approchant de la foule, mais des antifas avaient commencé à l’attaquer – suite à quoi il avait brutalement accéléré (rage ? panique ?) – et avec une voiture puissante comme la sienne, il n’y avait pas besoin que ce soit très longtemps ;
  • La trajectoire de la voiture ne visait pas à faire le maximum de victimes, en visant par exemple les trottoirs. Les autres voitures bloquée dans la foule était sans doute masquée par les agitateurs, et il espérait probablement pouvoir passer de l’autre côté du groupe (une manoeuvre de demi-tour n’était pas possible dans cette rue à sens unique et l’idée de la marche arrière n’a pas nécessairement jailli dans l’instant) ;
  • Avant qu’il ne s’éloigne en marche arrière, on pouvait voir de très nombreux antifas attaquer sa voiture avec diverses armes contondantes, confirmant la violence du groupe ;
  • De nombreux individus percutés directement par la Dodge s’en sont remis presque immédiatement ;

Ce dernier élément est particulièrement important : si la vitesse de la voiture avait été particulièrement élevée, ces individus auraient souffert de blessures graves. Or ce n’est pas le cas.

Une étude attentive des évènements – que les médias dominants se sont refusés à faire – révèle que la conduite dangereuse de la voiture n’est pas la cause directe de la mort, mais seulement une cause indirecte.

L’activité de Heyer retracée

Des militants pro-blancs ont épluché les données disponibles afin d’essayer de retracer le parcours d’Heyer. Et ils y ont réussi.

Hunter Wallace de Occidental Dissent a a analysé les vidéos des évènements et a établi ce qui s’est passé (en).

Toutes les sources utilisées figurent dans son article, et pour éviter d’être excessivement longue, je vais résumer :

  • Heyer est arrivée peu avant 13h, avec les nègres Courtney Commander, Marcus Martin (son petit ami nègre) et Marissa Blair (une amie nègre). L’état d’urgence était déclaré depuis longtemps, après aussi la dispersion de “Unite the Right”. Beaucoup de gens tentent d’ailleurs de repartir, non sans difficultés face aux gauchistes hostiles qui les attaquent fréquemment.
  • Courtney Commander répète de nombreuses fois que cela va être dangereux. Ils accompagnent une meute pourchassant un groupe de patriotes, non affiliés à Unite the Right.
  • Le petit groupe va et vient au milieu des autres émeutiers, pendant que la police reste inactive.

Heather Heyer marchant

Enfin, les dernières minutes de vidéo filmées par Marissa Blair permettent de connaître la position approximative de Heyer avant l’arrivée de la voiture.

L’apparence de Heyer étant enfin connue (certains mèmes circulant montraient une obèse en tenue bleu turquoise comme étant Heyer, alors que l’on voit ici qu’elle était en tenue noire) ainsi que sa position à l’instant précédent l’arrivée de la voiture, il a été possible de l’identifier sur des vidéos montrant l’arrivée de la voiture.

[Note du 16/09  : la vidéo qui suit montre Heyer après un premier choc qui l’a poussée jusque là. L’article a été amendée en conséquence, mais l’essentiel demeure : si elle n’avait pas été obèse, elle aurait d’abord pu espérer esquiver la voiture et à défaut ne pas mourir de crise cardiaque.]

Il en ressort que, si Heyer était juste à côté de là où s’est arrêtée la voiture, elle n’a même pas été touchée par celle-ci. Elle est tombée à la renverse.

Selon son témoignage dans la presse dominante, c’est son petit ami nègre qui l’a poussée (en).

Comment pourrait-elle avoir été tuée par la voiture si elle n’a pas été touchée par la voiture ?

[Note du 16/09 : une possibilité théorique serait qu’elle aurait été propulsée près du signe “stop” par un premier choc

Mort par crise cardiaque

Si la voiture ne l’a même pas touchée (et l’eut-elle touchée, à cet endroit, c’eut été avec une force minime), ce n’est certainement pas la violence du choc qui a tué cette gauchiste obèse. D’ailleurs, aucune autopsie n’a été diffusée publiquement.

Quelle peut donc être la cause du décès ? C’est sans équivoque : une crise cardiaque.

Au-delà de l’absence d’autre hypothèse crédible, des éléments directs le corroborent.

Le premier est son mode de vie malsain : les obèses ont des risques de crise cardiaque très fortement accrus. Elle était de plus une fumeuse invétérée, ce qui accroît fortement les risques cardiovasculaires (en).

Ensuite, il y a le témoignage d’un antifa qui a tenté de la sauver. Paru sur “It’s going down”, un site antifa au possible, promouvant des actions violentes contre les nationalistes.

It’s Going Down :

En tant qu’infirmier de rue/de situation urgente homo, non-binaire, anarchiste qui a été le premier à intervenir pour Heather Heyer, commençant la réanimation cardio-pulmonaire et, avec une équipe de passants époustouflants, facilitant la réanimation jusqu’à l’arrivée des services de secours, je me sens obligé de dire notre histoire.

Oui, apparemment ce genre de malades mentaux (“homo”, “non-binaire”…) peuvent travailler dans le domaine médical. En tout cas, c’est clair : il n’y aucune raison pour que son témoignage soit destiné à desservir la cause anti-blanche, bien au contraire.

Quand nous avons entendu la voiture percuter notre marche, j’étais à environ 7 mètres de Heather, et j’ai répondu immédiatement aux cris pour des médecins. Je suis arrivé et j’ai trouvé les passants faisant une traction cervicale sur le cou de Heather et mettant de la pression sur une blessure profonde à la jambe pour faire cesser le saignement, et je me suis arrêté pour aider à contrôler le saignement. En une minute ou deux, les respirations de Heather se sont ralenties et arrêtées, elle a perdu sa pulsion cardiaque, nous l’avons fais tourné sur son dos, et j’ai commencé des compressions de poitrine. Un ambulancier a donné des outils respiratoires, et un passant avec un entraînement médical a commencé les respirations.

L’un des aspects critiques de […] la forme avancée de réanimation cardio-pulmonaire que les infirmiers entraînés fournissent est de maintenir les compressions de poitrine à une profondeur et vitesse efficace, sans interruption dans les compression. Fournir des compressions de poitrine efficaces est épuisant, et pour maintenir des compressions efficaces, nous ne fournissons idéalement des compressions que pour deux minutes, et nous relayons avec d’autres infirmiers.

Dans une température de 32°C, c’est encore plus essentiel. J’ai été horrifié de découvrir, après deux minutes de compression de poitrine intenses, épuisantes, qu’un garde d’État avait retiré de force l’ambulancier qui m’assistait dans la réanimation, ainsi que d’autres passants près en ligne pour la série suivante de compressions.

Dans le reste de l’article, l’antifa ne parle pas une fois de la blessure à la jambe ou d’un autre problème, se plaignant du garde qui interférait dangereusement avec la réanimation : son témoignage rend éminemment clair que c’est un arrêt cardio-respiratoire qui a tué Heyer ; un arrêt qui ne pouvait en aucun cas être sciemment provoqué par le conducteur de la Dodge.

Par ailleurs, Susan Bro, la mère obèse de Heyer – qui est la véritable criminelle en ayant appris à sa fille à manger n’importe comment – avait elle-même déclaré dans un entretien accordé à NBC (en) que sa fille est décédée d’une crise cardiaque. L’entretien avait été accordé dans les jours suivant les évènements de Charlottesville, mais le passage clé de l’entretien n’a cependant été découvert par l’Alt-Right que début septembre.

Pourquoi James Fields Jr. est-il allé dans cette rue ?

James Fields avait participé à la manifestation pro-blanche “Unite the Right”. Certains des autres participants l’ont ensuite dénoncé, comme s’il avait commis une attaque terroriste. Si, cependant, cela avait été son objectif, il s’y serait pris bien différemment.

James Fields

Nous avons déjà documenté les attaques dont sa voiture a été l’objet avant qu’il ne commette l’accélération dangereuse – un acte sans nul doute condamnable (abstraction faite du fait que ses victimes sont des vermines anti-blanches) mais sans commune mesure avec un meurtre.

Il est aussi important de comprendre pourquoi il s’est engagé dans cette rue. S’il s’y était engagé en sachant sciemment qu’elle était bloquée, alors des intentions néfastes pourraient être supputées.

La quatrième rue, sur la quelle il s’est engagée, est une rue à sens unique et à une seule voie. Une fois engagé dessus, il est fort difficile (et illégal) de faire demi-tour.

Quatrième rue

Par ailleurs, l’accès à la rue principale depuis la 4ème rue était bloqué. Comme le montre l’image, depuis l’intersection entre la rue du marché et la 4ème rue il était impossible, ou du moins très difficile, de voir la meute antifa loin au fond. Il ne savait donc probablement pas que le passage était bloqué en s’engageant.

Conclusion

Si la réaction instinctive de James Fields Jr. face à la meute antifa s’attaquant à son véhicule présentait en effet un danger physique pour ladite meute, les éléments disponibles permettent de conclure qu’il n’est qu’indirectement responsable de la mort de l’obèse Heather Heyer.

Verra-t-on les “décodeurs” du Monde ou leurs équivalents anglo-américains reprendre les graves inexactitudes de la presse dominante, accusant James Fields de meurtre ? Puisqu’ils avaient déjà souscrit aux mensonges sur des antifas peu ou pas violents ; il est absolument certain que non. C’est, une nouvelle fois, une grave tromperie par dissimulation.

Auteur: Blanche

Partager cet article sur

Publier un commentaire

6 Commentaires sur "Heather Heyer, la gauchiste obèse morte à Charlottesville, est décédée d’une crise cardiaque : il n’y a pas eu de meurtre"

10000

Montrer les commentaires les :   Plus récents | Plus anciens
Orto Grafix
15 septembre 2017 4 h 46 min

On ne peut pas s’offrir la présence de cons pareils. Il faut absolument faire le tri, c’est indispensable.
Il y a vraiment trop d’imbécilles parmi les «nationalistes».
Ceci dit, «Unite the Right» (Unissons la Droite) ça en dit déjà assez long.
Cette démarche, «je fous bêtement les pieds dans le plat et j’aime ça», c’est vraiment eux tout craché.

KaledVoulch
16 septembre 2017 18 h 30 min

Celui qui combat risque de perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. Citation d’un marxiste réprouvé sous le 3e reich, mais c’est exact.
Les ennemis tiennent la rue et agressent en toute impunité.
Suffit de voir comment ils attaquaient sa dodge. Le combat derrière un écran a ses limites.

18 septembre 2017 18 h 12 min

Non c’est vrai plutôt que d’essayer de reprendre la rue ou de s’unir entre Blancs autant rester affaller dans son canapé ou se tirer une balle…
Il faut combattre !

PierreAntoineCostaud
15 septembre 2017 20 h 53 min

UNE PETITE FILLE MODELE

La petite Heather Heyer avait tout pour réussir dans la vie, elle avait “coché toutes les cases” :

– en bonne toxico de la société de consommation elle faisait ses 5 repas par jour chez KFC pour devenir une jolie fée carabosse de la sous- culture américaine,
– en bonne “citoyenne engagée” elle ne manquait aucune des manifs des gauchistes institutionnels (la révolution…sans la peur de la prison) même si elle trouvait la marche à pied pénible (le sport, “quelque part” c’est le début du fascisme…)
-en féministe moderne et “libérée” elle avait dépassé le tabou de la zoophilie et n’avait pas peur de la/des bite(s) de nègre(s)…

Mais ce conte de fées s’est interrompu tragiquement….elle est tombée au champ d’honneur de la lutte antifa…en bon petit soldat du Système!…Nul doute que bientôt celui-ci, reconnaissant ses mérites, donnera son illustre nom à des écoles, des parcs etc…aux USA….comme ici….

Les bâtards mondialistes ont les héros qu’ils méritent.

Vic Survivaliste
16 septembre 2017 17 h 48 min

Il peut néanmoins être accusé de meurtre en vertu de la jusrisprudence de Common Law qui a développé le concept de “L’homme au crâne fragile”. Cela fait suite à une affaire où deux mecs se sont battus et l’un est mort après avoir reçu un coup sur le crâne. Ses os étaient fragiles à l’endroit où il a reçu le coup. La jurisprudence a tenu le mec responsable de meurtre non-prémédité car on est responsable des effets de ses actions, même si le meurtre n’était pas voulu ou même envisagé.

Le poursuivant devra quand même établir, hors de tout doute raisonnable, le lien causalité entre l’action du mec et la mort de la gauchiste; de même qu’une intention de causer du mal. Bref c’est pas du tout cuit, pour aucune des parties impliquées.

18 septembre 2017 18 h 10 min

La mort ( non regrettable) de cette obèse dégénérée me fait un peu penser à l’affaire Clément Méric…
Les vrais preuves ne mettent pas en cause les skins mais font bien voir qu’il n’y a eu que légitime défense. Par contre pour les médias c’est bien un meurtre des NAZIS. Et puis j’y pense : les médias parlant d’une info l’autre jour, d’un bougne mort dans une cave le pantalon baissé, ils ont osés mettre “CELA RAPPELLE L’AFFAIRE THEO VIOLE PAR UN AGENT DE POLICE” alors qu’il ne s’est rien passé du tout !!! Mentir aux gens comme ça c’est vraiment affligeant et cela mérite le chatiment suprême.

wpDiscuz